L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

Translate this page in english
  • Appel à projets générique 2018 - AAPG2018

    • Appel de la 1ère étape clos
       
    • Résultats de la 1ère étape et ouverture du site de soumission des propositions détaillées de la 2e étape : Février 2018

Nous suivre

  • AFMYST Etude Biophysique, biochimique et biomoléculaire de la paroi des levures.

    Etude Biophysique, biochimique et biomoléculaire de la paroi des levures
    Les levures sont des micro organismes eucaryotes essentiels pour l’agro alimentaire et les biotechnologies. Notre but est de mieux comprendre l’organisation biophysique et biomoléculaire de la surface de ces cellules. Cette connaissance permettra d’améliorer les process agro alimentaires et les biotechnologies

    Architecture de la paroi des levures
    Le projet transdisciplinaire AFMYST se positionne à l’interface de la biologie, de la chimie et de la physique. La question biologique posée concerne l’organisation et la morphogénèse de la paroi des levures Saccharomyces cerevisiae. Cette paroi cellulaire a été essentiellement étudiée par des méthodes de biochimie ou de biologie moléculaire. Notre objectif est d’apporter à cette connaissance les observations en microscopie à force atomique donnant accès à la biophysique de la paroi. Des résultats préliminaires obtenus sur des mutants pour les différents sucres composant la paroi montrent la pertinence de cette approche. Le rôle de chaque constituant de la paroi (polysaccharides et protéines) dans l’organisation et la morphogénèse sera évalué en réalisant des mesures de rugosité de surface et de nanomécanique, par AFM. L’effet de stress (thermique, osmotique, ionique, antifongique) sera également évalué. Dans un deuxième temps notre attention sera focalisée sur les protéines de surface et sur leur cartographie à la surface de la paroi. Pour ce faire les pointes AFM ont été fonctionnalisées par les anticorps dirigés contre des protéines taguées pour réaliser des expériences de spectroscopie de force à l’échelle de la molécule unique sur des cellules vivantes. Le but a été, ici, de cartographier la protéine CCW12 impliquée dans le remodelage de la paroi des levures



  • EXOGENÈSES La production d'OBJETS-FRONTIÈRES dans l'art en Europe depuis 1500

    Les objets-frontières dans l'art en Europe de la Renaissance à nos jours
    Au croisement de l'histoire interconnectée, des transferts culturels et de la culture matérielle, le projet propose d'établir le concept « d'objet-frontière », ces objets nés de l'exogenèse : ie. du contact avec des objets venus des antipodes et qui continuent le lien entre Nous et les Autres depuis le 16e siècle. À travers l'étude des usages de tels objets ainsi que des «espaces frontières«, c'est l'histoire même de la construction de l'identité européenne qui peut être précisée.

    Enquête sur la fabrique de l'endogène par l'exogène
    Le large contexte spatio-temporel du programme est nécessité par la volonté de constituer une histoire sans a priori de la réception et de la perception de l'extra-européen reposant sur la mutabilité des objets dans la recontextualisation. Le projet requiert que les champs géographiques et chronologiques soient couverts de façon progressive au fur et à mesure de l'organisation des Ateliers, de l'avancement de l'enquête ethnographique sur les usages artistiques actuels des objets extra-européens ainsi que du dépouillement des fonds photographiques.
    Comprendre, à partir de la situation actuelle des objets, comment s'effectue sur le long terme la production du sens par le contexte ne se résout pas dans la seule distinction entre les contextes muséaux et non muséaux. Cet objectif nécessite que le parcours associe ces contextes avant même l'étape finale, notamment dans l'organisation les Ateliers.
    Au niveau sociétal, les retombées attendues sont liées à la prise en compte positive de l'Autre dans la constitution de la société européenne sur une longue durée et jusqu’à nos jours, ce que permettent concrètement l'établissement et la diffusion du concept « d'objet-frontière » : autrement dit, la prise de conscience que l’identité se fonde aussi dans l’altérité peut être réalisée à travers un tel concept et son usage élargi à un plus grand public.



  • DIONEIA Lire Cassius Dion (cinquante ans après Fergus Millar: bilans et perspectives)

    Lire l’Histoire romaine de Cassius Dion aujourd’hui : pourquoi, comment ?
    L’objectif du projet est l’élaboration et la publication d’un ouvrage de synthèse consacré à l’historien Cassius Dion (160-230 ap. J .-C.) et à son œuvre, une Histoire romaine (80 livres) couvrant près de 10 siècles et rédigée en grec. Cette monographie sera conçue dans l’esprit et sur le modèle des Companions anglo-saxons publiés ces dernières années chez Brill ou Blackwell.

    La première synthèse sur Cassius Dion depuis 50 ans
    L’objectif du projet est de publier une monographie sur l’historien Cassius Dion. Il s’agit de donner un état de l’art, aussi à jour que possible, des grandes questions autour desquelles les études sur cet auteur et son œuvre se sont concentrées depuis la synthèse publiée par Fergus Millar en 1964, et de mettre en évidence les tendances actuelles de la recherche dans ce domaine et dans les domaines connexes. Cette entreprise répond à un besoin en termes de recherche et d’enseignement (au niveau master notamment). L’Histoire romaine de Cassius Dion est un texte difficile : seule une partie de l’œuvre est intégralement conservée, les études restent encore concentrées sur les parties non fragmentaires, si bien que la connaissance en est déséquilibrée et incomplète, et l’auteur a longtemps souffert de discrédit. La réhabilitation engagée par Fergus Millar est encore inachevée : les publications se sont accumulées ces dernières années, mais elles ne sont pas toujours accessibles, car dispersées, non référencées et, de ce fait, non hiérarchisées. Un des objectifs du projet consiste justement en cette mise à jour bibliographique, sous la forme d’une base de données. Il s’appuie, et c’est là sa grande originalité, sur une entreprise d’édition : la plupart des membres de l’équipe sont engagés dans l’édition de l’Histoire romaine dans la CUF (Belles Lettres) et ont, de ce fait, une connaissance intime et renouvelée des problèmes posés par la lecture de cet auteur. Enfin, l’équipe étant pluridisciplinaire (philologues, littéraires et historiens), elle est particulièrement bien armée pour traiter conjointement les questions philologiques, littéraires et historiques posées par cette œuvre monumentale, de manière à éclairer, sous un jour nouveau et dans le cadre d’une démarche qui ne néglige aucun aspect de l’écriture de l’histoire, la nature des informations livrées par l’historien et d’apprécier la fiabilité de son récit.



  • MOTUS Métastases Osseuses Traitées par UltraSons et un bisphosphonate

    Métastases Osseuses Traitées par UltraSons et un bisphosphonate
    Effets antitumoraux obtenus sur des métastases osseuses de cancers du sein en combinant un bispohosphonate (acide zolédronique) avec un traitement par ultrasons

    Contexte et objectifs
    Les métastases osseuses sont des complications fréquentes des cancers du sein. Elles sont responsables, de complications qui peuvent engager le pronostic vital ou aggraver rapidement la qualité de vie des patients. Ces métastases osseuses sont ostéolytiques, c’est-à-dire qu’elles provoquent une destruction osseuse. L’ostéolyse est la conséquence d’une stimulation de l’activité des ostéoclastes et d’une inhibition de l’activité des ostéoblastes par les cellules métastatiques. Les bisphosphonates sont des agents pharmacologiques qui inhibent l’activité des ostéoclastes mais n'agissent pas directement sur la tumeur aux doses prescrites. L'observation expérimentale d'une action antitumorale des bisphosphonates est décrite à des doses qui ne sont pas cliniquement acceptables.
    L'hypothèse de ce programme de recherche est que sous l'action des ultrasons, utilisés à des doses cliniquement acceptables, il est possible de favoriser la biodisponibilité et la pénétration des bisphosphonates dans la tumeur, induisant ainsi un effet antitumoral direct. La démonstration d'une telle possibilité thérapeutique permettrait d’ouvrir de nouvelles voies dans la prise en charge des métastases osseuses provenant de cancers du sein. Il est particulièrement approprié d’utiliser les ultrasons car il s’agit d’un rayonnement non ionisant pouvant induire une pénétration de médicaments dans les cellules ciblées. Une première étude de faisabilité in vivo a mis en évidence une pénétration accrue de bisphophonates dans les tumeurs et un effet antitumoral sous l'effet des ultrasons.
    Les objectifs sont:
    1- Comprendre les mécanismes mis en jeu dans un tel processus de potentialisation impliquant les ultrasons et les bisphophonates dans un contexte tumoral
    2- Mener des études précliniques sur l’animal pour tester les traitements (paramètres ultrasonores et doses de bisphosphonates) pour ouvrir de nouvelles voies thérapeutiques dans la prise en charge des métastases osseuses provenant de cancers du sein.



  • GREATWALL Rôle de la kinase Greatwall dans l'entrée et la progression mitotique

    Rôle de la kinase Greatwall dans l’entrée et la progression mitotique
    La mitose ou division cellulaire est incontestablement la phase la plus spectaculaire du cycle cellulaire. Des erreurs dans les différentes étapes de ce processus peuvent conduire à l’aneuploïdie ou à l’instabilité génétique source de proliférations anarchiques et de mort cellulaire. Le projet soutenu par l’ANR, vise à comprendre comment la protéine Greatwall, un régulateur de la mitose récemment découvert, contrôle le cycle cellulaire.

    Caractérisation des mécanismes d’action et de régulation de Greatwall
    La mitose est très finement régulée par la phosphorylation et la déphosphorylation (addition ou retrait d’un résidu phosphate) de protéines qui assurent le bon déroulement spatio-temporel de cette phase du cycle cellulaire. L’altération de ces processus biochimiques peut provoquer des erreurs mitotiques et la formation de tumeurs. Il est donc fondamental de comprendre les mécanismes de phosphorylation/déphosphorylation pour mettre au point des thérapies ciblées. Nous avons montré précédemment que l’activation de Greatwall induit l’entrée en mitose en régulant négativement l’activité de la protéine phosphatase PP2A responsable de la déphosphorylation des protéines mitotiques. Nous avons également montré que, l’inactivation de Greatwall est aussi nécessaire pour une sortie correcte de cette phase du cycle cellulaire. Il est donc essentiel de comprendre comment Greatwall est activé et inactivé au bon moment du cycle cellulaire et par quel mécanisme elle régule la phosphatase PP2A.
    L’objectif de ce projet est donc de caractériser les mécanismes d’action et de régulation de Greatwall.



  • RETINO2 Rétine Artificielle incorporant une Architecture Pixellisée de Nanotubes d’Oxyde de Titane

    Rétine Artificielle incorporant une Architecture Pixellisée de Nanotubes d’Oxyde de Titane
    ReTInO2 consiste à développer un nouveau type de rétine artificielle, basé sur l’utilisation d’architectures pixellisées à base de nanotubes de dioxyde de titane verticalement alignés et modifiés physico-chimiquement pour absorber la lumière visible, agissant comme photorécepteurs artificiels en remplacement des photorécepteurs naturels dégénérés, lorsque le réseau neuronal ‘intelligent’ de la rétine persiste en partie.

    Enjeux et objectif
    A l’heure actuelle, la majorité des maladies cécitantes reste incurable. De nombreuses pistes sont explorées pour ralentir ou stopper l’évolution de ces maladies, d’autres pour rendre aux patients déjà aveugles une vision «utile», c'est-à-dire autorisant une locomotion autonome, la lecture et la reconnaissance des visages. ReTInO2 consiste à développer un nouveau type de rétine artificielle, basé sur l’utilisation d’architectures pixellisées à base de nanotubes de dioxyde de titane verticalement alignés et modifiés physico-chimiquement pour absorber la lumière visible, agissant comme photorécepteurs artificiels en remplacement des photorécepteurs naturels dégénérés, lorsque le réseau neuronal ‘intelligent’ de la rétine persiste en partie, ce qui est le cas pour environ 50% des cécités dans les pays développés. Même en se limitant à un groupe de maladies rares comme les rétinites pigmentaires, 200 000 personnes seraient concernées dans le monde ; plusieurs millions pourraient bénéficier d’une rétine artificielle en incluant ne serait-ce qu’une partie des cas de dégénérescence maculaire liée à l’âge. Ceci confère à cette thématique un intérêt sociétal majeur.
    Dans cet axe, le projet ReTInO2 vise à développer un nouveau type de rétine artificielle, basé sur l’utilisation de TiO2 sous forme de nanotubes verticalement alignés et physico-chimiquement modifiés pour absorber la lumière visible. Cette structure favorise l’absorption des photons et le transfert de charges, ce qui devrait permettre d’obtenir une stimulation efficace des neurones avec des surfaces photosensibles <100x100µm, ce qui est requis pour viser une résolution de 1000 pixels au niveau de la zone maculaire (3x3mm).



  • CIGNE Communication et Information dans des Jeux dans des Réseaux

    Communication et Information dans des Jeux dans des Réseaux
    L'utilisation stratégique de la communication et de l’information dans des jeux dynamiques où les possibilités d’interaction, de communication ou d’information sont données par un réseau.

    Utilisation stratégique de la communication et de l'information dans des jeux dynamiques dans des réseaux .
    Ce projet de recherche vise à analyser l'utilisation stratégique de la communication et de l'information dans des jeux dynamiques où les possibilités d'interaction, de communication et d'information sont données par un réseau. Plus précisément, le premier objectif est d'étudier les interactions dynamiques avec des réseaux de communication. Un réseau de communication décrit les possibilités de communication entre agents: les agents peuvent envoyer (recevoir) des messages à (de) leurs voisins uniquement. Etant donné un réseau, quel type de communication stratégique observe-t-on à l'équilibre ? Quel est l'impact de la structure de réseau sur les paiements et le type de communication observé à l'équilibre ? A l'inverse, quelle structure de réseau émerge de la communication stratégique ? Est-il possible de construire des protocoles de communication ayant des propriétés souhaitables (e.g. «secrecy«, «reliability«, «security«) ? Que se passe-t-il si le réseau évolue de façon dynamique au cours du temps ? Si les joueurs construisent eux-mêmes le réseau ? Le deuxième objectif est l'étude des interactions dynamiques avec des réseaux d'information. Ici, l'information que les agents acquièrent dans des interactions dynamiques dépend de la structure de réseau: soit les agents acquièrent de l'information sur les voisins directs uniquement, soit ils ont la capacité d'observer des joueurs distants avec délai (ou bruit), ce délai dépendant du réseau. Quels sont les équilibres de ces jeux ? Comment la structure de réseau affecte-t-elle les paiements et les stratégies, en particulier en ce qui concerne l'utilisation stratégique de l'information ? Peut-on construire des procédures pour apprendre à mieux jouer dans ces jeux ? Que se passe-t-il si le réseau évolue de façon dynamique au cours du temps ? Si les joueurs construisent eux-mêmes le réseau ?



  • Céram-Os Fonctionnalisation biologique de céramiques poreuses en hydroxyapatite silicatée pour l'ingénierie tissulaire osseuse

    Développement d'une nouvelle génération d'implants poreux biocéramiques phosphocalciques fonctionnalisés, possédant des propriétés ostéoinductives, pour l’ingénierie tissulaire osseuse
    Le projet Céram-Os, d’ingénierie des tissus osseux, porte sur le développement d’une nouvelle génération de biocéramiques poreuses phosphocalciques fonctionnalisées et ostéoinductrices, capables de préserver le volume et la forme à restaurer, de guider et activer la repousse osseuse et l’invasion vasculaire. Ces dispositifs céramiques implantables apporteront une solution alternative adaptée aux autogreffes et implants métalliques pour la réparation et la restauration de grand défauts osseux.

    Fonctionnalisation biologique de céramiques en hydroxyapatite phosphocalcique silicatée par une séquence peptidique de la protéine recombinante humaine morphogénétique osseuse 2 (rh-BMP2)
    L'objectif global du projet Céram-Os est d'élaborer des dispositifs céramiques poreux en hydroxyapatite silicatée fonctionnalisés par une séquence peptidique (résidus 73-92) de la protéine rh-BMP2 afin d'améliorer la bioactivité des implants, i.e. stimuler à la fois l'ostéogenèse et l’angiogenèse.
    Notre stratégie est basée sur le potentiel ostéogénique et vascologénique de la protéine rh-BMP2 associé aux propriétés d'ostéoconduction des céramiques phosphocalciques macroporeuses. Les implants céramiques poreux fourniront le support structural, l'intégrité et la tenue mécanique au dispositif avec une rigidité similaire à celle de l'os. La fonctionnalisation apportera la capacité à relarguer le peptide BMP2 actif à une vitesse adaptée vis-à-vis de la néoformation osseuse pour la colonisation de l'implant.

    Les principales difficultés du projet sont les suivantes :
    (i) Liaison covalente contrôlée du peptide à la surface de la céramique. Des études préliminaires ont déjà été effectuées et deux protocoles alternatifs de greffage sont envisagés dans le projet.
    (ii) Une trop faible bioactivité du peptide (73-92) de laprotéine rh_BMP2. Dans ce cas la protéine rh-BMP2 complète sera directement utilisée en remplacement du peptide.
    (iii) Contrôle de la libération du peptide (ou de la protéine) dans le temps. Une originalité du projet est d'immobiliser le peptide sur la surface de la céramique via un intermédiaire bio-organique clivable (dégradable) . La dose réelle du peptide libéré en fonction du temps sera évaluée précisément. La connaissance de ce comportement est un facteur clé pour ajuster la dose de peptide à l'application, éviter le surdosage de ce facteur de croissance, et donc pour le succès du projet et le développement de dispositifs implantables efficaces.
    La réponse biologique in vivo sera considérée comme le principal facteur d'évaluer des performances de ces nouveaux dispositifs.



  • POPIs Interactions Odeurs de plantes-Phéromones et recherche du partenaire : signal ou bruit ?

    Interactions Odeurs de plantes-Phéromones et recherche du partenaire : signal ou bruit ?
    La localisation d’une ressource est une étape critique dans la vie d’un animal. Les interactions entre les phéromones et les odeurs de plantes constituent un modèle unique pour étudier la question très générale de l’extraction d’un signal complexe dans un environnement bruité.

    Odeurs de plantes et recherche du partenaire : signal ou bruit ?
    La survie de l’individu et son succès reproducteur dépendent de ses capacités à localiser sources de nourriture, partenaires sexuels ou sites favorables pour le développement de la descendance. Les systèmes sensoriels doivent extraire l’information efficacement et rapidement. Ainsi, le système olfactif des papillons de nuit est il capable d’identifier et de discriminer la phéromone sexuelle émise par les femelles parmi les nombreuses odeurs présentes dans l’environnement. Les plantes sont également une source très importante de composés volatils qui peuvent attirer ou repousser les insectes selon leur nature. Les odeurs phéromonales et non phéromonales sont détectées par des neurones récepteurs olfactifs (ORNs) puis analysées dans des zones différentes des lobes antennaires (LAs) des mâles de papillons. Cependant, l’addition d’odeur de plante à la phéromone module le comportement d’orientation et des interactions entre les deux types de signaux ont été observées, tant à la périphérie qu’au niveau central du système olfactif. Notre projet vise à comprendre comment les insectes ravageurs de culture, tels que la noctuelle Agrotis ipsilon, sont capables d’extraire l’information relative à l’identité du partenaire et à sa localisation, non seulement à partir de la phéromone spécifique, mais sans doute également de signaux de plantes, dans un environnement végétal complexe et changeant.



  • PhotoLighT Couches d'interface structurées pour le piégeage de photons dans les cellules photovoltaïques solaires organiques

    Structuration de couches pour exalter l’absorption dans les cellules photovoltaïques organiques
    Il est nécessaire de continuer à améliorer les rendements de conversion des cellules photovoltaïques organiques. Parmi diverses stratégies, ce projet utilise l’effet photonique de couches structurées pour améliorer le piégeage de la lumière et donc l’absorption du flux de photons.

    Améliorer les rendements de conversion des cellules photovoltaïques organiques
    Les cellules photovoltaïques organiques font partie des cellules dites de 3ème génération après le silicium massif et les couches minces. Elles sont classiquement constituées d'un empilement de couches dont le matériau actif pi-conjugué, dans lequel les photons sont tout d'abord absorbés, puis les excitons générés sont dissociés en charges qui sont finalement collectées aux électrodes.
    Les critères de développement des cellules sont le rendement, la stabilité et le coût. L'objectif de ce projet est d’améliorer le rendement en intégrant dans la cellule une structure photonique originale. Elle consiste à augmenter l’absorption de photons par effet de piégeage de la lumière dans la couche active. Le maximum d’émission du flux de photons se situe autour de 550 nm, ce qui correspond au pied de la bande d’absorption de la plupart des matériaux utilisés. Cette perte peut être contrebalancée par la synthèse de polymères dits à faible bande interdite, présentant une absorption plus large vers le proche infra-rouge. Cependant la durée de vie des charges dans le matériau actif étant très courte il est nécessaire de réduire l’épaisseur de la couche active et par conséquent de développer des voies innovantes pour exalter l’absorption. Ce projet est axé sur l’élaboration de couches d’interface au voisinage la couche active en utilisant l’auto-assemblage de différentes briques élémentaires par des procédés « breath figure ». Ce procédé faible coût, permet de préparer des couches à structures photoniques auto-assemblées en nids d'abeille à pores sub-microniques pour le piégeage de la lumière.



Rechercher un projet ANR