Le financement sur projets au service de la recherche | ANR - Agence Nationale de la Recherche

L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

Translate this page in english

Evènements

Nous suivre

  • ArtTransForm II Formations artistiques transnationales entre la France et l’Allemagne 1843-1870

    Formations artistiques transnationales : un enjeu central pour une histoire de l’art connectée
    Retracer les trajectoires de formation des peintres allemands en France au XIXe siècle ou comment déconstruire le fantasme des écoles nationales
    Ce projet est consacré à l’étude des conditions de formation artistique en Europe au XIXe siècle dans une perspective transnationale. Cette problématique permet d’interroger des catégories fondamentales de l’histoire de l’art, en particulier les catégories nationales qui structurent profondément le discours scientifique.

    Enjeux & objectifs
    Ce projet est consacré à l’étude des conditions de formation artistique en Europe au XIXe siècle dans une perspective transnationale. Cette problématique permet d’interroger des catégories fondamentales de l’histoire de l’art, en particulier les catégories nationales qui structurent profondément le discours scientifique. Avec leurs travaux portant sur la circulation des œuvres d’art et des acteurs du monde artistique et savant dans l’Europe du XIXe siècle, les porteuses du projet ont remis en question les limites épistémologiques de leur discipline, l’histoire de l’art, dont les grands récits négligent pour la plupart les caractéristiques transnationales des pratiques artistiques. S’intéresser aux trajectoires de formation des artistes, c’est-à-dire à la période de construction individuelle, de socialisation professionnelle et d’expérimentation artistique, permet de faire apparaître l’importance des expériences partagées en Europe au XIXe siècle. Le parcours des peintres allemands qui se rendirent à Paris pour étudier la peinture s’avère particulièrement intéressant pour saisir tous les enjeux qui motivaient une telle expatriation (de courte ou de longue durée). A partir de sources inédites, il s’agit de reconstruire ici les raisons artistiques, économiques, idéologiques ou professionnelles de ces choix de carrière. L’intérêt se porte aussi sur les expériences vécues à Paris et le regard porté a posteriori sur cette période. En étudiant de plus près l’expérience des peintres allemands à Paris au XIXe siècle, le projet éclaire donc la multiplicité des zones de contact et d’échange qui fondent les pratiques et usages de l’art.



  • PRECCISION PREdiction et Contrôle Commande Intelligent par la Simulation et l’Optimisation Numérique

    PREdiction et Contrôle Commande Intelligent par la Simulation et l’Optimisation Numérique
    Le projet PRECCISION vise le développement d’outils et méthodes pour le pilotage optimal des bâtiments réhabilités. Ces outils, destinés aux bâtiments venant de subir une réhabilitation lourde, permettront d'analyser le comportement du bâtiment et en contrôler le fonctionnement, soit par une action directe sur les systèmes à configuration variable soit en fournissant de l’information ciblée à l’occupant ou au gestionnaire.

    Objectifs principaux
    Plus la conception vise la basse consommation, plus les interactions et les effets de couplage entre le bâtiment, son environnement et ses usages ont un impact sur les performances énergétiques réelles. Celles-ci dépendent fortement de la manière avec laquelle le bâtiment est utilisé et géré alors qu’il devient difficile de définir intuitivement un mode de fonctionnement optimal. Pour assurer à tout instant le meilleur confort possible tout en évitant de dégrader les performances, le bâtiment doit s’adapter en continu aux usages et conditions environnementales changeantes tout en anticipant l’évolution de son état futur et de différents facteurs tels que les conditions météorologiques, les tarifs ou le contenu CO2 de l'énergie.

    Le projet PRECCISION vise le développement d’outils et méthodes pour le pilotage optimal des bâtiments réhabilités pour répondre à ce besoin. Ces outils, destinés aux bâtiments venant de subir une réhabilitation lourde, permettront d'analyser le comportement du bâtiment et en contrôler le fonctionnement, soit par une action directe sur les systèmes à configuration variable soit en fournissant de l’information ciblée à l’occupant ou au gestionnaire. Le pilotage optimal reposera sur des mesures recueillies in situ, sur des algorithmes de calibrage temps réel de modèles (observateurs d’état), des algorithmes de contrôle auto-adaptatif, des actionneurs pour les systèmes pilotés à distance et une interface homme-machine pour le retour d’information à l’usager.

    Pour atteindre ces objectifs, les travaux devront lever certains verrous scientifiques et techniques liés à la prise en compte de la variabilité des sollicitations et des usages, au calibrage de modèles, à l’interopérabilité entre outils et à la problématique du calcul en temps réel.



  • PATCH Plasticité comportementale et AdapTation du CHevreuil aux modifications du paysage

    Comment le chevreuil a su coloniser et prospérer dans les paysages modifiés par l’homme ?
    Les modifications du paysage, la perte et la fragmentation des habitats naturels constituent l’une des menaces majeures pesant sur la biodiversité à l'échelle de la planète. Il devient crucial et urgent de mieux comprendre comment les populations animales répondent à ces changements environnementaux et persistent ou non dans les environnements modifiés par l’homme.

    Rôle de la plasticité comportementale dans l’adaptation du chevreuil à l’ouverture du paysage.
    Variant avec les exigences d’habitat et la mobilité des espèces, l’impact de la fragmentation des habitats peut être très différent d’une espèce à l’autre. Alors que de nombreuses études ont traité des effets négatifs des modifications du paysage sur la biodiversité, l’influence de la modification du paysage sur les espèces natives qui bénéficient de la fragmentation de l’habitat n'a reçu que très peu d'attention. Pourtant, c’est une question cruciale car beaucoup de ces espèces synanthropiques sont considérées comme des espèces portant préjudice aux activités humaines. Par ailleurs, l’impact des modifications du paysage sur les comportements reste méconnu. Pourtant, la plasticité comportementale joue un rôle clé dans la réponse adaptative des espèces aux changements environnementaux rapides liés aux activités anthropiques, du fait de la grande réactivité et de la grande labilité des comportements comparés aux traits morphologiques ou physiologiques. Le projet PATCH vise donc à expliquer comment la plasticité comportementale a permis à une espèce considérée essentiellement comme forestière, le chevreuil, de coloniser et prospérer dans les paysages transformés par l’homme. En particulier, nous étudions les effets de l’ouverture du paysage sur le comportement social, la reproduction et la dispersion, ainsi que sur la diversité génétique et la démographie des populations.



  • PhotonPortal Eclairer la physique au delà du Modèle Standard au Run 2 du LHC avec les photons

    Eclairer la physique au delà du Modèle Standard au Run 2 du LHC avec les photons
    Le projet associe des recherches de physique BSM avec les mesures de précision des propriétés du boson de Higgs. Ces deux domaines - recherche de NP, mesures de précision - sont traditionnellement développés par des communautés distinctes. Le projet propose une approche innovante, où le même effort nécessaire pour mesurer avec la plus grande précision les propriétés du boson de Higgs bénéficiera en même temps aux recherches de phénomènes NP.

    Recherche de nouvelle physique au-delà du MS dans des états H? ?? et états de base incluant les photons, et mesures de précision des propriétés du boson de Higgs avec les désintégrations H? ??.
    La découverte du boson de Higgs, lors de la première campagne du LHC du CERN, représente un jalon de la physique des particules. Cependant, aucune indication de phénomène au delà du Modèle Standard n'a été observée pendant cette même période où le LHC a délivré des collisions proton-proton (pp) à 7 et 8 TeV d'énergie dans le centre de masse. La seconde campagne du LHC a débuté en 2015: un nouveau domaine de recherche est désormais ouvert avec la recherche directe de signaux de nouvelle physique. Il va permettre au même temps des mesures de précision du secteur du boson de Higgs.

    La seconde campagne du LHC a débuté en 2015: ATLAS a déjà collecté et analysé 3.2 fb-1 de données à 13 TeV d'énergie dans le centre de masse. Un nouveau domaine de recherche est désormais ouvert avec la recherche directe de signaux de nouvelle physique. Il va permettre au même temps des mesures de précision du secteur du boson de Higgs. Les états finaux avec des photons auront un rôle privilégié: la signature en paire de photons permettra de rechercher un éventuel nouveau boson de type Higgs, alors que les topologies avec des paires de photons non résonantes, ou des photons uniques, en présence d'énergie transverse manquante permettront de sonder des scénarios plus exotiques. L'étude de la production du boson de Higgs, en association avec d'autres objets, constituera aussi un terrain propice à la découverte de nouvelle physique. En exploitant le canal de désintégration en une paire de photons, il sera possible alors d'isoler la production d'événements où le boson de Higgs est accompagné d'autres objets, et ainsi d'explorer la possibilité de sa production résonante ou non associée à des nouvelles particules.

    Ce projet est organisé autour de quatre axes de collaboration, chacun dédié à une ligne de physique, et trois tâches transverses dont le but est d'optimiser les outils d'analyse.



  • E-PIGRAMME Epigraphie et Muséographie : Edition numérique et valorisation de la collection des inscriptions grecques du Louvre

    La Collection des Inscriptions grecques du Louvre : édition savante électronique, médiation numérique et nouvelle muséographie
    Pour cette collection patrimoniale de première importance, il s'agit d'élaborer une publication numérique de référence en libre accès conforme aux standards internationaux. Grâce aux outils numériques, l'originalité consiste à analyser les inscriptions en leur restituant toute leur complexité : écrits et écritures ostentatoires, « dispositifs de communication » faits pour être vus tout autant que lus, placés dans un contexte d’exposition publique choisi à dessein.

    Elaborer une édition numérique de référence en libre accès enrichie par la contextualisation des textes
    Le cœur du programme vise à réaliser deux publications conjointes, l’une pour la diffusion sur internet, l’autre imprimée sur papier, résultant d’un processus de production numérique unique. Sur un plan épistémologique, le recours au numérique permet enfin d’analyser les inscriptions dans toutes leurs dimensions, dans une approche qui ne dissocie plus le texte de son support ni des lieux d’exposition, restituant ainsi à ces documents toute leur complexité : écrits/écritures ostentatoires, ouvrages d’art, « dispositifs de communication » faits pour être vus tout autant que lus, placés dans un contexte d’exposition publique choisi à dessein. Par conséquent, au rebours d’une tradition éditoriale qui a dissocié les textes de leur support matériel et dont on saisit désormais à quel point, depuis le XVIIe siècle, elle dérive des contraintes de l’impression sur papier, la publication numérique permet de reconsidérer les inscriptions comme des objets archéologiques complexes. Fabriquées pour être des éléments visuels autant que sémantiques, les inscriptions méritent pleinement cette analyse totale qui ne sépare pas le message/le texte de sa matérialisation ni des représentations figurées auxquelles il est souvent associé, l’interaction texte/image/contexte s’avérant seule apte à produire le sens tout autant que la valeur esthétique. Consacré à des documents archéologiques conservés dans un Musée, ce programme oblige en outre à réfléchir concrètement à l’articulation entre édition savante/exposition réelle et exposition en ligne, car les frontières traditionnelles entre les formes éditoriales sont en train de se modifier, musées et universités se rejoignant sur ce terrain commun de réflexion.



  • AMALGAM Ajustement de Modèle Appliqué aux Lentilles Gravitationnelles dans les AMas de galaxies.

    Lumières sur la matière sombre des amas de galaxies par effets de lentille gravitationnelle
    Caracterisation des proprietes lensing (strong, weak et regime intermediaire de flexion) pour les amas de galaxies presents dans les archives des telescopes CFHT et Subaru.

    Masse et sous-structure des amas de galaxies comme diagnostics de la matière noire.
    Le détail du contenu en masse des galaxies et amas de galaxies reste à ce jour le meilleur laboratoire pour caractériser la matière noire et raffiner notre modèle cosmologique ?CDM. Est-elle « froide » ? Interagit-elle avec elle-même ou avec la matière baryonique classique autrement que via la gravitation ? L’effet de lentille gravitationnelle, qui ne dépend pas de la nature ni de l’état dynamique des structures cosmologiques est le meilleur outil pour une telle analyse. Nous avons donc assemblé le plus gros échantillon d’amas de galaxies, pour y mesurer les distorsions reliées au potentiel gravitationnel et imprimées sur les galaxies d’arrière-plan. En parallèle de ce travail d’analyse de données, nous avons cherché de nouveaux diagnostics statistiques de la distribution de masse des amas dans des simulations cosmologiques d’amas de galaxies, qui exploite les écarts à la symétrie sphérique des amas et qui pourra potentiellement quantifier le degré de sous-structuration de la masse. L'accent est mis sur les propriétés à grande échelle des amas mais surtout sur leurs propriétés à petite échelle à travers les effets d'environnement sur les galaxies membres.



  • BrainAPP Cognition augmentée grâce à un dispositif d’interface cerveau-machine en boucle fermée

    Cognition augmentée grâce à un dispositif d’interface cerveau-machine en boucle fermée
    L'un des plus beaux exemples de neuroprothèse palliative est l'utilisation de l'activité neuronale du cortex moteur d'un patient tétraplégique pour l'aider à contrôler son environnement grâce à un bras robotique.

    En revanche, la recherche en interfaces cerveau-machine qui repose sur le décodage des processus cognitifs d'ordre supérieur tels que l'attention, la perception, les intentions et les décisions en est encore à ses débuts.

    Notre objectif est de combler cette lacune.

    Augmenter la cognition à l'aide de neurofeedback
    L'objectif du projet est de:
    1- Élaborer une interface cerveau-ordinateur en boucle fermée pour améliorer la perception et la prise de décision, c'est-à-dire enseigner aux sujets à améliorer leurs processus perceptuels et attentionnels grâce à retour direct en temps réel sur le contenu de l'information de leurs activités neuronales du cortex préfrontal.
    2- Développer une interface cerveau-ordinateur en boucle fermée pour la cognition restaurée, c'est-à-dire aider les singes à restaurer les déficits de la fonction perceptuelle et attentionnelle induits par une lésion pharmacologique réversible du cortex pariétal, grâce à un retour en temps réel sur le contenu de l'information de leurs activités préservées de la population du cortex préfrontal.
    3- Évaluer le coût / bénéfice de la configuration du capteur sur la performance d'une application d'interface cerveau-ordinateur fermée pour améliorer la perception et la prise de décision, en comparant directement nos résultats chez les primates non humains avec des observations identiques chez des patients épileptiques implantés. Cela abordera directement la question d'un transfert optimal de cette recherche d'un modèle animal à une application humaine.



  • RHIZORG Organisation de la communauté microbienne et devenir des polluants dans la rhizosphère

    Rôle structurant des racines sur la biodégradation bactérienne des hydrocarbures.
    Le type de plante induit des modifications spatiales au cours de leur croissance au niveau de la rhizosphère (zone de sol autour des racines). Une structuration de la diversité des communautés bactériennes apparaît en profondeur le long des racines. Toutefois la biodégradation des hydrocarbures, bien que variant selon la présence ou non de plante ou le type de plante, n’est pas influencée spatialement par l’activité racinaire.

    Dynamique spatio-temporelle de la biodégradation des hydrocarbures et des communautés bactériennes dans la rhizosphère.
    Les pollutions organiques (hydrocarbures) peuvent être traitées par l’action conjointe des plantes et des microorganismes rhizosphériques. Toutefois, ce procédé de phytoremédiation a montré des niveaux d’efficacité contrastés. Notre hypothèse est que la forte variabilité spatio-temporelle des processus au sein de la rhizosphère induit des résultats très variables selon le type de plante, le stade de croissance, le temps de contact entre la plante et le sol pollué, etc… En vu d’optimiser ces procédés de remédiation, il est essentiel de mieux comprendre : 1) la variabilité spatiale dans la rhizosphère à l’échelle centimétrique, distance d’influence des racines sur les processus microbiens, 2) l’évolution temporelle de la diversité microbienne et de la biodégradation des hydrocarbures au cours de la croissance des plantes, 3) la diversité et l’activité des populations impliquées dans la biodégradation des hydrocarbures sous l’influence ou non de plantes.



  • CN-MIP C and N Models Intercomparison and Improvement to assess management options for GHG mitigation in agrosystems worldwide

    Des modèles pour évaluer des émissions de gaz à effet de serre par l'agriculture

    Les modèles mathématiques développés pour décrire les processus de transformations des cycles biogéochimiques dans les sols cultivés, doivent permettre aux scientifiques et aux décideurs d'identifier les pratiques agricoles favorables à l''atténuation des émissions de CO2, N2O et CH4 par les prairies et cultures annuelles sous divers climats.

    L'agriculture peut contribuer à la réduction des émissions de gaz à effet de serre par des pratiques agricoles adaptées
    Plusieurs initiatives internationales visent à comparer et améliorer les modèles de cultures de manière à être en mesure de simuler les impacts des pratiques agricoles dans différents scénarios climatiques, la croissance des prairies et la production agricole et alimentaire.
    Le projet CN-MIP , s'inscrit dans les activités de la Global Research Alliance for agricultural greenhouse gases; il a pour objectif d'évaluer et améliorer les prévisions concernant les effets des pratiques agricoles sur les émissions de gaz à effet de serre (GES) par les sols. Le projet porte sur l'évaluation et l'inter-comparaison des modèles de culture décrivant les émissions de GES, afin de réduire l'incertitude dans l'estimation des émissions par les systèmes agricoles (grandes cultures, prairies et systèmes d'élevage). Le projet se concentre sur l'amélioration de la simulation des options de gestion pour permettre une évaluation des stratégies d'atténuation crédibles, adaptées à des agrosystèmes diversifiés dans différentes conditions climatiques. Ce travail contribue directement améliorer les méthodes d’inventaire des GES, notamment la méthode certifiée de type TIER3 mettant en œuvre des modèles mathématiques pour la quantification des émissions.



  • MANOMICS Prélèvement du manganèse chez Arabidopsis: analyse génomique et voies de régulation

    Comment les plantes s’approvisionnent-elles en manganèse?
    Le manganèse (Mn) est un micronutriment essentiel chez les plantes et limite leur croissance dans les nombreux sols où il est peu abondant. Comprendre les mécanismes moléculaires qui sous-tendent et contrôlent le prélèvement du Mn permettra à terme de développer des plantes mieux adaptées à la carence en Mn.

    Le manganèse : un micronutriment essentiel laissé-pour-compte chez les plantes
    Le Mn est indispensable à la photosynthèse. Pourtant, son homéostasie chez les plantes reste sous-étudiée en comparaison de celle d’autres micronutriments essentiels tels que Fe, Zn ou Cu. La carence en Mn des cultures agricoles est répandue dans de larges territoires sur la planète et entraine des pertes de rendement atteignant 65%. Outre son effet sur la croissance, le Mn est important pour la résistance des plantes aux maladies ainsi que pour la protection contre le stress oxydant via son rôle de cofacteur d’une enzyme antioxidante majeure, la superoxide dismutase. Par ailleurs, comme tous les métaux de transition essentiels, l’excès de Mn peut être nuisible et la toxicité en Mn est un problème dans de nombreux sols. Parce que le Mn et le Fe compètent pour les transporteurs et les ligands, l’excès de Mn a pour effet indirect une carence en Fe qui, à son tour, réduit considérablement le rendement des cultures. Pour toutes ces raisons, nous pensons qu’il est temps d’investir dans l’étude des mécanismes de l’homéostasie du Mn chez les plantes. Cette étude permettra de mieux comprendre les bases moléculaires de l’efficience en Mn, c’est à dire la capacité qu’ont les plantes à s’accommoder d’un apport en Mn limité. Ces informations serviront de base pour concevoir et produire des plantes produisant plus de biomasse dans une large gamme d’environnements.



  • GeneSilencingByCondensin Role de condensine dans la répression de l'expression génique

    Role de condensine dans la régulation de l'expression genique
    Les condensines sont des complexes organisateurs des chromosomes qui jouent un rôle essentiel dans l’assemblage et la transmission des chromosomes. Les condensines ont également été impliqués dans la régulation de l’expression génique mais les mécanismes sous-jacents demeurent inconnus. Les objectifs de la première phase du projet étaient de déterminer le rôle de condensine dans la régulation de l’expression génique en utilisant la levure S. pombe comme organisme modèle.

    Définir le role de condensine dans la régulation de l'expression génique chez S. pombe
    Enjeu 1 : Identifier la voie dans laquelle condensine régule les gènes.
    Etat : achevé.
    Nous avons découvert que condensine préserve l’expression génique en promouvant la stabilité du génome en mitose. L’aneuploïdie causée par une déficience de condensine en mitose altère l’expression du génome, vraisemblablement en affectant la destruction contrôlée des ARNs.

    Enjeu 2. Définir les partenaires protéiques de condensine.
    Etat : en phase finale de réalisation.

    Enjeu 3 : Définir à quelle phase du cycle cellulaire condensine régule les gènes
    Etat : achevé
    L’objectif était d’identifier la phase du cycle cellulaire au cours de laquelle condensine est requise à l’expression correcte des gènes. Nous avons montré que la fonction de condensine est requise en mitose pour une expression normale des gènes en interphase.

    Enjeu 4. Localisation de condensine sur l'ADN ou l'ARN.
    Etat : achevé
    Nous avons trouvé condensine fixée aux gènes qu'elle régule. Cependant nos résultats suggèrent que condensine ne régule pas l’expression des gènes par un mécanismes en cis, mais plutôt en préservant l’intégrité du génome durant la mitose. La recherche d’une association entre condensine et les ARNs a été entreprise puis abandonnée.

    Enjeu 5. Publication.
    Etat : en cours
    Nos résultats ont été présentés à trois congrès majeurs du domaine (Gordon Conference, Symposium Cold Spring Harbor et meeting SMC-2017), et très bien perçus par la communauté scientifique. Un manuscrit est en cours de rédaction et sera soumis pour publication durant le second semestre 2017.



Rechercher un projet ANR