L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

Translate this page in english

Modalités de soumission 2014

Plan d’action et appel générique (informations au 13.02.2017)

Appel générique 2017 : Résultats de la première phase d'évaluation

  • Fin de la 1ère phase d'évaluation : 7 260 pré-propositions éligibles ont été évaluées
  • L'ensemble des coordinateurs des pré-propositions a été contacté par mail
  • Les coordinateurs des 3052 pré-propositions retenues à l'issue de l'étape 1, ainsi que les 1101 PRCI éligibles enregistrés sont invités à soumettre une proposition complète au plus tard le 03 avril 2017, 13h (heure de Paris)
  • L'ouverture du site de soumission des propositions détaillées est prévue pour le 28 février 2017 (date prévisionnelle)
  • Consulter le calendrier de l’appel générique

Retrouvez l’ensemble des appels ouverts et la prévision des appels spécifiques transnationaux pour 2017.

@AgenceRecherche

21/02 15:53 - Et pour tout savoir sur notre instrument "Chaires industrielles" voici notre plaquette dédiée… https://t.co/Vq4Wx931ue

21/02 12:04 - Pour plus d'informations sur le projet VISUALL voici son résumé https://t.co/5WDGu1sAED https://t.co/dSemXcyw0W

16/02 12:07 - [AAP] Projets sélectionnés à l'appel "Au cœur des données numériques" @DiggingIntoData https://t.co/zt5P97Is1E

  • AFMYST Etude Biophysique, biochimique et biomoléculaire de la paroi des levures.

    Etude Biophysique, biochimique et biomoléculaire de la paroi des levures
    Les levures sont des micro organismes eucaryotes essentiels pour l’agro alimentaire et les biotechnologies. Notre but est de mieux comprendre l’organisation biophysique et biomoléculaire de la surface de ces cellules. Cette connaissance permettra d’améliorer les process agro alimentaires et les biotechnologies

    Architecture de la paroi des levures
    Le projet transdisciplinaire AFMYST se positionne à l’interface de la biologie, de la chimie et de la physique. La question biologique posée concerne l’organisation et la morphogénèse de la paroi des levures Saccharomyces cerevisiae. Cette paroi cellulaire a été essentiellement étudiée par des méthodes de biochimie ou de biologie moléculaire. Notre objectif est d’apporter à cette connaissance les observations en microscopie à force atomique donnant accès à la biophysique de la paroi. Des résultats préliminaires obtenus sur des mutants pour les différents sucres composant la paroi montrent la pertinence de cette approche. Le rôle de chaque constituant de la paroi (polysaccharides et protéines) dans l’organisation et la morphogénèse sera évalué en réalisant des mesures de rugosité de surface et de nanomécanique, par AFM. L’effet de stress (thermique, osmotique, ionique, antifongique) sera également évalué. Dans un deuxième temps notre attention sera focalisée sur les protéines de surface et sur leur cartographie à la surface de la paroi. Pour ce faire les pointes AFM seront fonctionnalisées par les anticorps dirigés contre les protéines de surface pour réaliser des expériences de spectroscopie de force à l’échelle de la molécule unique sur des cellules vivantes. Le but ici est de cartographier quatre protéines : Flo11 de la famille des protéines Flo impliquées dans les phénomènes d’adhésion à des surfaces ou entre cellules ; Cwp1, une mannoprotéine impliquée dans l’organisation de la paroi, Pir1 de la famille des protéines Pir nécessaires à la stabilité de la paroi, et Gas1 qui porte une activité beta-1.3 glucanosyltranferase nécessaire à l’assemblage de la paroi.
    Enfin les cibles pariétales et le mécanisme d’action de molécules antifongiques (la caspofungine, et la toxin killer 9) seront étudiés grâce à des pointes AFM fonctionnalisées par ces molécules.



  • ebGLUNet Fonction des réseaux de neurones glutamatergiques pionniers dans le tissu sain et pathologique

    Fonction réseau des neurones glutamatergiques pionniers
    L’hypothèse à la base de ce projet est que les neurones glutamatergiques générés tôt présenteraient des propriétés morpho-physiologiques et un schéma de connexions remarquables, leur permettant d’exercer un rôle majeur dans l’orchestration des activités de réseaux en conditions contrôles et pathologiques.
    En analysant différents réseaux de neurones selon un concept unique, ce projet devrait ouvrir de nouveaux pans de recherche tant sur le plan fondamental que médical.

    Devenir physio-pathologique des neurones glutamatergiques générés tôt de l'hippocampe et du noyau subthalamique
    Nous voulons aussi tester si cette hypothèse se généralise à de nombreuses structures cérébrales et pathologies. Dans un premier effort de généralisation de ce concept, nous étudierons trois populations de neurones glutamatergiques, au sein des deux structures cérébrales bien distinctes que sont l’hippocampe et le noyau subthalamique (STN) : (1) les cellules granulaires semi-lunaires, une famille remarquable de cellules granulaires peu décrite mais ayant un rôle critique dans le réseau hippocampique, structure impliquée dans les épilepsies du lobe temporal ; (2) les cellules pyramidales de CA1, la famille de neurones la mieux décrite du cerveau ; (3) les neurones glutamatergiques du STN, noyau ne contenant pratiquement que des neurones glutamatergiques et qui joue un rôle majeur dans la maladie de Parkinson.



  • ASSORTMATE Spéciation adaptative: approche intégrative chez la souris.

    Reconnaissance sexuelle olfactive et spéciation
    Les êtres vivants se distinguent par la diversité de couleurs, sons et parfums utilisés dans leur communication sexuelle. Mais comment cette diversité évolue? Quel est son rôle dans l'apparition des espèces? Quel est le rôle de l'adaptation dans cette diversification? Quels sont les mécanismes proximaux comportementaux, olfactifs, génétiques en jeu dans la diversification des senteurs d'espèce?

    Comprendre l'évolution des senteurs d'espèces.
    Nous cherchons à mettre en évidence les mécanismes causaux et proximaux à l’origine de l’évolution des signaux olfactifs permettant la reconnaissance sexuelle spécifique. En particulier, nous nous intéressons à des situations où les populations qui divergent sont en contact, produisent des hybrides et échangent des gènes. Notre hypothèse de travail est que la reconnaissance sexuelle et l’homogamie (reproduction entre semblables) sont une réponse adaptative permettant d’éviter une hybridation couteuse (les hybrides ayant une plus faible fertilité). Nous étudions cette question chez la souris domestique, une espèce modèle bénéficiant de nombreuses études ayant produit une masse de connaissance et d’outils techniques sur lesquels notre étude repose. Ce modèle nous permet également de tester notre hypothèse dans des conditions naturelles, i.e. dans des populations de la zone hybride entre deux sous-espèces européennes de la souris. Notre étude est pluridisciplinaire permettant une approche intégrative pour répondre à notre question.



  • BIOOPOM Polyoxométallates hybrides organique-inorganique possédant des propriétés biologiques et optiques

    Découverte d’une nouvelle famille de polyoxométallates hybrides photochromes et antitumoraux
    Le projet BIOOPOM consiste à synthétiser et étudier l’effet antitumoral de complexes de bisphosphonates. Ces mêmes complexes, ainsi que des dérivés de spiropyranes, sont également étudiés pour leurs propriétés photochromes dans le but d’accéder à des systèmes photo-commutatifs accordables et hautement performants.

    Synthèse et caractérisation de molécules hybrides organique-inorganique possédant des propriétés biologiques et optiques
    La première partie du projet portait sur la synthèse de polyoxométalates (POMs) hybrides contenant des ligands bisphosphonates (BPs) pour des applications comme molécules anticancéreuses. Les POMs sont connus depuis longtemps pour leur activité biologique, les BPs constituent quant à eux une classe de médicaments largement utilisée dans les traitements contre l’ostéoporose ou contre le cancer. L’étude systématique de la synthèse et des propriétés de molécules associant ces deux constituants organique et inorganique constitue l’enjeu d’une partie de ce projet. Une telle association d’une molécule biologiquement active et d’un POM n’avait été que rarement étudiée. Les résultats préliminaires à ce projet avaient montré qu’un POM dodécanucléaire contenant des ions Mo(VI) complexés par des ligands alendronate [O3PC(C3H6NH2)OPO3]4- était 4 fois plus actif que le BP seul alors que l’association du même BP à des ions Mo(V) n’avait qu’un effet faible. Suite à ces premiers résultats, l’objectif était d’explorer de manière systématique la synthèse de POMs hybrides contenant des ions Mo(VI), des ions W(VI) ou des ions V(IV,V) et des ligands BPs variés ayant une activité biologique reconnue. En ce qui concerne la deuxième partie du projet, l’enjeu était cette fois de synthétiser des matériaux moléculaires photochromes contenant des POMs associés à des molécules organiques de manière covalente ou ionique. Là encore des résultats préliminaires avaient permis de montrer que la même molécule associant 12 ions Mo(VI) et des ligands alendronate changeait de couleur à l’état solide sous irradiation UV, constituant ainsi un matériau intrinsèquement photochrome, en rupture avec les études précédentes où la présence de contre ions organoammonium était indispensable. L’objectif était de développer cette famille de composés intrinsèquement photochromes et d’exploiter par ailleurs le greffage covalent et l’association comme contre-ions de molécules photochromes organiques.



  • Ln23 Complexes de lanthanide comme nouveaux chevaux de Troie pour la détermination structurale de protéines

    Ln23 ou Complexes de lanthanide comme chevaux de Troie pour la détermination structurale de protéines.
    Le projet Ln23 propose d’utiliser les [Ln] ainsi que leur propriétés physiques intrinsèques comme cheval de Troie pour la détermination structurale de protéines en développant une méthodologie intégrative, efficace et utilisable pour trois techniques structurales complémentaires : la cristallographie, la diffusion aux petits angles et la RMN. L’objectif est de faire connaitre cet outil dans la communauté de la biologie structurale et de remplacer les méthodes anciennes basées sur le Sélénium.

    Objectifs généraux Ln23
    L’objectif du projet est de concevoir des complexes de coordination à base de lanthanide pour la détermination de structures de protéine en utilisant trois techniques complémentaires: la diffraction des rayons X, le SAXS (Small Angle X-rays Scattering) et la RMN. Pour cela il convient de trouver une famille de complexes de lanthanide (i) stables, (ii) solubles, (iii) capables d’interagir avec des protéines et (iii) luminescents afin de tirer profit de leurs propriétés de diffusion anomale pour la diffraction et de paramagnétisme pour la RMN.
    Le projet était initialement divisé en trois tâches :
    La Tâche A est le cœur du projet : elle consiste à découvrir une famille de complexes remplissant le cahier des charges mentionné ci-dessus, à obtenir une quantité suffisante de structures de protéines modèles afin d’identifier les interactions complexe-protéine et à quantifier ces interactions en utilisant de petites molécules modèles de complexité croissante.
    La Tâche B est méthodologique. Elle consiste à utiliser le système complexes-protéine pour plusieurs méthodes analytiques : la diffraction des rayons X bien-sûr mais aussi, les techniques de diffusion (SANS et SAXS), de RMN et à tenter de comprendre voire favoriser les mécanismes de cristallisation.
    La Tâche C concerne les applications de cette méthodologie originale pour la détermination de structure de protéines inconnues de complexité croissante : (i) protéines inconnues d’intérêt biologique, (ii) protéines membranaires et (iii) grands assemblages protéiques.



  • SYMNALING Signalisation symbiotique : mécanismes d’ activation et spécificité dans la transduction des signaux Myc et Nod

    Compréhension des mécanismes de signalisation par lesquels les légumineuses forment des associations bénéfiques avec des bactéries et des champignons mycorhiziens.
    Le développement des associations à bénéfice réciproque entre les légumineuses et, soit les bactéries du genre Rhizobia, soit des champignons mycorhiziens à arbuscules dépendent d’une signalisation chimique entre les plantes et les microorganismes. L’objectif du projet est de comprendre les mécanismes par lesquels ces signaux conduisent à une activation spécifique de la réponse des plantes.

    Les complexes symbiotiques et leur activation lors des réponses symbiotiques
    Les endosymbioses racinaires d’intérêt agronomique entre les légumineuses et les rhizobia ou les champignons endomycorhiziens à arbuscules (AM) s’établissent après un échange de signaux moléculaires entre les plantes et leurs symbiontes microbiens. Les lipochitooligosaccharides (LCOs) sont les signaux clés produits par les Rhizobia (les facteurs Nod) qui stimulent la voie symbiotique commune (la CSP), nécessaire à la mise en place des deux symbioses (nodulation et mycorhization). Récemment, il a été montré qu’un champignon AM produit des signaux de nature similaire (les Myc LCOs) qui stimulent la mycorhization. Côté plantes, il a été montré que trois récepteurs sont requis pour la modulation, la mycorhization et les réponses aux LCOs. De plus, des protéines ont été identifiées comme interacteurs de ces récepteurs et pourraient être impliquées dans la régulation des réponses symbiotiques. En utilisant la plante modèle, Medicago truncatula, le projet vise à comprendre la composition et le rôle des complexes protéiques entre les récepteurs symbiotiques et leurs interacteurs ;
    Le projet est divisé en deux parties avec les objectifs suivants :
    - Identifier et caractériser les protéines clés qui interagissent avec les récepteurs symbiotiques et qui sont requis pour les réponses aux facteurs Nod et Myc LCO.
    - Identifier les modifications dans les complexes des récepteurs symbiotiques qui conduisent à la régulation des réponses communes ou spécifiques en réponses aux facteus Nod et Myc LCO et à la nodulation et/ou la mycorhization.



  • OPTOREM Optogénétique des réseaux neuronaux responsables de l’atonie musculaire du sommeil paradoxal

    Manipulation génétique des réseaux neuronaux responsables de l’atonie musculaire du sommeil paradoxal
    Le sommeil paradoxal (SP) SP se caractérise par une atonie de la musculature squelettique interrompue ponctuellement par des secousses musculaires. L’identification des mécanismes contrôlant l’activité motrice pendant le SP est d’une grande pertinence clinique car une régulation anormale de celle-ci est à la base de trois pathologies très invalidantes affectant le sommeil, les troubles comportementaux en SP (RBD), la narcolepsie avec cataplexie et les apnées obstructives du sommeil.

    Réseau neuronal contrôlant l'activité motrice pendant le sommeil et ses dysfonctions dans les pathol ogies du sommeil
    Sur la base de données fonctionnelles, anatomiques, électrophysiologiques et pharmacologiques recueillies au cours de la dernière décade, notre équipe, reconnue par la communauté scientifique du sommeil, a récemment proposé un modèle original assignant à des neurones glutamate et GABA/glycine du tronc cérébral un rôle central dans les mécanismes de genèse de l’atonie musculaire pendant le SP. Ainsi, nous avons identifié une population de neurones glutamate activés sélectivement pendant le SP (SP-on) et restreints au tegmentum pontique dorsal (noyau tegmental sublatérodorsal, SLD). Ces neurones génèreraient l’atonie musculaire grâce à des projections descendantes vers d’autres neurones SP-on, dans la partie ventro-médiane de la formation réticulée bulbaire (noyau gigantocellulaire ventral, GiV ; noyau paragigantocellulaire latéral, LPGi). Co-exprimant le GABA et la glycine, ces neurones inhibiteurs seraient responsables de l’hyperpolarisation au cours du SP des motoneurones somatiques. Par ce moyen, une très grande partie des entrées synaptiques excitatrices d’origine corticale (cortex moteur) serait bloquée, les entrées résiduelles générant les secousses musculaires. Notre modèle fonctionnel est cependant encore l’objet de vifs débats et requiert donc une validation expérimentale. C’est dans ce contexte que s’inscrit notre projet de recherche.



  • Mona La monazite hydrothermale: l’accessoire indispensable

    La monazite hydrothermale: l’accessoire indispensable
    Le projet vise à étudier le potentiel de la monazite comme chronomètre et traceur géochimique des minéralisations hydrothermales via la caractérisation d’échantillons naturels et des expériences hydrothermales.

    Enjeux et objectifs
    La datation de minéralisations hydrothermales est délicate car la majorité des chronomètres souffrent de perturbation de leurs systèmes isotopiques en milieu ouvert (présence de fluides). Bien que la monazite soit rare dans les dépôts hydrothermaux, c’est un chronomètre très attractif pour la datation des minéralisations car son système isotopique (U-Th-Pb) est très robuste à la diffusion. En présence de fluides, la monazite peut (re)cristalliser sporadiquement et chaque épisode de cristallisation peut être daté individuellement. Les épisodes de croissance se distinguent par des zonations en éléments traces (REE+Y, Th, U et Pb) dans la monazite. En utilisant des techniques de datation in-situ (taille de faisceau < 5 µm), il est possible de dater les différents domaines et d’obtenir l’âge des minéralisations successives. Dans des monazites de fours alpins (veines à cristaux), une étude préliminaire a été menée pour évaluer la faisabilité de dater l’hydrothermalisme tardif des massifs externes Alpins. Les résultats des datations U-Th-Pb à la microsonde ionique sont extrêmement prometteurs. Les monazites miocènes peuvent être datées avec une résolution de 0.2 Ma, et il est possible de distinguer une succession de plusieurs événements hydrothermaux séparés par moins de 2 Ma à l’intérieur d’un seul grain. De plus, l’étude des zonations des monazites hydrothermales révèle des fractionnements extrêmes en éléments traces (Th/U jusqu’à 600), qui demeurent encore incompris.
    Les objectifs de ce projet sont doubles: 1) comprendre les fractionnements élémentaires (REE, U, Th) et isotopiques (U-Th-Pb) entre les monazites et fluides; 2) obtenir des âges et durées de croissance de monazite dans des veines hydrothermales des massifs alpins et de les corréler avec la déformation



  • FastTrack Développement d'un système électronique de reconstruction de traces pour les expériences du grand collisionneur de hadrons.

    Développement d'un système électronique de reconstruction de traces pour les expériences du grand collisionneur de hadrons.
    Le but du projet FastTrack est de développer un système compact et ultra-rapide de traitement et d’analyse de données. Le prototype mis en oeuvre disposera de la flexibilité nécessaire pour être utilisé dans un large éventail de domaines, du déclenchement en physique des hautes énergies à l’alignement de séquences d’ADN.

    Développement d'un système d'analyse de données en temps réel basé sur les mémoires associatives
    Le but du projet FastTrack est de développer un système compact et ultra-rapide de traitement et d’analyse de données. Le prototype mis en oeuvre disposera de la flexibilité nécessaire pour être utilisé dans un large éventail de domaines, du déclenchement en physique des hautes énergies à l’alignement de séquences d’ADN.

    La technologie des puces à mémoires associatives a été initialement développée pour l'expérience CDF du Fermilab. Elle permet de mettre en oeuvre des algorithmes complexes d'analyses de données en temps réel, algorithmes difficiles à déployer sur des systèmes traditionnels.

    Cette technologie, complexe à mettre en oeuvre sur des composants programmables (FPGA), n'est pour l'instant disponible que sur des puces développées spécifiquement pour la physique des hautes énergies. La communication entre ces puces et les composants commerciaux nécessite également la production de cartes électroniques spécifiques.

    Un des objectifs principaux du projet FastTrack est de développer un système (puce+carte) suffisamment générique pour pouvoir exploiter le potentiel des mémoires associatives hors de la physique des hautes énergies.



Rechercher un projet ANR