L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

Translate this page in english

Nous suivre

  • PLASMAT Dynamique de l'interaction d'un plasma d'arc laminaire pulsé et d'une injection synchrone pour l'élaboration de dépôts céramiques finement structurés

    PLASMAT
    Dynamique de l'interaction d'un plasma d'arc laminaire pulsé et d'une injection synchrone pour l'élaboration de dépôts céramiques finement structurés.

    La projection plasma par voie liquide pour la synthèse de revêtements en matériaux céramiques nanostructurés: contrôler les instabilités du plasma
    La projection par plasma d’arc par voie liquide est un procédé émergent permettant la synthèse de revêtements céramiques finement structurés pour des applications dans l’industrie aéronautique, automobile, voire électronique. Ce procédé consiste à injecter dans un jet de plasma porté à très haute température (10000°C) des liquides contenant des matériaux céramiques submicroniques qui sont fondus et projetés sur une surface préparée. Cependant, l’arc électrique confiné dans une torche plasma produisant ce jet est instable ce qui rend le traitement des matériaux par le plasma et les propriétés des dépôts difficilement contrôlables. La solution généralement adoptée consiste à stabiliser l’arc grâce à des modifications technologiques des torches. Le projet PLASMAT propose d’amplifier les instabilités du plasma de manière contrôlée afin d’obtenir un plasma pulsé selon un mode résonant et d’y injecter de manière synchrone les précurseurs liquides. Cette approche alternative doit permettre d’améliorer les propriétés des revêtements grâce à un meilleur contrôle de la dynamique d’interaction entre plasma et matériaux.



  • CHLORO_SAP Acclimatation à l'environnement dirigé par le chloroplaste dans les plantes.

    Comment le chloroplaste aide la plante de s'adapter aux changements dans son environnement?
    Les chloroplastes sont des organites essentiels qui sont le siège de la photosynthèse des plantes vertes. Grace a ses fonctions la chloroplaste est très sensible a l'environnement extérieur. Dans ce projet nous étudions comment la chloroplaste est impliqué dans les cascades de signalisations qui medient l’acclimatation de la plante entière aux changements environnementaux.

    Les enjeux et objectifs
    Les chloroplastes sont des organites essentiels qui sont le siège de la photosynthèse des plantes vertes. En captant et en convertissant l’énergie lumineuse du soleil grâce à des transporteurs électroniques, la photosynthèse constitue la principale source d'énergie chimique pour la biosphère tout entière. Les chloroplastes ont été formés quand une cellule eucaryote a intégré une cyanobactérie, procaryote photosynthétique ancien. Aujourd’hui les processus dérivés des processus bacteriens y compris la photosynthèse, la transcription et la traduction se poursuivent dans le chloroplaste, avec l'ajout de nouveaux procédés eucaryotes comme les métabolismes des hormones et de l'amidon. Les chloroplastes sont maintenant au coeur même du métabolisme énergétique des plantes et sont de délicats capteurs de l'environnement extérieur thermique, lumineux, hydrique et des besoins nutritifs de la plante. Dans ce projet nous proposons de découvrir comment les chloroplastes sentent les changements environnementaux et comment ils les signalent ensuite pour medier l’acclimatation de la plantes entière. Des progrès dans ces domaines ouvriront de nouveaux horizons en biologie végétale, et seront déterminants pour l’amélioration des plantes qui devront faire face (i) aux changements climatiques par le développement de plantes résistantes aux stress environnemental, et (ii) aux incertitudes d'approvisionnement en énergie par le développement de plantes ou d’algues comme sources d’énergie alternatives



  • MOFLEX Structure et dynamique des fluides moléculaires simples sous conditions extrêmes de pression et température

    Structure et dynamique des fluides moléculaires simples sous conditions extrêmes de pression et température
    Mettre en œuvre de nouvelles méthodes expérimentales pour explorer les régimes denses et chaud des principaux constituants des planètes géantes.

    Enjeux et objectifs
    L’objectif de ce projet est d’explorer le régime fluide dense et chaud de quelques constituants fondamentaux des planètes Joviennes et glacées (H2, He, N2, O2, CO2, H2O, NH3 and CH4), lorsqu'ils sont soumis à des conditions extrêmes de pression et température. Ce régime P-T, situé entre la phase fluide moléculaire et la phase plasma totalement dissociée, n'a encore jamais été exploré par des expériences de compression statique. Notre but est d’observer et de caractériser expérimentalement les états exotiques de la matière prédits par les calculs ab initio, tels que l’eau et l’ammoniac ionique, l’oxygène et l’hydrogène métallique, l’hélium conducteur ou les phases polymérisées du dioxyde de carbone et de l’azote. Nous chercherons également à répondre aux questions fondamentales concernant les transitions de phases moléculaire-ionique, isolant-métal, ou moléculaire-polymérique dans ces fluides : Quelles sont leurs signatures structurales et dynamiques ? Sont-elles des transitions liquide-liquide du premier ordre ? Sont-elles précédées par des états d’ordre et/ou de liaisons chimiques intermédiaires ? Nous déterminerons également les équations d’état de ces fluides qui sont des données cruciales pour la modélisation des intérieurs planétaires et complèteront les informations issues des expériences d’ondes de choc dans un domaine de densité inaccessible par ces méthodes.



  • MAGDATIS Des chasseurs-cueilleurs face aux changements environnementaux : le Magdalénien de la façade atlantique au Tardiglaciaire (18-14 kyr cal BP)

    Magdatis : des chasseurs-cueilleurs paléolithiques face aux changements environnementaux
    Le rôle des changements environnementaux dans l'évolution des territoires, des techniques et des cultures chez les groupes humains du Magdalénien dans l'ouest du bassin aquitain à la fin de la dernière glaciation (19000-14000 ans avant le présent)

    Les relations entre milieux et sociétés chez les chasseurs-cueilleurs nomades du Paléolithique supérieur
    Nomades, vivant de chasse et de collecte, les hommes du Paléolithique sont souvent perçus - par les scientifiques comme par le grand public - comme étroitement inféodés aux aléas de leur milieu naturel. De fait, l'une des principales questions qui se posent à l'archéologie paléolithique est de comprendre les relations entre les évolutions des techniques, des cultures, ou encore des territoires exploités par les groupes humains, et les changements du climat, de la faune et de la flore. Mais cette question est délicate car les données archéologiques et paléoenvironnementales n'ont pas le même degré de précision et sont inégalement fournies selon les périodes et les régions. Ce projet avait pour but de lever cet obstacle par l'étude d'un cas privilégié : le Magdalénien moyen et supérieur, vers 19000-14000 calBP (= années avant le présent), l'une des plus anciennes périodes où les données environnementales et archéologiques présentent une résolution suffisante pour être replacées dans un cadre chronologique commun et précis. Ceci permettait d'appréhender l'évolution des groupes humains en parallèle avec un changement climatique rapide et global : la fin de la dernière glaciation.



  • BOROCAT Préparation catalytique de dérivés aryl et allylboroniques

    Catalyse pour la boratation de dérivés aromatiques et allyliques
    Après le développement de la boratation de dérivés halogénés benzyliques par une quantité catalytique de Mg avec du pinacolborane, l’extension et l’adaptation de ce processus devrait permettre une voie de synthèse de dérivés aromatiques et allyliques boratés sans faire appel à l’utilisation de métaux nobles.

    Mise en place de voies de boratation catalytiques sans emploi de métaux nobles
    Nous avons décrit une nouvelle voie de préparation d’acides et esters benzylboroniques à partir des halogénures correspondants et de pinacolborane dont l’originalité principale réside dans l’emploi d’une quantité catalytique de Mg métallique comme seul catalyseur. La boratation catalytique de dérivés benzyliques a été possible par le double rôle du pinacolborane, à la fois comme réducteur et comme agent boratant. Ce couplage de type « Grignard catalytique », qui s’effectue en une seule étape dans des conditions douces et en absence de métaux précieux, ouvre la voie à des perspectives d’application à d’autres dérivés halogénés de type aryle, hétéroaryle et allyle.
    Le projet se propose de mettre au point de méthodes catalytiques avec des métaux peu coûteux pour l’accès à des dérivés aryl- hétéroaryl- et allylboroniques. Ces composés sont d’importants intermédiaires de la réaction de Suzuki pour la synthèse, en particulier, de dérivés biaryliques non symétriques ayant de nombreuses applications dans les domaines de la pharmacie, de l’agrochimie, de la chimie fine et de la chimie des matériaux.
    L’action conjuguée de divers métaux réducteurs et divers boranes, en présence d’additifs adaptés sera examinée en détail en vue du recyclage des espèces métalliques et de la catalyse.
    La méthodologie proposée devrait permettre l’accès à des dérivés arylboroniques et allylboroniques dans des conditions douces, peu coûteuses, propres pour l’environnement et compatibles avec un développement durable, tout en évitant l’utilisation de métaux nobles et de réactifs organométalliques stoechiométriques qui opèrent à basses températures.



  • DIKIDA De la chaine du DIKtè au mont IDA: Territoire et formes d'oganisations communautaires en Crète du XIVe au VIe s. av. J.-C.

    La Crète centrale dans l’Antiquité : territoire et communautés humaines.
    Recherches sur le territoire et les formes d’organisation communautaire en Crète centrale du XIVe au VIe s. av. J.-C. Analyse pluridisciplinaire des données archéologiques, historiques, paléoenvironnementales et géomorphologiques concernant les régions autour du massif du Diktè et du mont Ida.

    Interactions homme/territoire en Crète centrale
    L’équipe du projet DIKIDA se propose d'étudier deux régions de la Crète centrale (la Messara et le Mirabello) pendant leur développement de la civilisation mycénienne à l’épanouissement des cités grecques (XIVe – VIe s. av. J.-C.). Tous les types de témoignages disponibles seront analysés : vestiges archéologiques, sources écrites (inscriptions et textes littéraires), données paléoenvironnementales afin de mieux cerner les origines de la civilisation grecque en Crète. En effet, les habitants de l'île à l'époque historique puisèrent dans l'héritage de la civilisation minoenne et dans celui du système palatial centralisé mycénien dont témoignent les tablettes en linéaire B découvertes dans les palais de Cnossos et de Chania. D'importants phénomènes de déplacement de populations, influencés autant par des processus culturels qu’environnementaux, ont bouleversé l’île à la fin de l'Âge du Bronze et l’analyse pluridisciplinaire permettra de tracer un cadre plus clair de l’évolution des communautés humaines dans la Crète centrale et des choix opérés pendant cette phase de profonds changements. L’étude comparée des données archéologiques et géomorphologiques donnera une idée plus précise des caractéristiques du territoire où les communautés humaines s’installèrent au fil des siècles et de leur capacité à s’adapter au contexte naturel en évolution permanente. Ces recherches pourront déboucher sur des projets spécifiques visant à la conservation et à la valorisation d'un patrimoine culturel, environnemental et archéologique de renommée mondiale, celui de l'île qui fut le berceau de la première civilisation européenne et qui attire chaque année des milliers de visiteurs et de randonneurs.



  • PTSDMEMO Altérations neurobiologiques systémiques et moléculaires de la mémoire de type post-traumatique

    Bases neurobiologiques de la mémoire traumatique : facteurs de risque et de prévention
    Un stress intense peut induire le développement d’une mémoire de peur normale ou traumatique. En conséquence, l’enjeu de ce projet est d’identifier les facteurs psychoneurobiologiques qui, en situation de stress, favorisent, ou au contraire préviennent, le développement d’une mémoire pathologique de type post-traumatique.

    Identification des marqueurs neurobiologiques de la mémoire traumatique.
    Alors que depuis 50 ans les études neuropsychologiques ont permis de dresser un tableau clinique précis de l’état de stress post-traumatique (ESPT), les bases neurobiologiques de l’ESPT sont, elles, encore largement méconnues. Cette méconnaissance bloque le développement de traitements neurobiologiques innovants de cette pathologie.
    L’une des raisons principales de cette situation est l’absence jusqu’ici de modèles animaux pertinents de mémoire traumatique, l’un des traits cardinaux de l’ESPT. En effet, la plupart des modèles existants ne distinguent pas la mémoire de peur « normale », et donc adaptative telle que nous pouvons tous en former au cours de notre vie, de la mémoire « traumatique », c’est-à-dire pathologique.
    Dans ce contexte, notre équipe a récemment développé un modèle de mémoire de type post-traumatique qui permet précisément de distinguer et donc de comparer mémoire « normale » et mémoire « traumatique » (Kaouane et al., Science, 2012). En utilisant ce modèle, le présent projet se propose donc de résoudre une question clef : lors d’une situation de stress intense quelles altérations cérébrales contribuent, ou au contraire préviennent, le développement d’une mémoire traumatique ? Ce projet multidisciplinaire combinera des analyses au niveau comportemental, systémique, cellulaire et moléculaire afin d’identifier les dysfonctionnements cérébraux clef sous-jacents au développement d’une mémoire traumatique. En distinguant ces altérations des changements neurobiologiques sous-tendant le développement d’une mémoire de peur normale, ce projet permettra d’identifier des cibles cérébrales spécifiques pour le traitement thérapeutique de l’ESPT.



Rechercher un projet ANR