L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

ANR & Climat - COP21 Translate this page in english

Modalités de soumission 2014

Missions

Agence française de financement de la recherche sur projets, l’ANR :

  • contribue au développement des sciences et technologies
  • mobilise les équipes au service d’enjeux stratégiques
  • accélère la production et le transfert de connaissances en partenariat
  • favorise les interactions pluridisciplinaires et le décloisonnement
  • facilite l’établissement de collaborations européennes et internationales

@AgenceRecherche

11/02 9:14 - #WISG2016 Allocution d'ouverture du préfet Evence Richard https://t.co/3YWiESV4r6

10/02 17:38 - #WISG2016 table ronde sur la recherche en #sécurité https://t.co/AsexLdMDDI

10/02 10:02 - #WISG2016 allocution du PDG de l'ANR Michael Matlosz https://t.co/mbGT3enZJ8

  • RESICAT Résorcinarènes pour la catalyse intra-cavité

    Résorcinarènes pour la catalyse intra-cavité
    Ce projet repose sur l’utilisation de résorcin[4]arènes. Ces récepteurs peuvent être rigidifiés afin d’obtenir une cavité moléculaire élargie permettant d'y héberger un centre catalytique lié de manière covalente à la cavité. A ce jour, il existe peu d’études décrivant le déroulement d’une réaction catalytique à l'intérieur d'un espace fermé (sphère et capsule).

    Comment une cavité peut influer sur les produits d’une réaction catalytique
    L’objectif de ce projet est de réaliser des réactions catalytiques se déroulant à l’intérieur de cavités moléculaires. Ce projet repose sur l’utilisation d’une classe spécifique de macrocycles, les résorcin[4]arènes. Ces récepteurs peuvent être rigidifiés afin d’obtenir une cavité moléculaire élargie permettant d'y héberger un centre catalytique lié de manière covalente à la cavité. A ce jour, il n'existe aucune étude décrivant le déroulement d’une réaction catalytique à l'intérieur d'un espace fermé (sphère et capsule). Dans ce projet, l’élément coordinant a été greffé au grand col d'un résorcinarène. On peut anticiper que la présence d'une cavité autour du centre catalytique soit de nature à favoriser la reconnaissance des substrats en fonction de leur taille et de leur forme. Par ailleurs, le squelette rigide sur lequel sont bâtis ces ligands peut créer des contraintes stériques dans la première sphère de coordination du métal, et ainsi modifier les (régio)sélectivités de la réaction étudiée. Les complexes obtenus à l’aide de ces ligands ont été évalués dans des réactions de formation de liaison carbone-carbone et d’hydrogénation d’a-oléfines.



  • ASGGRS Études des profils spectraux d’absorption de gaz à effet de serre en vue de leur télédétection

    Profils spectraux d’absorption de gaz à effet de serre pour leur télédétection.
    Malgré des progrès importants, les modèles de formes de raies restent la limitation principale pour la télédétection précise des gaz à effet de serre. Leur précision reste insuffisante pour la détection des sources et puits de ces gaz, posant la question du succès de certaines mesures satellitaires.

    Nouveaux outils spectroscopiques pour la télédétection des gaz à effet de serre.
    Le réchauffement climatique est un problème environnemental crucial pour notre planète. Une connaissance précise de la distribution des gaz à effet de serre dans l'atmosphère terrestre est de première importance pour des prédictions fiables de l'évolution du climat. Celle ci requière la quantification des sources et des puits de ces gaz ainsi que leur distribution spatio-temporelle à grande résolution et précision afin de séparer les variations naturelles des contributions humaines. Le but de ce projet est de fournir des outils spectroscopiques améliorés pour soutenir les recherches dévouées aux questions du réchauffement climatique en réduisant les incertitudes actuelles sur les formes de raies utilisés par télédétection. Cela devrait conduire à de nouveaux modèles (et logiciels) physiquement fondés et devrait permettre de comprendre les mécanismes influant sur les formes de raies, et ainsi ouvrir la voie à des prédictions fiables de leur contributions dans les spectres atmosphériques



  • LotRelax Étude de relaxations semi-définies pour des problèmes de dimensionnement et ordonnancement de lots de production

    Comment les mathématiques appliquées peuvent-elles aider à mieux gérer une usine ?
    Résolution de problèmes liés à la planification de production industrielle par la programmation mathématique

    Enjeux des problèmes de dimensionnement de lots de production
    Aujourd'hui, la concurrence mondiale oblige les entreprises industrielles à mieux concevoir et gérer leurs chaines logistiques. Notamment, il devient de plus en plus important de prendre les bonnes décisions concernant un des processus clés de la chaine logistique, la production de biens, car cela affecte directement la productivité et donc la compétitivité des entreprises.
    Une bonne gestion de la production industrielle implique entre autres de décider quels produits devront être fabriqués dans les prochaines semaines ou les prochains mois, quand et en quelle quantité. Malgré cette définition simple, la planification de production se révèle le plus souvent une tâche très complexe pour des gestionnaires industriels. Ceci est particulièrement vrai quand la planification de production comprend des décisions sur la taille et l'ordonnancement des lots de production. Ce cas se produit lorsque des opérations de préparation des machines (telles qu'un changement d'outils) sont nécessaires entre deux séries de production. Il s'agit alors de décider de la quantité à fabriquer après chaque opération de préparation, c'est-à-dire de la taille du lot, de façon à obtenir le meilleur compromis entre différents objectifs contradictoires.
    La détermination de la taille et de l'ordonnancement des lots de production nécessite de résoudre des problèmes d'optimisation combinatoire difficiles. Le défi scientifique est de réussir à développer des méthodes d'optimisation capables de fournir rapidement des plans de production quasi-optimaux tout en conservant une représentation du système de production suffisamment précise et réaliste.
    L'objectif du projet LotRelax est de contribuer à résoudre ce défi scientifique, notamment en s'appuyant sur une branche des mathématiques appliquées : la programmation mathématique.



  • EvoPheno Évolution de la relation génotype-phénotype chez la levure

    Étude de la relation entre la diversité génétique et la multiplicité des caractères observables chez différents individus
    La diversité génétique entre individus est à l’origine d’une grande partie de la variation des caractères observables. Les nouveaux développements technologiques comme le séquençage et le phénotypage à haut débit permettent désormais une exploration plus pointue de cet état de fait.

    Exploration de la relation entre les génotypes et les phénotypes
    L'identification des variations génétiques entre isolats d'une même espèce est une étape indispensable afin de comprendre les différences de phénotypes observées au sein d'une population mais également les processus impliqués dans leur évolution moléculaire. Dans cette optique, de nombreuses études se sont focalisées sur l’exploration de la diversité génétique au sein d’une même espèce. C’est ce que nous avons fait pour l’espèce Saccharomyces cerevisiae. Cette étude a permis de poser les fondements d’études d’association phénotype - génotype.
    Le projet de recherche proposé s’oriente tout naturellement vers une caractérisation phénotypique afin d’en déterminer les origines génétiques. Sur la base d’une large collection de souches et d’un exceptionnel jeu de données, notre objectif ultime est d’explorer les règles qui gouvernent la relation génotype - phénotype et qui sont encore inconnues à ce jour. Pour ce faire, nous envisageons d’utiliser une stratégie combinant un génotypage et un phénotypage à haut débit. L’objectif sera d’établir une corrélation entre les phénotypes et les génotypes déterminés. Cet objectif étant très ambitieux, nous nous focalisons dans un premier temps sur deux phénotypes d’intérêt : l’isolement reproductif et la résistance multiple de S. cerevisiae à certains anti-fongiques (kétoconazole, rhodamine 6G, cycloheximide par exemple) pour étendre l’étude à une multitude de phénotypes par la suite.



  • AMOS Matériaux avancés pour capteurs optiques.

    Une détection optique : le futur des capteurs
    La réduction en taille des composés dédiés à la photonique requiert des études approfondies sur les phénomènes de surface. Les propriétés d’émission d’un matériau sont en effet, à l’échelle nanométrique, affectées par des processus de transferts d’énergie concurrentiels (effet de la morphologie, existence de défauts …). L’enregistrement de fluctuations de réponses optiques spécifiques est donc un indicateur fiable de son activité.

    Proposer des matériaux dont les caractéristiques permettent de coupler à la fois deux propriétés fortement dépendantes du milieu environnant.
    Les nouvelles technologies reposent sur l’usage de matériaux soumis à des atmosphères et/ou des températures spécifiques et dont l’intégration doit être compatible avec un contrôle à distance permettant une excitation et une lecture de l’information hors de la zone de sensibilité. Sous irradiation, ces facteurs peuvent induire des modifications des réponses optiques des matériaux exposés. Par conséquent, leurs surfaces spécifiques et leurs morphologies deviennent des critères incontournables au regard du contrôle de la luminescence. Le projet AMOS a pour but d’étudier la relation entre les propriétés d’émission de composés inorganiques en fonction de stimuli externes (atmosphère, température…). Un tel sujet se situe au cœur du développement de capteurs innovants basés sur leur capacité à réagir et répondre à des modifications externes de leur environnement. A l’heure actuelle, leur principal avantage serait une compatibilité avec les technologies des systèmes embarqués mais aussi avec le fait que de nombreuses sources d’éclairage et de détection sont disponibles pour une intégration au sein de dispositifs robustes et compacts.



  • SCRIPT Système d'aide à la décision pour une Conception Robuste et Indicateurs de la qualité de service des Plans de Transport ferroviaires

    Système d'aide à la décision pour une Conception Robuste et Indicateurs de la qualité de service des Plans de Transport ferroviaires
    Le projet SCRIPT s'intéresse à la construction de plans de transport ferroviaires robuste. Il s’agit de définir les indicateurs permettant de modéliser la stabilité d’un plan en considérant l’ensemble des ressources critiques nécessaires (sillons, matériels roulants, agents de conduite). Le projet vise aussi à proposer des méthodes permettant de construire des plans stables optimisés et à les valider sur des données réelles avec un simulateur.

    Améliorer la stabilité des plans de transport ferroviaire dans un contexte de trafic croissant
    Le trafic ferroviaire est amené à croître fortement dans les années à venir. A titre d'illustration, la demande voyageurs devrait avoir quadruplé à l'horizon 2030. Cette logique s'applique également au transport de marchandises puisque les orientations définies lors du Grenelle de l'Environnement prévoient le report de l'équivalent de 500 000 camions chaque année vers le rail. Cette évolution ne sera cependant possible, voire accélérée, que si les utilisateurs sont satisfaits du service offert par le transport ferroviaire.

    Pour répondre à la future demande de transport, la SNCF doit donc garantir de manière fiable et stable un plan de transport de qualité en anticipant les investissements (en infrastructure et en matériel) et en mettant les ressources adéquates aux bons moments et aux bons endroits. Le projet SCRIPT répond donc à des enjeux :
    1- Sociaux, à travers l'amélioration de la qualité de service (régularité / ponctualité).
    2- Economiques, en appréhendant le compromis coûts de transport/stabilité du plan de transport et en maîtrisant les coûts engendrés par la gestion opérationnelle des aléas.
    3- Et de manière indirecte, environnementaux, la qualité de service est en effet un élément d'incitation important pour favoriser le report modal de la route vers le rail.

    Pour répondre à ces questions, le projet SCRIPT porte sur l'aide à la conception de plans de transport ferroviaire stables. Ainsi, les objectifs du projet sont :
    1- De construire une vision partagée et pratique des aléas et des leviers exploitables pour améliorer la stabilité des planifications établies en études et conception, en définissant des indicateurs fiables.
    2- De proposer des approches innovantes pour la construction de planifications optimisées en environnement incertain.
    3- D'étudier leur applicabilité et leurs apports pour la planification des engins et des personnels en développant des outils d'aide à la conception de plans de transport stables et réparables.



  • FucoChem Laboratoire de Recherche sur les Polysaccharides Marins en Biothérapies Cardiovasculaires (LRPMBC)

    FucoChem
    Laboratoire de Recherche sur les Polysaccharides Marins en Biothérapie Cardiovasculaire (LabCom LRPMBC)

    Valoriser les ressources marines en produisant un fucoïdane de grade Clinique pour le diagnostic et le traitement des maladies cardiovasculaires
    La société Algues & Mer est un fournisseur d’un fucoïdane pour les industries cosmétiques. Elle ne dispose cependant pas des moyens nécessaires à la caractérisation, à la modification chimique, aux tests et à la validation de ce produit avec la rigueur et les exigences recommandées pour des applications à visée pharmaceutique. Algues & Mer bénéficiera de l'expertise du Laboratoire U1148 en termes de caractérisation des polysaccharides, de modifications chimiques, d’évaluation in vitro et in vivo et de développement de macromolécules naturelles pour la thérapie et le diagnostic des pathologies cardiovasculaires tout en assurant la validation du scale-up nécessaire. Un partenariat étroit entre Algues & Mer et le Laboratoire U1148 permettra d’établir les normes pour un fucoïdane de grade clinique. Le Laboratoire Commun (LabCom), intitulé «Laboratoire de Recherche sur les Polysaccharides Marins en Biothérapies Cardiovasculaires (LRPMBC)«, regroupe les compétences d’Algues & Mer et du Laboratoire U1148 pour approfondir les recherches sur ce composé, normaliser la production de lots fiables, et proposer sur le marché le premier fucoïdane à visée clinique qui servira d’étalon, sur le modèle des héparines de bas poids moléculaire. Ce LabCom LRPMBC est une étape importante pour la recherche, le développement et la production industrielle d’extraits polysaccharidiques marins bioactifs validés. La mise à disposition pour la communauté scientifique de lots de fucoïdane correctement identifiés améliorera fortement la qualité des recherches en supprimant l’incertitude actuelle sur la qualité des lots liée à la multiplicité des procédés d’extraction et de traitement, comme de fournisseurs. Ce LabCom LRPMBC établira les bases de la future exploitation du fucoïdane, puis d’autres macromolécules marines par les industries pharmaceutiques pour des approches thérapeutiques et de diagnostic dans le domaine des pathologies cardiovasculaires.



  • BIRDS Réseaux biologiques, Radiothérapie et Structures

    BIRDS
    BIological networks, RaDiotherapy and Structures

    Comment rendre compte et prendre en compte la mobilité du patient lors de traitements par proton-thérapie ?
    La proton-thérapie est une variante de la radiothérapie externe basée sur l'utilisation de faisceaux de protons. L'avantage majeur de cette technique réside dans le fait que tous les protons d'une certaine énergie partagent une distance de pénétration dans le patient calculable (aucun proton ne pénètre derrière cette distance). Cette propriété permet d'éviter l'irradiation de part en part du patient (ce qui est le cas avec les photons). De plus, contrairement à la photon-thérapie, la dose délivrée au tissu est maximale juste sur les derniers millimètres de cette profondeur (appelé pic de Bragg). Cette profondeur dépend de l'énergie à laquelle les particules ont été accélérées par l'accélérateur de protons. Ces bénéfices dosimétriques sont cependant grandement dégradés par, d’une part, le coût et la taille des installations nécessaires et, d'autre part, à la mobilité (e.g., respiration, battement du cœur) et la variabilité (e.g., prise/perte de poids) physiques du patient. Dans le cadre de ce projet, nous étudions la prise en compte de la mobilité du patient dans l'élaboration du traitement. L'objectif principal est de proposer un logiciel permettant, dans un premier temps, de présenter à l'oncologue les effets de la mobilité du patient sur le traitement initialement prévu. Dans un deuxième temps, il s'agit de proposer une modification du traitement permettant de «compenser« les erreurs induites par la mobilité du patient.



  • OXYCARB Utilisation de conditions superacides pour la mise en évidence d’intermédiaires réactionnels inédits en glycochimie

    Des superacides pour visualiser et mieux comprendre les « supersucres »
    L’activation chimique des sucres est un processus indispensable à leur utilisation ultérieure par l’homme et la nature. Cette activation génère des « supersucres », espèces furtives souvent invoquées mais jamais observées. L’utilisation de superacides, des acides 1000 fois plus forts que l’acide sulfurique concentré, va permettre de les étudier pour la première fois.

    Les superacides, un outil unique pour les glycosciences
    Les glycosciences, sciences qui traitent des sucres en général et de leurs rôles et applications en particulier, est un domaine en plein essor. La raison principale de ce succès est la mise en évidence du rôle crucial des sucres dans la chimie et biologie du vivant. De plus les sucres présentent un fort potentiel applicatif qui s’étend de la chimie thérapeutique aux matériaux en passant par la chimie verte. La compréhension de ces rôles biologiques et le développement de ces applications multiples nécessitent de maitriser une réaction clé qui est l’activation préalable de ces sucres, réaction indispensable à leur valorisation. De façon surprenante, les détails de cette réaction clé, la glycosylation, universellement utilisée, sont encore loin d’être maitrisés. Ainsi, l’intermédiaire oxycarbénium généralement proposé dans le mécanisme de la réaction reste à ce jour une espèce hypothétique. En conséquence, développer une approche méthodologique permettant d’accéder à de tels intermédiaires constituerait une grande avancée pour les glycosciences. Dans ce but, plusieurs stratégies (effets cinétiques isotopiques, électrochimie) ont été déjà explorées par des équipes internationales sans pour autant mettre en évidence ces intermédiaires chez les sucres. La difficulté principale à surmonter dans ce projet est la très grande réactivité de ces espèces qui rend leur manipulation très délicate. Observer et caractériser ce type d’espèce permettrait de mieux appréhender la réaction de glycosylation dans son ensemble et ainsi d’améliorer pratiquement sa mise en oeuvre pour produire efficacement des sucres à haute valeur ajoutée.



Rechercher un projet ANR