L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

ANR & Climat - COP21 Translate this page in english

Modalités de soumission 2014

Plan d’action et appel générique : publications à venir

Appel à projets générique 2016 :

  • Les résultats pour les PRC, PRCE et JCJC sont en ligne.
  • Les résultats des projets PRCI seront mis en ligne à l'automne, au fur et à mesure des discussions bilatérales avec nos homologues étrangers.

Plan d’action et appel générique 2017 :

  • Le plan d’action 2017 est accessible dans la rubrique "Financer votre projet".
  • L’appel à projets générique 2017 sera publié à la fin du mois d’août 2016.

@AgenceRecherche

27/07 13:28 - @HomScientificus merci d'avoir relevé la coquille ! il y a 247 JCJC et non 248...

22/07 17:14 - #ANR2016 Résultats "Montage de réseaux scientifiques européens et internationaux" vague 3 https://t.co/3vH1UM67Pl

22/07 17:11 - #ANR2016 Résultats de l'appel à projets ASTRID2016 (recherche duale) https://t.co/HNNwrgTnlD

  • IODINNOV Réactifs Electrophiles Chiraux à Base d'Iode – Conception et Applications en Synthèse Asymétrique

    Nouveaux réactifs iodés chiraux pour la synthèse asymétrique sans métal.
    Réactifs chiraux à base d’iode hypervalent, alternative “verte” aux oxydants métalliques, pour la synthèse de composés à potentiel pharmacologique.

    Réactifs chiraux à base d’iode hypervalent, alternative “verte” aux oxydants métalliques, pour la synthèse de composés à potentiel pharmacologique.
    La chimie des composés organiques à base d’iode hypervalent, également appelés iodanes, a connu un développement très important au début des années 1990. De nombreux réactifs sont désormais disponibles commercialement ou facilement accessibles en quelques étapes de synthèse. Utilisés en routine par les chimistes comme agents d’oxydation, ils permettent de réaliser des transformations chimiques sélectives lors de synthèses de molécules complexes comme peuvent l’être certains principes actifs de médicaments. L’impact des iodanes sur l’environnement est faible, contrairement aux réactifs à base de métaux lourds toxiques comme le plomb, le thallium ou le mercure. Plusieurs domaines de la chimie des iodanes continuent à alimenter des travaux de recherche fondamentale dans le monde entier. Le développement de nouveaux iodanes chiraux est l’un des plus concurrentiels. Ces réactifs permettraient de contrôler la stéréochimie de certaines réactions d’oxygénation et trouveraient notamment des applications dans la synthèse chimique de substances naturelles à potentiel pharmacologique.



  • SCALE-UP Innovations dans la conception et extrapolation de la technologie pour la production de revêtements à base de latex

    Scale-up pour procédés chimiques
    L’argumentaire de base du projet SCALE-UP est que l’utilisation de la CFD va nous permettre de mieux comprendre le lien entre échelles de temps, de taille et qualité de mélange. Ces informations, combinées aux bilans de population qui permettent de caractériser le comportement local des particules (génération, croissance, coagulation), nous donneront accès à l’influence des échelles de temps et de taille sur la qualité du produit final.

    MFN et bilans de population, couplé à des expériences ciblées pour mieux extrapoler des réacteurs et coagulateurs
    La capacité de création de nouveaux produits et leur mise rapide sur le marché sont intimement liées aux possibilités d’extrapolation de la production, que l’on considère le cas de l’extrapolation de l’échelle pilote à l’échelle de production, ou une extension d’une production existante à une unité plus grande ou à un procédé intensifié. L’extrapolation est généralement réalisée de manière heuristique, en s’appuyant sur les résultats obtenus aux échelles de production. Si nous souhaitons rompre avec cette manière peu satisfaisante car peu efficace de procéder, nous devons nous baser sur une approche pluridisciplinaire et multi-échelles :
    - échelle moléculaire (1-100Å): a une influence sur la stabilité des particules et sur la thermodynamique,
    - échelle de la particule (10-1000nm): gouverne des propriétés telles que la stabilité et la viscosité globale
    - échelle macroscopique (0.1-10 m): dont dépendent le temps de mélange et l’efficacité du système ; valeurs également liées à la viscosité.



  • CHAOS Caractérisation des processus d’accretion-ejection dans les systèmes binaires compacts

    Caractérisation des processus d’accretion-ejection dans les systèmes binaires compacts
    Comprendre les processus physiques se déroulant dans l'environnement des trous noirs est l'un des défis majeurs de l'astrophysique du 21ème siècle car très peu de choses sont encore connues à ce sujet. Ce travail de recherche est au coeur de ce projet CHAOS.

    Enjeux et objectifs
    Ce projet a pour but de mieux comprendre les processus d’accrétion-éjection régulant les sursauts des binaires X et en particulier des binaires X à trou noir. L’origine des changements d’états spectraux de ces objets au cours de ces sursauts, les cycles d’hystérésis qu’ils parcourent dans le diagramme dureté-intensité, ne sont toujours pas compris à l’heure actuelle. Ce projet regroupe théoriciens, modélisateurs et observateurs dans le but d’accéder à une vision globale de la physique de ces objets. Il s’articule autour des calculs théoriques d’accrétion-éjection développés à l’IPAG, des codes numériques radiatifs mis au point à l’IRAP et des contraintes observationnelles apportées par les observations et l’analyse de données faites à AIM. Les objectifs du projet sont :
    • Développer le modèle de disque éjectant (JED, pour Jet Emitting Disk) et produire des diagrammes dureté-intensité synthétiques à comparer aux observations. Ceci dans le but de déduire des trajets évolutifs de la dynamique des binaires X.
    • Développer des codes numériques radiatifs précis permettant de reproduire le rayonnement multi-longueur d’ondes observés en incluant les effets de polarimétrie X en relativité générale.
    • Apporter des contraintes observationnelles, à la fois spectrales et temporelles, aux modèles théoriques par une analyse complète et systématique des données d’archives X et Radio ainsi que par la mise en place de nouvelles campagnes d’observations.



  • GIGAS Identification au gigahertz des grandes gerbes atmosphériques

    GIGAS : Identification au gigahertz des grandes gerbes atmosphériques
    Les rayons cosmiques d'ultra haute énergie (RCUHE) constituent un moyen unique pour étudier la physique et l'astrophysique fondamentale à des énergies considérables (> 1 Joule), très largement supérieures à celles disponibles après des accélérateurs terrestres. Cependant, ces études sont extrêmement difficiles. En effet, le «faisceau« est très mal connu, le flux est très faible (moins d'un événement par km2 et par an) et nous n'observons pas directement l'interaction primaire.

    Mesure de la composition des RCUHE
    L’objectif du projet GIGAS est de démontrer la possibilité de mesurer l’évolution temporelle de la cascade électromagnétique avec un cycle utile de 100% pour des RCUHE d’énergies au delà de 1 J. Notre démonstrateur est basé sur la mesure de l’émission micro-onde générée par les électrons et les positrons de la cascade. Cette mesure est faite grâce à des récepteurs micro-ondes connectée à chacun des détecteur de surface d’Auger. Ces instruments fourniront une estimation calorimétrique de l’énergie et permettront une excellente identification de la particule primaire et ce, événement par événement. Notons que l'identification individuelle des RCUHE constitue en soit une avancé considérable puisque la séparation des primaires n'est aujourd'hui possible que sur une base statistique. Notre approche est à la fois novatrice et conservatrice. Elle conjugue l'exploitation du signal micro-ondes des EAS et les capacités de détection et de reconstruction d'un réseau de détecteurs de particules classique. Nos équipes sont les seules au monde à utiliser cette approche en symbiose. Par ailleurs, un prototype de 7 capteurs que nous avons installé sur Auger en 2011 pour tester notre technique d'intégration a, pour la première fois, détecté un signal provenant d'une EAS dans la bande 3,4- 4,2 GHz démontrant ainsi la justesse de notre approche. Cependant beaucoup reste à faire pour comprendre toutes les caractéristiques de ce signal.



  • BLLAST_A Analyse de la transition de fin d’après-midi de la couche limite atmosphérique : structure verticale complexe

    BLLAST_A, Analyse de la transition de fin d'après-midi de la couche limite atmosphérique: structure verticale complexe
    En tant qu'interface entre la surface terrestre et l'atmosphère, la couche limite atmosphérique (CLA) est une composante cruciale du système terrestre. C'est dans cette couche de l'atmosphère que se produisent les échanges de chaleur, de quantité de mouvement, d'humidité et d'espèces en trace entre la surface et l'atmosphère libre. Le projet BLLAST_A s'intéresse à la période transitoire de fin d'après-midi de la CLA.

    Comprendre et représenter la dynamique de la transition de fin d'après-midi
    La transition en fin d'après midi depuis la couche limite mélangée convective vers une couche résiduelle surmontant la couche de surface stratifiée stable est encore mal comprise. Il n'y a pas de consensus sur les critères qui la définissent et les lois réduites usuellement utilisées ne sont plus valables. Pourtant, cette transition précédant la mise en place de la couche limite nocturne joue un rôle important sur le transport et la diffusion des composés en trace, l'établissement de jet nocturne, etc...

    Un groupe international de chercheurs a décidé de travailler sur ces questions, dans le but d'améliorer notre compréhension de ces processus turbulents de la fin d'après-midi et de mieux les représenter dans les modèles météorologiques. Sur une initiative française, BLLAST a émergé en 2009. BLLAST_A a pour but d’exploiter les observations collectées pendant la campagne de mesures qui a eu lieu en été 2011, et d’effectuer des simulations numériques, en se focalisant sur une question primordiale du projet BLLAST : la structure verticale complexe qui se met en place à ce moment du cycle diurne.

    BLLAST_A s'appuiera sur la synergie entre les observations et la simulation numérique des grands tourbillons pour:
    (1) comprendre la structure verticale moyenne et turbulente et son évolution
    (2) évaluer son impact sur les lois de normalisation et la représentation de la couche limite dans les modèles.

    Les questions suivantes seront adressées:
    (1) – Comment les profils verticaux de vent, température et humidité évoluent, tandis que le flux en surface décroît ?
    - Quelle est l'évolution correspondante de l'énergie cinétique turbulente et des échelles qui la caractérisent ?
    - Quels processus gouvernent ces évolutions ?

    (2) – Les modèles méso-échelle représentent-ils correctement cette transition et ses impacts ?
    - Comment les lois de normalisations évoluent-elles ?
    - Pouvons-nous proposer des lois couvrant le passage de la couche convective mélangée à la couche résiduelle ?



  • FENNEC Le Système Climatique Saharien

    FENNEC
    Le système climatique Saharien et son impact à l’échelle régionale

    Pourquoi s'intéresser au climat Saharien?
    La dépression thermique saharienne joue un rôle central dans le système de mousson d’Afrique de l’Ouest ainsi que dans les échanges d’humidité et d’aérosols entre le Sahara, le bassin méditerranéen et le Sahel. Elle est également localisée dans les régions ayant les plus fortes charges en aérosols de l’atmosphère terrestre au cours de l’été boréal. Or, les poussières désertiques sont une composante du climat dont les effets direct et indirect sur le bilan radiatif sont très mal connus. Les biais et erreurs affectant ce bilan dans les modèles au-dessus du Sahara sont donc très importants et il est désormais avéré qu’ils ont des répercussions notables sur la modélisation de la dynamique atmosphérique bien au-delà du Sahara, avec des conséquences sur la prévision du développement des cyclones dans l’Atlantique ou encore sur la compréhension de la circulation atmosphérique au-dessus du bassin méditerranéen.

    Le projet FENNEC vise à mieux comprendre le climat saharien, et s’intéresse particulièrement aux processus physico-chimiques de méso-échelle intervenant dans la région du Sahara central. Ce projet permettra de caractériser la dynamique, la thermodynamique et la composition particulaire au-dessus du désert, dans la couche limite atmosphérique saharienne et dans la troposphère libre, et d’évaluer leur représentation dans les modèles globaux et régionaux. Un deuxième objectif est d’étudier les mécanismes de soulèvement des aérosols désertiques au niveau des sources, en fonction des conditions de surface et des conditions météorologiques afin d’améliorer les prévisions de tempêtes de poussière dans la région du Sahara central. Un troisième objectif est de fiabiliser les produits « aérosols » issus de l’observation spatiale en région saharienne.



  • BrainPedia Inférence d'un modèle du cerveau à partir de données de neuroimagerie fonctionnelle issues de plusieurs protocoles.

    Inférence d’un modèle du cerveau à partir de données de neuroimagerie fonctionnelle issues de plusieurs protocoles
    BrainPedia introduit un nouveau paradigme, dans lesquelles l'analyse statistique de données fonctionnelles sur le cerveau sont inclues dans un système de connaissances qui accumule et organise les informations tirées des expériences pour raffiner un modèle pérenne de l'organisation cérébrale. Le but final du projet est de fournir aux neuroscientifiques un outil de repérage spatial riche.

    Besoin d'un outil de méta-analyse fonctionnelle basé sur les images du cerveau
    La neuroimagerie produit des quantités considérables de données qui sont utilisées pour mieux comprendre les relations entre la structure et les fonctions cérébrales. Alors que l'acquisition et l'analyse des données sont de plus en plus standardisées, il manque à la communauté de la neuroimagerie des outils appropriés pour stocker et organiser la connaissance relative aux données. Tirant partie de systèmes de coordonnées communs pour représenter les résultats des analyses de groupe, les méta-analyses basées sur les coordonnées et associées à des dépôts de publications de neuroimagerie n'offrent qu'un solution faible à ce problème attendu qu'elles ne fournissent pas des information fiables et qu'elles perdent la plus grande partie des informations relatives aux données (voir e.g. Salimi-Khorshidi et al. 2009). Dans ce projet , nous proposons de résoudre ce problème dans un cadre statistique rigoureux, afin de fournir des informations pour guider la connaissance et la recherche en neurosciences.



  • ContNomina Exploitation du contexte pour la reconnaissance de noms propres dans les documents diachroniques audio

    Exploitation du contexte pour la reconnaissance de noms propres dans les documents diachroniques audio
     Dans le cadre des données diachroniques (qui évoluent dans le temps) de nouveaux noms propres apparaissent continuellement ce qui nécessite de gérer dynamiquement les lexiques et modèles de langage utilisés par le système de reconnaissance de la parole.
     En conséquence, le projet ContNomina se concentre sur le problème des noms propres dans les systèmes de traitement automatique des contenus audio en exploitant au mieux le contexte des documents traités.

    Exploitation du contexte pour la reconnaissance de noms propres dans les documents diachroniques audio
    Le traitement automatique de données diachroniques est un sujet qui a suscité de très nombreuses études ces dernières années, dans des contextes scientifiques et applicatifs très variés. Une des raisons majeures de cet intérêt est lié au développement des médias « low cost » et des cycles de diffusion de l'information que l'internet et les TV numériques ont considérablement raccourcis [Lindmark, 09, Turlea, 11].
    Cette multiplication des sources d'information et le développement des modes de diffusion rapide a fait émerger le besoin d'outils de structuration et de recherche d'information. En particulier, les activités de veille, de supervision ou d'analyse de l'ensemble de ces flux ne peuvent se faire que par l'utilisation de logiciels capables d'extraire les contenus et d'évaluer leur intérêt dans le contexte applicatif visé.
    Les technologies impliquées dans ce type d'applications reposent le plus souvent sur l'analyse de grands corpus fermés et sur des techniques d'apprentissage automatique et de modélisation statistique du langage écrit ou oral. L'efficacité de ces approches est maintenant unanimement reconnue mais elles présentent néanmoins des défauts majeurs, en particulier pour la prise en charge des néologismes et des noms propres, deux types d'entrées qui sont cruciales pour l'interprétation des contenus mais qu'il est extrêmement difficile de modéliser par une analyse sur des corpus fermés.
    ContNomina se concentre sur la problématique des noms propres dans les systèmes de traitement des contenus audio, notamment pour la constitution de grands lexiques de noms propres, la modélisation contextualisée et l'intégration de ces modèles dans les systèmes d'extraction et d'analyse des contenus.



  • STRUDYEV STRUCTURE, DYNAMIQUE ET EVOLUTION DES RESEAUX GENETIQUES CONTROLANT L’ADAPTATION DES LEVURES A LEUR ENVIRONNEMENT

    Evolution de la réponse des génomes aux stress environnementaux chez les levures.
    Approches expérimentales haut débit et de modélisation informatique pour comprendre l’évolution de la réponse des cellules aux stress environnementaux, en utilisant les levures comme modèles.

    Biologie des systèmes et évolution des réseaux de régulation de l’expression des gènes
    Les cellules vivantes sont des systèmes complexes, composés de plusieurs dizaines de milliers de gènes dont les produits forment des réseaux d’interactions denses et sans cesse modifiés. Les progrès fulgurants des techniques de génétique moléculaire ont mis cette complexité à notre portée. Il est à présent possible de mesurer l’expression de tous les gènes d’une cellule en une seule expérience et d’avoir accès à la façon dont l’information contenue dans ces gènes s’organise pour faire face à une situation donnée. Une telle information est trop complexe pour être appréhendée par notre cerveau. Il faut donc faire appel à la modélisation informatique et à des théories venant des mathématiques ou de la physique statistique. Cette discipline hybride est appelée biologie des systèmes, et elle vise à obtenir des simulations de plus en plus précises et complètes du fonctionnement des systèmes vivants. Les implications de tels travaux sont énormes en termes de compréhension du vivant mais aussi d’applications biomédicales ou industrielles. Le projet présenté ici s’inscrit dans cette démarche. Il a pour but de combiner des approches expérimentales et de modélisation informatique pour comprendre la façon dont une cellule simple, la levure de boulanger, adapte l’expression de ses gènes à la présence de substances toxiques dans son environnement. Nous élargirons ensuite notre étude à d’autres espèces de levure, avec des niches écologiques différentes, afin de mieux comprendre l’évolution de ces systèmes de défense de la cellule en fonction de leurs environnements. Notre objectif principal, outre l’apport de nouvelles connaissances, est de développer une démarche de référence qui pourra ensuite être appliquée à d’autres types de microorganismes. Les applications potentielles de ce projet touchent les domaines de la toxicologie environnementale et de la lutte contre certains microorganismes pathogènes.



  • CODISP Création de concepts et outils pour le développement de l'intelligence de sécurtité publique en France et en Allemagne

    CODISP
    Création de Concepts et d’Outils pour le Développement de l’Intelligence de Sécurité Publique en France et en Allemagne

    Evaluer et développer les outils de connaissance des problèmes locaux de sécurité dans les forces de sécurité intérieure
    CODISP étudie la manière dont le travail de renseignement et d’analyse concernant la délinquance et les troubles de l’ordre public – ce que nous appelons «intelligence de sécurité publique« – influe sur l’efficacité de l’action quotidienne des forces de sécurité intérieure (FSI). Il s’agit de déterminer comment les dispositifs, concepts, savoirs et savoir-faire constitutifs de cette fonction peuvent faire l’objet d’apprentissages et d’appropriations quotidiennes par les personnels ayant des missions opérationnelles ou d’encadrement, ainsi que d’évaluer leur impact sur les manières dont gendarmes et policiers comprennent et prennent en charge les problèmes de sécurité qu’ils ont à traiter.
    La recherche place l’accent sur les activités d’information, de renseignement et d’analyse dans les FSI françaises, mais s’intéresse également à la manière dont la fonction d’intelligence est mise en œuvre par d’autres administrations – réseaux partenariaux territorialisés, collectivités locales, bailleurs sociaux, transporteurs publics, établissements scolaires, services sociaux – et par d’autres pays.
    Sur un plan pratique, CODISP a pour objectif à renforcer les compétences des personnels des FSI françaises dans le domaine de l’intelligence de sécurité publique.
    Pour ce faire, CODISP développe des modèles de bonnes pratiques et des outils de formation grâce auxquels les personnels d’encadrement et opérationnels pourront développer une meilleure connaissance de leur territoire d’intervention et accroître leur aptitude à échanger et exploiter le renseignement.
    Le projet français est couplé avec un projet similaire en Allemagne, financé par le ministère fédéral de l’Enseignement et de la Recherche (BMBF). Le projet est réalisé en partenariat avec plusieurs entités du Ministère de l’Intérieur français - DGGN, DGPN, CR-EOGN, CR-ENSP et ST(SI)2, - ainsi qu’avec des universités et écoles de police allemandes et l’Université de l’Illinois aux Etats-Unis.



Rechercher un projet ANR