L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

Translate this page in english

Modalités de soumission 2014

Plan d’action et appel générique (informations au 16.06.2017)

Appel générique 2017 : évaluation des propositions détaillées

  • La phase d'évaluation des propositions par les experts extérieurs et la phase de droit de réponse aux experts sont closes depuis la fin mai
  • Depuis début juin, les 41 comités d'évaluation scientifiques se réunissent afin de débattre des projets et déterminer collégialement un classement des propositions.
  • Les résultats pour les projets soumis aux instruments PRC / PRCE / JCJC seront connus à partir de mi-juillet
     
  • Consulter le calendrier de l’appel générique
  • Résultats détaillés de la première étape
     
  • Retrouvez l’ensemble des appels ouverts et la prévision des appels spécifiques transnationaux pour 2017.

@AgenceRecherche

27/06 17:53 - AMORAD est soutenu par l'action "Recherche en matière de sûreté nucléaire et de radioprotection" @CGI_PIAvenirhttps://t.co/whKRLZEkcA

27/06 17:47 - Pour en savoir + sur le projet FRUGAL Les figures rurales de l'urbain généralisé au filtre des mobilités durables… https://t.co/wzOqOl8FNF

27/06 17:27 - [AAP] Projets sélectionnés à l'appel @NORFACE_eranet Dynamiques de l’inégalité à travers le parcours de vie https://t.co/f1ktx5chdZ

  • AGROMINE Agromine des métaux stratégiques issus de matrices contaminées

    Agromine de métaux stratégiques (Ni, Co) à partir de matrices contaminés
    AGROMINE est la conception de filières de production agro-métallurgique, fondée sur la culture de plantes hyperaccumulatrices sur des matrices contaminées (sols, déchets), ou sur sols naturellement rices en métaux (ultrabasiques), pour produire des composés de valeur. Ces filières sont conçues pour deux métaux d'importance stratégique, nickel et cobalt. Basées sur un travail précédent (synthèse d'un sel de Ni à partir d'A. murale, elles combinent agromine et hydrométallurgie.

    Acquérir des connaissances sur la récupération de métaux à partir de ressources secondaires par agromine et production de sels de métaux commercialisables par écotechnologies, puis transfert
    L’objectif d’AGROMINE est de construire une filière pour récupérer des métaux stratégiques à partir de ressources secondaires, pour produire des composés commercialisables. Il combine l’agromine et l’hydrométallurgie. Le nickel (Ni) et le cobalt (Co) sont présents dans les sols ultramafiques , les stériles miniers et des déchets de nombreux secteurs industriels. Nous proposons de travailler spécifiquement avec des terres dégradés, des stériles miniers et des déchets industriels et de viser spécifiquement les produits de niche à base de Ni ou de Co, avec un « label environnemental ».
    Les surfaces de sol concernées représentent des centaines de km2 et des millions de m3 de déchets sont produits annuellement par les industries minières et métallurgiques. Ces sols dégradés et ces matériaux nécessitent un traitement avant de pouvoir y implanter des plantes hyperaccumulatrices, ce qui constitue un véritable enjeu. L’orientation vers la production de composés organo-métalliques répond aussi à une demande socio-économique. Enfin, la dernière problématique concerne l’amélioration de la qualité des sols dégradés et des déchets industriels.
    Les objectifs scientifiques sont : 1) l’acquisition de connaissances sur le devenir des métaux et leur disponibilité dans les matériaux et sols supports, sur l’accumulation par les plantes (localisation des métaux, spéciation, dynamique de l’hyperaccumulation), la sélection de cultivars et la réponse des plantes aux techniques agronomiques pour accroître le rendement en biomasse et en métaux et 2) la conception de nouvelles voies de synthèse pour produire de nouveaux produits à haute valeur ajoutée à partir de la biomasse.
    Les objectifs technologiques sont de développer 1) de nouvelles technologiques applicables sur site ou hors site pour mettre en œuvre les opérations d’agromine à l’échelle du terrain et 2) des technologies basées sur l’hydrométallurgie pour récupérer les métaux. La filière sera évaluée par analyse du cycle de vie.



  • COPPERTREE Traitement antibiofilm de surface par depot multicouches de dendrimères et de nanoparticules de cuivre

    Lutter contre le développement des colonies bactériennes
    Le développement de biofilms s’accompagne d’une résistance marquée aux traitements classiques (détergents, antibiotiques). Le projet COPPERTREE propose d’empêcher leur développement sans utiliser d'agents susceptibles d'entrainer des résistances, par un traitement de surface original, assurant une protection passive et une protection active.

    Mise au point d’antibiofilms de surface composés de dendrimères et de nanoparticules de cuivre
    Les colonies bactériennes se développent sur de nombreuses surfaces. Ces biofilms ainsi sont présents dans certaines canalisations, dans les tours d’évaporations des centrales nucléaires ou sur la partie immergée des coques de navires. Ils sont parfois résistants aux traitements antibactériens classiques, et peuvent être à l’origine d’infections graves lorsqu’ils se développent sur des implants ou des prothèses utilisés en médecine.
    Le projet COPPERTREE vise la mise en forme des dépôts de nanoparticules de cuivre dans une matrice de dendrimère (arbre moléculaire). Ces dépôts pourraient avoir un effet passif de type anti-adhésion et un effet actif visant à tuer les organismes qui s’y déposeraient (effet bactériostatique ou bactéricide). Après validation sur des surfaces modèles, cette technologie pourrait être transférable sur des plastiques, des matériaux à base de verre ou encore des métaux, ce qui laisse envisager des applications pour le traitement de grandes surfaces industrielles ou de surfaces de dispositifs biomédicaux.



  • CROC Contrôle de la fréquence de recombinaison méiotique pour accélérer l'innovation variétales chez les espèces cultivées polyploïdes

    La recombinaison méiotique chez les espèces polyploïdes cultivées : le nouveau défi à relever
    Notre compréhension des mécanismes moléculaires de la recombinaison méiotique a progressé de façon spectaculaire au cours de la dernière décennie, grâce notamment aux travaux menés sur Arabidopsis thaliana. Le transfert de ces connaissances vers les espèces cultivées ainsi que les conséquences de la polyploïdie (duplication complète de génomes) n’ont toutefois pas été évaluées créant un déficit de connaissances, tant opérationnelles que fondamentales, qu’il convient désormais de combler.

    Contrôler la recombinaison méiotique pour accélérer l'innovation variétale chez les espèces polyploïdes cultivées
    La recombinaison méiotique est un processus clé du développement des organismes sexués, indispensable à la production de gamètes équilibrés et donc à la fertilité des espèces. Elle représente de plus un enjeu majeur en amélioration des plantes car elle permet, grâce aux crossovers (CO), de brasser la diversité génétique initialement répartie entre individus et donc d'introgresser dans les variétés élites des gènes ou traits d'intérêt d'autres variétés ou même d’autres espèces.
    Dans ce projet, nous nous proposons de mieux comprendre comment est régulée la recombinaison méiotique chez les espèces cultivées allopolyploïdes, i.e. chez lesquelles le doublement chromosomique fait suite à une étape d’hybridation interspécifique. Plus spécifiquement, nous avons entrepris de :
    -procéder à la caractérisation moléculaire de deux locus connus pour faire varier les fréquences de CO entre chromosomes homéologues (i.e. hérités des espèces parentales) chez le blé (locus Ph2) et le colza (PrBn).
    -approfondir notre compréhension d’un phénomène original que nous avons découvert, i.e. multiplication par 3 de la fréquence de COs chez des hybrides triploïdes de Brassica, et d’en vérifier la portabilité chez des hybrides pentaploïdes de Blé



  • MemoryTrack Dynamiques des interactions hippocampo-corticales au cours de la formation des souvenirs récents et anciens: bases comportementales, cellulaires, moléculaires et fonctionnelles

    A la recherche de la trace mnésique : de la formation à la stabilisation des souvenirs
    Décrypter la nature et la dynamique des interactions neuronales et vasculaires au sein de l’interface hippocampo-corticale responsable de la formation et de la stabilisation des souvenirs, deux processus qui sont altérés dans les maladies neurodégénératives

    Comment notre cerveau archive-t-il les souvenirs?
    Une question fondamentale dans le domaine des Neurosciences Cognitives est de comprendre comment notre cerveau est capable de former et de conserver durablement les souvenirs. Chez l'Homme, le souvenir des faits et des événements (mémoire déclarative) dépend initialement de l'hippocampe. Des approches multidisciplinaires ont permis d'élucider nombre des mécanismes cellulaires et moléculaires qui sous-tendent la formation de ce type de souvenirs au sein des réseaux neuronaux hippocampiques. Cependant, alors qu'ils se stabilisent, ces souvenirs deviennent progressivement indépendants de l’hippocampe pour être stockés dans des régions corticales. Nos connaissances de la dynamique des interactions hippocampo-corticales impliquées dans la consolidation des informations au sein de réseaux corticaux distribués et les processus d’oubli restent toutefois très parcellaires. L’élucidation de ces mécanismes corticaux est au cœur de notre projet MemoryTrack. Les expériences proposées permettront d’examiner, de façon systématique, les facteurs comportementaux, anatomiques, électrophysiologiques et moléculaires qui sous-tendent la formation des souvenirs récents et anciens. L'intégration de ces données permettra une meilleure compréhension de la façon dont notre cerveau organise les souvenirs et contribuera à l'identification de nouvelles cibles moléculaires pour le développement de stratégies thérapeutiques visant à pallier les déficits mnésiques liés à l'âge et aux maladies neurodégénératives.



  • GRETA GREediness: Theory and Algorithms

    GRETA -- GREdiness: Theory and Algorithms
    Over the past few years, many problems of automatically computing sparse representations of data have been addressed through convex optimization formulations. However, aiming for sparsity actually involves an l0 “norm” regularization/constraint, and the convex optimization way is essentially a proxy to achieve this sparsity. Here, we want to set the focus on another way of dealing with the sparsity objective, which, to our opinion, has been overlooked: greedy methods.

    Connexions entre apprentissage et traitement du signal, le point de vue glouton
    L'objectif principal de GRETA est d'établir et d'identifier des liens méthodologiques entre l'apprentissage automatique et traitement du signal du point de vue des méthodes gloutonnes. Plus précisément , nous allons aborder et apporter des solutions originales aux problèmes partiellement résolus suivantes :
    • le développement de nouvelles procédures MP / OMP pour le cas de dictionnaires qui ne sont pas associés à des transformées rapides : i ) des propositions algorithmiques sont visées, qui s'appuieront sur la création de structures de données appropriées , ii ) des questions relatives à la parcimonie structurée seront d'un intérêt primordial , et iii ) le problème de l'apprentissage de dictionnaires appropriés sera abordé.
    • le développement de nouvelles procédures MP / OMP pour le cas de fonctions de perte arbitraires, autres que la perte des moindres carrés : i ) la vitesse de convergence des algorithmes proposés sera au centre de ce problème et ii ) la pertinence des algorithmes pour diverses tâches d'apprentissage (par exemple, l'apprentissage semi-supervisé, la transduction et sa connexion à inpainting ) sera étudiée ;
    • la bénédiction de la gloutonnerie : au-delà de la simple efficacité de calcul apportée par les méthodes gloutonnes, nous pensons qu'il y a un certain nombre de situations où elles ont des conséquences positives du point de vue de la généralisation ; en conséquence, nous allons travailler sur la proposition de nouveaux outils pour l'apprentissage statistique qui permettraient de lier formellement les propriétés des algorithmes gloutons et la généralisation : ces outils peuvent largement s'appuyer sur les quantités comme telles que le «spark« ou l'incohérence .



  • TRAM Migration par activation thermique en confinement micrométrique

    Migration par activation thermique en confinement micrométrique
    Contrôler les écoulements de systèmes diphasiques (bulles, gouttes, mousses) par l'application d'une contrainte thermique, impliquant les effets thermocapillaire et thermomécanique.

    Contrôler les systèmes diphasiques par activation thermique
    La microfluidique digitale (bulle ou goutte) est un domaine en plein essor, et l'intrication de plusieurs mécanismes physiques et physico-chimiques rendent difficile la prédiction du comportement de ces éléments. Nous proposons de rendre compte de l'effet de chaque mécanisme par une approche dichotomique avec des expériences modèles. Ceci devrait nous permettre de comprendre la dynamique complexe de ces objets et de fournir des modèles afférents permettant de prédire la direction et l'amplitude de vitesse de ces éléments en fonction de différents paramètres expérimentaux (épaisseur de cavité, nature du surfactant utilisé, application ou non d'un gradient de température...). A notre connaissance, aucune étude systématique n'a été conduite malgré le développement de ces systèmes microfluidiques incluant de la température.
    Les objectifs du projet sont de deux natures :
    1) fournir une description complète de la dynamique de goutte, et étendre cette analyse lorsqu'un gradient de température est appliqué. A partir de ces résultats, développer une application permettant de reproduire les fonctionalités de base en microfluidique digitale.
    2) Contrôler le drainage de mousses 2D par contrainte thermocapillaire.



  • IMPACT Identification des protéines de la matrice affectant les propriétés cristallographiques de la coquille des œufs de poules et de pintades

    Comprendre et expliquer pourquoi une coquille d’œuf est si solide
    Comprendre les mécanismes de formation de la coquille des oiseaux. Identifier et caractériser les mécanismes d’interactions entre protéines et minéraux dans l’appareil reproducteur des oiseaux qui permettent l’élaboration de la structure cristallographique de la coquille.

    Comprendre la formation de la coquille pour renforcer la qualité sanitaire de l’œuf
    L’œuf est un produit de base de la consommation humaine et un aliment de grande qualité à un faible coût pour le consommateur. Il se doit d’être sain et exempt de pathogènes. L’œuf et les produits d’œufs sont consommés crus (e.g mayonnaise…) et sont encore une source importante de salmonellose. La coquille calcifiée des oiseaux constitue un système de protection naturelle efficace de l’œuf pour protéger l’embryon et maintenir l’œuf exempt de microbes. Ce projet vise à caractériser par des méthodes à haut-débits les différents acteurs moléculaires impliqués dans le processus de fabrication de la coquille. Les approches conduites dans IMPACT hiérarchiseront des candidats fonctionnels clefs qui pourront être utilisés en sélection assistée par marqueurs pour améliorer la solidité des coquilles et par conséquent la sécurité alimentaire de ce produit de grande consommation. A côté de son implication dans les sciences de l’aliment, le projet IMPACT permet de mieux comprendre les mécanismes de calcification en milieu biologique et est par conséquent un modèle d’étude de fabrication des biomatériaux d’intérêt pour l’industrie des céramiques, puisque les biominéraux sont des céramiques naturelles formées à température ambiante et pression normale. Ce projet fournira donc des informations générales en relation avec des applications industrielles dans ces domaines



  • Elegineer Développement d'outils de génomique fonctionnelle chez le nématode C. elegans.

    Vers de nouveaux outils pour manipuler le génome du système modèle C. elegans
    Le nématode Caenorhabditis elegans est un organisme utilisé comme modèle pour l'analyse d'un grand nombre de mécanismes fondamentaux grâce à la puissance des outils en particulier génétiques qui y sont disponibles. Ce projet vise à développer de nouveaux outils de génomique fonctionnelle pour manipuler le génome de C. elegans à grande échelle.

    Un besoin de nouveaux outils pour manipuler le génome du nématode C. elegans
    Le nématode C. elegans est un système puissant et apprécié pour analyser des mécanismes biologiques fondamentaux pertinents pour la recherche biomédicale. C. elegans a été déterminant pour identifier les gènes centraux de la machinerie de l'apoptose et pour caractériser le phénomène d'ARN interférence. 65 % des gènes impliqués dans des pathologies humaines sont conservés chez C. elegans, et les aspects essentiels de la biologie cellulaire, de la neurobiologie ou de la biologie du développement des mammifères sont récapitulés dans cet organisme.
    Pour tirer le meilleur parti des modèles animaux, l'inactivation des gènes par «knock-out« et leur modification ciblée par «knock-in« sont des outils essentiels. Malgré des tentatives conduites depuis le début des années 90, la seule méthode efficace de modification du génome de C. elegans par recombinaison homologue a été publiée par l'équipe de Jean-Louis Bessereau en 2007. Elle repose sur la création d'une cassure chromosomique au site à modifier par excision du transposon de drosophile Mos1. Une limitation de cette technique est la nécessité d'avoir une insertion Mos1 dans le site à modifier. Ce projet permettra d'accroitre l'efficacité des technologies reposant sur l'utilisation du transposon Mos1 et d'explorer de nouvelles directions de modification du génome afin d'accroitre la puissance des outils génétiques disponibles chez C. elegans.



Rechercher un projet ANR