L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

Translate this page in english

Contaminants et Environnements : Santé, Adaptabilité, Comportements et Usages (CESA) 2013
Projet CHLORPROST

Distribution de la Chlordécone dans la prostate et perturbations moléculaires induites en lien avec la promotion tumorale.

La chlordécone (CLD) est un insecticide organochloré utilisé dans les bananeraies des Antilles française de 1973 à 1993. Du fait de sa faible dissipation dans l’environnement, elle cause maintenant une contamination durable de l’environnement, sols et eau, et des produits locaux de l’agriculture et de la pêche. La population antillaise est exposée en continue à la CLD, comme le montre sa présence dans le sang de l’ensemble de la population de ces territoires avec des conséquences probables sur la santé qui sont en cours d’évaluation.
Une étude épidémiologique (Multigner, 2010) a montré un lien entre l’exposition à la CLD et le cancer de la prostate pour une fraction de la population antillaise d’origine africaine, à la condition d’avoir séjourné en métropole. Le risque est augmenté par rapport au même type de population sédentaire des Antilles. Par contre, les ouvriers des bananerais, directement exposés à des doses plus massives et malgré un taux sanguin généralement plus élevé ne sont pas impactés plus que le reste de la population. Il ressort de cette étude que la chlordécone potentialiserait un agent cancérogène d’origine métropolitaine et que l’exposition serait plutôt d’origine alimentaire. D’autre part une pré-étude (F. Laurent, 2012) effectuée chez le rat, montre que le tissu prostatique serait une cible majeure, hormis le tissu hépatique, de la distribution de la CLD dans l’organisme. L’objectif de ce projet est de compléter les données pharmacologiques existantes en focalisant nos études sur une exposition chronique à la CLD ; sur le tractus génital mâle, en particulier sur la prostate, glande non étudiée jusqu’à présent alors qu’elle représente une des cibles principales de l’action toxique de la CLD aux Antilles ; d’évaluer l’affinité propre de la CLD pour les différents tissus de ce tractus ; de déterminer l’impact de cette exposition tissulaire particulière sur le fonctionnement des tissus prostatiques.

Notre projet comprendra tout d’abord une étude de toxicocinétique afin de confirmer nos premiers résultats expérimentaux et d’évaluer les paramètres d’exposition et de rétention de la CLD dans la prostate et, du fait du lien fonctionnel direct existant, dans les autres tissus du tractus génital mâle. Cette étude sera complétée par une étude par imagerie en spectrométrie de masse MALDI des différents tissus du tractus génital chez des animaux exposés à la CLD, afin de localiser et quantifier la CLD à un niveau sub-tissulaire. Ce point sera en lien avec le programme ANR-11-CESA-0017/ HEPATOCHLOR qui développe cette technique sur le foie.
Dans un deuxième temps, ce projet visera à mettre en évidence l’impact de la CLD sur le fonctionnement des tissus prostatiques. La CLD interagit avec les récepteurs aux œstrogènes ER a et ß. L’expression de ces derniers varie selon le tissu prostatique considéré mais aussi en fonction du développement néoplasique dans ces tissus. Le lien entre cette activité de perturbation endocrinienne et le développement du cancer de la prostate sera évalué in vivo dans un modèle de cette tumeur (souris transgénique TRAMP) en déterminant l’expression aberrante de gènes reliés au cancer de la prostate (par transcriptomique) et la perturbation métabolique globale (par profilage RMN des métabolites ) chez ce modèle « souris », traité ou non avec la CLD, à différents stades de développement de la tumeur. Un lien sera établit avec la distribution et la quantification de l’exposition à la chlordécone des tissus prostatiques par des analyses statistiques agrégeant l’ensemble des données.

Ce projet permettra de mettre en évidence les déterminants de la rétention de la CLD dans les tissus prostatiques et d’apporter une meilleure compréhension des mécanismes de la prédisposition au développement du cancer de la prostate induite par une exposition à la CLD.

Partenaires

INRA Axiom Axiom, Toxalim

INSERM U896 Institut de Recherche en Cancérologie de Montpellier

INRA-TOXALIM / TCMX INSTITUT NATIONAL DE RECHERCHE AGRONOMIQUE

CNRS-UPST Laboratoire d'écologie fonctionnelle et environnement, UMR 5245, CNRS-UPS-INPT

INRA Toxalim/PPM Pharmacocinétique, Pharmacodynamie, UMR Toxalim

INSERM-IRST Proteomics Core Facility Biogenouest

Aide de l'ANR 399 990 euros
Début et durée du projet scientifique septembre 2013 - 36 mois

 

Programme ANR : Contaminants et Environnements : Santé, Adaptabilité, Comportements et Usages (CESA) 2013

Référence projet : ANR-13-CESA-0004

Coordinateur du projet :
Monsieur François LAURENT (Laboratoire d'écologie fonctionnelle et environnement, UMR 5245, CNRS-UPS-INPT)
flaurent@nulltoulouse.inra.fr

 

Revenir à la page précédente

 

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.