L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

Translate this page in english

Nous suivre

  • SANTINELLES SANTé, INEgalités, viLLES : une approche comparative des constructions socio-territoriales des inégalités de santé dans des villes secondaires d’Afrique de l’Ouest, Bobo-Dioulasso (Burkina Faso) et Saint-Louis-du-Sénégal

    SANTINELLES
    SANTé, INEgalités, viLLES : une approche comparative des constructions socio-territoriales des inégalités de santé dans des villes secondaires d’Afrique de l’Ouest, Bobo-Dioulasso (Burkina Faso) et Saint-Louis-du-Sénégal

    Enjeux et objectifs
    Depuis 2007, plus d’un habitant sur deux de la planète vit en ville, résultat d’un puissant phénomène d’urbanisation qui touche tous les continents, y compris l’Afrique où la croissance urbaine annuelle serait supérieure à 3%, avec un taux d’urbanisation de près de 60% d'ici 2030. Si les grandes villes sont au cœur des préoccupations politiques, près de 50% des urbains vivent dans des villes moyennes. En Afrique , elles sont souvent le lieu d’une forte croissance mais, en l’absence de réelle politique urbaine, elles souffriraient à la fois des maux des campagnes et des maux des villes, et ne profiteraient pas de « l’avantage urbain », notamment pour la santé.
    Au Nord comme au Sud, les questions de santé urbaine restent finalement mal connues. Il est significatif qu’aucune référence à la santé urbaine n’ait été faite en 1978 lors de la Conférence Mondiale d’Alma Ata dédiée aux Soins de Santé Primaires, et qu’elles n’aient été que vaguement soulevées en 1991 lors de l’Initiative de Bamako. Or, de nombreux travaux, au Nord comme au Sud, montrent que l’agencement d’un espace joue sur la santé, comme la santé joue sur les dynamiques territoriales.
    En nous appuyant sur une équipe de recherche pluridisciplinaire, nous souhaitons conduire une analyse des processus (politiques, sociaux, culturels, territoriaux) à l’origine des traits sanitaires urbains.
    Nous proposons un triple éclairage des inégalités de santé dans deux villes moyennes, Bobo-Dioulasso (Burkina) et Saint-Louis-du-Sénégal par rapport à l’exposition aux risques, aux inégalités socio-spatiales et aux besoins de soins.
    La confrontation de ces éclairages permettra de mieux évaluer les liens entre risques, vulnérabilités et inégalités, et de comprendre les constructions socio-territoriales de la santé.



  • Groundwater ARENA Analyse de la résilience des nouvelles formes d'agricultures irriguées à partir des eaux souterraines au Maghreb

    Analyse de la vulnérabilité et de la capacité d’adaptation des nouvelles formes d’agricultures irriguées à partir des eaux souterraines au Maghreb
    Plus de 10% de la production alimentaire mondiale repose sur des ressources souterraines surexploitées par des millions d’agriculteurs. Ce projet analysera la vulnérabilité des agricultures basées sur ces eaux souterraines face aux changements environnementaux, économiques et sociaux, et développera des méthodes pour améliorer la gouvernance des territoires ruraux concernés par ces agricultures.

    Décrypter la nouvelle « groundwater economy » et développer des méthodes pour anticiper individuellement et collectivement la crise imminente des territoires concernés.
    A l’échelle mondiale, un tiers des superficies irriguées pour l’agriculture (113 millions d’hectares) est basé sur l’exploitation des ressources souterraines, grâce à un développement fulgurant de puits et forages (par exemple en Inde, on est passé de 87 000 en 1950 à 25 millions de forages aujourd’hui), générant plus de 210 milliards $ de valeur ajoutée. L’investissement est consenti par des agriculteurs individuels, ou en petits collectifs. Deux problèmes majeurs sont apparus depuis une vingtaine d’années par rapport à cette « groundwater economy » (Shah, 2009) : 1) une crise imminente de ces agricultures basées sur l’exploitation des eaux souterraines à cause de fortes baisses des niveaux piézométriques (0.5-5 m/an) et une dégradation de la qualité des eaux souterraines, 2) un problème de gouvernance, d’une part par le manque de légitimité des Etats à intervenir, les investissements étant d’ordre privée, et d’autre part par la nature atomistique de l’exploitation des eaux souterraines. L’objectif du projet est d’analyser les facteurs perturbateurs qui peuvent impacter négativement les capacités des systèmes aquifères ainsi que les sociétés et les territoires dont la richesse dépend de ces eaux souterraines, et de co-construire avec les différents acteurs de possibles adaptations aux changements environnementaux, économiques et sociaux. Nous allons également analyser les possibilités d’une mise en politique de ces problématiques dans un but de renforcement de l’action publique dans la gouvernance de la « groundwater economy ».



  • SAM Source d’aérosols marins dans l’atmosphère méditerranéenne

    Sources of marine Aerosol particles in the Mediterranean atmosphere
    SAMt a pour objectif de mieux appréhender, quantitativement et qualitativement, la production d’aérosol marin en région méditerranéenne. Il est basé sur des expériences en laboratoire en utilisant des échantillons d’eaux de mer réels , afin de comprendre les processus de transfert de la matière organique présente dans la phase aqueuse vers la phase atmosphérique. Le projet SAM prévoit aussi de comparer ces mesures à des expériences en mesocosmes.

    Objectives
    The project will answer to the following fundamental questions:
    I. is there any contribution of organic matter to the primary marine aerosol produced from a region of the Mediterranean sea surface waters, if yes, is it seasonal dependant, and space dependant?
    II. is the organic fraction measured in the primary aerosol produced by bubble bursting of biological origin, as in the Atlantic Ocean, or it is correlated to other components as the anthropogenic inputs?
    III. how the photochemical aging affect these particles?
    IV. can the photo-oxidative processes occurring at the air-sea water of interface produce some SOA?
    V. organic matter is both water soluble (WSOM) and water insoluble (WIOM) – different sources?
    SAM will provide qualitative and quantitative information on:
    • Chemical and biological characterization of the sea-water surface layers in some regions of the Western Mediterranean sea (seasonal variation);
    • primary organic aerosol (POA) and its photo-oxidative aging (OPOA) generated by bubble bursting technique of sea water samples (laboratory investigation);
    • secondary organic aerosol (SOA) produced by photochemical aging of sea-water surface samples (laboratory investigation);
    • POA and its photo-oxidative aging (OPOA) produced during a mesocoms experiments (field studies);
    • SOA produced during a mesocoms experiment (field studies);
    • Identification of possible bias from laboratory study and inputs on the strategy to adopt in the future for a better caracterisation of marine aerosol in Mediterranean regions;
    • Emission fluxes of marine aerosol (POA and SOA);



  • PERIMARGE Périphéries, marges : interpréter les relations aux centres dans la mondialisation.

    PERIMARGE
    Périphéries, marges : interpréter les relations aux centres dans la mondialisation

    Avec l’accélération des échanges mondiaux, les espaces situés en position périphérique ou marginale sont liés à des centres plus nombreux et divers que par le passé. Des flux de capitaux, d’information, de normes… de plus en plus intenses et complexes interagissent avec des sociétés spécifiques et avec leurs projets. Leur analyse est nécessaire pour comprendre les transformations socio-spatiales contemporaines.

    Comprendre les processus d’évolution des espaces périphériques et la recomposition des inégalités socio-spatiales dans la mondialisation, à partir d’études de cas en Amérique Latine et en Afrique.
    Les enjeux et objectifs du projet se déclinent à plusieurs niveaux, qui sont complémentaires. Il s’agit, en premier lieu, de comprendre les mécanismes de transformation d’espaces caractérisés de longue date par les inégalités de conditions sociales, économiques et politiques subies par leurs habitants en comparaison avec celles de leurs concitoyens. Ces inégalités peuvent être liées à des formes de dépendance par rapport aux centres nationaux ou au contraire à un certain abandon, dont les effets peuvent être renforcés par l’éloignement physique. Ces périphéries se transforment de façon accélérée sous l’influence de l’étape actuelle de la mondialisation. Celui-ci engendre des interactions complexes dont l’analyse précise reste à faire : notamment, arrivée de nouveaux acteurs, de capitaux, introduction de nouvelles normes, aménagement renforcé des territoires et mobilisation accrue de leurs ressources, accès de la population à de nouveaux moyens d’information et d’action (internet, téléphonie mobile, services bancaires, réseaux de contacts internationaux…). Il s’agit, en deuxième lieu, de comprendre la mondialisation elle-même et son rôle dans les mutations des inégalités socio-spatiales, en l’observant à travers le prisme de processus qui œuvrent de façon particulièrement visible et rapide dans les espaces périphériques. La comparaison entre les huit études de cas doit nous permettre de distinguer les processus généraux de ceux qui sont propres à des contextes particuliers. Un troisième enjeu consiste à rendre nos résultats utilisables par d’autres chercheurs comme par les acteurs de la gouvernance, pour améliorer l’analyse et la gestion de ces espaces. Pour répondre à ces trois enjeux, nous proposons une méthode d’analyse centrée sur les flux et relations, matériels et immatériels, tels qu’ils se mettent en place depuis les centres vers les périphéries et inversement.



  • ReVEA Ressources vivantes pour l'enseignement et l'apprentissage

    Ressources vivantes pour l'enseignement et l'apprentissage
    Une tâche centrale des enseignants est de concevoir, rechercher, sélectionner, modifier, recomposer les ressources qu’ils présentent à leurs élèves et qui servent de support à leurs activités, mais aussi qu’ils partagent ou mutualisent avec leurs collègues. Ce travail des enseignants, caractéristique de la liberté pédagogique qu’ils exercent, est essentiel dans la qualité des enseignements. Son analyse constitue un enjeu majeur pour la compréhension du système éducatif et de ses évolutions.

    Combler un déficit de connaissances sur les utilisations (sélections, traitements, échanges) des ressources par les enseignants et leurs évolutions
    Le premier objectif est de pallier le manque d'informations sur les ressources utilisées par les enseignants en traitant de données pour le moment non publiques pour étudier la faisabilité d’un panel d’indicateurs sur les ressources en vue d’un observatoire national. Il s’agit de travailler sur des bases anonymisées des enquêtes du CFC , les statistiques des ventes des manuels scolaires recueillies par le SNE et les téléchargements effectués par les enseignants sur divers sites nationaux, académiques et d’associations d’enseignants, en complétant si possible à partir des statistiques internes des ENT de plusieurs académies. Il s’agit également d’établir des cartographies des offres et des échanges de ressources dans les disciplines retenues.
    Un second objectif est de documenter et d’expliquer les évolutions en cours, dues à différents facteurs (notamment la généralisation du recours au numérique, l'approche par compétences, l’intégration de savoirs nouveaux, des demandes croissantes de personnalisation et d’interactivité…) et plus généralement les changements économiques et le passage des biens aux services. Pour cela, les cartographies seront complétées par une étude des facteurs qui ont une incidence sur le choix et le traitement des ressources par les enseignants (ancienneté, genre, connaissance de la discipline, rapport aux technologies informatiques, adaptation aux handicaps, etc.). Des travaux longitudinaux permettront de mettre au jour des processus sous-jacents : d’une part dans un suivi fin du travail d’un panel d’enseignants (individuel ou dans l’établissement) en reprenant les méthodologies développées dans le cadre de l’approche documentaire visant notamment à éclairer les structures des systèmes de ressources des professeurs, d’autre part dans l’analyse des échanges et travaux menés entre enseignants dans divers collectifs institutionnels ou associatifs et des trajectoires de certaines ressources (cycle de vie, indexation, tagging et discussions).



  • MagnLC Synthèse et étude de nouveaux matériaux hybrides magnétiques : Vers des systèmes cristaux liquides

    Synthèse et étude de nouveaux matériaux hybrides magnétiques : Vers des systèmes cristaux liquides
    Ce projet a pour vocation de mettre en formes des matériaux moléculaires magnétiques au sein de phases liquides cristallines grâce à fonctionnalisation rationnelles de ses précurseurs moléculaires. L’objectif est ainsi d’obtenir des matériaux qui soient technologiquement plus adaptés en vue de futures applications.

    Mise en forme des matériaux moléculaires magnétiques : Une étape critique vers les applications
    Depuis plusieurs décennies, les matériaux moléculaires magnétiques suscitent un grand intérêt de par leurs propriétés physiques originales et applications potentielles. En effet, ces composés peuvent présenter des propriétés magnétiques rares ou inconnues dans les matériaux inorganiques traditionnels comme les phénomènes de conversion de spin, le photomagnétisme ou encore les comportements de molécule- ou chaîne-aimant. Ainsi, ces objets magnétiques ont été proposés comme candidats potentiels pour diverses applications notamment dans les dispositifs de stockage de l’information où ceux-ci donnent l’espoir de réduire la taille des unités de mémoire magnétique à l’échelle moléculaire. Si ces propriétés et leurs potentialités sont bien réelles, il est souvent difficile de passer à l’étape suivante qui consiste à mettre en forme le matériau. Il apparaît donc aujourd’hui capital d’orienter une partie des efforts de recherche vers l’organisation de ce type de composés en vue de futures applications. Une solution intéressante consiste à utiliser l’auto-organisation de la matière au sein de systèmes fluides comme les gels ou cristaux liquides. Le projet MagnLC prend place dans ce domaine en émergence. Nous proposons de développer et d’étudier de nouveaux hybrides magnétiques dans lesquels des composés moléculaires magnétiques bien connus sont modifiés afin de leur conférer des propriétés mésogènes.



  • CHAOS Caractérisation des processus d’accretion-ejection dans les systèmes binaires compacts

    Caractérisation des processus d’accretion-ejection dans les systèmes binaires compacts
    Comprendre les processus physiques se déroulant dans l'environnement des trous noirs est l'un des défis majeurs de l'astrophysique du 21ème siècle car très peu de choses sont encore connues à ce sujet. Ce travail de recherche est au coeur de ce projet CHAOS.

    Enjeux et objectifs
    Ce projet a pour but de mieux comprendre les processus d’accrétion-éjection régulant les sursauts des binaires X et en particulier des binaires X à trou noir. L’origine des changements d’états spectraux de ces objets au cours de ces sursauts, les cycles d’hystérésis qu’ils parcourent dans le diagramme dureté-intensité, ne sont toujours pas compris à l’heure actuelle. Ce projet regroupe théoriciens, modélisateurs et observateurs dans le but d’accéder à une vision globale de la physique de ces objets. Il s’articule autour des calculs théoriques d’accrétion-éjection développés à l’IPAG, des codes numériques radiatifs mis au point à l’IRAP et des contraintes observationnelles apportées par les observations et l’analyse de données faites à AIM. Les objectifs du projet sont :
    • Développer le modèle de disque éjectant (JED, pour Jet Emitting Disk) et produire des diagrammes dureté-intensité synthétiques à comparer aux observations. Ceci dans le but de déduire des trajets évolutifs de la dynamique des binaires X.
    • Développer des codes numériques radiatifs précis permettant de reproduire le rayonnement multi-longueur d’ondes observés en incluant les effets de polarimétrie X en relativité générale.
    • Apporter des contraintes observationnelles, à la fois spectrales et temporelles, aux modèles théoriques par une analyse complète et systématique des données d’archives X et Radio ainsi que par la mise en place de nouvelles campagnes d’observations.



Rechercher un projet ANR