L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

Translate this page in english

Evènements

Nous suivre

  • REVE REduction soutenable de la pauVreté Energétique

    Penser en amont la réduction de la pauvreté énergétique afin qu'elle soit compatible avec des objectifs de soutenabilité
    Nous mobilisons différentes méthodologies pour tenir compte des nombreux aspects de la vulnérabilité énergétique, mettre en évidence les principaux mécanismes impliqués, et fournir des recommandations de politique énergétique.

    Identifier les stratégies de réduction de la pauvreté les plus respectueuses de l’environnement.
    Notre programme de recherche consiste à étudier comment réduire la pauvreté énergétique de façon soutenable c’est à dire sans détériorer l’environnement En l’absence de politiques dédiées, la combinaison de la croissance de la population mondiale brute et de la production mondiale brute conduit à des projections pour les émissions et la concentration de CO2 qui atteignent des niveaux excédant largement les recommandations du GIEC (Groupe d'Experts Intergouvernemental sur l'Evolution du Climat). Par ailleurs, le 24 mars 2014 l’OMS rapportait qu’en 2012, près de 7 millions de personnes étaient mortes à cause d’une exposition à la pollution atmosphérique ; cela confirme que la pollution atmosphérique est maintenant le plus grand risque environnemental isolé pour la santé. L’objectif de réduction soutenable de la pauvreté énergétique sera envisagé dans les pays en développement comme dans les pays développés. Nous avançons que les stratégies pour réduire la pauvreté énergétique diffèrent par leurs effets sur l’environnement et proposons donc d’identifier les stratégies qui réconcilient le mieux la réduction de la pauvreté énergétique avec le développement humain et les objectifs environnementaux.



  • InterRift Interprétation de la rupture continentale à partir du observations de surface

    Interprétation de la rupture continentale des observations de surface
    La rupture de la lithosphère continental est un processus fondamental qui contrôle l’évolution des continents et la naissance de bassins océaniques. En dépit de la place fondamentale de rifts dans la géologie de notre planète, il reste des questions de premier ordre : Quels sont les paramétrés clés qui régissent réussi ou échoue la rupture ? Dans quelle mesure est-elle du a la structure ci-dessus, comme un panache du manteau, ou une réponse passive aux forces tectoniques de champ lointain ?

    Bref résumé du projet:
    La zone du Rift d'Afrique de l'Est est la région la plus distinctive activement rifting sur notre planète. Dans la vallée du rift il y a des systèmes volcaniques actifs peut-être liée à une source profonde de manteau chaud qui est responsable de ce volcanisme et la rupture actuelle. Le fossé central dans notre compréhension est de savoir comment précisément les panaches thermiques et la lithosphère interagissent et, surtout, comment le changement dans la production de fusion et la lithosphère sont enregistrés dans les observations sismologiques et géochimiques. Les modèles numériques de l'évolution du rift ont généralement mis l'accent sur une comparaison qualitative avec l'évolution de la fissure. Ce projet se concentrera sur le développement de méthodes permettant d'interroger quantitativement les modèles numériques par rapport aux observations de la chimie ignée, de la sismologie du manteau et de la tectonique crustale.



  • UNESCO FRICTIONS Frictions à l’UNESCO: Fabriquer du patrimoine en régime de gouvernance globale

    UNESCO FRICTIONS
    Ce projet étudie les politiques du patrimoine à l’ère de la gouvernance globale. Il retrace la vie sociale de la Convention de l’Unesco pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel, dès débats diplomatiques dans les salles de l’Unesco, à travers son application par les institutions nationales du
    patrimoine en Grèce, Brésil et Chine, jusqu’à son appropriation dans des projets locaux, tout en comparant les différentes interprétations du tournant participatif proposé par la Convention.

    Étudier les traductions nationales et locales d'un standard international
    L’objectif global de ce projet est de comparer la mise en œuvre de la Convention Unesco sur le PCI dans trois pays choisis comme études de cas (Grèce, Brésil et Chine) à travers :

    1. L’arène internationale où les principes des politiques sont négociés (Unesco)
    2. Les institutions nationales du patrimoine où sont intégrées les normes internationales;
    3. Les projets locaux de mise en patrimoine où les normes internationales sont appropriées.

    Le défi consiste à élargir l'éventail des analyses anthropologiques existantes portant sur les politiques du patrimoine à l'ensemble de la chaîne qui relie les acteurs de la gouvernance mondiale du patrimoine dans un réseau d'interactions de plus en plus complexe.

    Dans le cadre de cette visée générale Unesco Frictions décline la recherche en trois objectifs :

    1) explorer empiriquement les traductions successives de la norme internationale à travers les différents régimes patrimoniaux en mettant l'accent sur les « zones de contact » où s’opère cette confrontation.

    2) analyser le développement participatif mis en avant par la Convention de l'Unesco. L'accent est mis sur les interprétations multiples du principe de « participation des communautés » dans l’arène internationale, dans les différentes institutions nationales et dans les projets locaux.

    3) analyser réflexivement notre propre collaboration avec la communauté épistémique opérant dans le domaine du patrimoine.

    Ce projet considère les tensions qui globalisent et, en même temps, localisent les principes de politiques internationales dans le but de dépasser l'opposition entre des « normes mondiales » et des « réactions locales ». Au-delà, il cherche à atteindre une meilleure connaissance des implications politiques du tournant participatif dans la gouvernance mondiale et interroge les dilemmes découlant de notre collaboration avec les acteurs mêmes de notre terrain de recherche.



  • SPRINT Vers la réactivité photo-induite sélective des nanotubes de carbone mono-parois

    Modification chimique de nanotubes de carbone pour la mise au point de capteurs biologiques ou de réacteurs chimiques sans solvant
    Dans ce projet, nous synthétisons et modifions chimiquement des nanotubes de carbone pour les doter de propriétés nouvelles permettant leur exploitation dans des capteurs biologiques (par exemple de glucose) ou des réacteurs chimiques respectant les enjeux de la chimie verte.

    Maîtrise de la synthèse et du greffage chimique de nanotubes de carbone.
    Le projet vise à synthétiser et modifier par voie chimique des nano-objets carbonés appelés nanotubes de carbone. Pour cela :
    - Nous développons de nouvelles méthodes de fabrication de ces nanotubes de carbone afin de bien contrôler leurs caractéristiques, notamment leur diamètre (10 000 à 25 000 fois plus petit que le diamètre d’’un cheveu) et leur nature électronique soit métallique soit semi-conductrice.
    - Nous développons également des voies originales de modification chimique des nanotubes pour leur conférer de nouvelles propriétés. En particulier, nous greffons sur ces nanotubes des groupements chimiques qui interagissent avec des enzymes. Cette interaction permet ensuite la conception soit de dispositifs mesurant le taux de sucres (par exemple le glucose) dans un échantillon, soit de réacteurs chimiques permettant la production de nouvelles molécules d’intérêt biologique en respectant les préceptes de la chimie verte (économie des produits, absence de solvant nocif et haut rendement de production).
    - Pour atteindre nos objectifs, nous menons des études fondamentales sur les mécanismes de croissance et de modification chimique des nanotubes afin de rationaliser nos méthodes. Ces études nécessitent une mise au point de la métrologie d’analyse des échantillons vers le nano-objet individuel, et conjointement une
    Référence du formulaire : ANR-FORM-110425-01-01 2/3
    modélisation théorique des nanotubes de carbone modifiés chimiquement.



  • QCM Phénomènes critiques quantiques dans les isolants de Mott dopés

    Phénomènes critiques quantiques dans les isolants de Mott dopés
    La matière à fortes corrélations quantiques révèle de nombreuses propriétés remarquables associées à la criticalité quantique. Permettant l'émergence de comportements non-liquide de Fermi, ces fluctuations quantiques trouvent leur origine dans des points critiques quantiques. Dans ce context, le projet QCM s'intéresse aux phénomènes critiques quantiques dans les isolants de Mott dopés afin de caractériser et d'identifier de nouvelles phases métalliques, au delà du paradigme du liquide de Fermi.

    Corrélations électroniques et Phénomènes critiques quantiques dans les isolants de Mott dopés
    Localisé à température nulle, un point critique quantique résulte d’interactions en compétition qui peuvent être modifiées à l'aide d'un paramètre de contrôle non thermique, tel que la pression, le dopage ou le champ magnétique. Tandis que les métaux à Fermions lourds se sont imposés comme des matériaux prototypes pour étudier ces phénomènes, certains oxydes de métaux de transition comme les ruthénates ou les cuprates ont également révélé des propriétés remarquables associées à des criticalités quantiques. En plus, la plupart de ces oxydes ont en commun d'être des isolants de
    Mott dopés, c'est à dire que leur métallicité ne résultent que de l'introduction de porteurs de charge par le dopage. En son absence, la forte répulsion coulombienne localiserait les électrons dans un état isolant de Mott.
    Ainsi, nous proposons d'étudier les corrélations électroniques et les phénomènes critiques quantiques dans deux types d'isolants de Mott dopés, incluant tout d'abord un oxyde de cobalt. En plus de leur fort pouvoir thermoélectrique, les cobaltates AxCoO2 ont révélé un diagramme de phase très riche de même que des propriétés remarquables qui ont d'ores et déjà conduit à conjecturer une possible influence d'un point critique quantique à la fois théoriquement et expérimentalement. D'autre part, nous souhaitons synthétiser des oxydes de titane de formule générique (R1-yR’y)1-xAxTiO3, avec les ions trivalents terre-rare R et R' et l'ion divalent alcalin A afin de caractériser leur propriétés électroniques. Ces isolants de Mott offrent en effet un intérêt particulier car les interactions magnétiques peuvent être modulées en fonction des ions R et R', du ferromagnétisme jusqu'à l'antiferromagnétisme. En conséquence, l'on peut s'attendre à observer en contrôlant le rapport R/R' des comportements critiques quantiques en fonction du dopage et/ou du champ magnétique.



  • SUPERBAT SimUler pour PilotER les BATiments efficaces

    Prendre en compte le comportement humain et les mesures dans la simulation énergétique des bâtiments, application au dimensionnement et au pilotage
    Pour une simulation plus juste des performances des bâtiments BBC et BEPOS, le comportement humain peut être modélisé par des systèmes multi-agents, et lié à la simulation thermique dynamique. L'exploitation de mesures de courbe de charge ou de température interne conduit à l'identification de modèles simplifiés de bâtiments ou d'équipements, permettant une amélioration du dimensionnement et du pilotage des équipements du bâtiment.

    Intégrer le comportement de l'occupant et exploiter les mesures physiques dans les modèles de bâtiments pour améliorer la précision de la simulation.
    Le projet SUPERBAT veut faire émerger de nouvelles approches de modélisation tout en se basant sur l’intégration du comportement stochastique des occupants au sein des outils déterministes d’énergétique des bâtiments et sur l’exploitation des mesures physiques. L’objectif est double : mieux prédire les appels de puissance et implicitement la consommation énergétique. Ces modèles permettront de reconsidérer l’intégration électrique du bâtiment afin qu’il devienne un véritable nœud du réseau et de mieux garantir les performances énergétiques. De plus, ce travail est indispensable pour les nouvelles générations de bâtiments BBC et BEPOS. De par les faibles puissances requises par les systèmes de chauffage dans le neuf, les BBC et BEPOS sont très sensibles aux apports internes (occupants et usages spécifiques). La seule présence des occupants et leurs activités peuvent générer assez de chaleur pour maintenir en température le logement ou même créer une surchauffe, qui peut être source d’inconfort. Jusqu’alors les outils de simulation étaient utilisés pour des besoins de dimensionnement alors qu’un effort est à faire en matière de gestion et de pilotage pour atteindre la sobriété énergétique. Dans ce contexte, les outils de simulation requièrent une modélisation plus précise, en termes de puissances appelées, du comportement énergétique du bâtiment, tous usages confondus et en particulier des usages spécifiques de l’électricité.



  • Econom&Risks Approches Econométriques pour la Modélisation du Risque

    Approches Econométriques pour la Modélisation du Risque
    L’objectif du projet Econom&Risk était de contribuer à une meilleure analyse des risques financiers, non seulement en conditions normales de marchés, mais aussi en période de crise financière. Ce projet de recherche portait sur deux dimensions du risque : (i) le risque de marché et (ii) le risque de liquidité.

    Contribuer à une meilleure analyse des risques de marché
    L’objectif du projet Econom&Risk était de contribuer à une meilleure analyse des risques financiers, non seulement en conditions normales de marchés, mais aussi en période de crise financière. Ce projet de recherche portait sur deux dimensions du risque : (i) le risque de marché et (ii) le risque de liquidité. La mesure des risques financiers est en effet l'un des principaux sujets de recherche de l'économétrie de la finance. Cet axe de recherche est rendu d’autant plus nécessaire que les institutions financières sont aujourd’hui soumises à un ensemble de réglementation (comme les réglementations de Bâle) leur enjoignant de détenir suffisamment de fonds propres pour couvrir les risques prévus liés à leurs activités. Des progrès récents en économétrie financière ont conduit à l'élaboration de nouvelles mesures de risque, de nouveaux modèles et procédures d'estimation, et de nouvelles méthodes de validation de ces modèles. Le projet Econom&Risk avait pour objectif de prolonger ces recherches tant dans le domaine du risque de marché que du risque de liquidité.



  • GELCELLS Gels supramoléculaires pour la culture de cellules souches

    Biomatériaux innovants pour la médecine régénératrice
    Gels supramoléculaires pour la culture de cellules souches

    Gels supramoléculaires pour la culture de cellules souches
    La manipulation des cellules de façon à contrôler leur phénotype est un enjeu très important pour des applications biomédicales telles que la thérapie cellulaire ou l’ingénierie tissulaire, en vue de remplacer des tissus ou organe défectueux. A coté des facteurs biochimiques et génétiques, il a été très clairement établi que d’autres facteurs du micro-environnement dans lequel évoluent les cellules influencent profondément leur phénotype. En particulier, la composition chimique de la matrice, sa structuration aux échelles nano, micro et macroscopique et les propriétés physiques qui en découlent (dureté, rugosité, compliance…) jouent un rôle majeur dans la biologie des cellules. L’organisation spatiale du complexe cellules-matrices joue aussi un rôle important, et de nombreux travaux ont montré que des cellules se comportaient très différemment sur des supports bi ou tridimensionnels.
    Notre programme a été centré sur le développement d’une technologie basée sur une plateforme de gels nanostructurés à base de molécules amphiphiles bio-inspirées pour la culture de cellules souches. GELCELLs est une technologie basée sur les propriétés moléculaires et supramoléculaires de glyco-nucléo-lipides originaux. Ces nouveaux matériaux sont prometteurs en tant que supports pour répondre aux enjeux de la culture de cellules souches et de l’ingénierie tissulaire.



  • TrameVerte Evaluation des trames vertes urbaines et élaboration de référentiels : une infrastructure entre esthétique et écologie pour une nouvelle urbanité

    Des trames vertes dans la ville ?
    Evaluation des trames vertes urbaines et élaboration de référentiels : une infrastructure entre esthétique et écologie pour une nouvelle urbanité

    Une évaluation des trames vertes urbaines et l’élaboration d’un référentiel de mise en œuvre
    La place de la nature dans la ville change radicalement depuis quelques années, aussi bien pour le citadin qui attend une qualité de cadre de vie que pour l’aménageur qui doit prendre en compte des orientations nouvelles (ex. Grenelle de l’Environnement). Une des infrastructures préconisée est l’aménagement de trames vertes, ce qui en ville correspondrait aux parcs et aux liaisons vertes historiques. Aujourd’hui, l’objectif de ces « infrastructures vertes » ne serait plus seulement hygiéniste et esthétique, mais également écologique. Aucune stratégie de mise en œuvre n’avait été véritablement définie. Notre travail a consisté à évaluer les différentes facettes de cette question depuis le rôle et le fonctionnement d’une nature dans la ville jusqu’au rôle de cette nature dans l’habiter et l’urbanité. Les résultats disciplinaires obtenus (écologie, sociologie-anthropologie, géographie-urbanisme, économie, environnement) ont été croisés afin de faire émerger les atouts et les contradictions d’un développement de trames vertes en ville et ont servi de base à l’élaboration d’un référentiel sur les phases stratégiques de leur mise en œuvre.



  • CCDIM Développement d’un boitier de biopuces microfluidiques parallélisées (Cultures Cellulaires Dynamiques Intégrées en Microsystèmes : CCDIM) pour des applications industrielles de criblages.

    CCDIM
    Développement d'une plateforme de biopuces microfluidiques

    Enjeux et objectifs
    Le laboratoire de biomécanique et bio ingénierie a développé des biopuces microfluidiques qui permettent la culture cellulaire dans un micro environnement dynamique et micro structuré. Les études du laboratoire ont permis de prouver une activité fonctionnelle des tissus hépatiques dans nos biopuces. Par la suite ces biopuces ont été parallélisées afin d’augmenter la capacité d’analyse. Cependant le format actuel reste un prototype de laboratoire difficilement transférable à des industriels. Dans le cadre de ce projet, nous souhaiterions optimiser et développer un nouveau design de boitier afin de permettre à terme une automatisation des cultures et des analyses issus de l’utilisation du boitier. Pour cela nous souhaitons travailler sur de nouveau matériaux afin de résoudre des problèmes techniques comme la réduction des phénomènes d’adsorption des molécules. D’autres part nous souhaitons optimiser le protocole de fabrication afin réduire les couts et d’obtenir un boitier monolithique facile d’utilisation. De plus, nous souhaiterions mettre en place un réseau d’industriels partenaires qui pourraient d’une part intervenir dans les développements du boitier et d’autre part tester sur sites le boitier mis en place. Dans ce projet, la valorisation du boitier serait accompagnée par la structure de valorisation de l’université de technologie de Compiègne (UTC).



  • MAGIC CARPET Dispositifs à magnétorésistance tunnel basés sur les propriétés de films ultra-minces de NaCl

    Etude ab initio, synthèse et mesure du transport polarisé en spin dans des jonctions tunnel originales pour la spintronique : utilisation du NaCl comme barrière.
    Ce projet a pour finalité (i) l'étude préalable, puis (ii) la réalisation d'un nouveau type de jonction tunnel magnétique. L'idée directrice consiste à remplacer le MgO généralement utilisé comme barrière entre les électrodes ferromagnétiques par un halogénure d'alcalin.

    Barrières tunnel d'halogénure d'alcalin : un matériau prometteur pour les JTM du futur ?
    Ces dernières années, les Jonctions tunnel magnétiques (JTM) ont suscité un intérêt croissant dans le domaine des nanosciences, depuis qu’elles sont devenues l’un des dispositifs clefs d’une discipline émergente : l’électronique de spin. Ces hétérostructures sont constituées de deux électrodes métalliques ferromagnétiques (FM) séparées par une fine couche isolante non magnétique (la barrière tunnel). Ces dispositifs présentent des effets de magnétorésistance tunnel (TMR) basés sur un transport cohérent des électrons et ont été intégrés avec succès dans les dispositifs électroniques tels que : têtes de lectures magnéto-résistives à TMR, mémoires magnétiques à accès aléatoire (MRAMs), etc.
    Jusqu’à maintenant les JTMs à TMR les plus performantes sont basées sur des barrières de MgO cristallin. Toutefois, en dépit de leurs propriétés prometteuses, les effets de TMR mesurés expérimentalement restent encore inférieurs aux prédictions théoriques. Ces désaccords sont généralement attribués à la mauvaise qualité structurale et/ou chimique des interfaces FM/MgO (par exemple : l’oxydation de l’interface, la mauvaise coïncidence entre paramètres cristallins à l'interface) ainsi qu'à la présence de dislocations dans la couche de MgO, qui réduisent la TMR de façon draconienne.

    Nous proposons une solution originale à ces problèmes techniques en remplaçant la barrière d'oxyde par un matériau (i) isolant, (ii) composé d'éléments suffisament légers pour réduire le couplage spin-orbite, (iii) ne comportant pas d'oxygène de manière à s'affranchir de toute pollution chimique de l'interface et enfin (iv) présentant des propriétés mécaniques moins raides que le MgO de façon à réduire le risque de dislocations dues aux différences des paramètres cristallins.

    Une classe de matériaux obéit à ce cahier des charges : les halogénures d'alcalins.



  • Marianne 2 Les métamorphoses de l'égalité II: les représentations du genre dans le domaine du travail. Le cas des classifications professionnelles, des négociations collectives et des politiques d'égalité en France et en Allemagne 1945 - 2010.

    Marianne: Les métamorphoses de l'égalité 2
    les repre´sentations du genre dans le domaine du travail. Le cas des classifications professionnelles, des ne´gociations collectives et des politiques d’e´galite´ en France en Allemagne (1945-2010)

    Genre et travail en perspective comparée : les métamorphoses de l'égalité
    Le projet porte sur les métamorphoses de l’égalité de genre en Allemagne et en France entre 1945 et 2010. Il a pour objectif l’étude des représentations du genre dans les deux pays et leur transformation dans le champ du travail et de l’emploi. Nous faisons l’hypothèse que, entre 1945 et 2010, des transformations de fond ont affecté nos manières de voir, au regard notamment des représentations qui s’étaient imposées à la fin du XIXème s. à l’occasion de la montée en puissance de la « question de la femme ». Pour appréhender empiriquement les transformations des représentations de l’égalité entre les genres, nous proposons de mener l’enquête dans trois domaines : 1) celui des classifications professionnelles, 2) celui des négociations collectives, 3) celui de l’action publique appliquée aux politiques d’égalité de genre. A partir d’objets et de cas singulier, nous interrogeons les discours et les normes qui ont été produits et négociés dans les deux pays du point de vue de l’égalité entre les genres. Notre démarche est celle d’une comparaison en contexte, qui intègre des variables historiques et qui est, également attentive – selon les préceptes de l’histoire croisée – aux effets de concurrence, contamination, transferts… entre les deux pays.



  • MirPain Les micro-ARNs : de nouveaux candidats pour le contrôle des douleurs chroniques

    Définir le rôle causal des microARN dans la sensibilisation aux douleurs chroniques
    Nous cherchons à montrer le rôle de microARN dans l’hyperexcitabilité des neurones de la moelle épinière en conditions de douleurs neuropathiques. Nous voulons également identifier des microARN candidats qui seraient susceptibles de représenter de nouvelles cibles thérapeutiques, contrôlant en amont l’expression de molécules clés dans la physiopathologie des douleurs chroniques.

    Mise en évidence du rôle des miRNA sur des modèles animaux de douleurs neuropathiques
    L’incidence des douleurs chroniques est estimée à 20-25% de la population mondiale. Ces douleurs représentent donc un réel problème de santé publique. Toutefois, peu de patients obtiennent un soulagement complet à l’aide des traitements actuellement disponibles, et seulement la moitié de ces patients décrivent un soulagement qui reste médiocre. Le maintien à long terme des douleurs chroniques implique une modification des circuits de la nociception De telles modifications à long terme reposent essentiellement sur des changements d’expression génique, qui affectent largement la moelle épinière en conditions douloureuses. Les microARN (miRNA) représentent une nouvelle classe d’acides nucléiques capables de réguler la synthèse des protéines.
    Les objectifs initiaux du projet étaient de démontrer le rôle spécifique de certains micro ARNs (miRNAs) dans le contrôle de l’excitabilité neuronale qui sous-tend la sensibilisation à la douleur dans la moelle épinière. L’objectif secondaire était d’évaluer le potentiel thérapeutique des miRNAs dans le cadre d’études précliniques sur modèles animaux de douleurs neuropathiques. Le projet visait à combiner un ensemble de techniques complémentaires pour étudier les effets de miRNAs sur l’expression et la fonction de récepteurs et de canaux membranaires dans des neurones de la corne dorsale de la moelle épinière.
    Le contrôle exercé par les miRNA est susceptible d’exercer un ajustement fin de l’expression génique dans les neurones spinaux. Dans cette perspective, notre projet se proposait d’être pionnier dans l’étude expérimentale du rôle fonctionnel des miRNA dans l’excitabilité des neurones spinaux, et plus particulièrement des neurones de projection qui intègrent les entrées douloureuses spinales. Il visait également à tester sur l’animal les conséquences comportementales de traitements visant à moduler le taux des miRNAs candidats.



  • electroVORTEX Des nanosondes ultra-sensibles pour explorer les distributions de charges électriques dans les supraconducteurs

    Des nanosondes ultra-sensibles pour explorer les distributions de charges électriques dans les supraconducteurs
    Le but fondamental du projet electroVORTEX est d'apporter la première preuve expérimentale directe de l'accumulation de charge électrique au coeur d'un vortex. Au delà de son fort impact sur la physique fondamentale de la «matière de vortex«, une telle découverte offrirait de nouvelles opportunités en termes d'applications des supraconducteurs à haute température au transport de courants intenses ainsi qu'aux dispositifs électroniques.

    Démontrer expérimentalement l’accumulation de charge électrique au coeur d’un vortex dans un supraconducteur.
    Soumis à un champ magnétique extérieur, les supraconducteurs de type I expulsent le champ magnétique, tandis que dans les supraconducteurs de type II le champ peut pénétrer dans la région supraconductrice sous forme de tubes de flux appelés vortex d'Abrikosov. Les prévisions théoriques indiquent qu'il existe au coeur d'un vortex une redistribution de la charge électrique qui produit un champ électrostatique comparable à celui d'un dipôle de quelques Debyes. Des expériences d'effet Hall et de résonance magnétique nucléaire ont suggéré l'existence d'une accumulation de charge au coeur d'un vortex, mais leur interprétation reste controversée. Le but fondamental du projet electroVORTEX est d'apporter la première preuve expérimentale directe de l'accumulation de charge électrique au coeur d'un vortex. Des nanosondes ultra-sensibles telles les molécules fluorescentes individuelles et les pointes de microscope à effet tunnel seront utilisées pour déterminer la distribution de charge des vortex à l'échelle nanométrique. La présence d'une charge au sein d'un vortex devrait influencer sévèrement l'interaction entre vortex ainsi que le phénomène de piégeage des vortex, avec la possibilité de stabiliser les vortex dans des réseaux denses. Au delà de son fort impact sur la physique fondamentale de la «matière de vortex«, une telle découverte offrirait de nouvelles opportunités en termes d'applications des supraconducteurs à haute température au transport de courants intenses ainsi qu'aux dispositifs électroniques.



Rechercher un projet ANR