L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

ANR & Climat - COP21 Translate this page in english

Modalités de soumission 2014

Missions

Agence française de financement de la recherche sur projets, l’ANR :

  • contribue au développement des sciences et technologies
  • mobilise les équipes au service d’enjeux stratégiques
  • accélère la production et le transfert de connaissances en partenariat
  • favorise les interactions pluridisciplinaires et le décloisonnement
  • facilite l’établissement de collaborations européennes et internationales

@AgenceRecherche

26/04 16:55 - [RDV] 3ème édition des Rencontres Recherche et Création https://t.co/8t1ZPalfpH cc @FestivalAvignon https://t.co/dxznVZHfv7

19/04 14:01 - [AAP] Ouverture de l'appel Montage de réseaux scientifiques européens ou internationaux https://t.co/3vH1UM67Pl

18/04 11:04 - [AAP] Ouverture de l'appel à groupes de travail transnationaux sur la résistance antimicrobienne (JPIAMR) https://t.co/zGO576xnfw #AMR

  • Decapping Mécanisme de clivage de la coiffe des ARNm eucaryotes

    Mécanisme de dégradation de la coiffe, une étape critique de la régulation de l'expression génique
    L’objectif est de déterminer le mécanisme d’activation et de régulation de l’enzyme Dcp2 qui coupe un des éléments protecteurs (la coiffe en 5’) des ARN messagers (ARNm) eucaryotes. Il s’agit d’une étape décisive dans la dégradation des ARNm et donc dans la régulation de l’expression des gènes.

    Dissection du processus de dégradation de la coiffe des ARNm et de sa régulation.
    Les ARNm eucaryotes matures sont protégés d’une dégradation rapide et non régulée dans le cytoplasme par deux éléments stabilisateurs: une coiffe et une queue poly(A), respectivement au niveau des extrémités 5’ et 3’ des ARNm. La dégradation des ARNm nécessite donc un remodelage conséquent de la structure des ARNm qui est déclenché par des signaux spécifiques et permet le recrutement d’activateurs de leur dégradation. La dégradation des ARNm eucaryotes est généralement initiée par la dégradation de la queue poly(A) suivie de l’élimination de la coiffe en 5’. Cette dernière étape est réalisée par le complexe enzymatique Dcp1-Dcp2, où Dcp2 est la sous-unité catalytique et Dcp1 son activateur. Ce complexe possède une très faible activité enzymatique intrinsèque et nécessite le recrutement de nombreux facteurs qui vont l’activer par un mécanisme qui demeure largement obscur.
    L’objectif de ce projet est de déterminer les mécanismes d’activation du complexe Dcp1-Dcp2 et de comprendre les moyens utilisés par les cellules pour réguler ce processus au cours du développement des cellules ou lors de l’exposition à des signaux environnementaux externes.



  • RESPITASK Contribution des canaux K+ TASK à la chémosensibilté centrale de l'activité respiratoire

    Adaptation de la respiration à l'hypercapnie et à l'hypoxémie
    L'adaptation de la respiration aux changements des niveaux de CO2 et d’O2 dans le sang nécessite des senseurs chimiques dont la nature exacte est encore inconnue. Les canaux potassiques de la famille TASK qui sont sensibles au pH et à l'oxygène et qui sont localisés dans des neurones spécifiques sont de bons candidats qui seront testés au moyen de souris génétiquement modifiées.

    Chémosensibilité de la respiration
    L’activité respiratoire est élaborée par un réseau neuronal composé de plusieurs groupes de neurones respiratoires situés dans le tronc cérébral. Ce réseau distribue une commande respiratoire rythmique aux motoneurones qui mobilisent la musculature des voies aériennes supérieures et celle du soufflet thoracique. Ll’activité ventilatoire de base est en permanence ajustée pour répondre aux besoins métaboliques de l’organisme. Des neurones spécialisés détectent les variations de pression partielle en dioxygène (O2) ou en dioxyde de carbone (CO2). Ces neurones chémosensibles sont localisés dans le système nerveux périphérique et central et sont capables de modifier l’activité produite par le réseau respiratoire. La sensibilité à l’O2 est attribuée en grande partie aux corps carotidiens responsables de l’arc chémoréflexe périphérique. A l’inverse, la détection des variations de CO2 ou de la concentration en ions H+ est principalement assurée par plusieurs groupes de neurones chémosensibles du tronc cérébral.
    Des anomalies de la chémosensibilité centrale sont responsables de nombreuses pathologies respiratoires, comme la détresse respiratoire sous médicaments ou anesthésie, le syndrome des apnées obstructives du sommeil ou encore l’hypoventilation alvéolaire centrale congénitale. Pourtant, les mécanismes cellulaires et moléculaires de la chémosensibilité sont encore mal connus. Plusieurs «détecteurs« d’O2 et de CO2/pH ont été proposés dont plusieurs membres de la famille des canaux potassiques. Les canaux TASK1, TASK2 et TASK3 sont de bons candidats en raison de leurs propriétés biophysiques et de leur localisation. Les objectifs du projet sont de caractériser leurs rôles dans l’adaptation de la respiration au cours de changements des niveaux d’O2 et de CO2/pH. Des souris génétiquement modifiées sont utilisées pour analyser les effets respiratoires induits par la délétion des gènes codant pour ces canaux.



  • MULTIVERSE Etude multi-échelles de l’évolution des structures de l’Univers

    MULTIVERSE
    L'Univers est fortement structuré sous la forme d'une structure complexe 3-D appelée la «Toile Cosmique«. Avec ce projet, nous allons apporter une vision nouvelle de la physique de formation des structures par une approche multi-échelle testant l'évolution de la matière à grande échelle, des premiers assemblages de galaxies autour des sur-densités du champ initial de densité, à la population des amas de galaxies, et aux filaments qui les lient.

    MULTIVERSE : Etude multi-échelle de l’évolution des structures de l’Univers
    L'Univers visible est fortement structuré. La plupart des étoiles s'organisent en galaxies, qui à leur tour se regroupent à grande échelle le long de filaments cosmiques séparés par de grands vides, définissant une structure complexe 3-D appelée la «Toile Cosmique«. Au croisement de ces filaments se trouvent les amas de galaxies. La formation et l'évolution de ces structures est une question centrale de la cosmologie moderne. Nous avons désormais un modèle robuste de la structuration de la matière noire, à partir des fluctuation primordiales de densité, sous l'effet de la gravitation. Cependant nous disposons de très peu d'observations directes. Nous comprenons aussi très mal l'évolution de la composante baryonique de l'Univers, qui est sujette à de nombreux processus physiques complexes comme le refroidissement radiatif ou la rétro-action de la formation des galaxies sur le milieu intergalactique, via e.g., l'injection d'énergie liée aux explosions stellaires ou l'accrétion sur les trous noirs centraux. Par ailleurs, plus de la moitié des baryons, en masse, échappe à toute détection dans l'Univers local et est soupçonnée se trouver dans les structures filamentaires. Les observations et les modèles actuels indiquent que la formation des structures baryoniques à différentes échelles est fondamentalement connectée: la formation des galaxies dépend de l'environnement à grande échelle et des conditions physiques du gaz intergalactique à partir duquel elles se forment ; ce gaz est affecté par la rétro-action de la formation des galaxies.



  • FucoChem Laboratoire de Recherche sur les Polysaccharides Marins en Biothérapies Cardiovasculaires (LRPMBC)

    FucoChem
    Laboratoire de Recherche sur les Polysaccharides Marins en Biothérapie Cardiovasculaire (LabCom LRPMBC)

    Valoriser les ressources marines en produisant un fucoïdane de grade Clinique pour le diagnostic et le traitement des maladies cardiovasculaires
    La société Algues & Mer est un fournisseur d’un fucoïdane pour les industries cosmétiques. Elle ne dispose cependant pas des moyens nécessaires à la caractérisation, à la modification chimique, aux tests et à la validation de ce produit avec la rigueur et les exigences recommandées pour des applications à visée pharmaceutique. Algues & Mer bénéficiera de l'expertise du Laboratoire U1148 en termes de caractérisation des polysaccharides, de modifications chimiques, d’évaluation in vitro et in vivo et de développement de macromolécules naturelles pour la thérapie et le diagnostic des pathologies cardiovasculaires tout en assurant la validation du scale-up nécessaire. Un partenariat étroit entre Algues & Mer et le Laboratoire U1148 permettra d’établir les normes pour un fucoïdane de grade clinique. Le Laboratoire Commun (LabCom), intitulé «Laboratoire de Recherche sur les Polysaccharides Marins en Biothérapies Cardiovasculaires (LRPMBC)«, regroupe les compétences d’Algues & Mer et du Laboratoire U1148 pour approfondir les recherches sur ce composé, normaliser la production de lots fiables, et proposer sur le marché le premier fucoïdane à visée clinique qui servira d’étalon, sur le modèle des héparines de bas poids moléculaire. Ce LabCom LRPMBC est une étape importante pour la recherche, le développement et la production industrielle d’extraits polysaccharidiques marins bioactifs validés. La mise à disposition pour la communauté scientifique de lots de fucoïdane correctement identifiés améliorera fortement la qualité des recherches en supprimant l’incertitude actuelle sur la qualité des lots liée à la multiplicité des procédés d’extraction et de traitement, comme de fournisseurs. Ce LabCom LRPMBC établira les bases de la future exploitation du fucoïdane, puis d’autres macromolécules marines par les industries pharmaceutiques pour des approches thérapeutiques et de diagnostic dans le domaine des pathologies cardiovasculaires.



  • BECASIM Simulation numérique avancée pour les condensats de Bose-Einstein : Modèles numériques déterministes et stochastiques, Calcul haute performance, Simulation d'expériences physiques

    Comprendre par la simulation numérique la matière condensée à très basse température
    La formidable cohérence de la matière condensée à des températures proches de zéro absolu laisse présager des applications qui pourront révolutionner la technologie de demain. Le projet vise l’exploration numérique de ce type de systèmes (comme le condensat de Bose-Einstein) pour comprendre des configurations difficiles à étudier expérimentalement.

    Etablir un nouvel état de l'art pour la simulation de condensats de Bose-Einstein.
    L'objectif de notre projet est d'établir un nouvel état de l'art dans le domaine des méthodes numériques et du calcul haute performance pour la simulation de condensats de Bose-Einstein. Il répond à trois besoins importants dans ce domaine, formulés aussi bien par les physiciens que les mathématiciens théoriciens : d'analyser mathématiquement les méthodes existantes, de développer de nouvelles méthodes d'ordre élevé et de les mettre en œuvre dans des codes de calcul fiables et flexibles, exploitant les architectures parallèles modernes.
    Comme il existe actuellement très peu de codes dans ce domaine, capables de simuler des configurations tridimensionnelles (3D) et de vraies expériences physiques, notre projet est unique en France et, certainement, dans le monde entier. La finalité du projet sera de fournir aux physiciens et aux mathématiciens des codes de calcul numérique 3D haute performance pour étudier différentes configurations dans la condensation de Bose-Einstein.



  • SPECIES Mesure in situ de la spéciation des métaux trace

    Mesure in situ de la spéciation des métaux trace
    Une sonde in situ fiable pour la spéciation dynamique des métaux dans les eaux naturelles a été un rêve par tous les scientifiques qui étudient les métaux traces dans l'environnement. L'objectif de ce projet est d'avancer vers cet objectif en développant une meilleure sonde de mesure in-situ sur la base des derniers progrès des techniques électroanalytiques.

    De nouveaux senseurs
    L'hétérogénéité, l’évolution et l’importance relative des facteurs qui contrôlent la dynamique des métaux dans les environnements aquatiques empêchent le développement d'un modèle simple du comportement des métaux. Les facteurs importants du contrôle de la spéciation des métaux : partitionnement solution-solide, association avec des phases solides (un complexe de surface ou un précipité), détermineront finalement le transport, la réactivité et le devenir des contaminants métalliques. Les réactions qui se produisent dans les milieux naturels sont susceptibles d'être contrôlés par un ensemble de processus physiques, chimiques et microbiologiques liés. Ainsi, l'identification et la compréhension de ces liens fourniront des informations clés sur les processus en vigueur et sur le comportement des métaux dans différents systèmes. Les domaines de la chimie de surface, et de la géochimie sont pertinents. Une compréhension des mécanismes de la dynamique du métal exige que les processus soient évalués de façon interdisciplinaire. En outre, la relation entre la géochimie à l’échelle macroscopique ou microscopique et les conditions locales doit être plus clairement caractérisée. Des informations quantitatives sur la nature, l'étendue et les contrôles des réactions se produisant à l'échelle microscopique permettront de mieux contraindre les modèles géochimiques de comportement des métaux dans les systèmes aquatiques. De nouvelles techniques spectroscopiques et microscopiques fourniront des informations plus détaillées, à l'échelle pertinente, essentielles si nous voulons un jour démêler la complexités dans les réactions métal/surface, et surtout faire les liens vers la modélisation dynamique des systèmes. Des nouvelles sondes de détection sont nécessaires pour permettre une caractérisation géochimique au diverses échelles résolues spatialement pour la détermination des conditions géochimiques dans les endroits où les réactions géochimiques pertinents clés se déroulent.



  • GENOMAC Analyse à grande échelle du positionnement des nucléosomes dans les noyaux de Paramecium tetraurelia

    Evaluation du rôle de l’empaquetage de l’ADN dans la cellule pour remanier le génome
    La paramécie est un modèle pour l’étude des mécanismes impliqués dans la reconnaissance de séquences éliminées du génome à chaque cycle sexuel. Le projet consiste à évaluer si ces séquences sont empaquetées dans la chromatine ou si elles sont dans des régions libres, éventuellement facilement accessibles aux machineries effectuant les réarrangements.

    Comment les séquences à réarranger sont empaquetées dans les noyaux de la paramécie
    Dans les noyaux des cellules, l’ADN est enroulé autour de complexes protéiques pour former les unités primaires de la chromatine appelées nucléosomes. De nombreuses études montrent que cet empaquetage ne se fait pas au hasard et que le positionnement des nucléosomes joue un rôle important, notamment pour le contrôle de l’expression des gènes.
    L’originalité de la paramécie est que cet organisme unicellulaire possède deux types de noyaux qui assurent des fonctions différentes : le macronoyau (MAC) est le siège de l’expression des gènes tandis que le micronoyau (MIC) est transmis à la descendance lors des processus sexuels. A chaque cycle sexuel, le MAC, pourtant essentiel à la survie de la cellule, est détruit et un nouveau MAC se développe à partir d’une copie du MIC. La formation du nouveau MAC s’accompagne de l’excision précise de dizaines de milliers de courtes séquences d’ADN qui interrompent les gènes dans le MIC et empêchent leur expression si elles ne sont pas éliminées du MAC. Ces séquences, appelées IES, ne possèdent aucun motif conservé qui puisse permettre leur reconnaissance et leur élimination. Elles sont de plus extrêmement courtes, la plupart étant de taille inférieure à la longueur d’ADN enroulée autour d’un nucléosome. Ceci pose la question d’un rôle éventuel de la chromatine pour leur reconnaissance : les IES sont-elles empaquetées dans des nucléosomes ou plutôt situées dans des régions vides de nucléosomes directement accessibles à la machinerie d’excision ?
    L’objectif du projet GENOMAC est de déterminer la position, à l’échelle du génome entier, des nucléosomes dans les différents noyaux de la paramécie : le MIC, le MAC mature et le MAC en cours de développement.



  • PROGRESS Développement de Procédés de Greffage par CO2 Supercritique pour les Microsystèmes

    Procédés innovants pour la réalisation de micro et nano-systèmes biologiques et environnementaux.
    -

    Développement d’un procédé de dépôt de couches moléculaires organiques sur des surfaces microstructurées.
    Le secteur des MEMS développe de nouvelles applications très prometteuses dans le domaine du vivant, comme par exemple les micro et nano-capteurs, analyseurs et laboratoires sur puces. Leur fabrication nécessite de réaliser des dépôts organiques contrôlés d’épaisseur nanométrique pour obtenir des surfaces fonctionnelles (partie sensible de capteurs, biocompatibilité, mouillage, etc.). Afin d’y parvenir, les laboratoires sont à la recherche de nouveaux procédés permettant de déposer de manière conforme les molécules organiques fonctionnelles à la surface de ces composants de petites dimensions et aux géométries très complexes. Les techniques actuelles, telles que l’utilisation de solvants ou la réalisation de dépôt sous vide, ne fournissent que des solutions partielles et dans certains cas insuffisantes. Ce projet propose de développer une technique de dépôt dans le CO2 supercritique, qui a la propriété d’être un solvant avec une diffusivité très élevée, et qui permettrait de déposer à basse température des molécules non volatiles dans des cavités et
    Référence du formulaire : ANR-FORM-090601-01-01 3/66
    des micro-canaux inaccessibles aux solvants conventionnels. Cette technologie totalement nouvelle pourrait en outre limiter l’utilisation de solvant et réduire la quantité de précurseurs chimiques mis en oeuvre lors de cette étape.



  • MEMOIRE Mesure Enrichie par la MOdélisation pour une conception Intelligente en Rénovation Energétique

    Méthode pour l’audit énergétique : évaluation effective des impacts énergétiques de solutions de réhabilitation.
    Développement du titre en une à deux phrases, focalisant sur les enjeux enjeux qui seront développés dans les encarts suivants

    Evaluation effective de la performance énergétique des bâtiments existants avant et après travaux de réhabilitation.
    L’enjeu de la réhabilitation énergétique des bâtiments existants est un fait avéré. Ce qui compte pour le maître d’ouvrage qui investit dans une réhabilitation énergétique est que les objectifs et prévisions de réduction des consommations d’énergie soient effectifs et les plus proches possibles des données constatées en cours d’exploitation du bâtiment.
    La modélisation par simulation thermique dynamique est un des moyens qui permet d’évaluer les gains énergétiques. C’est également un des éléments qui est utilisé en audit énergétique. Le but du projet est d’affiner les modèles, principalement par rapport à la prise en compte des caractéristiques thermiques du bâtiment et à une modélisation de l’usage la plus proche possible de sa réalité afin de mieux évaluer la performance initiale du bâtiment avant travaux , d’aider au choix de solutions de réhabilitation et de mieux rendre compte des impacts énergétiques de ces solutions. Au-delà de l’application en audit énergétique, ces méthodes pourront servir dans le cadre de la garantie de performance énergétique, en phase conception pour la définition de la performance cible et le plan de mesures / vérification et en phase exploitation pour le suivi de la performance énergétique.
    L'approche est de considérer la mesure pour enrichir la modélisation afin de palier à certaines incertitudes de caractérisation du bâtiment et de son usage . Les points de mesures permettent via les méthodes inverses de déterminer certaines caractéristiques intrinsèques et servent pour les modèles d'usage . Cette approche s'est accompagnée d'un un suivi détaillé sur différentes zones d'un bâtiment de bureau pour la validation des modèles et pour l'évaluation de l'impact de l'enrichissement de la modélisation par la mesure . Il en résulte beaucoup d'enseignements sur la pertinence scientifique de ces modèles, sur leurs limites , ainsi que sur les voies de progrès pour les rendre opérationnels dans des méthodes d'audit.



Rechercher un projet ANR