L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

Translate this page in english

Modalités de soumission 2014

Plan d’action et appel générique (informations au 28.04.2017)

Appel générique 2017 : évaluation des propositions détaillées

  • La phase de soumission des propositions détaillées est terminée
  • L’évaluation des propositions détaillées par les experts va se dérouler jusqu’au 14 mai 2017
  • La phase de "droit de réponse aux experts" se déroulera du 15 au 22 mai 2017
  • Consulter le calendrier de l’appel générique
  • Résultats détaillés de la première étape

@AgenceRecherche

28/04 11:19 - TransMaître est un jeu transmédia issu du projet Cultural Urban Learning Transmedia Experience. Pour en savoir +… https://t.co/dEp5LjQJuL

27/04 17:47 - [AAP] Ouverture de l'appel multilatéral « Patrimoine Numérique » (JPI Cultural Heritage) https://t.co/890pJz5b55

27/04 14:28 - [RDV] La 4e édition des Rencontres Recherche et Création se tiendra les 10 &#1591D0" target="_blank" >; 11 juillet à Avignon… https://t.co/Usn6kpQDEJ

  • AP’ONCALYPSE Validation d’un prédicteur de type « signature immunologique » de la réponse aux anthracyclines dans le cancer du sein.

    Définir des prédicteurs immunologiques à la réponse aux anthracyclines dans le cancer du sein
    La chimiothérapie appliquée aux cancers mammaires localisés ou avancés peut guérir un pourcentage variable de patientes. Cette guérison semble être indissociable du développement d’une réponse immunitaire antitumorale engendrée par la mort cellulaire post-chimiothérapie. La question soulevée par ce projet est de décliner les mécanismes moléculaires sous tendant la vaccination antitumorale post-traitement aux anthracyclines (immunogène) pour en faire un test diagnostic prédicteur de réponse.

    Définir les prédicteurs de la réponse immunitaire à la chimiothérapie adjuvante et néoadjuvante dans les cancers du sein.
    Ce projet vise à valider une série de nouveaux biomarqueurs immunitaires de réponse aux anthracyclines afin de prédire la capacité de l'hôte à se faire vacciner (et traiter) contre sa tumeur et rétrospectivement de compenser les défauts de signalisation immunologiques par une thérapie ciblée chez les patientes «prédites« comme non répondantes.
    Ce programme de recherche sera effectuée par l'action coordonnée de deux équipes INSERM (U1015 et U848) reconnues et spécialisées dans le domaine de la biologie cellulaire et l'immunothérapie du cancer, en association avec le Centre d'Investigations Cliniques CICBT507, une équipe de bio-informaticiens / biomathématiciens de l'Ecole des Mines et le département de transfert de technologie IGR&D.
    Les biomarqueurs immunitaires de réponse aux anthracyclines sont un multiplex de 3 sondes détectant des acides nucléiques codant pour les marqueurs de stress du réticulum endoplasmique et de 3-6 autres polymorphismes génétiques perte de fonction (SNP des gènes hôtes, dérivée de l'ADN tumoral ou de leucocytes), différents selon les cancers du sein traités en adjuvant ou néoadjuvant.
    Les objectifs étant de (i) valider cette signature immunologique sur deux cohortes rétrospectives de 680 patientes (néoadjuvant) et 400 (adjuvant); (ii) de travailler une méthodologie «GLP chip Array«, de fabrication d'un kit multiplex à breveter, qui serait la référence en routine pour valider la signature en étude prospective «haut débit« et de créer une société de diagnostic reposant sur cette technologie.
    En cas de succès du projet AP'ONCALYSE, le modèle d'affaires que nous anticipons devrait être en mesure de fonctionner dans un modèle décentralisé (Agendia) où un kit de diagnostic et l'interprétation de ses résultats devraient être fournis par la société émergente de ce projet de recherche académique.



  • sensocode Rôle du cervelet dans le traitement d’informations sensorimotrices nécessaires au codage hippocampique et à la navigation

    Le cervelet influence le code spatial de l’hippocampe
    L’activité neuronale de certaines régions cérébrales sous-tend notre capacité à nous localiser et à trouver notre chemin au quotidien. Cette activité neuronale est sous influence des informations sensorielles perçues par le navigateur. A travers ses propriétés à intégrer ces informations sensorielles, le cervelet pourrait ainsi participer à la formation d’une représentation mentale fiable de l’environnement

    Elucider comment le cervelet, à travers ses propriétés à intégrer des informations sensorielles, participe à la formation d’une représentation mentale de l’environnement au niveau de l’hippocampe.
    La cognition spatiale requiert l’intégration de nombreuses informations sensorielles utilisées pour se localiser dans l’espace et se diriger vers un but. Le traitement multimodal de ces informations implique l’interaction fonctionnelle de nombreuses régions cérébrales permettant la formation d’une représentation cohérente de l’environnement. Des données récentes indiquent que le cervelet, une structure principalement impliquée dans le traitement des informations sensorielles, est impliqué dans la navigation. Cette contribution a été pendant longtemps négligée. Le but essentiel de ce projet est d’élucider comment le cervelet, à travers ses propriétés à intégrer les informations sensori-motrices, peux participer à la formation d’une représentation mentale de l’environnement au niveau de l’hippocampe. Pour cela nous avons démarré quatre axes de recherches complémentaires : (1) disséquer le rôle de la plasticité cérébelleuse dans le traitement des informations environnementales et du mouvement propre nécessaires à la représentation spatiale hippocampique. Pour cela nous souhaitions manipuler l’importance relative de ces indices lors de tâches de navigation spécifiques. (2) enregistrer l’activité électrophysiologique intracérébelleuse lors de tâches de navigation spatiale afin de déterminer comment l’intégration des informations sensori-motrices est altérée par la perte de plasticité du cervelet. (3) enregistrer l'activité du vestibulo-cervelet en combinaison avec des mesures inertielles des mouvements de la tête des animaux afin de déterminer comment des mouvements naturels sont codés par cette subdivision du cervelet (4) combiner des outils de traçage transynaptique, d’imagerie intrinsèque fonctionnelle et d’optogénétique pour identifier les régions du cervelet impliquées dans ce circuit et reliées au système hippocampique.



  • MUSIMORPHOSE De la discomorphose à la numérimorphose. Impact du virage numérique sur la formation des goûts et les usages de la musique au quotidien

    MUSIMORPHOSE
    De la discomorphose à la numérimorphose. Impact du virage numérique sur la formation des goûts et les usages de la musique au quotidien.

    Enjeux et objectifs.
    Ce projet vise à étudier le « virage numérique », c’est à dire le passage d’un univers culturel défini par la présence de contenus physiques à un univers où la dématérialisation des contenus est susceptible de reconfigurer en profondeur nos modes d’être au monde.

    Pour analyser ce « virage numérique », nous avons choisi de nous intéresser aux mondes de l’art, et plus précisément à la musicalisation du quotidien et à sa reconfiguration sociotechnique.

    Si nous avons choisi ce domaine, c’est à la fois parce que la consommation musicale est une expérience sociale très largement partagée, parce que l’innovation technologique - du vinyl au MP3 - y est un facteur prépondérant de transformation des usages, parce que le téléchargement illégal et les échanges de pair à pair sont devenus un enjeu prépondérant de l'intervention publique et enfin, parce que notre expérience quotidienne de la musique ne se réduit pas à la simple écoute mais met en jeu nos identités, notre rapport à la temporalité, nos affects et nos attachements, notre façon de concevoir et d’articuler espaces publics et privés, etc., bref, constitue une expérience sociale très complète.

    Nous nous fixerons trois objectifs : d’une part, périodiser le « virage numérique » en produisant simultanément une réflexion de type épistémologique sur ce que signifie faire une sociohistoire de cette mutation. D’autre part, comprendre comment le basculement de la culture analogique à la culture numérique – et l’apparition d’un public de « digital natives » - ont pu transformer nos usages quotidiens de la musique. Enfin, envisager l’hypothèse selon laquelle le numérique (et en particulier les réseaux sociaux) modifierait les paradigmes traditionnels à partir desquels nous envisageons la question des goûts, avec notamment les phénomènes de consommation illégale mais aussi l’hypothèse d’une forme inédite de démocratisation culturelle par l’internet.



  • GETRF Gestion Efficace des Transmissions dans les Réseaux sans Fil.

    GETRF
    Gestion Efficace des Transmissions dans les Réseaux sans Fil.

    Le projet propose d'apporter des solutions innovantes aux problèmes suivants : économie d'énergie dans les réseaux de capteurs et support d'une forte mobilité dans les réseaux mobiles ad hoc.

    Contexte, positionnement et objectifs de la proposition.
    Le projet GETRF se donne pour objectif d'améliorer l'efficacité des communications avec des mécanismes et technologies susceptibles de fonctionner dans des conditions extrêmes ou bien d'ouvrir des voies pour des gains qui se rapprochent de l'optimal. Le projet GETRF couvrira les points suivants :
    - compromis délai/efficacité maximaux pour le coloriage (TDMA) qui peut permettre de tenir compte de l'asymétrie du trafic pour optimiser les délais de routage.
    - économie d'énergie considérable pour le routage opportuniste (en mode économie d'énergie) où même le trafic de contrôle est limité et où les nœuds sont en veille la plupart du temps (« low-duty cycle »)
    - d'un tout autre point de vue, recherche de l'optimalité de la capacité réseau, pour les variantes de routage opportunistes lorsqu'elles sont conçues pour les réseaux mobiles,
    - tolérance à la mobilité et aux changements des conditions du réseau (connectivité difficile, adversaires, ...) extrêmes pour le codage réseau - qui est de plus une technique innovante, en soi appliquée ici au réseaux MANETs ; au niveau de la couche réseau et/ou applicative, plutôt qu'au niveau physique/ou théorique comme dans d'autres propositions.



  • CARTAPLUS Combinatoire des cartes et applications

    Cartaplus
    Combinatoire des cartes et interactions

    La combinatoire des cartes: une discpline en tant que telle, et des interactions à deux sens avec les autres domaines
    Le but du projet CARTAPLUS est d'unir un petit groupe de chercheur.se.s autour de questions et d'objectifs ayant émergé récemment dans la combinatoire des cartes.

    Les motivations viennent des nouvelles directions et interactions qui ont émergé depuis quelques années entre la combinatoire des cartes et des domaines voisins, sous l'impulsion des membres du projet. Le but principal est de poursuivre le développement de l'approche combinatoire sur laquelle nous avons construit nos succès précédents, tout en la renforçant par les outils venant des domaines voisins. Notre objectif est double : améliorer nos techniques avec de nouveaux outils, et nourrir les autres domaines de nos questions et de nos méthodes.

    Techniquement, nos trois objectifs principaux peuvent se résumer ainsi :
    Objectif 1: Continuer à développement de la combinatoire bijective des cartes. Concevoir un cadre bijectif unifié pour répondre aux questions d'énumération de cartes dans une perspective très large. En particulier, élucider combinatoirement les formules d'énumération de cartes encore mystérieuses découvertes ces dernières années.
    Objectif 2: Développer les interactions de l'approche bijective avec la combinatoire algébrique et la physique théorique. En particulier, employer les outils provenant de ces disciplines pour jeter un jour nouveau sur la structure combinatoire des cartes et obtenir de nouveaux résultats sur leurs propriétés statistiques
    Objectif 3: Inversement, exploiter les méthodes combinatoires développées dans l'étude des cartes pour résoudre des problèmes de combinatoire algébrique et autres domaines, ou pour donner un point de vue combinatoire sur les objets qu'ils considèrent. Portés par des questions d'énumération de cartes, impulser de nouvelles directions à ces théories.



  • Lab-on-Ship Système « Lab-On-Valve » pour la mesure embarquée de métaux lourds

    Système d’analyse automatisé pour la mesure de métaux lourds dans les eaux
    Développement d’un système d’analyse modulaire, à haute performance, déployable sur site pour la détermination du cadmium, de mercure et du plomb lors de grandes campagnes d’analyses, notamment en mer.

    Outil analytique automatisé pour la surveillance de l’environnement
    L’Union Européenne a défini ces dernières années une série de mesures pour le maintien ou l'atteinte du bon état chimique et écologique des eaux continentales et marines. On peut citer notamment la Directive Cadre sur l’Eau et la Directive Cadre Stratégie pour le Milieu Marin (Directive 2000/60/CE et Directive 2008/56/CE). Pour évaluer l’état des eaux continentales et marines, les directives utilisent les concepts de normes de qualité environnementale (NQE) pour les substances présentant un risque significatif pour l’environnement aquatique. Parmi les substances polluantes concernées par la DCE (décision 2455/2001/CE), les métaux toxiques tels que le cadmium, le mercure et le plomb, et leurs composés, sont répertoriés pour action prioritaire. Leurs NQE sont comprises entre 0,05 et 7 µg/L, ce sont donc des éléments qui même à très faible concentration présentent un risque pour l’environnement.
    Le projet Lab-on-Ship a pour objectif global de permettre une mesure précise, rapide et sensible sur site de ces trois métaux toxiques à l’aide d’un dispositif facilement transportable. Plus précisément, ce dispositif sera développé sous la forme d’un système « lab-on-valve », permettant la quantification des 3 métaux de manière séquentielle. Le défi primordial est de répondre aux besoins en sélectivité et sensibilité requis pour l’analyse des métaux traces dans l’environnement.



  • Corridor Migration de neurones guides dans le développement du cerveau antérieur

    Migration de neurones guides dans le développement du cerveau antérieur
    L’assemblage des circuits cérébraux repose sur le positionnement précis de différents types de neurones. Le projet corridor vise à comprendre comment une population de neurones guides organise topologiquement et fonctionnellement les axones qui apportent l’information sensorielle et motrice au cortex cérébral.

    assemblage des circuits neuronaux: de l’intégration moléculaire au fonctions cérébrales
    Le fonctionnement du cerveau repose sur des circuits neuronaux complexes qui commencent à se former au cours de l’embryogenèse. Comme des anomalies de développement participent à l’étiologie de diverses maladies neuropsychiatriques, comprendre comment le cerveau se forme est essentiel tant pour les neurobiologistes que pour les cliniciens.
    Le projet corridor vise à décrypter les mécanismes moléculaires intégrés gouvernant la mise en place d’une connexion nerveuse essentielle au fonctionnement du cerveau, les projections thalamocorticales (TCA). Ces projections apportent une majorité de l’information sensorielle et motrice au cortex cérébral et nos travaux antérieurs avaient montré que les TCA sont guidées et organisées par une petite population de neurones « guides » situés sur leur trajet. Comprendre comment ce processus est coordonné permettra d’une part de déterminer les mécanismes contrôlant l’assemblage fonctionnel du cerveau et également de mettre en place de nouvelles approches thérapeutiques visant à manipuler la pousse et la repousse axonale.



Rechercher un projet ANR