L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

Translate this page in english

Innovation biomédicale (DS0404) 2014
Projet DEPORRA2

Dispositif et systEmes ciblés pour la PrOstatectomie Radicale Robotisée Augmentée #2

La prise en charge chirurgicale laparoscopique du cancer de la prostate (une des 1ères causes de mortalité chez l’homme) est actuellement en pleine mutation, du fait de l’introduction, sur site opératoire, du robot da Vinci ou du robot porte endoscope ViKY. Cependant, les procédures assistées par robot n’exploitent pas encore, en per-opératoire, les imageries ultrasonores endo-urétrales et de fluorescences, qui permettraient au chirurgien de "voir au-delà du visible" pour réaliser son geste de façon optimale. Ces nouvelles modalités per-opératoires sont attendues avec impatience par les chirurgiens afin d’apporter une réponse thérapeutique plus pertinente à la prise en charge de la pathologie tumorale prostatique, véritable problème de santé publique amené à se majorer dans les prochaines années. DEPORRA2 veut démontrer que l’on peut offrir au chirurgien, grâce à un environnement robotisé "augmenté", la possibilité d’explorer en per-opératoire et de manière plus pertinente, le tissu prostatique en enrichissant les images laparoscopiques par des images échographiques (voie endo-urétrale), et par des images de mini-caméras.

DEPORRA2 est un projet « suite » en continuité du projet DEPORRA, dans lequel nous avons démontré notre capacité à concevoir et développer: 1) des outils miniaturisés adaptés au geste de prostatectomie radicale: sonde échographique intraurétrale flexible associée à son dispositif de pilotage, un banc de mesure de détection des fluorescences caractéristiques de la nature (prostatique/non prostatique) et de la qualité (malin/sain) du tissu disséqué, un système de "vision globale" stéréo ;
2) des méthodes de recalage pour la fusion de ces informations multimodales dans un environnement robotisé enrichi en vue d'offrir au chirurgien une vue exhaustive de l'environnement chirurgical, à partir duquel des décisions stratégiques per-opératoires pourront être entreprises.

Nous devons maintenant changer de dimension et faire murir ces innovations vers des dispositifs médicaux prêts à être validés cliniquement. Ceci passera notamment par :
1) la mise en œuvre de logiciels et procédures de navigation harmonieux permettant de guider le chirurgien dans la réalisation de son geste (en particulier, évitement de structures nobles qui, lésées, sont responsables d’une dégradation de la qualité de vie)
2) l’amélioration des briques technologiques les plus "matures" de DEPORRA pour les rendre plus proches des contraintes cliniques (ceci passera par leur évaluation plus poussées sur données pré-cliniques et données cliniques qui sont recueillies dans le cadre de protocoles biomédicaux en cours). La caractérisation par fluorescence, moins mature, est exclue de ce projet suite mais traitée un projet AAP INCA "recherche translationnelle en cours.
3) la préparation de recherches biomédicales pour pouvoir effectuer une première estimation du service médical rendu des innovations.

Un consortium d’experts a été constitué pour relever ces défis : Vermon apporte sa capacité à miniaturiser et à dédier les sondes échographiques à l’étude et à la navigation du tissu prostatique ; SurgiQual Institute (SQI), son savoir-faire dans le développement et l’analyse de risques de dispositifs médicaux. TIMC-IMAG/GMCAO a une longue expérience de la conception et de l’intégration de systèmes multimodaux de Gestes Médico-Chirurgicaux Assistés par Ordinateur. Le Centre d’Investigation Clinique - Innovation Technologique du CHU de Grenoble apporte, avec ses partenaires cliniques, l’environnement pour l’accompagnement (pré)-clinique et la validation des prototypes. Au terme de ce projet de recherche industrielle, nous aurons tous les éléments scientifiques, techniques et cliniques pour réaliser un produit dont l'enjeu est immense. DEPORRA2 renforcera la position d’acteurs industriels très complémentaires et fortement spécialisés, Vermon et SQI, en générant un segment de niche dans le grand marché de l’urologie grâce à une approche extrêmement innovante.

Partenaires

CHUG/CIC-IT CHU Grenoble

SQI SurgiQual Institute

TIMC-IMAG Laboratoire TIMC-IMAG (UMR 5525)

VERMON VERMON SA

Aide de l'ANR 679 553 euros
Début et durée du projet scientifique octobre 2014 - 42 mois

 

Programme ANR : Innovation biomédicale (DS0404) 2014

Référence projet : ANR-14-CE17-0009

Coordinateur du projet :
Madame Sandrine Voros (Laboratoire TIMC-IMAG (UMR 5525))

 

Revenir à la page précédente

 

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.