Le financement sur projets au service de la recherche | ANR - Agence Nationale de la Recherche

L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

Translate this page in english

Evènements

Nous suivre

  • EPAMASSTAT Caractérisation multi-longueurs d'ondes des propriétés statistiques de la population des amas de galaxies pour l'étude de la physique de formation et d'évolution des structures

    Les amas de galaxies dans l'Univers
    Ce projet a pour but d'améliorer notre connaissance de la formation et de l'évolution des structures via l'études des propriétés de la population des amas de galaxies. Via une approche statistique, en étudiant la composante baryonique des amas par rapport à leur masse, nous avons pour objectif scientifique de comprendre et de contraindre le rôle des processus non gravitationnels dans la formation de ces structures.

    Etude de la population des amas de galaxies pour l'étude de la physique de formation et d'évolution des grandes structures de l'Univers
    Notre étude repose sur l'utilisation d'échantillons d'amas sélectionnés en X (données du satellite XMM-Newton), nous combinons l'émission X et le signal en lentilles gravitationnelles faibles pour optimiser la détermination de la masse des amas.
    Nous travaillons aussi à la construction et l'exploitation du catalogue d'amas Planck, un outil unique pour l'étude de la formation et de l'évolution des structures du fait de sa couverture en redshift (jusqu'à z~1) et en masse. Nous étudions la faisabilité de la combinaison de l'information X et SZ en terme de recouvrement spatial, de recouvrement en redshift et en masse. Afin de connecter la physique de formation des amas à celle de formation des galaxies, et donc à l'histoire de la formation stellaire de ces même galaxies, nous étudions leur propriétés en infra-rouge. Cette étude nous permet de contraindre les processus physiques non-gravitationnels liant l'accrétion des galaxies dans le puits de potentiel des amas à l'état thermodynamique du gaz intra-amas.
    Nous corrélons des données observationnelles avec les prédictions de modèles théoriques, via la mise en oeuvre de simulations hydrodynamiques de formation des structures, quantifiant l'effet et le rôle des processus non-gravitationnels en jeu dans le milieu intra- amas.



  • Neurorelaps Identification et manipulation sélective des microcircuits neuronaux impliqués dans la rechute des comportements pathologiques de peur et d'addiction.

    Comprendre, pour prévenir, la rechute des comportements d’addiction aux drogues et de peur pathologique (stress post-traumatique).
    L’addiction aux drogues et les désordres anxieux, dont le stress post-traumatique, constituent deux enjeux majeurs de santé publique. Ces deux psychopathologies se caractérisent par un risqué élevé de rechute même après des rémissions de relative longue durée. Ce profil suggère une réorganisation qualitative des réseaux neuronaux traitant les stimuli en lien avec la drogue et le traumatisme. Néanmoins, cet aspect fait l’objet de très peu d’études.

    Des outils adaptés pour une étude des réorganisations neuronales impliquées dans la rechute des comportements d’addiction et de peur pathologique.
    Le caractère récurrent de l’addiction aux drogues et du stress post-traumatique pourrait dépendre de deux processus biologiques majeurs : 1. une modification à long terme de l’expression de protéines spécifiques qui provoquerait un changement quantitative du statut fonctionnel des neurones et de leur capacité à traiter les stimuli liés à la drogue ou au traumatisme, 2. une réorganisation qualitative des circuits neuronaux cérébraux traitant ces stimuli. Ces deux processus ne sont pas mutuellement exclusifs, mais il est particulièrement important d’évaluer le poids relatif des deux mécanismes afin de développer des stratégies thérapeutiques efficaces pour ces désordres comportementaux. Si l’étude des modifications d’expression protéique a fait l’objet de nombreuses études, très peu de travaux ont porté sur la réorganisation qualitative des réseaux neuronaux. Une des principales raisons est probablement d’ordre technologique. L'étude de la réorganisation des réseaux neuronaux implique l’analyse simultanée de l’activité électrophysiologique dans plusieurs neurones et régions cérébrales, chez l’animal se comportant. Il s’agit de l’une des techniques les plus complexes en Neuroscience. De plus, elle doit être couplée avec des modèles comportementaux qui, comme dans le cas de l’addiction, sont particulièrement difficiles à mettre en œuvre. Il n’y a pratiquement aucun laboratoire aujourd’hui qui réunisse les compétences conceptuelles et technologiques nécessaires. De plus, l’expertise complémentaire des deux principaux investigateurs, l’un pour l’addiction, l’autre pour le stress post-traumatique, constitue une valeur ajoutée. Très rarement addiction et stress post-traumatique ont été comparés. Or tous deux mettent en jeu des processus mnésiques et présentent un caractère récurrent. Une étude comparative de ces deux pathologies doit permettre de mieux cerner les mécanismes de leur dimension commune (la rechute) qui constitue l’enjeu clinique majeur.



  • EDITEF Edition italienne dans l'espace francophone à la première modernité

    EDITEF
    L’édition italienne dans l’espace francophone à la première modernité

    Le projet EDITEF définit plusieurs actions prioritaires
    1) coordination des recherches en cours dans un seul projet d’envergure internationale qui ambitionne de devenir le « lieu » d’échange et de renouvellement critique des recherches sur le livre italien dans l’espace francophone ;
    2) révision fondamentale de l’approche aux données existantes sur la base de la documentation disponible et nouvelles campagnes documentaires visant à la reconstitution de l’ensemble des sources actuellement conservées dans les fonds de l’espace francophone ;
    3) constitution d’un portail unique et d’une série de publications papier et/ou en ligne visant à la diffusion des résultats obtenus lors des campagnes de recherche et des séminaires et colloques organisés sur trois années ;
    4) réalisation d'une base de données, bibliographique et prosopographique (EDITEF), offrant à la communauté scientifique des outils de recherche performants et fiables sur les données et les sources collectées.
    Les résultats des recherches seront diffusés et exploités de différentes manières :
    - des publications en ligne et/ou papier ponctueront la réalisation du projet offrant à la communauté scientifique et à un large public l’état d’avancement des travaux et les premiers résultats. Suivant le calendrier des étapes du projet, un repository sera régulièrement mis à jour dans un portail conçu à cet effet.
    - Chaque journée d’étude, réunion de suivi et colloque donnera lieu, selon les cas, à une documentation spécifique (compte-rendu, working papers, actes de colloque).
    - L’ensemble des résultats alimentera la base EDITEF, tandis qu’une conférence de clôture du projet permettra d’évaluer les résultats obtenus, un évènement qui sera accompagné d’une exposition à la bibliothèque Mazarine.
    - Des expositions virtuelles destinées à un large public seront organisées par les partenaires du consortium.



  • SilentAdapt Adaptation à des doses de pesticide variables

    SilentAdapt
    L’utilisation massive des pesticides depuis les années 50 a été une révolution majeure pour nos sociétés (agronomie, médecine). L’évolution des résistances chez les organismes traités est, une situation dans laquelle le processus d’adaptation a les conséquences les plus immédiates à très grande échelle. Elle est cependant souvent envisagée dans un contexte écologique simplifié. L'originalité de ce projet est de considérer l'impact de gradients de concentration et de faibles doses de pesticides.

    Enjeux et objectifs
    Deux questions importantes restent des points d’achoppements importants dans notre compréhension de l’évolution des résistances, en présence de faibles doses. (1) La première concerne l’existence de compromis évolutifs entre environnements ayant des doses nulle, faible ou forte de pesticides. Il n'est pas clairement établi si les traits et solutions adaptatives diffèrent selon que les doses de pesticides soient faibles ou fortes. Cette question a reçu très peu d’attention, bien qu'elle soit indispensable pour comprendre l’impact des faibles doses sur l'évolution des fortes résistances et pour évaluer comment les espèces non-cible peuvent évoluer à une exposition chronique par de faibles doses. La deuxième grande question est de déterminer le rôle des duplications de gènes dans le processus d'adaptation à des doses variables. Les variations du nombre de gènes sont d’une ampleur jusqu’ici largement sous-estimées. En particulier, les duplications ‘RS’ combinant des allèles résistant et sensible peuvent être avantagées dans une situation de doses variables en combinant les avantages de chacun de ces allèles.



  • ReVEA Ressources vivantes pour l'enseignement et l'apprentissage

    Ressources vivantes pour l'enseignement et l'apprentissage
    Une tâche centrale des enseignants est de concevoir, rechercher, sélectionner, modifier, recomposer les ressources qu’ils présentent à leurs élèves et qui servent de support à leurs activités, mais aussi qu’ils partagent ou mutualisent avec leurs collègues. Ce travail des enseignants, caractéristique de la liberté pédagogique qu’ils exercent, est essentiel dans la qualité des enseignements. Son analyse constitue un enjeu majeur pour la compréhension du système éducatif et de ses évolutions.

    Combler un déficit de connaissances sur les utilisations (sélections, traitements, échanges) des ressources par les enseignants et leurs évolutions
    Le premier objectif est de pallier le manque d'informations sur les ressources utilisées par les enseignants en traitant de données pour le moment non publiques pour étudier la faisabilité d’un panel d’indicateurs sur les ressources en vue d’un observatoire national. Il s’agit de travailler sur des bases anonymisées des enquêtes du CFC , les statistiques des ventes des manuels scolaires recueillies par le SNE et les téléchargements effectués par les enseignants sur divers sites nationaux, académiques et d’associations d’enseignants, en complétant si possible à partir des statistiques internes des ENT de plusieurs académies. Il s’agit également d’établir des cartographies des offres et des échanges de ressources dans les disciplines retenues.
    Un second objectif est de documenter et d’expliquer les évolutions en cours, dues à différents facteurs (notamment la généralisation du recours au numérique, l'approche par compétences, l’intégration de savoirs nouveaux, des demandes croissantes de personnalisation et d’interactivité…) et plus généralement les changements économiques et le passage des biens aux services. Pour cela, les cartographies seront complétées par une étude des facteurs qui ont une incidence sur le choix et le traitement des ressources par les enseignants (ancienneté, genre, connaissance de la discipline, rapport aux technologies informatiques, adaptation aux handicaps, etc.). Des travaux longitudinaux permettront de mettre au jour des processus sous-jacents : d’une part dans un suivi fin du travail d’un panel d’enseignants (individuel ou dans l’établissement) en reprenant les méthodologies développées dans le cadre de l’approche documentaire visant notamment à éclairer les structures des systèmes de ressources des professeurs, d’autre part dans l’analyse des échanges et travaux menés entre enseignants dans divers collectifs institutionnels ou associatifs et des trajectoires de certaines ressources (cycle de vie, indexation, tagging et discussions).



  • SANTINELLES SANTé, INEgalités, viLLES : une approche comparative des constructions socio-territoriales des inégalités de santé dans des villes secondaires d’Afrique de l’Ouest, Bobo-Dioulasso (Burkina Faso) et Saint-Louis-du-Sénégal

    SANTINELLES
    SANTé, INEgalités, viLLES : une approche comparative des constructions socio-territoriales des inégalités de santé dans des villes secondaires d’Afrique de l’Ouest, Bobo-Dioulasso (Burkina Faso) et Saint-Louis-du-Sénégal

    Enjeux et objectifs
    Depuis 2007, plus d’un habitant sur deux de la planète vit en ville, résultat d’un puissant phénomène d’urbanisation qui touche tous les continents, y compris l’Afrique où la croissance urbaine annuelle serait supérieure à 3%, avec un taux d’urbanisation de près de 60% d'ici 2030. Si les grandes villes sont au cœur des préoccupations politiques, près de 50% des urbains vivent dans des villes moyennes. En Afrique , elles sont souvent le lieu d’une forte croissance mais, en l’absence de réelle politique urbaine, elles souffriraient à la fois des maux des campagnes et des maux des villes, et ne profiteraient pas de « l’avantage urbain », notamment pour la santé.
    Au Nord comme au Sud, les questions de santé urbaine restent finalement mal connues. Il est significatif qu’aucune référence à la santé urbaine n’ait été faite en 1978 lors de la Conférence Mondiale d’Alma Ata dédiée aux Soins de Santé Primaires, et qu’elles n’aient été que vaguement soulevées en 1991 lors de l’Initiative de Bamako. Or, de nombreux travaux, au Nord comme au Sud, montrent que l’agencement d’un espace joue sur la santé, comme la santé joue sur les dynamiques territoriales.
    En nous appuyant sur une équipe de recherche pluridisciplinaire, nous souhaitons conduire une analyse des processus (politiques, sociaux, culturels, territoriaux) à l’origine des traits sanitaires urbains.
    Nous proposons un triple éclairage des inégalités de santé dans deux villes moyennes, Bobo-Dioulasso (Burkina) et Saint-Louis-du-Sénégal par rapport à l’exposition aux risques, aux inégalités socio-spatiales et aux besoins de soins.
    La confrontation de ces éclairages permettra de mieux évaluer les liens entre risques, vulnérabilités et inégalités, et de comprendre les constructions socio-territoriales de la santé.



  • GIGAS Identification au gigahertz des grandes gerbes atmosphériques

    GIGAS : Identification au gigahertz des grandes gerbes atmosphériques
    Mesure de la composition des RCUHE : Une fenêtre unique sur les interactions fondamentales et une nouvelle astronomie :
    Les rayons cosmiques d'ultra haute énergie (RCUHE) constituent un moyen unique pour étudier la physique et l'astrophysique fondamentale à des énergies considérables pour des particules élémentaires (> 1 Joule). Ces énergies sont très largement supérieures à celles disponibles auprès des accélérateurs terrestres.

    Optimisation et construction des réseaux de capteurs sensibles aux émissions gigahe
    L'études de ces interactions aux plus hautes énergies est cependant extrêmement difficiles. En effet, le «faisceau« est très mal connu, le flux est très faible (moins d'un événement par km2 et par an) et nous n'observons pas directement l'interaction primaire mais seulement la cascade de particules qu’elle engendre dans l’atmosphère. GIGAS a permis de tester la possibilité de mesurer l’évolution temporelle de ces cascades avec un cycle de service de 100% en se basant sur la mesure du signal radio émis par Bremsstrahlung Moléculaire (MBR) lors de cette évolution. Si l’émission micro-onde est suffisamment intense, les capteurs développés pour GIGAS peuvent fournir une estimation calorimétrique de l’énergie et permettre l’identification du rayon cosmique primaire. L’identification individuelle des RCUHE est un objectif ambitieux car seule une séparation statistique des primaires est possible à l’heure actuelle.



  • GeneSilencingByCondensin Role de condensine dans la répression de l'expression génique

    Role de condensine dans la régulation de l'expression genique
    Les condensines sont des complexes organisateurs des chromosomes qui jouent un rôle essentiel dans l’assemblage et la transmission des chromosomes. Les condensines ont également été impliqués dans la régulation de l’expression génique mais les mécanismes sous-jacents demeurent inconnus. Les objectifs de la première phase du projet étaient de déterminer le rôle de condensine dans la régulation de l’expression génique en utilisant la levure S. pombe comme organisme modèle.

    Définir le role de condensine dans la régulation de l'expression génique chez S. pombe
    Enjeu 1 : Identifier la voie dans laquelle condensine régule les gènes.
    Etat : achevé.
    Nous avons découvert que condensine préserve l’expression génique en promouvant la stabilité du génome en mitose. L’aneuploïdie causée par une déficience de condensine en mitose altère l’expression du génome, vraisemblablement en affectant la destruction contrôlée des ARNs.

    Enjeu 2. Définir les partenaires protéiques de condensine.
    Etat : en phase finale de réalisation.

    Enjeu 3 : Définir à quelle phase du cycle cellulaire condensine régule les gènes
    Etat : achevé
    L’objectif était d’identifier la phase du cycle cellulaire au cours de laquelle condensine est requise à l’expression correcte des gènes. Nous avons montré que la fonction de condensine est requise en mitose pour une expression normale des gènes en interphase.

    Enjeu 4. Localisation de condensine sur l'ADN ou l'ARN.
    Etat : achevé
    Nous avons trouvé condensine fixée aux gènes qu'elle régule. Cependant nos résultats suggèrent que condensine ne régule pas l’expression des gènes par un mécanismes en cis, mais plutôt en préservant l’intégrité du génome durant la mitose. La recherche d’une association entre condensine et les ARNs a été entreprise puis abandonnée.

    Enjeu 5. Publication.
    Etat : en cours
    Nos résultats ont été présentés à trois congrès majeurs du domaine (Gordon Conference, Symposium Cold Spring Harbor et meeting SMC-2017), et très bien perçus par la communauté scientifique. Un manuscrit est en cours de rédaction et sera soumis pour publication durant le second semestre 2017.



  • NOISYEAST Expression génique aléatoire et variabilité phénotypique dans l’adaptation de la levure

    Du bruit chez les levures
    Ce projet consiste à explorer un mode d’adaptation des levures encore peu étudié : la modulation de la variabilité (ou « bruit ») dans l’expression des gènes.

    Etude d’un mode original d’adaptation aux environnements stressants
    Lorsque des cellules génétiquement identiques sont placées dans un environnement homogène, l'expression des gènes s’effectue tout de même de manière hétérogène de cellule à cellule.
    Cette hétérogénéité d'origine non-génétique, due en particulier aux phénomènes moléculaires aléatoires à la base de l’expression des gènes, favorise l'apparition de sous-populations résistantes et peut conférer un avantage adaptatif à la population, notamment lorsqu’elle concerne des gènes associés à la réponse au stress ou permettant une adaptation face à un environnement ‘extrême’ (dans des procédés industriels par exemple). Nous examinons si une augmentation de la variabilité d’expression de certains de ces gènes a eu lieu dans des souches industrielles de levure Saccharomyces cerevisiae, connues pour être plus résistantes et mieux adaptées à de nombreux environnements stressants par rapport à des souches de laboratoire. En résumé, ce projet explore au niveau fondamental un mode d’évolution et d’adaptation original. Nos résultats pourraient aussi conduire à de nouvelles stratégies d’amélioration de souches pour des applications industrielles.



Rechercher un projet ANR