L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

Translate this page in english

Nous suivre

  • STAR Menace du stéréotype et réactions agressives

    MENACE DU STEREOTYPE ET REACTIONS AGRESSIVES
    Ce projet vise à étudier le lien entre la menace du stéréotype et l’agression. L'agression est-elle une conséquence possible de la menace du stéréotype ? Si oui, cet effet s’observe-t-il uniquement pour des individus appartenant à des groupes stéréotypés comme agressifs ou bien est-ce un effet plus général ? En outre, ce projet tentera d’identifier les mécanismes sous-jacents expliquant cet effet, à savoir les pensées agressives, les émotions et l’autorégulation.

    L’agression comme conséquence de la menace du stéréotype
    Une série d'études est proposée pour évaluer les réactions agressives (comportements, pensées et émotions) en réponse à la menace du stéréotype. La menace du stéréotype correspond à la crainte ressentie par un individu lorsque celui-ci se retrouve dans une situation dans laquelle il risque de confirmer un stéréotype négatif associé à son groupe. Cela étend la littérature actuelle qui, pour la plupart, se concentre sur la réduction des performances intellectuelles à la suite d'une situation de menace du stéréotype. La présente recherche étend les conséquences à un autre domaine pouvant avoir des conséquences sociales importantes, à savoir l'agression. Comprendre pourquoi l'agression existe dans la société est une question importante. L’agression est un comportement qui non seulement a des conséquences négatives pour l’acteur (punition, isolement social, émotion négative telle que la culpabilité) mais aussi pour les autres (insécurité perçue, préjudices physiques et psychologiques). L’agression influe sur le bien-être des individus et du groupe / de la société. Cette recherche est particulièrement pertinente pour les sociétés multiculturelles d’aujourd’hui, où les stéréotypes (qu’ils reflètent ou non la réalité) abondent et dans lesquelles les interactions entre groupes sont un fait quotidien. Les connaissances acquises seraient utiles pour prévenir l’agression en identifiant la menace du stéréotype comme une situation pouvant inciter à l’agression et des facteurs (par exemple, le contenu du stéréotype, les émotions) pouvant entraîner des réactions agressives chez les membres de groupes différents. La présente recherche élargit l'application directe des connaissances sur la menace du stéréotype dans des contextes académiques tels que les écoles et propose des interventions possibles pouvant être mises en place pour s'attaquer aux comportements problématiques allant au-delà des performances, notamment la délinquance et autres comportements antisociaux.



  • MOBISED Modélisation de la remobilisation des sédiments et libération des contaminants associés

    MOBISED : Modelisation de la remobilisation des sediments et la liberation des contaminants associés
    Rejetés dans les milieux aquatiques pendant des décennies, les contaminants chimiques et/ou microbiologiques issus des eaux usées urbaines ou industrielles, des eaux de drainage des sols agricoles se sont accumulés dans le compartiment sédimentaire. Ce stock de contaminants, associés à de fines particules sédimentaires, a été enfoui à des profondeurs variables selon le taux de sédimentation et peut être potentiellement remobilisé lors d’épisodes de crue ou de réaménagement des cours d’eau.

    Quels sont les paramètres contrôlantt la remise en suspension des sédiments?
    Le projet MOBISED a pour objectif de mettre en évidence les mécanismes impliqués dans la remise en suspension des sédiments:
    - la caractérisation des sédiments, combinée à une étude hydrologique fine, permettra t elle de hiérarchiser les paramètres physiques et chimiques contrôlant la remise en suspension des sédiments?
    -quelle est l'influence des cycles de remobilisation-sédimentation sur la distribution des contaminants?
    -les sédments constituent ils réellement un réservoir de micro-organismes? Y a t il un enrichissement spécifique en entités microbiologiques?
    Nous avons ainsi identifié plusieurs verrous scientifiques dans notre projet MOBISED:
    -différencier et quantifier les sédiments transportés dus à l'érosion des sols de surface du bassin; l'approche multi-marqueurs développée dans le projet MOBISED est rarement reportée dans la littérature et apparaît comme une démarche prometteuse,
    -intégrer des données qualitatives dans la modélisation et comparer et corréler des données expérimentales à l'échelle microscopique ou moléculare avec des données de terrain. Une approche statistique spécifique est développée afin de corroborer des variables discrètes et qualitatives avec des variables continues ou quantitatives.
    L'approche hydrodynamique 3D (TELEMAC MASCARET) est utilisée couramment pour les environnements marins ou les estuaires et l'application à ds rivières de petite taille est difficile pour des questions de stabilité numérique.
    -les processus de floculation-agrégation constituent un réel verrou dans la modélisation du transport de sédiment cohésif.



  • MECANOCAD Molecular and cellular mechanisms of mechanotransduction and mechano-sensing at cell-cell junctions

    Mechanotranduction of cell-cell contacts
    Mécanismes moléculaires et cellulaires de la mécanotransduction et de la mécanosensibilité des jonctions cellule-cellule à l'aide d'outils de micromécanique et de microfabrication et de méthodes optiques.

    Mécanotransduction et de la mécanosensibilité des jonctions cellule-cellule à l'aide d'outils de micromécanique et de microfabrication et de méthodes optiques.
    La façon dont les cellules sont capables de percevoir et d’intégrer les propriétés de leur environnement et de répondre pour maintenir l’homéostasie à l’échelle de la cellule, du tissu ou de l’organe reste une des question centrale de la biologie moderne. La réponse cellulaire aux signaux mécaniques est critique pour le développement et des protéines clé peuvent altérer la mécanique cellulaire conduisant par exemple à une augmentation incontrôlée de la migration cellulaire. L’étude de la réponse mécanique des cellules adhérant à la matrice ou aux autres cellules et de l’adaptation des contacts cellulaires au stress mécanique imposé par l’environnement devrait permettre de déterminer le rôle de ces protéines clé dans l’adhésion et la migration des cellules normales et malades. Cependant, la transduction du stress mécanique comme signal perçu par la cellule a été sous-estimé par des générations de biologistes. Cette mécano-transduction est intimement associée aux processus d’adhésion cellulaire localisés aux contacts cellule/matrice extracellulaire et cellule/cellule. Bien que le stress mécanique, au travers de son effet sur la tension intracellulaire, ait été mis en avant il y a plusieurs décades pour son action régulatrice sur la forme, la migration et la différenciation des cellules, pratiquement rien n’est connu au sujet de la mécano-transduction aux contacts intercellulaires. L’objectif de notre projet est de déterminer comment les ligands intercellulaires principaux des jonctions intercellulaires de types adherens: les cadhérines et protéines associées, perçoivent et s’adaptent au stress mécanique tout en le transmettant de cellule en cellule dans le contexte de tissus épithéliaux.



  • StructuraLEP Caractérisation structurale et fonctionnelle d’effecteurs de L. maculans et de leurs interactants

    Caractérisation structurale et fonctionnelle des effecteurs de Leptosphaeria maculans et de leurs interactants
    Les effecteurs fongiques correspondent principalement à de petites protéines sécrétées sans homogies dans les bases de données. Leur fonction biologique est donc difficile à prédire et la résolution de leur structure tridimentionnelle peut être très informative. Sur ces bases, le projet StructuraLEP a pour but d’élucider l’implication d’effecteurs de L. maculans dans la pathogénie grâce à la détermination de leurs caractéristiques structurales et fonctionnelles et de leurs interactants.

    L’objectif est élucider l’implication d’effecteurs de L. maculans dans la pathogénie grâce à la détermination de leurs caractéristiques structurales et fonctionnelles et de leurs interactants.
    StructuraLEP a pour but d’élucider l’implication d’effecteurs de L. maculans dans la pathogénie grâce à la détermination de leurs caractéristiques structurales et fonctionnelles et de leurs interactants. Nous étudions cinq effecteurs de L. maculans qui correspondent à des candidats prometteurs choisis pour leur importance dans la biologie du champignon ou parce qu’ils présentent de nouveaux modes d’interaction avec leur cible végétales. Les effecteurs et leurs interactants sont analysés dans le but de répondre aux questions suivantes : (i) quelle est la structure 3-D des effecteurs de L. maculans ? En l’absence de fonction prédite, la structure 3-D des effecteurs peut apporter des informations sur leur fonction et les mécanismes de translocation vers les cellules végétales ou leur interaction avec les protéines de résistance. (ii) Où agissent les effecteurs pendant l’infection d’une plante hôte ? Certains effecteurs agissent dans la cellule végétale alors que d’autres sont purement apoplastiques. Notre projet pourra apporter des informations concernant la thématique controversée de la translocation des effecteurs fongiques dans la cellule végétales et permettre d’identifier des motifs impliqués dans cette translocation. (iii) Quelles molécules interagissent avec les effecteurs de L. maculans ? L’interaction des effecteurs avec des ligands peut permettre leur translocation dans les cellules végétales ou être impliquée dans leur fonction biologique ou leur interaction avec des protéines de résistance. (iv) Quelles fonctions de la plante sont manipulées et quelles protéines végétales sont ciblées par ces effecteurs ? En répondant à cette question, nous aurons une meilleure vision des fonctions de la plante ciblées par les champignons phytopathogènes.



  • SOUMET Rôle du soufre dans le devenir des métaux d'intérêt économique dans les fluides géologiques

    Soufre et métaux dans les fluides géologiques: comment se forment les gisements métallifères ?
    Une grande partie des ressources économiques des métaux de base et stratégies sur Terre (e.g., Cu, Zn, Mo, Au, Pt, Sn) est formée par des fluides aqueux riches en sel, CO2 et soufre et qui circulent sous des hautes températures et pressions dans les profondeurs de notre planète. Bien que le soufre soit un constituant majeur de ces fluides, son impact sur la mobilisation, la distribution et la précipitation des métaux n’est pas encore bien compris et quantifié dans ces milieux.

    Comment étudier les fluides géologiques, chauds et sous pression, porteurs de soufre et de métaux dans les entrailles de notre planète et qui ne sont pas accessibles à l’observation directe ?
    Le but ultime de ce projet est de quantifier l’impact du soufre sur les transferts des métaux d’intérêt économique par les fluides géologiques. Ceci sera achevé en adressant les quatre objectifs suivants:
    1) Obtenir de nouvelles données sur les teneurs, le partage et les formes chimiques (spéciation) de certains métaux (Au, Cu, Mo, Pt) et du soufre dans des systèmes modèles eau-sel-CO2-soufre en laboratoire en conditions contrôlées, à l’aide de techniques expérimentales, analytiques et de spectroscopie in situ ;
    2) Etudier la chimie du soufre lui-même dans ces systèmes en mettant en œuvre, pour la première fois, de méthodes de spectroscopie in situ à haute température et pression ;
    3) Accéder à la structure moléculaire et aux propriétés physico-chimiques des majeurs solvants naturels (eau-CO2-sel) en couplant mesures spectroscopiques avec modélisations de chimie moléculaire ;
    4) Développer des outils analytiques originaux pour caractériser la composition et l’évolution des fluides naturels porteurs d’or et de métaux associés, en s’appuyant sur les avancées technologiques récentes dans la conception de lasers, la spectrométrie de masse à torche plasma, les sources synchrotron.



  • miRNAsandbrainaging Rôle des microARNs dans les déficits du comportement social associés au vieillissement

    Identification des nouveaux miARNs impliqués dans de fonctions cérébrales précises: de la molecule au comportement
    Nous cherchons à identifier les miARNs impliqués dans le déclin fonctionnel lié au vieillissement. Pour cela, notre stratégie consiste a:
    1. Phénotyper des souris jeunes et âgées afin d'identifier les individus présentant des déficits comportementaux
    2. Isoler l'ARN de différentes zones cérébrales de ces animaux et des animaux contrôle et analyser des changements moléculaires (miARN) sous-jacents
    4. Explorer la contribution des miARN candidats dans des circuits cérébraux spécifiques

    Identification des miRNAs associés au déclin fonctionnel dependant de l'âge et etude de leur rôle dans des domaines spécifiques de l'activité cérébrale
    Dans ce projet, nous cherchons à aborder des aspects fondamentaux de la biologie du cerveau, à savoir, quels mécanismes épigénétiques contribuent à contrôler de façon fine les fonctions cérébrales et comment ils opèrent. Les travaux de dernières années indiquent clairement que les ARNm pourraient être des acteurs clés dans la régulation de l'activité neuronale. Cependant, quels miARNs, dans quels réseaux et quels mécanismes moléculaires sont impliqués dans des activités cérébrales précises restent à déterminer.
    Notre projet vise, d'une part, à identifier des nouveaux miARNs impliqués dans des fonctions cérébrales précises et, d'autre part, à débloquer des verrous techniques qui ont empêché une étude approfondie des fonctions des miARNs dans le cerveau.
    En bref, nous essayons de répondre aux questions suivantes:
    1. Corréler les différences dans les niveaux de miARN aux differences performances comportementales afin d'identifier des miARNs candidats potentiellement impliqués dans des fonctions cérébrales définies
    2. Évaluer l'expression et l'homéostasie des miARNs candidats dans le cerveau dans le but de comprendre dans quelles zones du cerveau et dans quel type de cellule un miARN particulier est exprimé, à quels niveaux et comment son expression est contrôlée
    3. Inactiver les miRNAs définis et cibler de telles modifications sur des circuits neuronaux spécifiques afin que le rôle fonctionnel de ce miARN puisse être examiné.



  • PHRASEOROM La phraséologie du roman

    PHRASEOROM
    Analyser, sur de grands corpus textuels français, anglais et allemands, le fonctionnement des unités lexicales étendues spécifiques à la littérature contemporain. Le classement des données sur les plans sémantique, syntaxique et discursif est articulée à l'analyse stylistique. Il s’agit de jeter les fondements d’un lexique-grammaire des unités lexicales étendues qui contribuent à la construction du discours romanesque avec les moyens modernes de la linguistique de corpus et de la textométrie.

    Enjeux et objectifs
    a) Extraire des motifs textuels à partir des constructions lexico-syntaxiques spécifiques (CLS), automatiquement repérées (sous forme d’arbres lexico-syntaxiques ALR) dans les vastes corpus trilingues du projet (français, anglais, allemand).
    b) Développer des outils pour mesurer la spécificité des CLS au sein des différents genres, sous-genres et de rechercher des motifs séquentiels transphrastiques (Lexicoscope : http://phraseotext.u-grenoble3.fr/lexicoscope/,
    c) Elaborer une typologie structurelle et fonctionnelle des CLS statistiquement spécifiques au discours romanesque francophone, anglophone et germanophone du 20 ème siècle formant des motifs textuels afin de mieux identifier et caractériser le genre littéraire par rapport à d’autres genres et sous-genres littéraires et paralittéraires (sentimental, policier, science-fiction, fantasy, historique, général ).
    d) Proposer des comparaisons interlinguistiques ponctuelles des CLS, en travaillant sur des corpus comparables et parallèles d'œuvres françaises, anglaises et allemandes afin de mieux cerner les ressemblances et les divergences dans les sous-genres littéraires anglophones, francophones et germanophones et les traditions scripturales respectives.
    d) Conjoindre les approches textométriques, linguistiques et stylistiques pour aboutir à une description des patrons stylistiques littéraires en termes de « motifs textuels ».
    f) Créer une base de données PhraséoBase ouverte aux chercheurs et aux étudiants à usage interdisciplinaire (linguistique de corpus, TAL, stylistique, traductologie, phraséologie, linguistique contrastive) en Humanités numériques



  • Ln23 Complexes de lanthanide comme nouveaux chevaux de Troie pour la détermination structurale de protéines

    Ln23 ou Complexes de lanthanide comme chevaux de Troie pour la détermination structurale de protéines.
    Le projet Ln23 propose d’utiliser les [Ln] ainsi que leur propriétés physiques intrinsèques comme cheval de Troie pour la détermination structurale de protéines en développant une méthodologie intégrative, efficace et utilisable pour trois techniques structurales complémentaires : la cristallographie, la diffusion aux petits angles et la RMN. L’objectif est de faire connaitre cet outil dans la communauté de la biologie structurale et de remplacer les méthodes anciennes basées sur le Sélénium.

    Conception d’additif à base de lanthanide pour la cristallographie des protéines.
    Conception d’additif à base de lanthanide pour la cristallographie des protéines.
    L’objectif du projet est de concevoir des complexes de coordination à base de lanthanide pour la détermination de structures de protéine en utilisant trois techniques complémentaires : la diffraction des rayons X, le SAXS (Small Angle X-rays scattering) et la RMN. Pour cela il convient de trouver une famille de complexes de lanthanide (i) stables, (ii) solubles, (iii) capables d’interagir avec des protéines et (iii) luminescents, afin de tirer profit de leurs propriétés de diffusion anomale pour la diffraction et de paramagnétisme pour la RMN.
    Le projet était initialement divisé en trois taches :
    La Tache A est le cœur du projet : elle consiste à découvrir une famille de complexes remplissant le cahier des charges mentionné ci-dessus, à obtenir une quantité suffisante de structures de protéines modèles afin d’identifier les interactions complexe-protéine et à quantifier ces interactions en utilisant de petite molécules modèles de complexité croissante. La Tache B est méthodologique. Elle consiste à utiliser le système complexe-protéine pour plusieurs méthodes analytiques : la diffraction des rayons X bien sûr mais aussi, les techniques de diffusion (SANS et SAXS), de RMN et à tenter de comprendre voire favoriser les mécanismes de cristallisation.
    La Tache C concerne les applications de cette méthodologie originale pour la détermination de structure de protéines inconnues de complexité croissante : (i) protéines inconnues d’intérêt biologique, (ii) protéines membranaires et (iii) grands assemblages protéiques.



  • ClimaConf Les questions de la confiance dans le réchauffement global: modélisation du climat, expertise et lien au politique

    Les ressorts de la confiance dans le changement climatique
    La confiance accordée aux résultats scientifiques, aux rapports d’expertise et aux institutions du changement climatique constitue un enjeu majeur. Le projet ClimaConf propose d’étudier l’établissement de la confiance au sein des communautés de modélisation du climat, entre domaines disciplinaires différents ainsi que dans les relations entre science et politique.

    Analyse des critères et de la construction de la confiance dans le changement climatique
    La question de la confiance est centrale dans le problème du réchauffement climatique global, comme l’ont notamment rappelé les mises en causes du GIEC et des sciences du climat en 2009 et 2010, dans le contexte de l’enlisement des négociations climatiques de l’ONU. La modélisation est au centre de ces interrogations : comment des modèles reconnus lacunaires et très imparfaits peuvent-ils prétendre prédire l’avenir climatique de la planète et guider les politiques et l’économie? Le projet ClimaConf vise à explorer la question de la confiance à différents niveaux : explicitation des critères de confiance des climatologues dans leurs modèles et dans les projections du changement climatique d’abord ; l’enjeu est ici épistémologique et scientifique : comment caractériser la valeur que les chercheurs accordent à différents aspects de leurs simulations ? On étudiera également les relations d’autres communautés scientifiques au problème climatique, et à la modélisation en particulier, en s’interrogeant sur les possibles frictions entre cultures épistémiques différentes. A un troisième niveau, on analysera les ressorts de la confiance vis-à-vis de l’expertise et des scénarios du GIEC chez les décideurs politiques et les acteurs économiques et sociaux (ONG).
    Il s’agira enfin d’interroger l’articulation entre ces différents niveaux de confiance et l’implicite qui voudrait que la confiance dans les chiffres scientifiques conditionne la confiance dans l’expertise, voire l’action politique. Ceci conduira à revisiter la construction du problème climatique et à approfondir l’étude des rapports entre science, expertise et politique qui y sont à l’œuvre – en analysant en particulier les demandes et politiques de recherches sur le changement climatique.



  • EODIPAR Expériences des discriminations, participation et représentation

    Experiences des discriminations, participation et représentation
    Le project EODIPAR vise à saisir les conséquences civiques et politiques des discriminations. Il s'agit d'évaluer les réponses individuelles et collectives aux discriminations en termes de participation, d'engagement et de représentation des habitants des quartiers populaires. La question pricnipale de recherche est donc la suivante: : A quelle condition l'expérience des discriminations est-elle politisée par les acteurs ?

    Repondre aux discriminations: entre politisation et stratégies individuelles
    Le projet EODIPAR vise à saisir la façon dont l’expérience des discriminations (raciales, religieuses et territoriales) façonne le rapport au politique et à l’engagement des victimes et plus largement des habitants des quartiers populaires, en France, au Royaume-Uni, au Québec et aux Etats-Unis. L’hypothèse centrale à l’origine de ce projet de recherche est qu’il existe un décalage entre la demande sociale relative aux enjeux de discrimination et de racisme dans la société française (et surtout chez certaines fractions de sa population) et l’offre politique et associative visant à la prendre en charge. D’un côté, des enquêtes précédentes attestent de la centralité du discours et de l’expérience des discriminations dans le rapport au monde social des habitants des quartiers populaires. De l’autre, d’autres travaux, plus rares cependant, ce qui constitue un enjeu de ce projet, soulignent la faiblesse des dispositifs institutionnels et de l’action associative afin de répondre à ces attentes. L’objectif central de ce projet est par conséquent de saisir les raisons de ce décalage et éventuellement de déceler des pistes pour y remédier. Plus précisément, les deux principaux objectifs du projet sont les suivants :
    - Saisir la façon dont les acteurs réagissent et répondent aux discriminations, et en particulier si cela suscite chez eux une volonté d’engagement collectif ou à l’inverse de repli sur soi (quête identitaire, « communautarisme », etc.) ou des stratégies individuelles pour s’en sortir.
    - Saisir la façon dont l’histoire et les configurations nationales et locales façonnent à la fois le vécu de l’expérience discriminatoire et les façons d’y répondre. D’où la dimension comparative à la fois nationalement et localement (4 pays étudiés, et 9 villes au total), qui permettra de comprendre comment ces configurations influent sur la prise en charge institutionnelle, sociale et politique des discriminations.



  • sensocode Rôle du cervelet dans le traitement d’informations sensorimotrices nécessaires au codage hippocampique et à la navigation

    Le cervelet influence le code spatial de l’hippocampe
    L’activité neuronale de certaines régions cérébrales sous-tend notre capacité à nous localiser et à trouver notre chemin au quotidien. Cette activité neuronale est sous influence des informations sensorielles perçues par le navigateur. A travers ses propriétés à intégrer ces informations sensorielles, le cervelet pourrait ainsi participer à la formation d’une représentation mentale fiable de l’environnement

    Elucider comment le cervelet, à travers ses propriétés à intégrer des informations sensorielles, participe à la formation d’une représentation mentale de l’environnement au niveau de l’hippocampe.
    La cognition spatiale requiert l’intégration de nombreuses informations sensorielles utilisées pour se localiser dans l’espace et se diriger vers un but. Le traitement multimodal de ces informations implique l’interaction fonctionnelle de nombreuses régions cérébrales permettant la formation d’une représentation cohérente de l’environnement. Des données récentes indiquent que le cervelet, une structure principalement impliquée dans le traitement des informations sensorielles, est impliqué dans la navigation. Cette contribution a été pendant longtemps négligée. Le but essentiel de ce projet est d’élucider comment le cervelet, à travers ses propriétés à intégrer les informations sensori-motrices, peux participer à la formation d’une représentation mentale de l’environnement au niveau de l’hippocampe. Pour cela nous avons démarré quatre axes de recherches complémentaires : (1) disséquer le rôle de la plasticité cérébelleuse dans le traitement des informations environnementales et du mouvement propre nécessaires à la représentation spatiale hippocampique. Pour cela nous souhaitions manipuler l’importance relative de ces indices lors de tâches de navigation spécifiques. (2) enregistrer l’activité électrophysiologique intracérébelleuse lors de tâches de navigation spatiale afin de déterminer comment l’intégration des informations sensori-motrices est altérée par la perte de plasticité du cervelet. (3) enregistrer l'activité du vestibulo-cervelet en combinaison avec des mesures inertielles des mouvements de la tête des animaux afin de déterminer comment des mouvements naturels sont codés par cette subdivision du cervelet (4) combiner des outils de traçage transynaptique, d’imagerie intrinsèque fonctionnelle et d’optogénétique pour identifier les régions du cervelet impliquées dans ce circuit et reliées au système hippocampique.



  • cN-II Focus Une enzyme clé dans la biosynthèse des acides nucléiques : La 5’-nucléotidase cytosolique (cN-II) comme nouvelle cible thérapeutique

    Stratégie thérapeutique face à la résistance aux analogues de nucléosides cytotoxiques
    Ce projet a pour objectif d’étudier un système enzymatique impliqué dans la résistance à une famille d’anticancéreux (les analogues de nucléosides cytotoxiques) et devrait permettre à terme d’améliorer l’efficacité des traitements utilisant ces médicaments

    Conception d’inhibiteurs potentiels de la 5’-nucléotidase cytosolique II (cN-II)
    Les analogues de nucléosides constituent par leur nombre et leur importance curative une classe d'agents thérapeutiques très largement utilisée dans le traitement des hémopathies malignes et des tumeurs solides. L'utilisation de ces médicaments se heurte néanmoins à l'apparition de phénomènes de résistance, d'origine multifactorielle, qui sont à ce jour mal appréhendés. De récents travaux semblent montrer que l'un des mécanismes impliqués dans la résistance aux analogues de nucléosides serait associé à une dérégulation enzymatique entre l'expression de kinases et de nucléotidases Cette dérégulation entraînerait une diminution des concentrations intracellulaires en métabolites phosphorylés (nucléotides) nécessaires à l'activité anticancéreuse. L'objectif premier de ce projet est d’identifier une nouvelle cible potentielle en chimiothérapie antitumorale grâce à la conception et l'étude des structures inédites, susceptibles d'inhiber sélectivement l'activité d’une 5’-nucléotidase cytosolique (cN-II)



Rechercher un projet ANR