L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

ANR & Climat - COP21 Translate this page in english

Modalités de soumission 2014

Missions

Agence française de financement de la recherche sur projets, l’ANR :

  • contribue au développement des sciences et technologies
  • mobilise les équipes au service d’enjeux stratégiques
  • accélère la production et le transfert de connaissances en partenariat
  • favorise les interactions pluridisciplinaires et le décloisonnement
  • facilite l’établissement de collaborations européennes et internationales

@AgenceRecherche

30/06 17:33 - [RDV] Le 8/07 salon Partenariats Recherche et Industries de la Langue avec @Cap_Digital https://t.co/9vlbtCy3fh #interdisciplinarite

30/06 15:40 - [AAP] Liste des projets sélectionnés à l’appel ERA-Net BiodivERsA3 édition 2015 https://t.co/KKuGQjl0mN #biodiversite

24/06 17:42 - Le projet AlimaSSens cherche des volontaires. Aidez la recherche en #nutrition à avancer ! #alimentation #seniors https://t.co/JjMPsiTi0K

  • (6-4)PhotoMec Mécanisme et dynamique de la photoréparation de l'ADN par la photolyase (6-4)

    Comprendre le mécanisme réactionnel de la photolyase (6-4), une enzyme de réparation de l'ADN.
    L'absorption de lumière UV induit des lésions nocives dans l'ADN dont l'une d'entre elles est appelée photoproduit (6-4). Celui-ci peut être réparé par la photolyase (6-4) grâce à la lumière visible, mais le mécanisme de cette réparation est assez peu compris.

    Utiliser la lumière pour réparer ce que la lumière a endommagé.
    La réparation des lésions de l'ADN induites par les UV est cruciale pour la survie. Les deux lésions UV les plus fréquentes sont le dimère cyclobutane de pyrimidines (CPD) et le photoproduit pyrimidine(6-4)pyrimidone (6-4PP). Pour les réparer, la Nature a développé des enzymes spécifiques, utilisant la lumière : la photolyase CPD et la photolyase (6-4). Alors que la connaissance sur la réparation des lésions CPD a bien avancé, le mécanisme de réparation pour les défauts 6-4PP est toujours mal compris.
    Les photolyases CPD et (6-4) sont des protéines homologues de ~55 kDa que l'on trouve dans des organismes de tous les règnes de vie. Elles portent un cofacteur de type flavine, la flavine adénine dinucléotide (FAD). FAD doit être dans son état complètement réduit, FADH–, pour être active pour la photoréparation de l'ADN. Les états redox entièrement oxydé (FADox) et semi-réduit (FADH•) peuvent être convertis en FADH– par une photoréaction secondaire, qui n'implique pas l'ADN, ladite photoactivation. Dans la photolyase CPD, la photoactivation s'effectue au moyen d'un transfert d'électron ultrarapide vers la flavin via une chaîne de trois résidus tryptophane conservés.
    En ce qui concerne la réparation des lésions CPD par la photolyase CPD, il a été établi que, après excitation de FADH–, un électron est transféré en ~100 ps de la flavine au CPD. La rupture des deux liaisons intra-dimère s'effectue rapidement (300 ps) et l'électron en excès est restitué à la flavine, reconstituant ainsi deux pyrimidines intactes en ~1 ns. La réparation de la lésion 6-4PP est un défi chimique plus important parce qu'elle exige le transfert d'un groupe fonctionnel en plus de la rupture de la liaison intra-dimère. En outre, son étude expérimentale est techniquement plus difficile car le rendement quantique de réparation est faible. Le projet vise à élucider expérimentalement les mécanismes réactionnels de réparation d'ADN par la photolyase (6-4), en y incluant la réaction de photoactivation.



  • ECOBIM Modèles économiques durables basés sur la chaîne de valeur du cycle de vie

    Nouveaux modèles d’affaires pour l’eco-innovation basée sur une collaboration optimisée autour de maquettes numériques BIM de bâtiments
    Développement d’un couplage entre les maquettes numériques BIM et des plateformes WEB collaboratives multi-acteurs, multi-métiers, pour supporter des nouveaux services pour l’optimisation énergétique et environnementale des bâtiments.

    Nouvelles opportunités d’affaires liées à l’ECO-INNOVATION
    L’objectif du projet ecoBIM est d’étudier comment l’eco-innovation peut être supportée par les nouvelles méthodologies du secteur de la construction. En particulier, ecoBIM permet d’étudier comment le couplage antre des maquettes numériques BIM (Building Information Model) avec des plateformes collaboratives de types PLM (Product Life Management) peuvent améliorer la communication entre les acteurs du projet de construction et entre les différentes phases de ce projet.
    Comment ce tandem BIM + PLM peut favoriser la création de nouveaux modèles d’affaires, par exemple :

    • La vérification très sensiblement améliorée des exigences initiales des maîtres d’ouvrages dans le bâtiment construit ;
    • Le partage optimisé de ces exigences avec l’ensemble des concepteurs avec le minimum de perte d’information au profit de bâtiments plus efficaces;
    • L’amélioration considérable des phases d’exploitation et maintenance des bâtiments grâce des bases d’information parfaitement structurées fournie lors de la livraison de la construction.



  • ContNomina Exploitation du contexte pour la reconnaissance de noms propres dans les documents diachroniques audio

    Exploitation du contexte pour la reconnaissance de noms propres dans les documents diachroniques audio
     Dans le cadre des données diachroniques (qui évoluent dans le temps) de nouveaux noms propres apparaissent continuellement ce qui nécessite de gérer dynamiquement les lexiques et modèles de langage utilisés par le système de reconnaissance de la parole.
     En conséquence, le projet ContNomina se concentre sur le problème des noms propres dans les systèmes de traitement automatique des contenus audio en exploitant au mieux le contexte des documents traités.

    Exploitation du contexte pour la reconnaissance de noms propres dans les documents diachroniques audio
    Le traitement automatique de données diachroniques est un sujet qui a suscité de très nombreuses études ces dernières années, dans des contextes scientifiques et applicatifs très variés. Une des raisons majeures de cet intérêt est lié au développement des médias « low cost » et des cycles de diffusion de l'information que l'internet et les TV numériques ont considérablement raccourcis [Lindmark, 09, Turlea, 11].
    Cette multiplication des sources d'information et le développement des modes de diffusion rapide a fait émerger le besoin d'outils de structuration et de recherche d'information. En particulier, les activités de veille, de supervision ou d'analyse de l'ensemble de ces flux ne peuvent se faire que par l'utilisation de logiciels capables d'extraire les contenus et d'évaluer leur intérêt dans le contexte applicatif visé.
    Les technologies impliquées dans ce type d'applications reposent le plus souvent sur l'analyse de grands corpus fermés et sur des techniques d'apprentissage automatique et de modélisation statistique du langage écrit ou oral. L'efficacité de ces approches est maintenant unanimement reconnue mais elles présentent néanmoins des défauts majeurs, en particulier pour la prise en charge des néologismes et des noms propres, deux types d'entrées qui sont cruciales pour l'interprétation des contenus mais qu'il est extrêmement difficile de modéliser par une analyse sur des corpus fermés.
    ContNomina se concentre sur la problématique des noms propres dans les systèmes de traitement des contenus audio, notamment pour la constitution de grands lexiques de noms propres, la modélisation contextualisée et l'intégration de ces modèles dans les systèmes d'extraction et d'analyse des contenus.



  • EUREQUA Evaluation mUltidisciplinaire et Requalification Environnementale des QUArtiers

    Evaluation mUltidisciplinaire et Requalification Environnementale des QUArtiers
    Comment faire émerger une conception de la qualité environnementale du cadre de vie qui articule une réflexion renouvelée sur : a) la matérialité de l’environnement urbain ; b) les approches sensible et sociale de la relation à l’environnement ?

    Interroger de manière radicalement interdisciplinaire les enjeux et les méthodes de la requalification environnementale des quartiers
    Le projet EUREQUA questionne les enjeux de la requalification environnementale du cadre de vie urbain à l’échelle des quartiers. Les objectifs scientifiques du projet sont :
    1) Mieux comprendre –notamment en les modélisant- les interférences entre différents paramètres de l’environnement physique, en lien avec certaines pratiques des habitants-usagers. La caractérisation physique des quartiers se concentre sur le microclimat, le bruit et la qualité de l’air ; trois paramètres retenus car étroitement corrélés aux notions de nuisance ou de niveau de confort pour les habitants, et par ailleurs des « cibles » relativement nouvelles dans le champ de la requalification urbaine.
    2) Interroger la dimension « subjective » de la qualité environnementale, fondée sur des perceptions et des représentations et convoquant plus largement les ambiances et d’autres dimensions sociales et politiques de la relation au lieu de vie.
    3) Faire converger les résultats de la recherche interdisciplinaire pour élaborer un dispositif d’aide à la décision destiné aux acteurs territoriaux responsables de l’amélioration du cadre de vie.



  • MLA Bases neurales et caractérisation comportementale des fluctuations spontanées de l'attention

    Pourquoi est-il si difficile de rester concentré ?
    Quelque soit le champ d’activité ou nous évoluons, qu’il soit professionnel, scolaire ou même récréationnel, la capacité de concentration est gage de réussite. Ce projet vise la première quantification à grande échelle de cette capacité, ainsi qu’une compréhension précise des mécanismes cérébraux de la distraction.

    Mesurer la capacité de concentration et comprendre la distraction.
    Face au développement rapide des nouvelles technologies de l’information, notre cerveau semble fonctionner de plus en plus fréquemment dans un mode « multi-tâches », obligé de jongler d’une activité ou d’une source d’information à une autre. De nombreux observateurs de ces changements s’inquiètent des conséquences de ce zapping permanent sur notre capacité à nous concentrer, en particulier pour les générations les plus jeunes ayant grandi avec internet et les téléphones portables. Cependant, ces réflexions s’appuient d’avantage sur une impression générale que sur des données quantifiées, car il n’existe pas de mesure quantitative fiable de la capacité à se concentrer.
    Notre projet vise à définir une telle mesure, à travers un test ludique et rapide permettant à chacun d’évaluer sa capacité de concentration et de la comparer à celle des personnes de son âge. Mais si le descriptif peut rappeler à ce stade certains jeux vidéo d’entrainement cérébral que l’on peut trouver sur console, nous irons beaucoup plus loin en dévoilant – grâce aux mesures les plus précises que l’on puisse obtenir du cerveau humain en activité - les mécanismes cérébraux qui permettent de réaliser ce test et surtout, la manière dont ils sont perturbés, au sein même du cerveau, lorsque nous sommes distraits. Nous comprendrons donc pour la première fois les mécanismes par lesquels notre cerveau se laisse distraire - et par là-même pourquoi il est si difficile de rester concentré. Les résultats de cette étude permettront de lancer un programme d’éducation de l’attention : le développement de techniques d’entrainement des capacités d’attention, à visée des plus jeunes d’abord, mais également des adultes, fondés sur une compréhension fine des mécanismes de la distraction.



  • HYPERION Conception et fabrication de membranes hiérarchiquement poreuses appliquées aux capteurs électrochimiques par transfert d'ion

    Développement de capteurs électrochimiques pour polluants émergents
    Le projet HYPERION participe au développement d’une nouvelle classe de capteurs électrochimiques pour la détection de polluants émergents.

    Améliorer la détection des polluants émergents
    Dans notre société moderne, nous avons, en tant que citoyens, un accès constant et instantané à l’information. Nous avons un besoin de savoir et une exigence de qualité des produits et de l’environnement qui nous entourent, se transformant en une pression exercée par les différents acteurs (grand public, communauté médicale, organisations non gouvernementales et médias) sur les institutions publiques (aux échelles locales, nationales et européennes) et les fabricants afin de confirmer ou d’infirmer l’innocuité des produits quotidiens. Pour la chimie analytique, le défi est fantastique, il s’agit de détecter un nombre croissant d’espèces chimiques en des quantités toujours plus faibles dans des matrices de plus en plus complexes. Les capteurs environnementaux disponibles souffrent d’un déficit de sensibilité et de sélectivité. Afin de répondre aux inquiétudes croissantes de notre société en matière de sécurité environnementale, il est nécessaire de développer de nouveaux capteurs et méthodes d’analyse. Le projet HYPERION explore le développement de membranes fonctionnalisées et à porosité hiérarchiques pour créer une nouvelle classe de capteurs environnementaux basés sur la détection électrochimique.



  • BENEFIS Bilan ENergétique et Environnemental FIable, Simple et reproductible des bâtiments

    L’analyse de cycle de vie comme partie prenante de la conception des bâtiments
    Le projet BENEFIS a pour objectif de rendre possible l’écoconception et l’évaluation environnementale des bâtiments par l’approche Analyse de Cycle de Vie (ACV). Pour faire entrer cette approche dans le processus normal de conception et amorcer le passage à l’approche performancielle, le projet doit faire émerger des outils opérationnels utilisables par tous les acteurs.

    Vers des méthodologies et des outils d’ACV bâtiment opérationnels.
    L’analyse de cycle de vie est aujourd’hui unanimement reconnue comme l’outil pertinent pour l’évaluation des performances environnementales des bâtiments. Toutefois, son application courante dans les projets de construction ou réhabilitation des bâtiments se heurte à de nombreux verrous. Le projet BENEFIS se propose de s’attaquer aux principaux verrous suivants :
    - Le besoin d’amélioration et de mise en cohérence des simulations énergétique et environnementale pour les bâtiments très performants du point de vue énergétique ;
    - Le besoin de simplification des modèles pour l’aide à la programmation et à la conception ainsi que pour l’évaluation rapide des « postes » qu’un acteur ne maîtrise pas ;
    - L’amélioration de la reproductibilité des études notamment par la mise en place de didacticiels et l’écriture de règles de bonnes pratiques ;
    - La difficulté d’analyse et d’exploitation des résultats (compréhension, interprétation, précautions d’utilisation pour l’aide à la décision, confiance/incertitudes, robustesse).



  • Animots Animaux et animalité dans la littérature de langue française (XXe-XXIe siècles)

    Animots
    ANIMAUX ET ANIMALITE DANS LA LITTERATURE DE LANGUE FRANÇAISE (XXE-XXIE SIECLES)
    Fondé sur un partenariat entre le CRAL (Centre de recherches sur les arts et le langage, CNRS/EHESS) et l’EA « Écritures de la modernité » (Université Paris 3), le projet « Animots » (2010-2014), constitué de huit chercheurs et une coordinatrice, vise à pallier le manque d’une recherche organisée à moyen et long terme sur les animaux et l’animalité dans la littérature de langue française des XXe-XXIe siècles.

    ACTUALITE DE LA QUESTION DE L’ANIMALITE : UN CARREFOUR DE DISCIPLINES
    Dans le concert intellectuel contemporain sur l'animalité, les discours et représentations propres à la création littéraire sont rarement pris en compte par une critique académique qui aborde l’animalité selon des axes traditionnels restrictifs (analyses allégoriques ou symbolistes, études régionalistes, cantonnement à certains genres dits mineurs). Or depuis le début du XXe siècle, les écrivains sont légion à inscrire leur production dans les enjeux sociaux et épistémologiques les plus contemporains. Il devient donc crucial de légitimer la question de l’animalité en études littéraires et de renouveler celles-ci par l’établissement de transversales avec d’autres disciplines (philosophie, éthique, éthologie de terrain, histoire, anthropologie…). En outre, via des collaborations dans les deux langues, un dialogue est établi entre chercheurs appartenant à des sphères académiques françaises et anglo-saxonnes, afin de tenir compte des apports des Animal Studies et de l’Ecocriticism, et de créer une impulsion pour dialectiser et institutionnaliser en France de nouveaux champs de recherche : zoopoétique, écocritique, études animales notamment.



  • DYSEDEN Déterminants sociaux des troubles psychologiques et des apprentissages chez les enfants d'âge scolaire

    Les déterminants du développement psychologique de l’enfant et des apprentissages scolaires
    Pourquoi différents enfants montrent-ils différentes aptitudes pour les apprentissages scolaires, certains développant des troubles des apprentissages ? Pourquoi certains se développent-ils harmonieusement et d’autres souffrent de difficultés psychologiques ? Quels sont les facteurs impliqués, pendant la grossesse, à la naissance, dans l’alimentation, dans l’environnement familial et extérieur ?

    Le développement psychologique et cognitif de l’enfant : un enjeu de société majeur.
    Les troubles des apprentissages (dyslexie, dysorthographie, dyscalculie) et les troubles psychologiques de l'enfant (troubles des conduites, troubles émotionnels, troubles envahissants du développement) ont des retentissements sur la vie entière de l'individu, engendrant des coûts individuels et sociétaux très importants. Il est donc particulièrement important de comprendre les facteurs qui peuvent augmenter la susceptibilité à ces troubles, et d'identifier ceux sur lesquels il serait possible d'intervenir. Les facteurs affectant le développement des troubles psychologiques et des apprentissages forment un réseau complexe au sein duquel les gènes, l'environnement, la culture, les traumatismes, et les facteurs psycho-sociaux interagissent de manière dynamique. Ce projet est centré sur les déterminants sociaux des troubles psychologiques et des apprentissages chez l'enfant. Il capitalise sur un ensemble exceptionnel de données déjà collectées sur environ 1500 enfants suivis de la gestation jusqu'à 8 ans au sein du projet épidémiologique EDEN. Le but est de prolonger le projet jusqu'aux 11-12 ans des enfants, afin de les tester sur les apprentissages scolaires, et de collecter des informations relatives à leur santé mentale et leurs troubles psychologiques. En permettant de relier ces nouvelles données à toutes celles, sociales et biologiques, déjà collectées au sein du projet EDEN, ce projet apportera un nouvel éclairage sur les déterminants des capacités cognitives, des troubles des apprentissages, de la santé mentale et des troubles psychologiques de l'enfant.



Rechercher un projet ANR