L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

Translate this page in english

Evènements

Nous suivre

  • PRADOX Mise en place post-natale du système ocytocinergique dans le cerveau et syndrome de Prader-Willi.

    Pourquoi l’ocytocine permet de guérir les troubles du comportement alimentaire et social des patients Prader-Willi.
    Dans le cerveau, l’ocytocine joue un rôle important dans la mise en place des fonctions telle que le comportement alimentaire et les relations sociales, qui sont altérées chez les enfants Prader-Willi dès la naissance. Une administration d’ocytocine dès la naissance restaure un comportement normal chez des modèles de souris Prader-Willi. Toutefois le mécanisme d’action dans le cerveau de l’ocytocine endogène et de l’ocytocine administrée « thérapeutique » n’est pas connu.

    Comprendre le rôle de l’ocytocine endogène dans le comportement alimentaire et social et l’action thérapeutique d’une administration d’ocytocine.
    Des travaux précédents des partenaires de ce projet ont mis en évidence, pour la première fois, le rôle crucial de l’ocytocine produite à la naissance dans l’activité de succion du nouveau-né et ultérieurement dans les relations sociales et l’apprentissage. Ces comportements sont perturbés chez les enfants Prader-Willi ainsi que dans une souris génétiquement modifiée, modèle du syndrome de Prader-Willi. De manière frappante, l’injection aiguë d’ocytocine juste après la naissance restaure une activité de succion et, ultérieurement chez l’adulte, un comportement social normal. Ces résultats représentent un véritable espoir de traitement facile, non invasif pour les nouveau-nés atteints du syndrome du Syndrome de Prader-Willi voire pour tout nouveau-né qui présente à la naissance un trouble du comportement alimentaire similaire et des troubles autistiques chez l’enfant. Toutefois, le rôle thérapeutique et fonctionnel de l’ocytocine endogène et de l’impact de l’ocytocine administrée au nouveau-né n’est pas connu. Dès lors, une caractérisation détaillée de la maturation postnataledu système ocytocinergique est absolument nécessaire pour comprendre comment le système ocytocinergique est capable d’influencer autant de comportements.



  • INSULa Rôles des Insulateurs et co-facteurs associés dans le Positionement des Nuclésomes et les Foyers Nucléaires

    Aux Frontières des Chromosomes
    Notre projet vise à identifier les facteurs qui définissent les Frontières des chromosomes et à disséquer leur mode opératoire, afin de préserver ces frontières essentielles à l‘identité des cellules et leur devenir/reprogrammation.

    Mécanismes et Facteurs des Barrières Chromosomiques
    La division des cellules est finement contrôlée par l’organisation du génome en chromatine. Deux concepts émergeants dans ce domaine de la biologie sont a) le positionnement spécifique des nucléosomes pour la régulation de l‘accessibilité à l’information génétique (1-3) et b) les ‘boucles’ d’ADN qui médient des contacts entre des sites situés à longue distances (4,5). Ces deux phénomènes sont à l’origine de mécanismes de contrôles essentiels pour la pluripotence des cellules, leur division, la protection contre les cassures chromosomiques et la stabilité génomique (6,7). Néanmoins, les mécanismes de contrôle de positionnement des nucléosomes et des boucles d’ADN restent très mal connus. Bien qu’il ait été suggéré que la séquence de l’ADN, ou la transcription, pourrait influencer ce positionnement, des données très récentes montrent que des facteurs se liant à des séquences spécifiques pourraient eux-même jouer un rôle clé dans ces niveaux d’organisation de la chromatine (2,3,8), mettant en évidence la nécessité de disséquer les mécanismes du positionnement des nucléosomes et des boucles d’ADN.
    Les protéines insulatrices telles que BEAF, sont les meilleurs candidats pour la régulation de ces mécanismes, via des facteurs qui apparaissent conservés chez tous les eukaryotes tels que CP190 (4,8,9). Nous avons ainsi pu montrer que BEAF, en interagissant avec ses sites de liaisons appelés ‘Nucleosome-Associated cis Regulatory Elements’(NACREs), communs à de nombreux facteurs (3) et où le positionnent des motifs de liaison de BEAF est très spécifique par rapport à celui des nucléosomes voisin. Aussi, nos résultats montrent que BEAF régule le positionnement de nucléosomes in vivo (unpublished), en amont de la liaison de la polymérase II censée être le facteur clé du positionnement. Ainsi, nos données suggèrent plutôt un nouveau mécanisme clé dans la régulation du positionnement des nucléosomes qui potentialiserait la chromatine pour sa transcription.



  • OENOPOLYS Les polysaccharides de la bactérie lactique Oenococcus oeni, de l’élucidation de leurs structures et voies de biosynthèse à leur valorisation technologique

    Les exopolysaccharides d’ Oenococcus oeni, des polymères potentiellement originaux, éléments d’adaptation de la bactérie à sa niche écologique et éventuellement utiles en vinification ?
    L'espèce Oenococcus oeni qui conduit la fermentation malolactique (FML) dans la plupart des vins présente, selon les souches considérées, des capacités très diverses de production d’exopolysaccharides (EPS). La nature de ces polysaccharides, des enzymes impliquées dans leur production, leur impact organoleptique dans le vin et leur rôle biologique, encore inconnus sont étudiés et les possibilités de valorisation examinées.

    Caractérisation des voies de biosynthèse des exopolysaccharides chez Oenococcus oeni.
    Parmi les bactéries lactiques, O. oeni occupe une place singulière, du fait de son petit génome fortement évolutif et de sa niche écologique spécifique : le vin. Les bactéries de cette espèce réalisent la fermentation malolactique (FML) dans la plupart des vins dans les régions tempérées, soit spontanément (flore indigène du raisin), soit après ajout de souches commerciales au vin. Des travaux réalisés au cours d’un projet précédent ont permis d’identifier des souches d’O. oeni produisant différents polysaccharides, à différentes concentrations dans le vin. La nature de ces polysaccharides, les enzymes assurant leur production, leur impact sur la qualité du vin et leur rôle biologique sont encore inconnus. Le projet Oenopolys repose sur la collaboration de trois partenaires académiques qui regroupent l’ensemble des compétences scientifiques nécessaires à sa réalisation, et un partenaire industriel, capable de réaliser la production et l’évaluation technologique des produits (polysaccharides purifiés) et souches bactériennes qui seront obtenus. Les résultats attendus sont principalement : un inventaire des gènes dédiés à la synthèse d’exopolysaccharides, l’identification (1) de la structure des polysaccharides produits et (2) du rôle respectif de chaque glycosyltransférase impliquée dans la synthèse. Par ailleurs, l’intérêt technologique de ces polysaccharides et des souches qui les produisent sera étudié en milieu modèle, puis lors d’essais industriels et de vinifications réelles.



  • SIFR Indexation sémantique de ressources biomédicales francophones

    Indexation Sémantique de Ressources biomédicales Francophones (www.lirmm.fr/sifr)
    Le volume de données en biomédecine ne cesse de croître. En dépit d'une large adoption de l'anglais en sciences, une quantité significative de ces données est en français. L'intégration de données biomédicales et l'interopérabilité sémantique sont indispensables pour permettre de nouvelles découvertes scientifiques qui pourraient émerger du rapprochement des différentes données disponibles. Les terminologies et les ontologies jouent ainsi un rôle central dans la résolution de ces questions.

    Défis scientifiques et techniques pour exploiter les ontologies dans la construction de services d'indexation, de fouille, et de recherche de données pour les ressources biomédicales françaises.
    La communauté s’est tournée vers les ontologies pour créer des index sémantiques, destinés à améliorer la recherche et la fouille de données grâce aux connaissances médicales que ces ontologies formalisent. Cependant, outre l'existence de nombreuses ressources en anglais, il y a beaucoup moins d'ontologies en français et il manque crucialement d'outils et de services pour les exploiter. Cette lacune contraste avec le montant considérable de données biomédicales produites en français, particulièrement dans le monde clinique (e.g., dossiers médicaux électroniques).

    Le projet ‘Semantic Indexing of French Biomedical Data Resources’ (SIFR) a pour objectif de résoudre les défis scientifiques et techniques soulevés pour exploiter les ontologies dans la construction de services d'indexation, de fouille, et de recherche de données pour les ressources biomédicales françaises. Notre objectif principal est de permettre à cette communauté de se libérer des questions d’ingénierie des connaissances et les laisser se concentrer sur les défis biologiques et médicaux.

    Le projet SIFR rassemble plusieurs jeunes chercheurs du LIRMM pour réaliser cet objectif. Clement Jonquet, maitre de conférences à l’Université de Montpellier depuis Sept. 2010, coordonnera le projet et capitalisera sur l’expérience dans le domaine acquise durant son postdoc de 3 ans à Stanford. Il est accompagné de 2 jeunes chercheurs (HDR) : Sandra Bringay et Mathieu Roche qui sont experts en fouille de texte/données biomédicales. Des partenaires de grande qualité sont également associés au projet : (i)°Stanford BMIR, un leader mondial en outils et services –anglais– basés sur les ontologies pour aider la construction de systèmes à base de connaissances biomédicales ; (ii)°l’UMR TETIS (AgroParisTech, Irstea, Cirad) spécialisée dans la gestion de l’information spatiale, environnementale et agronomique ; (iii)°l’Institut de Biologie Computationnelle de Montpellier (IBC).



  • Euro-NANOCAT Nanocatalyseurs à base de métaux non-nobles pour le stockage électrochimique et conversion d'énergie durable

    Euro-Asia-NANOCAT: Nanocatalyseurs à base de métaux non-nobles pour le stockage électrochimique et conversion d'énergie

    Le projet Euro-Asia-NANOCAT a pour ambition de réunir pour la première fois un large consortium réunissant des partenaires majeurs aussi bien européens qu'asiatiques (Corée du sud, Chine, Japon,et Singapour) dans le cadre d'un projet Innovative Training Networks – European Training Networks dans le domaine des catalyseurs à base de nanomatériaux non-nobles en combinant le «Triangle de la connaissance« et le «Triangle de l'énergie«.

    Formation - Stockage d'énergie, au-delà des batteries au lithium - Vers l'économie de l'hydrogène et du CO2 - Analyse techno-économique, cycle de vie
    L'électrocatalyse est au coeur du projet Euro-Asia-NANOCAT: la compréhension de l'impact de la structure et les propriétés électroniques sur l'électrocatalyse hétérogène. C'est une démarche multidisciplinaire combinant la science des matériaux, les mécanismes réactionnels ainsi que la théorie et la modélisation. Pour la mise au point d'un nouveau catalyseur, il est important d'identifier et de comprendre les relations complexes entre les propriétés des matériaux, les réactions mises en jeu, les conditions d'utilisation, la structure et la composition de l'électrode. Par ailleurs, les impacts environnementaux et les aspects économiques doivent être pris en compte. Il apparait clairement que les questions abordées nécessitent une approche multidisciplinaire en combinant les travaux théoriques et expérimentaux. Le réseau rassemble la majorité du savoir-faire européen dans ce domaine appuyé par des partenaires non-européens. Diverses applications prometteuses dans le domaine des stockages et conversion d'énergie sont envisagées comme l'électrolyse de l'eau, les piles à combustibles, les batteries métal/air et la conversion de CO2. Ces technologies pourront jouer des rôles majeurs dans la transition énergétique et la société durable. Ainsi, d'énormes efforts de recherche seront effectués pour optimiser les réactions électrochimiques impliquées dans ces technologies.



  • VOLTIGE Vecteurs d’Observation de La Troposphère pour l'Investigation et la Gestion de l'Environnement

    Vecteurs d’Observation de La Troposphère pour l'Investigation et la Gestion de l'Environnement (VOLTIGE)
    Les drones pour la recherche atmosphérique

    Introduction
    Au cours de la dernière décennie, la communauté scientifique a adopté l'utilisation des drones (aéronef sans pilote à bord) comme des outils pour améliorer les observations de la surface de la Terre et des phénomènes atmosphériques. Leur utilisation dans la recherche atmosphérique a augmenté en raison de leur faible coût, taille compacte et la facilité d'utilisation. Les drones ultralégers sont particulièrement adaptés pour observer les phénomènes dans la couche limite atmosphérique à une résolution spatiale et temporelle élevée. À cette fin, VOLTIGE (les Vecteurs d'Observation de La troposphère Pour l'enquête et la Gestion de l'Environnement) a mis au point un système d'observation pour étudier le cycle de vie de brouillard avec les vols simultané des drones ultralégers.

    Parmi ses principales réalisations, le programme VOLTIGE a 1) développé la capacité de déployer plusieurs drones simultanés, chacun sur une trajectoire adaptative en fonction des capteurs embarqués pour étudier le cycle de vie de brouillard, 2) engagé de nombreux étudiants dans le développement et l'intégration des capteurs et des drones, et 3) lancé un programme d’observation qui est une première étape vers le déploiement des drones dans un réseau opérationnel de Météo France.



  • DIKIDA De la chaine du DIKtè au mont IDA: Territoire et formes d'oganisations communautaires en Crète du XIVe au VIe s. av. J.-C.

    La Crète centrale dans l’Antiquité : territoire et communautés humaines.
    Recherches sur le territoire et les formes d’organisation communautaire en Crète centrale du XIVe au VIe s. av. J.-C. Analyse pluridisciplinaire des données archéologiques, historiques, paléoenvironnementales et géomorphologiques concernant les régions autour du massif du Diktè et du mont Ida.

    Interactions homme/territoire en Crète centrale
    L’équipe du projet DIKIDA se propose d'étudier deux régions de la Crète centrale (la Messara et le Mirabello) pendant leur développement de la civilisation mycénienne à l’épanouissement des cités grecques (XIVe – VIe s. av. J.-C.). Tous les types de témoignages disponibles seront analysés : vestiges archéologiques, sources écrites (inscriptions et textes littéraires), données paléoenvironnementales afin de mieux cerner les origines de la civilisation grecque en Crète. En effet, les habitants de l'île à l'époque historique puisèrent dans l'héritage de la civilisation minoenne et dans celui du système palatial centralisé mycénien dont témoignent les tablettes en linéaire B découvertes dans les palais de Cnossos et de Chania. D'importants phénomènes de déplacement de populations, influencés autant par des processus culturels qu’environnementaux, ont bouleversé l’île à la fin de l'Âge du Bronze et l’analyse pluridisciplinaire permettra de tracer un cadre plus clair de l’évolution des communautés humaines dans la Crète centrale et des choix opérés pendant cette phase de profonds changements. L’étude comparée des données archéologiques et géomorphologiques donnera une idée plus précise des caractéristiques du territoire où les communautés humaines s’installèrent au fil des siècles et de leur capacité à s’adapter au contexte naturel en évolution permanente. Ces recherches pourront déboucher sur des projets spécifiques visant à la conservation et à la valorisation d'un patrimoine culturel, environnemental et archéologique de renommée mondiale, celui de l'île qui fut le berceau de la première civilisation européenne et qui attire chaque année des milliers de visiteurs et de randonneurs.



  • AlimaSSenS vers une offre Alimentaire Adaptée et Saine à destination des populations SeniorS

    Bien manger pour bien vieillir !
    Le projet AlimaSSenS se propose de construire une offre alimentaire innovante à destination des populations séniors vivant à domicile. Cette offre combine haute qualité nutritionnelle d'un côté et confort en bouche et plaisir à manger de l'autre. Elle tiendra aussi compte de l'environnement du sénior via ses pratiques d'achat et ses pratiques culinaires.

    Comment combiner plaisir à manger et valeur nutritionnelle pour nos séniors ?
    La mise en bouche d'un aliment est l'étape ultime de la chaîne alimentaire et le début du processus de digestion. C'est une étape clef qui affecte non seulement le « plaisir à manger » au travers de la perception des propriétés sensorielles de l'aliment, mais également la biodisponibilité des nutriments au travers de la dégradation de l'aliment. Chez la personne âgée, l'état bucco-dentaire joue un rôle capital dans la prise alimentaire et le maintien d'un statut nutritionnel correct. De fait, le vieillissement s'accompagne fréquemment d'une diminution de l'efficacité masticatoire (diminution de la force musculaire, perte de dents), de modifications du flux salivaire, d'altération de la déglutition et d'une sensation de sécheresse ou de douleur en bouche. Cette altération de l'état bucco-dentaire peut être à l'origine de difficultés à manger et entraîner une modification des apports nutritionnels, tant d'un point de vue qualitatif que quantitatif avec l'évitement d'aliments difficiles à mâcher et une perte d'appétit quand l'acte alimentaire devient douloureux.
    Dans ce contexte, l'ambition du projet ALIMASSENS est de développer et ainsi de proposer une offre alimentaire adaptée aux difficultés masticatoires des personnes âgées en combinant plaisir et confort à manger et efficacité nutritionnelle. Les objectifs spécifiques sont les suivants :
    - Connaître le lien entre physiologie orale, sensibilité sensorielle et confort à consommer des aliments chez le sujet âgé
    - Comprendre l'importance des facteurs socio-économiques dans les choix alimentaires de la personne âgée en lien avec ses difficultés à manger
    - Elaborer des aliments afin de procurer du plaisir à manger mais aussi de fournir des apports nutritionnels suffisants
    - Proposer une offre alimentaire de qualité accessible à toutes et à tous



  • EPAMASSTAT Caractérisation multi-longueurs d'ondes des propriétés statistiques de la population des amas de galaxies pour l'étude de la physique de formation et d'évolution des structures

    Les amas de galaxies dans l'Univers
    Ce projet a pour but d'améliorer notre connaissance de la formation et de l'évolution des structures via l'études des propriétés de la population des amas de galaxies. Via une approche statistique, en étudiant la composante baryonique des amas par rapport à leur masse, nous avons pour objectif scientifique de comprendre et de contraindre le rôle des processus non gravitationnels dans la formation de ces structures.

    Etude de la population des amas de galaxies pour l'étude de la physique de formation et d'évolution des grandes structures de l'Univers
    Notre étude repose sur l'utilisation d'échantillons d'amas sélectionnés en X (données du satellite XMM-Newton), nous combinons l'émission X et le signal en lentilles gravitationnelles faibles pour optimiser la détermination de la masse des amas.
    Nous travaillons aussi à la construction et l'exploitation du catalogue d'amas Planck, un outil unique pour l'étude de la formation et de l'évolution des structures du fait de sa couverture en redshift (jusqu'à z~1) et en masse. Nous étudions la faisabilité de la combinaison de l'information X et SZ en terme de recouvrement spatial, de recouvrement en redshift et en masse. Afin de connecter la physique de formation des amas à celle de formation des galaxies, et donc à l'histoire de la formation stellaire de ces même galaxies, nous étudions leur propriétés en infra-rouge. Cette étude nous permet de contraindre les processus physiques non-gravitationnels liant l'accrétion des galaxies dans le puits de potentiel des amas à l'état thermodynamique du gaz intra-amas.
    Nous corrélons des données observationnelles avec les prédictions de modèles théoriques, via la mise en oeuvre de simulations hydrodynamiques de formation des structures, quantifiant l'effet et le rôle des processus non-gravitationnels en jeu dans le milieu intra- amas.



  • ActiSurTT Dispositifs actifs pour la sécurité des véhicules en environnement tout terrain

    Réalisation de dispositifs actifs pour la sécurité des véhicules en environnements tout-terrain
    Ces dispositifs actifs doivent être capables :
    . de s'adapter à la diversité des situations de travail rencontrées
    . d'anticiper les risques de pertes de contrôle du véhicule pour permettre des actions correctives
    . de prendre en compte et d’interagir avec le comportement du conducteur
    . de proposer des solutions «bas-coût« compatibles avec les marchés visés

    Développer des systémes d'assistance à l'opérateur dédiés aux véhicules tout-terrain, à même de prevenir les risques d'accidents.
    Les machines utilisées dans le cadre des travaux «hors routes« (engins agricoles et forestiers, engins de TP,…) sont appelées à évoluer à des vitesses de plus en plus importantes sur des terrains pouvant être très accidentés. Les conditions d’adhérence des machines au sol peuvent également s'avérer très changeantes au cours de la journée (sols secs, sols humides) de même que la variation de la masse et du centre de gravité (ex. trémies ou bennes embarquées qui se vident ou se remplissent...). Tous ces facteurs entraînent une augmentation des risques de pertes de contrôle des véhicules. Le développement de dispositifs d'assistance constitue donc un enjeu important, encore peu exploré dans le domaine des véhicules tout-terrain.
    Si le projet vise en priorité le cas des véhicules agricoles (particulièrement les automoteurs), les solutions développées du fait de leur caractère générique ont capacité a être généralisées à d'autres engins évoluant «hors route«.
    Bien que l'automobile propose aujourd'hui de nombreux dispositifs actifs d'aide à la conduite et de sécurité, de telles innovations ne sont pas directement applicables au cas des véhicules évoluant en milieux naturels. En effet, la diversité de situations rencontrées, la variabilité des conditions de sols sont quelques uns des éléments qui rendent peu efficientes l'utilisation directe de dispositifs d'aide tels que l'ABS ou l'ESP par exemple. Par ailleurs les situations génératrices d'accidents (pertes de stabilité majoritairement) diffèrent substantiellement de celles rencontrées dans les véhicules routiers (pertes de trajectoires).
    Prévus sur une durée de 36 mois, les travaux de recherche scientifiques et techniques proposées par ce projet sont testés en vraie grandeur par l'intermédiaire d'un démonstrateur. Le véhicule retenu comme démonstrateur est un automoteur de la récolte de vendange particulièrement exposé aux risques d'accident.



Rechercher un projet ANR