L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

ANR & Climat - COP21 Translate this page in english

Modalités de soumission 2014

Plan d’action et appel générique : publications à venir

Appel à projets générique 2016 :

  • Les résultats pour les PRC, PRCE et JCJC sont en ligne.
  • Les résultats des projets PRCI seront mis en ligne à l'automne, au fur et à mesure des discussions bilatérales avec nos homologues étrangers.

Plan d’action et appel générique 2017 :

  • Le plan d’action 2017 est accessible dans la rubrique "Financer votre projet".
  • L’appel à projets générique 2017 sera publié à la fin du mois d’août 2016.

@AgenceRecherche

22/07 17:14 - #ANR2016 Résultats "Montage de réseaux scientifiques européens et internationaux" vague 3 https://t.co/3vH1UM67Pl

22/07 17:11 - #ANR2016 Résultats de l'appel à projets ASTRID2016 (recherche duale) https://t.co/HNNwrgTnlD

22/07 14:39 - [AAP] Liste des projets sélectionnés suite à l’appel à projet ERA-NET CHIST-ERA https://t.co/J4FVsOLlHd

  • CarBioRed Reduction catalytique de CO2 bioinspirée

    Réduction catalytique de CO2 bioinspirée
    CarBioRed vise au développement, à base de métaux non nobles, de nouveaux catalyseurs efficaces et sélectifs pour l’électroréduction de CO2, ainsi qu’à l’étude de leurs mécanismes d’action.

    Objectifs
    Notre projet s’intéresse à la réduction électrocatalytique de CO2. Suivant une approche bio-inspirée, nous rechercherons de nouveaux catalyseurs à base de métaux non nobles comme le Fe ou Ni. Il pourra s’agir de complexes modèles des métalloenzymes impliquées dans la transformation de CO2 ou de dérivés métalliques des polyoxométallates (TMSPs) comme Synzymes inorganiques. Dans le premier cas, le challenge est de reproduire synthétiquement les principales caractéristiques des CO- et Formate-Dehydrogénases tout en maintenant leur efficacité et sélectivité. Dans le second cas, du fait de leurs propriétés acido-basiques et redox remarquables, les TMSPs sont de bons candidats pour la fixation de CO2 et le transfert de plusieurs électrons. De plus, comme dans le cas des protéines, les dérivés polymétalliques pourraient faciliter la réduction et améliorer la sélectivité par des effets secondaires : protonation, coopérativité avec un second métal, effets de confinement dans des complexes cage. Nous développerons une méthodologie pour évaluer l’activité catalytique et les performances des complexes les plus prometteurs seront confrontées. En parallèle, nous chercherons à identifier des intermédiaires de réaction en croisant études spectroélectrochimiques, modélisation des cyclo-voltammogrammes et calculs DFT de façon à proposer un mécanisme plausible de catalyse électro-assistée. Pour finir, nous préparerons des électrodes modifiées par confinement des meilleurs catalyseurs afin de tester leurs performances à une plus large échelle.



  • BHI-PRO Inversion hiérarchique bayésienne dédiée à la spectrométrie de masse. Application à la découverte et la validation de nouveaux marqueurs protéiques.

    BHI-PRO
    Inversion hiérarchique bayésienne dédiée à la spectrométrie de masse. Application à la découverte et la validation de nouveaux biomarqueurs protéiques.

    Objectifs scientifiques et économiques
    Les enjeux scientifiques et économiques sont d’améliorer l’efficacité des phases de découverte et de validation de biomarqueurs protéiques. Les études reposant sur la spectrométrie de masse (MS) réduisent significativement le délai par rapport à des approches standards par immunocapture. Elles donnent accès directement à des profils multidimensionnels de biomarqueurs. Cependant, seulement un faible nombre d’études cliniques protéomiques utilisant la spectrométrie de masse ont conduit avec succès à l’identification robuste de nouveaux marqueurs, remettant en question la reproductibilité des analyses protéomiques par spectrométrie de masse. Deux paramètres cruciaux n’ont pas été pris en compte dans les études actuelles : le rapport entre la variabilité technologique et la variabilité biologique et le concept de puissance statistique. Pour un nombre donné de patients, la variabilité technologique doit être réduite pour augmenter la puissance statistique des études. Nous proposons de contrôler la variabilité technologique grâce à un algorithme d’inversion Bayésien adaptatif innovant pour retrouver la concentration des protéines et le statut clinique de l’échantillon.



  • C3PO Création Collaborative de Contenus et Publication via des réseaux Opportunistes

    C3PO
    Collaborative Creation of Contents and Publishing using Opportunistic Networks

    Réseaux Sociaux Spontanés et Ephémères
    Les réseaux sociaux visent à mettre en relation des individus ayant des accointances ou des centres d'intérêt communs pour partager des informations. Ils reposent très majoritairement sur une infrastructure réseau pérenne et une architecture centralisée, et offrent à leurs membres des services identiques quel que soit leur contexte.
    A contrario, les réseaux sociaux spontanés et éphémères (RSSE) reposent sur une architecture distribuée pair-à-pair et sur des réseaux mobiles ad hoc. Ils permettent de relier des individus nomades, dont la proximité géographique durant une période donnée indique qu’ils participent à un événement commun. La durée de vie du RSSE est liée à la durée de l’événement considéré. Plusieurs domaines d'application sont pressentis pour les RSSE, dont la collecte d'informations et la production de documents multimédia lors de manifestations culturelles ou sportives, outillant ainsi « en live » les principes du journalisme participatif. Par exemple, des services de partage de photos, de rédaction collaborative de documents et d'annonce de résultats sportifs permettent la production de documents multimédia structurés présentant le déroulement d'une épreuve sportive donnée. Ces documents peuvent être consultés depuis les terminaux des usagers et répliqués sur des serveurs dédiés ou sur des réseaux sociaux traditionnels pour les rendre pérennes au-delà de la durée de vie du RSSE.
    C3PO est un projet de recherche industrielle impliquant quatre équipes de recherche académiques et un partenaire industriel.

    voir aussi http://www.c3po-anr.fr



  • OMRP Polymérisation radicalaire contrôlée par voie organométallique

    OMRP
    Polymérisation radicalaire contrôlée de monomères peu réactifs par voie organométallique

    Enjeux et objectifs
    Le projet a quatre objectifs: (1) étendre l’utilité de la polymérisation radicalaire par voie organométallique au contrôle de monomère peux réactifs tels les alpha-oléfines et les éthers de vinyles ; (2) développer une compréhension générale des critères favorisant un piégeage réversible de radicaux par rapport au transfert d’atome d’hydrogène conduisant à la catalyse de transfert de chaine; (3) explorer et confirmer le nouveau concept d’activation d’alcènes vis-à-vis de l’addition radicalaire par coordination à un acide de Lewis ; (4) appliquer le concept de l’activation d’alcènes à la cyclisation efficace de bromoalcènes. L’objectif 1 représent un challenge important, avec comme obstacle majeur les liaisons fortes engendrées par les radicaux actifs et par leur tendance à donner lieu à des processus de transfert d’atome d’hydrogène. L’affaiblissement des liaisons métal-carbone par la sélection de métaux qui donnent lieu naturellement à des liaisons faibles avec des groupements alkyles et l’ingénierie de la sphère de coordination devrait nous permettre de franchir cet obstacle. La preuve de concept a déjà été obtenue par l’équipe avec son travail récent. Comme objectif technique, nous souhaitons accéder à des matériaux polymères avec architecture complexe et élaborée contenant à la fois des monomères réactifs et d’autres peu réactifs.



  • CCDIM Développement d’un boitier de biopuces microfluidiques parallélisées (Cultures Cellulaires Dynamiques Intégrées en Microsystèmes : CCDIM) pour des applications industrielles de criblages.

    CCDIM
    Développement d'une plateforme de biopuces microfluidiques

    Enjeux et objectifs
    Le laboratoire de biomécanique et bio ingénierie a développé des biopuces microfluidiques qui permettent la culture cellulaire dans un micro environnement dynamique et micro structuré. Les études du laboratoire ont permis de prouver une activité fonctionnelle des tissus hépatiques dans nos biopuces. Par la suite ces biopuces ont été parallélisées afin d’augmenter la capacité d’analyse. Cependant le format actuel reste un prototype de laboratoire difficilement transférable à des industriels. Dans le cadre de ce projet, nous souhaiterions optimiser et développer un nouveau design de boitier afin de permettre à terme une automatisation des cultures et des analyses issus de l’utilisation du boitier. Pour cela nous souhaitons travailler sur de nouveau matériaux afin de résoudre des problèmes techniques comme la réduction des phénomènes d’adsorption des molécules. D’autres part nous souhaitons optimiser le protocole de fabrication afin réduire les couts et d’obtenir un boitier monolithique facile d’utilisation. De plus, nous souhaiterions mettre en place un réseau d’industriels partenaires qui pourraient d’une part intervenir dans les développements du boitier et d’autre part tester sur sites le boitier mis en place. Dans ce projet, la valorisation du boitier serait accompagnée par la structure de valorisation de l’université de technologie de Compiègne (UTC).



  • BIGTOOTH Evolution répétée de la dent chez la souris : une perspective éco-évo-dévo

    Evolution répétée de la dent chez la souris : une perspective éco-évo-dévo
    L’étude de populations naturelles de souris domestiques a mis en évidence l’évolution récurrente d’un phénotype dentaire particulier (allongement de la dent, jusqu’à l’occurrence d’une nouvelle cuspide). Le projet vise à décrypter les processus évolutifs et les mécanismes développementaux qui favorisent cette évolution parallèle.

    Comprendre les mécanismes d’une évolution répétée
    L’évolution répétée est un fait majeur en évolution, interprétée généralement comme une réponse commune à des pressions de sélection fortes. Cependant les progrès conceptuels et méthodologiques en biologie évolutive et biologie du développement suggèrent de plus en plus que les réseaux génétiques et développementaux peuvent favoriser certaines directions évolutives, facilitant l’évolution parallèle. La complexité des réseaux suggère également que la sélection sur un trait peut entrainer la réponse d’autres traits apparemment non corrélés. L’évolution récurrente de la dent de souris fournit un modèle de choix pour investiguer ces processus. L’allongement de la dent est documenté préférentiellement chez des populations de souris de grande taille, notamment en contexte insulaire, où les pressions sélectives sur la taille corporelle sont connues. Le projet vise donc à décrypter les mécanismes de cette évolution, avec plusieurs objectifs : une documentation plus complète de l’occurrence du phénotype d’intérêt en populations naturelles, afin de mieux identifier les contextes sélectifs qui le favorisent ; analyser la signature géométrique de cette évolution, afin de comprendre si les mécanismes mis en jeu dans les différentes populations sont vraiment similaires ; décrypter les caractéristiques développementales favorisant cette évolution ; enfin, au moyen d’élevages de souris issues de populations naturelles, dont les patrons de croissance seront suivis en conditions contrôlées, identifier le lien entre taille de la souris et morphologie dentaire. Ce projet repose pour remplir ces objectifs sur un consortium multidisciplinaire de partenaires, alliant des compétences en évolution, morphométrie géométrique, génétique des populations, et biologie du développement.



  • EpiGam Epigénétique et dynamique chromatinienne des gamètes : modèle "spores de levure" et protéomique

    La levure, un modèle pour comprendre l'infertilité masculine
    L'homme et la levure font appel à un processus moléculaire similaire pour assurer l'intégrité de leur patrimoine génétique lors de la reproduction. Nous développons un programme de recherche ambitieux et innovant, qui vise à décrypter l’organisation du noyau des gamètes mâles.

    Quelle information est transmise par les spermatozoïdes ?
    L’étude de la gamétogenèse, mâle et femelle, est freinée par de solides verrous technologiques. Seules des manipulations génétiques chez la souris, longues et coûteuses, permettent une approche fonctionnelle de la gamétogenèse.
    La différenciation sexuelle des organismes eucaryotes inférieurs, tel que S. cerevisiae, suit une succession d’événements similaires à la gamétogenèse. Nos travaux précédents ont établi que les étapes qui suivent la méiose ont été conservées entre la sporulation de la levure et la différenciation des spermatozoïdes. Par conséquent, le modèle de spores de levure semble être un moyen efficace pour révéler de nouveaux aspects de la dynamique de la chromatine dans les gamètes.

    La levure S. cerevisiae présente de nombreux avantages technologiques. La génétique de levure est facile et largement utilisée. De plus, les approches biochimiques permettent une purification à faible coût et rapide de complexes protéiques. Le programme de recherche combine toutes les méthodes mentionnées ci-dessus.
    La développement de ce programme de recherche permettra, à terme de franchir l’une des dernières frontières de la biologie moderne : la connaissance des bases moléculaires de l'organisation du noyau des gamètes.



  • IMAREV Instruments de Musique Actifs avec REglages Virtuels

    Instruments de Musique Actifs avec Réglages Virtuels
    Changement de qualité d’un instrument de musique par contrôle actif

    Concevoir de nouveaux instruments de musique grâce au contrôle actif
    Depuis une cinquantaine d’années, les sciences et technologies de la synthèse sonore ont permis de créer et contrôler des nouveaux sons à partir de synthétiseurs. Pourtant, des centaines de millions d'instruments acoustiques sont toujours utilisés dans le monde. En effet, l'interaction avec les claviers numériques et la diffusion par des haut-parleurs sont extrêmement pauvres comparées aux subtilités des instruments de musique acoustiques. Une famille d'instruments de musiques innovants s'est développée ces dernières années, appelée Instruments Actifs. Leur principe est basé sur l'utilisation d'instruments acoustiques contrôlés par feedback avec du traitement et de la synthèse sonore, en vue d'étendre les possibilités sonores des instruments. Le son final est ainsi hybride. Il provient de la superposition de la vibration acoustique (ou mécanique) et de son traitement numérique. Les instruments actifs ont un avantage important sur les synthétiseurs: l'interface avec le musicien reste l'instrument acoustique, tout en incluant les potentialités de la synthèse sonore. Pourtant, les Instruments Actifs ne sont pas aussi diffusés que les synthétiseurs. En effet, il n'y a pas encore de méthodologie et d'outils unifiés pour la conception et la fabrication d'Instruments Actifs. Le but de ce projet est de développer des modèles, algorithmes et appareils permettant la création d'Instruments Actifs optimisés, de manière unifiée. Les modèles intègreront des «réglages virtuels« qui sont des paramètres déduits de la connaissance et des réglages des fabricants d'instruments. Ceci permettra un contrôle intuitif par les musiciens ainsi qu'une simplification de la complexité de la conception des Instruments Actifs.



  • CIMMES La poussière interstellaire froide : études expérimentales et modélisation

    CIMMES
    La poussière interstellaire froide : études expérimentales et modélisation

    Enjeux et objectifs
    Le projet CIMMES a pour but l’étude de la poussière interstellaire froide. CIMMES s’inscrit dans le contexte observationnel actuel de l’exploration de la poussière interstellaire dans la gamme de longueur d’onde de l’infrarouge lointain et du submillimétrique (FIR/Submm).
    Les missions Herschel et Planck fournissent actuellement, dans ce domaine spectral, de nombreuses données qui attendent une interprétation détaillée. La communauté astronomique utilise l’émission FIR/Submm de la poussière pour sonder la matière de notre Galaxie (et de galaxies plus distantes), des nuages diffus aux coeurs pré-stellaires denses, ceci afin d’étudier les premières étapes de la formation des étoiles et d’estimer la masse de poussière et de gaz dans les nuages interstellaires froids. Pour la communauté astrophysique, comprendre la nature de l’émission FIR/Submm est également critique pour la soustraction de la “contamination” des avant-plans dus à la poussière et au gaz, nécessaire à l’interprétation des données extragalactiques et cosmologiques. Il s’avère néanmoins que notre connaissance actuelle de la poussière froide est incomplète et que cela représente un défi majeur pour l’interprétation des nouvelles observations de l’émission thermique de la poussière à grande longueur d’ondes (FIR/mm).
    Les questions clés articulant le projet CIMMES sont les suivantes :
    • Quelles sont les propriétés optiques de la poussière cosmique à basse température dans le FIR/Submm?
    • Quelle est la physique régissant l’émission FIR/Submm de la poussière ?
    • Quelles sont les propriétés physico-chimiques de la poussière cosmique et quels sont les processus



  • RAFFINE Robustesse, Automatisation et Fiabilité des Formulations INtégrales en propagation d'ondes : Estimateurs a posteriori et adaptativité

    Formulations intégrales pour la propagation d’ondes : estimateurs a posteriori et adaptativité
    Estimateurs a posteriori et méthodes adaptatives pour la simulation des ondes acoustiques, électromagnétiques et élastiques: théorie, mise en oeuvre et applications en contexte industriel.

    Objectifs globaux et enjeux scientifiques
    Le projet RAFFINE porte sur le développement d’estimateurs a posteriori et de méthodes adaptatives, dans le domaine de la simulation des ondes acoustiques, électromagnétiques et élastiques au moyen d’équations intégrales et d’éléments finis de frontière. Ces méthodes sont l’un des outils majeurs pour la simulation numérique des phénomènes de diffraction et de propagation d’ondes. Elles ont connu ces deux dernières décennies un fort développement, sur les plans théorique comme numérique et sont exploitées en milieu industriel. Pourtant, il existe très peu d’outils pratiques permettant de contrôler la qualité de la solution discrète et l’impact de l’erreur de discrétisation.

    Notre projet vise à combler ce manque, en développant différents types d'estimateurs d’erreur, les implantant dans des codes industriels opérationnels et en démontrant leur intérêt pratique sur plusieurs cas industriels représentatifs. Les enjeux sont majeurs puisqu'une telle approche doit permettre aussi bien de développer des outils automatiques pour la génération de maillages optimaux (vis-à-vis de critères de qualité se solution adaptés à l’application) que de proposer des tests d'arrêt pertinents pour les solveurs itératifs (et donc de réduire le coût total des simulations). Une fraction substantielle du projet sera consacrée aux estimateurs liés à une cible (évaluation en post-traitement des grandeurs d’intérêt constituant parfois l’objectif principal d’une simulation, telles qu’énergie rayonnée ou surface équivalente radar).



Rechercher un projet ANR
  

Voir toutes nos actualités