L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

ANR & Climat - COP21 Translate this page in english

Modalités de soumission 2014

Missions

Agence française de financement de la recherche sur projets, l’ANR :

  • contribue au développement des sciences et technologies
  • mobilise les équipes au service d’enjeux stratégiques
  • accélère la production et le transfert de connaissances en partenariat
  • favorise les interactions pluridisciplinaires et le décloisonnement
  • facilite l’établissement de collaborations européennes et internationales

@AgenceRecherche

26/04 16:55 - [RDV] 3ème édition des Rencontres Recherche et Création https://t.co/8t1ZPalfpH cc @FestivalAvignon https://t.co/dxznVZHfv7

19/04 14:01 - [AAP] Ouverture de l'appel Montage de réseaux scientifiques européens ou internationaux https://t.co/3vH1UM67Pl

18/04 11:04 - [AAP] Ouverture de l'appel à groupes de travail transnationaux sur la résistance antimicrobienne (JPIAMR) https://t.co/zGO576xnfw #AMR

  • ORGAVOLT Prédiction par calcul numérique intensif du potentiel à circuit ouvert au sein de cellules photovoltaïques organiques.

    «ORGAVOLT« - Optimisation par calcul prédictif du photovoltaïque organique
    L'électronique organique et les cellules solaires sont en forte croissance, mais leur optimisation reste empirique. Une modélisation prédictive permettrait alors de les optimiser plus vite. Des calculs sans paramètres ajustables donnent les bandes des semi conducteurs inorganiques, mais leur temps CPU augmente comme N4, avec N=100 ... 1000 pour les semi conducteurs organiques.

    Un de nos buts est une extension de notre algorithme N³ GW des molécules aux semi conducteurs organiques.

    Calcul prédictif des propriétés en bulk des semi conducteurs organiques et étude semi-empirique du mécanisme du photo courant à l'interface donneur-accepteur.
    La spectroscopie d'émission (PSE ) confirme l'existence de bandes dans les cristaux des semi conducteurs organiques, quoique modifiées par les vibrations du cristal.

    Dans une image simple, les photons incidents sur l'interface entre donneur (D) et accepteur (A ) «pompent» des électrons de la bande de valence du donneur (D) vers la bande de conduction de l'accepteur (A). Cette image ignore, dans une première approche, l'énergie de liaison de l'exciton et l'alignement des bandes à l'interface.

    En simplifiant encore plus, on peut considérer la création, par un photon, d'un état excité de taille finie (exciton) qui diffuse vers l'interface D/A où l'exciton est séparé en un électron dans l'accepteur A et un trou dans le donneur D. Ces derniers seraient alors responsables du photo courant observé.

    Ce mécanisme a été critiqué par Alan Heeger comme étant trop lent pour donner la réponse ultra rapide observée expérimentalement. Mais sa vitesse est compatible avec les temps caractéristiques vus en photo chimie et qui sont de l'ordre de 100 fs.

    Une modélisation de l'idée de Heeger nécessite une description de la création d'un exciton à l'interface et de sa séparation. En présence d'électrodes extérieurs, un traitement de ce processus est légèrement au-delà de l'état de l'art actuel et notre collègue Rémi Avriller à Bordeaux travaille sur cette question.

    Selon Mark E. Casida, notre collègue à Grenoble, la séparation de charge à l'interface conduirait à une accumulation d'états excités localement liés (excimères) qui se désagrègent ensuite en états de conduction délocalisés en passant par des intersections coniques de leurs surfaces Born-Oppenheimer.

    Avec une telle perspective, il faudra identifier des voies photo chimiques possibles. Une foie trouvée, ces dernières pourraient alors être étudiées, de manière plus détaillée, par des calculs de premiers principes qui sont nettement plus exigeants en ressources.



  • DIACODD Distribution Alimentaire, Consommateurs et Développement Durable

    Perception par les consommateurs du développement durable des distributeurs alimentaires
    L’objectif de ce programme est d’observer et d’analyser la dyade distributeurs/ consommateurs et de conceptualiser et mesurer son influence dans le développement d’une demande d’alimentation durable. Il s’agit ainsi de comprendre l’impact des pratiques de développement durable des différents canaux de distribution sur l’évolution des comportements de consommation et le processus de co-construction d’une demande de consommation durable.

    Impact des pratiques de développement durable des distributeurs sur les consommateurs
    La distribution de par son rôle d’intermédiaire entre les producteurs et les consommateurs joue un rôle essentiel non seulement par l’offre de produits prenant en compte le développement durable qu’elle propose aux consommateurs mais également par ses propres marques de distributeurs qu’elle conçoit et qui intègre également le développement durable. . Pourtant de nombreuses questions se posent : comment les différents canaux de distribution intègrent-ils le développement durable dans leurs pratiques (et pas seulement dans leur communication) ? Quelles sont les attentes et les perceptions des consommateurs face aux distributeurs conventionnels, aux spécialistes, et aux nouveaux circuits de distribution (AMAP) ? Comment se construit la relation entre le consommateur et le distributeur face aux pratiques du développement durable de celui-ci ? Quel processus de co-construction se met en place dans cette dyade distributeur-consommateur ? Comment peut-on mesurer l’impact réel des pratiques de développement durable des distributeurs sur les consommateurs, en utilisant des mesures non-verbales pour lever le verrou du biais de désirabilité sociale? Telles sont les questions de recherche auxquelles le projet présenté ici va chercher à répondre.
    En conséquence ce projet vise dans un premier temps à mieux comprendre l’impact que ces pratiques en matière de développement durable ont sur le consommateur et dans un deuxième temps va chercher à mettre en place un outil d’évaluation de cet impact par des mesures verbales et non verbales de l’influence de concepts d’actions sur l’engagement des consommateurs. En effet, le décalage constant entre l’intérêt et la bonne image du développement durable mesurés auprès du public et la difficulté à développer une demande pérenne susceptible de favoriser des pratiques liées au développement durable de la part des offreurs nous incitent à mettre l’accent sur le biais de désirabilité sociale dans les enquêtes sur ce sujet.



  • MECANOCAD Molecular and cellular mechanisms of mechanotransduction and mechano-sensing at cell-cell junctions

    Mechanotranduction of cell-cell contacts
    Mécanismes moléculaires et cellulaires de la mécanotransduction et de la mécanosensibilité des jonctions cellule-cellule à l'aide d'outils de micromécanique et de microfabrication et de méthodes optiques.

    Mécanotransduction et de la mécanosensibilité des jonctions cellule-cellule à l'aide d'outils de micromécanique et de microfabrication et de méthodes optiques.
    La façon dont les cellules sont capables de percevoir et d’intégrer les propriétés de leur environnement et de répondre pour maintenir l’homéostasie à l’échelle de la cellule, du tissu ou de l’organe reste une des question centrale de la biologie moderne. La réponse cellulaire aux signaux mécaniques est critique pour le développement et des protéines clé peuvent altérer la mécanique cellulaire conduisant par exemple à une augmentation incontrôlée de la migration cellulaire. L’étude de la réponse mécanique des cellules adhérant à la matrice ou aux autres cellules et de l’adaptation des contacts cellulaires au stress mécanique imposé par l’environnement devrait permettre de déterminer le rôle de ces protéines clé dans l’adhésion et la migration des cellules normales et malades. Cependant, la transduction du stress mécanique comme signal perçu par la cellule a été sous-estimé par des générations de biologistes. Cette mécano-transduction est intimement associée aux processus d’adhésion cellulaire localisés aux contacts cellule/matrice extracellulaire et cellule/cellule. Bien que le stress mécanique, au travers de son effet sur la tension intracellulaire, ait été mis en avant il y a plusieurs décades pour son action régulatrice sur la forme, la migration et la différenciation des cellules, pratiquement rien n’est connu au sujet de la mécano-transduction aux contacts intercellulaires. L’objectif de notre projet est de déterminer comment les ligands intercellulaires principaux des jonctions intercellulaires de types adherens: les cadhérines et protéines associées, perçoivent et s’adaptent au stress mécanique tout en le transmettant de cellule en cellule dans le contexte de tissus épithéliaux.



  • CLUSTOP Nanoparticules de silice multifonctionnelles à architectures complexes à base de clusters de métaux de transitions pour des applications en biotechnologies

    Des nanoparticules multifonctionelles pour des applications biomédicales.
    L’objectif de CLUSTOP est l’élaboration de nouvelles nanoparticules de silice non toxiques, magnétiques et phosphorescentes dans la région NIR, complété par l'étude de leurs propriétés physico-chimiques et toxicologiques.

    Elaboration et toxicité de systèmes colloïdaux luminescents dans la région NIR.
    L’objectif du projet CLUSTOP était l’élaboration de nouvelles nanoparticules de silice non toxiques, magnétiques et/ou luminescentes dans la région rouge-proche infrarouge (NIR), complété par l'étude de leurs propriétés physico-chimiques et toxicologiques. En effet, l’élaboration de tels systèmes colloïdaux à base de nanoparticules multifonctionnelles de silice (dénotées X@SiO2, X = Cs2Mo6X14 et ß-Na(Y,Gd)F4:Yb:Er et/ou Fe2O3) à la fois non toxiques et résistants au vieillissement constitue actuellement un défi technologique pour les biotechnologies. L’émission dans le proche infrarouge est une propriété nécessaire pour des applications en biotechnologie, car cette fenêtre correspond à l’absorption minimum des tissus. Ce projet de recherche visait également à évaluer la toxicité et l'écotoxicité des expositions à ces nanoparticules. CLUSTOP était un projet de recherche sur 3,5 ans qui s’appuie sur l’expérience et les expertises complémentaires de chimistes, physiciens, physico-chimistes et biologistes de 3 laboratoires partenaires. C’était un programme pluridisciplinaire de recherche fondamentale qui a permis la réalisation de nouveaux nanomatériaux applicatifs dans les domaines des biotechnologies.



  • RECO2 Recyclage et valorisation du CO2 dans un procédé de vapogazéification de biomasse en lit fluidisé

    Recyclage du CO2 pour la conversion de la biomasse en carburant liquide ou en SNG
    La conversion thermochimique de la biomasse génère un gaz de synthèse contenant du CO2. Ce dernier est ensuite capté dans la chaine de procédés, il pourrait alors être partiellement ou totalement recyclé dans le gazéifieur pour mener une gazéification sous une atmosphère mixte de vapeur d’eau et de CO2.

    Etudier la pyrolyse et la gazéification de la biomasse sous une atmosphère CO2+H2O
    Le projet ReCO2 avait pour objectif l’étude du recyclage du dioxyde de carbone dans un procédé de conversion thermochimique de la biomasse en lit fluidisé pour les chaînes BtL (Biomass to Liquid) et SNG (Substitute Natural Gas).
    - Objectifs détaillés :
    Le projet visait l’étude du recyclage partiel ou total du CO2 dans un procédé de gazéification de biomasse ligno-cellulosique sous vapeur d’eau en lit fluidisé pour les filières BtL et SNG. Les principaux objectifs étaient les suivants :
    - Etude et compréhension des phénomènes de pyrolyse et de gazéification de particules de biomasse dans un mélange H2O-CO2, notamment en comparaison de vapeur d’eau seule.
    - Synthétiser les résultats expérimentaux et les transformer en données permettant de conduire une évaluation technico-économique du procédé avec un recyclage du CO2.
    - Evaluer les rendements énergétiques et les coûts des différentes chaînes de procédés (BtL et SNG) avec différents taux de recyclage du CO2 vers un gazéifieur en lit fluidisé.



  • ParaHP Activité Paracrine et Translocation des Homeoproteines

    Des protéines passe-murailles : voyage au travers des membranes cellulaires
    Comprendre les langages utilisés par les cellules pour communiquer entre elles est un enjeu majeur, tant pour la physiologie que la pathologie. Notre objectif est de décortiquer les mécanismes et les fonctions d’un nouveau mode de communication basé sur le transfert direct de protéines entre 2 cellules.

    Mécanisme et fonction du transfert intercellulaire des homéoprotéines
    Les homéoprotéines sont une famille de protéines de nature similaire initialement identifiées pour leur rôle organisateur du développement des embryons, en régulant l’expression de gènes. Ces mêmes protéines exercent d’autres fonctions chez l’adulte et leur mutation est souvent associée à des pathologies. Récemment, un nouveau mode d’action de ces protéines a été mis en évidence, impliquant leur capacité surprenante à passer entre 2 cellules. Grâce à ce passage, une cellule exprimant une homéoprotéine est capable d’instruire des cellules voisines dépourvues de cette même protéine et donc d’influencer leur destin. Notre objectif est de décortiquer ce mode de communication qui soulève plusieurs questions et bouscule certains dogmes de la biologie. En effet, le transfert d’une protéine entre 2 cellules implique son passage au travers de membranes cellulaires dont la fonction première est de constituer un rempart vis-à-vis du milieu extérieur. Un deuxième aspect de notre étude s’intéresse aux conséquences fonctionnelles de ce transfert. Si il est maintenant avéré que la propriété de transfert intercellulaire est une composante essentielle à la fonction des homéoprotéines, l’étendue de ce mode de communication et celle de ses effets au sein de la cellule receveuse restent à déterminer.



  • TERRA-MWH Expériences de convection avec chauffage interne généré par micro-ondes – applications à la dynamique terrestre

    Expériences de convection avec chauffage interne généré par micro-ondes – applications à la dynamique terrestre
    Expériences de convection avec chauffage interne généré par micro-ondes – applications à la dynamique terrestre

    Modéliser et comprendre les phénomènes convectifs contrôlant l’évolution thermique interne de la planète.
    Le premier objectif consiste à mettre au point un générateur de microondes, contrôlé par firmware à partir d’un système embarqué permettant sa mise en œuvre dans des expériences de convection. Pour mettre en œuvre cet objectif, nous devrons trouver un compromis satisfaisant entre la gestion des caractéristiques requises pour les fluides expérimentaux (densité et viscosité), la nécessité d’obtenir de zones ou des couches de forte absorption en microondes et les impératifs de transparence indispensables à la visualisation des mouvements et structures thermiques du fluide.
    La seconde série d’objectifs consiste en l’application des techniques précédentes aux expériences de convection dédiées aux systèmes mantelliques. Les caractéristiques la convection terrestre restent débattues car les observations disponibles ne sont pas discriminantes. Les données sismiques indiquent un mélange convectif efficace à l’échelle du manteau, alors que la géochimie témoigne de l’existence de réservoirs chimiques distincts dans le manteau. Les modèles requièrent ainsi la présence d’hétérogénéités qui persistent sur des milliards d’années, mais dont les caractéristiques physiques restent à définir. Nous identifierons les grandes familles de régimes convectifs attendus en fonction des propriétés des fluides mis en jeu, densité, viscosité, teneur en éléments radioactifs. Une originalité importante de ces études sera notamment de traiter le couplage entre mélange chimique et hétérogénéité spatio-temporelle du chauffage interne, couplage trop complexe pour être actuellement étudié par des modèles numériques. Les caractéristiques des systèmes convectifs mantelliques sont telles que leur prise en compte impliquera de raffiner l’adaptation du prototype de chauffage par microondes. Les objectifs techniques et scientifiques du projet sont ainsi intimement liés et reposent fortement sur la complémentarité des équipes, sur la qualité de l’échange et l’efficacité du transfert de compétences.



  • ANTITUB Approches bisusubstrat et prodrogue pour la conception d’inhibiteurs inédits de la DXR: Nouveaux antimicrobiens et antituberculeux

    ANTITUB
    La résistance multi-médicamenteuse est un problème de santé publique à l’échelle planétaire. Aujourd'hui, beaucoup de microorganismes responsables des infections microbiennes les plus répandues à travers le monde, telles que la tuberculose, le paludisme, les maladies nosocomiales, sont devenus résistants aux antibiotiques. Il est donc urgent de trouver de nouvelles cibles pour de nouveaux antimicrobiens.

    Approches bisubstrat et prodrogue pour la conception d’inhibiteurs inédits de la DXR: Nouveaux antimicrobiens et antituberculeux
    Les protéines impliquées dans la biosynthèse des isoprénoïdes représentent l’une de ces cibles. Les isoprénoïdes sont présents chez tous les organismes vivants et sont notamment essentiels pour toutes les bactéries. La voie du méthylérythritol phosphate ou Voie du MEP est la voie de biosynthèse des précurseurs des isoprénoïdes chez de nombreuses bactéries pathogènes comme par exemple Mycobacterium tuberculosis, M. leprae, ainsi que chez des agents pathogènes opportunistes, comme par exemple les entérobactéries, Acinetobacter spp., Pseudomonas spp et dans les différentes espèces de Plasmodium, parasite responsable du paludisme. Toutefois la voie du MEP est absente chez l'homme. C’est pourquoi elle représente une cible de choix pour la conception et le développement de nouveaux antimicrobiens. Par conséquence, toutes les enzymes de la voie du MEP représentent des cibles potentielles pour la conception d'un type nouveau et inexploré d’antibactériens et antiparasitaires, avec des effets secondaires minimes attendus pour le patient. L’objectif de ce projet est de combiner les connaissances et l'expertise des différents groupes de recherche en bioinformatique, enzymologie, biochimie et en synthèse organique pour concevoir et développer de nouveaux antimicrobiens ayant pour cible, la désoxyxylulose réductoisomérase ou DXR, la deuxième enzyme de la voie du MEP, qui nécessite la présence dans son site actif, d’un cation métallique divalent tel que Mg2+ ainsi qu’un cofacteur, le NADPH. Nous nous proposons de développer des inhibiteurs de type bisubstrat, des composés qui ciblent à la fois le site actif de la DXR et le site du cofacteur, une stratégie efficace qui pour certaines protéines permet d’obtenir une inhibition importante et spécifique. La seconde problématique qui est liée à la biodisponibilité et à l'imperméabilité des inhibiteurs de DXR vis-à-vis des bactéries et mycobactéries pourrait être surmontée en synthétisant les inhibiteurs sous forme de prodrogues.



  • Hsp90assembly.com La machinerie Hsp90-R2TP et l’assemblage de complexes macromoléculaires : rôle dans la biogenèse des RNP.

    Architecture du système chaperon Hsp90-R2TP : une cible thérapeutique en cancérologie.
    Nous souhaitons comprendre le mécanisme d’action d’une nouvelle cible thérapeutique, le système chaperon moléculaire Hsp90-R2TP, dans la biogenèse des machineries cellulaires qui contrôlent des phénomènes importants en cancérologie tels que la croissance cellulaire ou la réparation de l’ADN.

    Comprendre l’organisation spatiale du système Hsp90-R2TP pour éclairer son fonctionnement.
    Le chaperon moléculaire Hsp90 et son complexe cochaperon R2TP forment un système d’assemblage et de maturation de machines moléculaires d’une grande complexité qui sont essentielles à la vie de la cellule.
    Pour éclaircir le mode d’action du système Hsp90-R2TP, nous analyserons son architecture et les interactions qu’il forme lors de l'assemblage de machineries cellulaires telles que les snoRNP. Nos objectifs principaux sont : la cartographie des interactions entre protéines au sein du système et en particulier la caractérisation des interactions régulées par l’ATP des protéines Rvb1 et Rvb2 ; la détermination des structures tridimensionnelles du complexe chaperon Hsp90-Tah1-Pih1 et des complexes précurseurs des machines snoRNP. Ces résultats nous permettront alors de proposer un modèle structural global du système chaperon qui explique son fonctionnement lors de l’assemblage des snoRNP.
    Ce projet devrait permettre une meilleure compréhension des mécanismes d'assemblage des machines cellulaires par le système Hsp90-R2TP. Étant donnée l'importance du système dans de nombreuses maladies humaines dont le cancer, ces informations devraient aider au développement de nouvelles approches thérapeutiques.



  • MEMOIRE Mesure Enrichie par la MOdélisation pour une conception Intelligente en Rénovation Energétique

    Méthode pour l’audit énergétique : évaluation effective des impacts énergétiques de solutions de réhabilitation.
    Développement du titre en une à deux phrases, focalisant sur les enjeux enjeux qui seront développés dans les encarts suivants

    Evaluation effective de la performance énergétique des bâtiments existants avant et après travaux de réhabilitation.
    L’enjeu de la réhabilitation énergétique des bâtiments existants est un fait avéré. Ce qui compte pour le maître d’ouvrage qui investit dans une réhabilitation énergétique est que les objectifs et prévisions de réduction des consommations d’énergie soient effectifs et les plus proches possibles des données constatées en cours d’exploitation du bâtiment.
    La modélisation par simulation thermique dynamique est un des moyens qui permet d’évaluer les gains énergétiques. C’est également un des éléments qui est utilisé en audit énergétique. Le but du projet est d’affiner les modèles, principalement par rapport à la prise en compte des caractéristiques thermiques du bâtiment et à une modélisation de l’usage la plus proche possible de sa réalité afin de mieux évaluer la performance initiale du bâtiment avant travaux , d’aider au choix de solutions de réhabilitation et de mieux rendre compte des impacts énergétiques de ces solutions. Au-delà de l’application en audit énergétique, ces méthodes pourront servir dans le cadre de la garantie de performance énergétique, en phase conception pour la définition de la performance cible et le plan de mesures / vérification et en phase exploitation pour le suivi de la performance énergétique.
    L'approche est de considérer la mesure pour enrichir la modélisation afin de palier à certaines incertitudes de caractérisation du bâtiment et de son usage . Les points de mesures permettent via les méthodes inverses de déterminer certaines caractéristiques intrinsèques et servent pour les modèles d'usage . Cette approche s'est accompagnée d'un un suivi détaillé sur différentes zones d'un bâtiment de bureau pour la validation des modèles et pour l'évaluation de l'impact de l'enrichissement de la modélisation par la mesure . Il en résulte beaucoup d'enseignements sur la pertinence scientifique de ces modèles, sur leurs limites , ainsi que sur les voies de progrès pour les rendre opérationnels dans des méthodes d'audit.



  • MODUM Mutualisation et Optimisation de la distribution Urbaine de Marchandises

    Etude des actions à entreprendre pour améliorer la logistique urbaine et leur impact socio-économique
    Le projet est basé sur l’intégration des aspects quantitatifs et des aspects qualitatifs. Les aspects quantitatifs exploitent les méthodes de la recherche opérationnelle et les nouvelles technologies pour la communication et l’information (comme par exemple les RFID), pour suggérer un nouveau système de gestion et de transport des marchandises en ville. Les aspects qualitatifs étudient l’acceptabilité socio-économique du nouveau système

    L’enjeu majeur consiste à mutualiser les ressources (par exemple dépôts et véhicules), éviter le retour à vide de véhicules et interdire au grand tonnage d’entrer en centre-ville
    Différents projets ont été mis en œuvre ces dernières années ou sont en cours dans le contexte du transport de marchandises en milieu urbain. Néanmoins jusqu’à présent les projets se limitent à une vision partielle du transport. Ce projet a pour ambition de prendre en compte l’ensemble des systèmes (mono-propriétaire, centralisés, en libre-service, etc), ainsi que les différents horizons temporels (i.e. stratégique, tactique et opérationnel). L’objectif de ce projet est de proposer et d’étudier une nouvelle organisation de la logistique urbaine, combinant à la fois un aspect centralisé et un aspect décentralisé. Cette nouvelle organisation cherchera à tenir compte de la multi-modalité des transports (route, ferroviaire, fluvial) dans la planification des flux. Elle s’appuiera sur la rationalisation et la mutualisation du transport dans une optique de développement durable et d’optimisation des ressources, non seulement en termes économiques mais également environnementaux. Trois principes sous-tendent la conception de cette organisation : massification des flux ; interdiction de pénétration dans la zone urbaine pour les camions sous diverses contraintes (comme par exemple tonnage, volume, type de motorisation); souplesse d’utilisation pour les chargeurs. L’organisation logistique étudiée est constituée: De centres de distribution urbains (CDU) situés en périphérie de la ville; De liaisons entre ces CDU permettant d’assurer des flux massifs et rapides entre les CDU (trains, camions de grande taille, etc.) avec une flotte dédiée; De tournées intra-urbaines assurant les livraisons à l’intérieur de la ville avec des véhicules propres et de taille limitée; De véhicules propres et de taille limitée en libre-service. L’originalité d’un système basé sur une ceinture de CDU et de liaisons rapides entre ces CDU réside dans le fait qu’une flotte dédiée assure le déplacement optimal des grands flux de marchandises autour de la ville.



  • ASAP Amélioration de la Sécurité Automobile par le contrôle des Points soudés par résistance

    Amélioration de la Sécurité Automobile par le Contrôle des Points soudés par résistance
    Le projet vise deux objectifs majeurs :
    • le développement d’un système de contrôle prototype non destructif des points de soudure sur caisse automobile qui permette de diviser le temps de contrôle par 3,
    • le développement d’un modèle prédictif de comportement à rupture des points de soudure permettant de réduire le nombre d’essais de corrélation avec les calculs crash.

    Gagner en compétitivité et en positionnement international
    Les points de soudure sont parmi les modes de liaison les plus répandus. Dans un contexte de mondialisation et de concurrence soutenue, les objectifs du projet sont porteurs d’innovation, d’optimisation des coûts et des délais de conception ainsi que de contrôle. Ces enjeux constituent des leviers de gain en compétitivité et participent à renforcer la présence et la reconnaissance internationale de certains partenaires du projet.

    Deux difficultés techniques ont été rencontrées à ce stade du projet :

    • l’impossibilité d’utiliser le montage prévu par le LAMIH, du fait de la modification par rapport au projet initial des assemblages soudés à intégrer dans le plan d’essais de rupture. Une part importante du temps passé a été consacrée à la recherche d’un nouveau mode de liaison entre les assemblages soudés et le moyen d’essai, à sa validation et au lancement en fabrication des composants pour la réalisation du plan d’expérience pilote ;
    • la présence d’un phénomène de collage à l’interface soudée. Le revêtement des tôles a une température de fusion inférieure à celle de la tôle, conduisant à une liaison entre tôles plus large que le noyau (phénomène de brasure ou collage ; cf partie Illustration). Cette brasure ne peut être simulée, obligeant à une mise au point de la méthode CND sur la base de cas pratiques exclusivement. De plus, cette brasure est telle qu’elle offre une continuité métallique très faiblement échogène, laissant ainsi passer les ultrasons et la rendant de fait difficilement détectable. Cette même difficulté explique le niveau d’expertise requis pour mettre en œuvre de façon robuste la méthode CND mono-élément en vigueur chez Renault. Les travaux de mise au point et de discrimination ont principalement porté sur l’exploitation des échos de fond



Rechercher un projet ANR