L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

Translate this page in english

Nous suivre

  • MARGEC Marginalité, économie et christianisme. La vie matérielle des couvents mendiants en Europe centrale (vers 1220 - vers 1550)

    Marginalité, économie et christianisme
    La vie matérielle des couvents mendiants
    en Europe centrale (v. 1220 - v. 1550)

    Economie et religion en Europe centrale
    L’enquête Économie et religion dirigée par Nicole Bériou et Jacques Chiffoleau de 2001 à 2009 pour explorer l’« économie réelle » des couvents mendiants entre les XIIIe et XVe siècles a montré – à partir d’exemples principalement français et italiens – que la pauvreté volontaire pouvait être facteur de régulation économique et sociale, par les pratiques des frères comme par leur discours prônant la circulation des biens. Ce constat vaut-il pour l’Europe centrale – ou plus exactement centre-orientale –, faiblement urbanisée, dominée socialement par le groupe nobiliaire et ébranlée par l’hérésie hussite ? Le projet MARGEC se propose de répondre à cette interrogation en déplaçant le champ d’observation vers l’est et en le prolongeant d’un gros demi-siècle afin d’embrasser une période qui, dans cette région, forme un tout cohérent.
    Son objectif n’est pas d’analyser de façon systématique le fonctionnement matériel des 450 couvents mendiants masculins implantés en Europe centrale entre les années 1220 et 1550 – bien que 10 à 15 % seulement d’entre eux disposent d’un corpus documentaire exploitable – mais de poser les jalons scientifiques qui permettront de faire la lumière sur l’état des biens communautaires, le cadre de vie des religieux et in fine sur leur contribution à la dynamique des échanges de biens matériels contre des bienfaits spirituels. Les travaux s’appuieront sur un échantillonnage de sources textuelles et non textuelles suffisamment restreint pour tenir le calendrier prévu tout en autorisant des comparaisons.



  • ÉPURE Éléments trace métalliques Perturbations climatiques Upwelling et REssources

    Éléments trace métalliques, Pollution Upwelling et Ressources
    Les modifications complexes des upwellings (remontées d'eau profondes), induites par les changements climatiques, ont un effet, actuellement mal connu, sur les courants côtiers. Dans la région qui fait l'objet de notre cas d'étude, certains éléments peuvent accréditer l’idée d’un renforcement local de la contamination par les éléments trace métalliques (ETM) lié aux changements climatiques

    Des enjeux majeurs, des objectifs concrets
    L’approvisionnement des populations en protéines d’origine marine représente un enjeu majeur. Dans ce contexte, la plus grande partie des captures provient du plateau continental Référence du formulaire : ANR-FORM-110425-01-01 (profondeurs < 200 m) et des zones d’upwelling (remontées d’eaux profondes riches en éléments nutritifs). Ces zones particulièrement riches sont également fortement anthropisées et sous la menace de pollutions d'origine terrestre et des changements globaux qui peuvent agir par potentialisation des impacts des contaminants au travers des modifications apportées à la dynamique des upwellings. Les éléments trace métalliques (ETM), en particulier, s'accumulent dans la chaîne alimentaire aquatique, chez les mollusques et les poissons puis passent chez les consommateurs finaux comme les oiseaux et l'homme. Des éléments comme, le cadmium qui est considéré comme toxique pour les animaux et l'homme présentent une distribution similaire à celle des nutriments majeurs comme les nitrates et les phosphates, et leur cycle dans l'océan est contrôlé par l'activité biologique. EPURE se propose de contribuer à ces études par l'analyse concertée du cas d'étude de la zone d'upwelling marocain où il existe un risque de transmission de micro-contaminants depuis le milieu marin vers la filière pêche, avec un risque de potentialisation importante induite par les changements environnementaux. Ce cas d'étude revêt une valeur particulière car la zone de l’écosystème du Courant des Canaries représente un potentiel halieutique considérable dont la production est fortement exportée vers les pays de la communauté européenne.



  • TOFIGROU Torseurs, fibrés vectoriels et schéma en groupes fondamental

    TO.FI.GROU.
    TOrseurs, FIbrés vectoriels et schéma en GROUpes fondamental.

    Torseurs, fibrés vectoriels et groupes fondamentaux en géométrie algébrique et arithmétique
    Le titre du projet - Torseurs, fibrés vectoriels et schéma en groupes fondamental fondamental - est composé de deux objets apparemment distinctes, torseurs et fibrés vectoriels, et un troisième objet qui constitue en quelque sorte leur fusion. Le lien entre les torseurs et les fibrés vectoriels est clair au moins depuis qu'on sait qu'il existe une bijection entre les classes d'isomorphisme de fibrés vectoriels de rang n sur un schéma X et les classes d'isomorphisme de GLn-torseurs au dessus de X. Cependant au cours des années les propriétés des torseurs et des fibrés vectoriels ont été développées indépendamment les unes des autres, avec leurs propres objectifs et techniques, leurs propres cercles d'experts avec leurs propres activités. Ce n'est pas rare de lire des articles où les torseurs sont mentionnés, mais pas les fibrés vectoriels et vice-versa. Dans beaucoup d'autres, traitant à la fois les torseurs et les fibrés vectoriels, l'importance de l'un de ces deux outils est marginale. La théorie du schéma en groupes fondamental une façon possible de fusionner les torseurs et les fibrés vectoriels et costitue certainement le trait d'union entre nos deux paquets de recherche.

    Les deux paquets de recherche dans lesquels la proposition est divisée sont

    1. Torseurs

    2. Fibrés vectoriels et le schéma en groupes fondamental

    Les deux paquets ont leurs propres objectifs, mais le but est de pousser les techniques connues à leurs limites et de fournir de nouveaux résultats avec des nouvelles techniques pour chacun d'eux jusqu'à ce que nous aurons une théorie unificatrice satisfaisante.



  • ForkRepair Tolérance des lésions de l'ADN

    Les mutations génétiques : comment elles sont générées ? peut-on diminuer leur fréquence ?
    Les mutations génétiques s’induisent lors de la réplication du génome ; il existe plusieurs mécanismes, certains sont mutagènes d’autres sont fidèles ; comment ces mécanismes sont-ils contrôlés ?

    Comment réduire l’impact des mutations induites par les génotoxiques ?
    Le génome de tout organisme vivant est continuellement endommagé par des agents endogènes (mécanismes oxydatifs,…) ou par des agents exogènes chimiques (fumée de cigarette,….) ou physique (rayonnement solaire). Les mutations sont des changements irréversibles du message génétique qui s’induisent lors de la réplication d’un génome contenant des dommages (ou lésions). Ces mutations sont à l’origine du déclenchement de la majorité des Cancer. Pourtant lors de la réplication du génome endommagé, à côté des mécanismes d’induction des mutations, il existe des mécanismes fidèles, dit de « contournement des dommages ». Ces mécanismes fidèles, comme ils ne laissent pas de « trace génétique », sont plus difficiles à étudier par manque d’une méthodologie d’étude appropriée. L’enjeu de notre projet est de mettre en œuvre une telle méthodologie pour suivre le devenir des lésions du génome et pour comprendre comment s’opère le partage des tâches entre les mécanismes mutagènes et les mécanismes fidèles. L’ultime but serait de pouvoir contrôler cet équilibre afin de réduire l’impact négatif des mutations.



  • TransiCor Rôle « signalisateur » de neurones transitoires migrateurs dans la construction du cortex cérébral chez les mammifères

    Rôle des neurones transitoires migrateurs dans l’organisation du cortex cérébral
    Nous proposons d’étudier les mécanismes moléculaires par lesquels les neurones transitoires migrateurs contrôlent l’état de prolifération et de différenciation des cellules voisines au cours du développement du cortex cérébral et de tester comment la manipulation de leur nombre et de leur survie affecte la mise en place des circuits neuronaux dans des modèles murins.

    Mise au point de nouveaux modèles murins de désordres corticaux
    De nombreuses maladies psychiatriques et neurologiques ont pour origine une altération des processus développementaux.
    Nous avons identifié chez la souris des sous-types de neurones, dérivés des progéniteurs exprimant le facteur de transcription Dbx1, qui présentent des caractéristiques uniques de haute motilité et de vie transitoire au cours du développement du cortex cérébral. Nous avons montré que leur présence et disparition sont indispensables à la mise en place des circuits cérébraux fonctionnels car ils émettent des signaux qui influencent la prolifération, la différenciation et la survie des cellules progénitrices avoisinantes et participent à la coordination du développement neural et craniofacial. Ces cellules ont la particularité d’être présentes de manière transitoire au cours du développement et leur persistance chez l’adulte a été observée dans des pathologies humaines et a été associée à des néoplasmes. Ces travaux nous ont permis d’introduire le concept de cellules «migratrices signalisatrices« permettant de délivrer des informations à longue distance au cours du développement du cortex cérébral. D’autre part, l’expression de Dbx1 et la génération de neurones transitoires migrateurs à la frontière pallium-sous pallium sont absentes chez le poulet, indiquant que ces cellules pourraient représenter une nouvelle acquisition au cours de l’évolution permettant ainsi la complexification du néocortex chez les mammifères. Le projet vise à identifier les mécanismes moléculaires impliqués dans la fonction de signalisation des neurones transitoires migrateurs et à déterminer comment leur acquisition chez les mammifères pourrait représenter une étape cruciale de l’évolution du néocortex. Notre travail sur la fonction et la dysfonction de ces neurones devrait ainsi permettre la mise au point de nouveaux modèles murins de désordres corticaux.



  • CREATIVENESS Activités créatives en environnements virtuels

    Activités créatives en environnements virtuels
    CREATIVENESS vise à évaluer les apports des Environnements Virtuels Multi-Utilisateurs (MUVE) tels que Second Life pour outiller le travail créatif. Ce projet nous permettra (a) de proposer un cadre méthodologique pour la conception d’environnements de travail de type MUVE, (b) de produire des connaissances scientifiques relatives aux effets des caractéristiques de la situation de travail sur les performances créatives, et (c) de fournir des recommandations pour optimiser l’utilisation des MUVEs

    Objectifs
    CREATIVENESS vise à apporter une meilleure compréhension de la manière dont les caractéristiques fonctionnelles et représentationnelles d’environnements virtuels multi-utilisateurs pourraient exercer des effets sur les processus individuels et collaboratifs impliqués dans les tâches créatives, et in fine sur la qualité de la performance créative. Ce projet impliquera des chercheurs spécialisés dans les domaines suivants : créativité et évaluation de la performance créative ; processus de conception et de résolution de problèmes ; interactions homme-homme et processus collaboratifs ; interactions homme-machine dans les environnements exploitant les technologies MUVE et ergonomie. D’autre part, le projet impliquera aussi des participants issus des sciences sociales (psychologie), du domaine technique (ingénierie) et de la population adulte générale – tous étant des utilisateurs potentiels des MUVEs. Cette proposition de projet relève de la recherche fondamentale, bien que nous nous attendions à ce que nos résultats apportent des principes, des idées, et des avantages importants aux industries liées à l’utilisation et à la conception de MUVEs dédiés aux activités créatives collaboratives - mais aussi qu’ils aient des applications potentielles au travail en groupe dans des contextes éducatifs, tels que le travail en groupes d’étudiants dans un cadre universitaire. Ce projet est original parce qu’aucun travail à ce jour ne s’est penché de manière systématique sur les effets des MUVEs sur la résolution de problèmes créatifs en petits groupes. Ces environnements virtuels apportent des possibilités pour outiller la créativité, possibilités qui seraient difficilement accessibles dans le « monde réel ».



  • MagnLC Synthèse et étude de nouveaux matériaux hybrides magnétiques : Vers des systèmes cristaux liquides

    Synthèse et étude de nouveaux matériaux hybrides magnétiques : Vers des systèmes cristaux liquides
    Ce projet a pour vocation de mettre en formes des matériaux moléculaires magnétiques au sein de phases liquides cristallines grâce à fonctionnalisation rationnelles de ses précurseurs moléculaires. L’objectif est ainsi d’obtenir des matériaux qui soient technologiquement plus adaptés en vue de futures applications.

    Mise en forme des matériaux moléculaires magnétiques : Une étape critique vers les applications
    Depuis plusieurs décennies, les matériaux moléculaires magnétiques suscitent un grand intérêt de par leurs propriétés physiques originales et applications potentielles. En effet, ces composés peuvent présenter des propriétés magnétiques rares ou inconnues dans les matériaux inorganiques traditionnels comme les phénomènes de conversion de spin, le photomagnétisme ou encore les comportements de molécule- ou chaîne-aimant. Ainsi, ces objets magnétiques ont été proposés comme candidats potentiels pour diverses applications notamment dans les dispositifs de stockage de l’information où ceux-ci donnent l’espoir de réduire la taille des unités de mémoire magnétique à l’échelle moléculaire. Si ces propriétés et leurs potentialités sont bien réelles, il est souvent difficile de passer à l’étape suivante qui consiste à mettre en forme le matériau. Il apparaît donc aujourd’hui capital d’orienter une partie des efforts de recherche vers l’organisation de ce type de composés en vue de futures applications. Une solution intéressante consiste à utiliser l’auto-organisation de la matière au sein de systèmes fluides comme les gels ou cristaux liquides. Le projet MagnLC prend place dans ce domaine en émergence. Nous proposons de développer et d’étudier de nouveaux hybrides magnétiques dans lesquels des composés moléculaires magnétiques bien connus sont modifiés afin de leur conférer des propriétés mésogènes.



  • PGP Physique des Gap-Plasmons

    Le gap-plasmon : quand la lumière se glisse dans des interstices nanométriques.
    L'étude très fondamentale de la façon dont la lumière se glisse entre deux métaux extrêmement proches devrait permettre de mettre au point des capteurs super-sensibles de molécules biologiques, des matériaux artificiels pour manipuler la lumière ou des sources de lumière exotiques (comme des sortes de lasers).

    Vers des dispositifs métalliques nanométriques...
    En dispersant des cubes métalliques nanométriques sur une surface métallique plane, on peut changer la couleur de la surface – et faire devenir de l'or rouge par exemple. La lumière se glisse en effet jusque sous le cube, même si l'espace entre la surface et le cube est de l'ordre de quelques nanomètres seulement. Puis, si elle a la bonne couleur, le cube résonne comme une corde vibrante et l'absorbe. On peut donc empêcher une couleur de se réfléchir, en fabriquant ce type de surface artificiel – ce qu'on appelle un métamatériau. La couleur sélectionnée dépend de la distance sous le cube, de la taille du cube. Et elle est très sensible à l'environnement. La présence de molécules peut suffire à changer (légèrement) cette couleur. En détectant ce changement, on détecte la présence de ces molécules et on transforme la surface en capteur très sensible. Les cubes sont des absorbeurs très efficaces, mais on peut imaginer des motifs plus complexes (croix), ou d'associer des cubes entre eux. Tous ces exemples reposent sur le fait que la lumière ralentit à l'extrême quand elle se propage dans un interstice métallique nanométrique.
    Le fait que la lumière ralentisse la rend même très sensible à un phénomène normalement extrêmement ténu, le fait que les électrons se repoussent entre eux à l'intérieur du métal. Un des buts du projet est de comprendre ces aspects et de mettre au point des méthodes de simulation pour les prendre en compte. Il s'agit aussi de développer une théorie complète sur la façon dont la lumière se propage dans ces interstices, pour mieux comprendre et imaginer d'autres dispositifs, d'autres métamatériaux pour d'autres applications, et de les optimiser pour un usage particulier.



  • AF ElectroCoatings Nouveaux revêtements électroactifs pour inhiber l'adhésion du biofilm marin sur des structures immergées en mer

    Nouveaux revêtements électroactifs pour inhiber l'adhésion du biofilm marin sur des structures immergées en mer
    Tout matériau immergé dans l'eau de mer subit la colonisation par toute sorte d’organismes vivants microscopiques et macroscopiques. Cette colonisation, connue sous le nom de salissures marines, est à l’origine de lourdes conséquences, telles que la surconsommation de carburant pour les navires, l’obligation de carénage et l’affaiblissement des signaux de sonars. Pour les instruments de mesure type capteurs, l'adhésion de tels organismes marins entraîne une dérive des relevés.

    Développement de nouveaux revêtements anti-salissures marines
    Face à toutes ces altérations, des peintures anti-salissures marines sont couramment utilisées sur les coques de bateau dans les domaines de la plaisance, de la marine marchande et de la marine militaire. Depuis les années 60, les peintures organostanniques auto-polissantes ont connu un succès international de par leur efficacité en modes statique et dynamique, et de par leur durée minimale d'action estimée à 5 ans. Possédant un large spectre d’activité, ces composés organostanniques se sont révélés très efficaces mais toxiques vis-à-vis d’organismes marins non visés.
    De nouveaux revêtements plus respectueux de l'environnement marin seront développés dans ce projet interdisciplinaire. L'objectif est de préparer de nouveaux revêtements anti-salissures efficaces sur de longues périodes, avec peu de composés organiques volatils et en limitant l’utilisation de biocides.



  • PolyCeraMem Elaboration, propriétés et modification de surface de fibres creuses céramiques non-oxydes à base de silicium et dérivées de polymères précéramiques pour une application « membranes »

    FIbres creuses céramiques de type non-oxyde pour des applications comme membranes
    Le projet PolyCeraMem met en oeuvre la voie dite des polymères précéramiques pour élaborer des fibres creuses (par extrusion de polymères et pyrolyse des fibres crues) et des capillaires (par extrusion de poudres céramiques en forme de pâtes suivie du frittage) à base de carbure de silicium. L'ambition générale est d'appliquer ces matériaux pour la permsélectivité à l'hydrogène et le traitement de l'eau après modification de leur surface par des métaux et des oxynitrures métalliques.

    Matériaux à base de carbure de silicium comme fibres creuses et capillaires pour la permsélectivité hydrogène et le traitement de l'eau
    L'objectif globale est de préparer des fibres creuses/capillaires céramiques non-oxydes à propriétés (photo)catalytiques pour le traitement de fluides (séparation et purification H2 et traitement de l’eau). Le premier objectif vise à élaborer les fibres creuses à base de SiC à travers une étude détaillée de la synthèse de polycarbosilazanes éventuellement modifiés par du bore voire de l'aluminium comme précurseur céramique de ces fibres, leur filage à l’état fondu et leur conversion en fibres creuses céramiques qui sont connues pour apporter de la robustesse et de la durabilité au matériau. Ces matériaux seront alors utilisés pour la perméation gazeuse après modification de leur surface par des métaux. Le second objectif consiste tout d'abord à synthétiser des poudres à base de SiC à partir de polymères à haut rendement céramique puis à faire une pâte extrudable qui permettra de préparer des capillaires par frittage pour le traitement de l’eau (désalination, dépollution). Le troisième objectif est de modifier la surface de ces matériaux par un revêtement à base d’alliages de palladium pour la séparation et la purification H2 et par un revêtement d’oxyde de titane dopé par de l'azote voire de l’argent pour le traitement des polluants de l’eau sous irradiation. Tenant compte de l’originalité du domaine de recherche concerné, les aspects fondamentaux seront plus particulièrement étudiés. Les enjeux sont nombreux. Le projet PolyCeraMem vise à corriger les problèmes rencontrer avec les matériaux carbonés et oxydes qui ne présentent pas suffisamment de stabilité en milieu agressifs et qui ont une chimie de surface différente. Par ailleurs, la recherche sur les fibres creuses et capillaires céramiques non-oxydes est peu explorée; l'un des enjeu est donc de comprendre le comportement de ces matériaux dans les applications visées.



  • AFRODYN Forêts tropicales humides d’Afrique Centrale : dynamiques passées et résiliences futures

    Forêts tropicales humides d’Afrique Centrale : dynamiques passées et résiliences futures
    na

    enjeux et objectif
    La diversité biologique disparait à des taux jamais vu précédemment. Ces extinctions sont associées aux changements globaux de l’utilisation des terres à la variation climatique. Les forêts tropicales humides (FTH) contiennent plus de 50% des espèces vivantes reparties sur seulement 10% de la surface terrestre. De plus, elles procurent un nombre importants de services écosystémiques et jouent un rôle central dans la mitigation du climat au niveau global. Améliorer notre compréhension de la dynamique passée et le potentiel de résilience futur des FTH produira des données vitales pour une meilleure conservation et gestion de cette biodiversité.
    AFRODYN va se concentrer sur les forêts tropicales d’Afrique Centrale où la flore locale est fortement menacée. Les questions majeurs adresser du ce projet seront : Comment est ce que les espèces se sont adaptées aux changements passés ? Comment est ce que la diversité génétique sera impactée par les changements climatiques futurs ? Le projet utilisera une approche multi-espèces basé sur un des plus grands jeux de données génétique jamais produit pour des espèces de plantes Africaines. Nos objectifs seront 1) tester les différentes hypothèses sur la dynamique passé de la forêt en Afrique Centrale intra et inter espèces et 2) prédire le potentiel de résilience de cet écosystème face aux changements climatiques futurs.



  • EUROENET Plasticité phénotypique d’un grand herbivore le long de gradients environnementaux: EUropean ROe deer NETwork

    Plasticité phénotypique d’un grand herbivore le long de gradients environnementaux: EUropean ROe deer NETwork
    The central objective of the EUROENET network project is to promote data sharing and international scientific collaboration at the scale of the European continent on an emblematic pan-European large herbivore, an ecosystem engineer species, in order to better understand how species may adapt to a rapidly changing environment.

    To investigate the environmental drivers of observed plasticity in behaviour and life histories of roe deer along climatic and environmental gradients
    The stated central aim of EUROENET is to investigate the environmental drivers of observed plasticity in behaviour and life histories of roe deer along climatic and environmental gradients and, thus, infer individual-, population- and species-level responses to human-driven modification of landscapes and climate. While each participating group will continue to finance their individual research programmes, the current EUROENET funding proposal will enable the development of the shared data base and promote intensive collaboration through scientific meetings of the network participants, workshops, and short exchange visits. The proposal is thus organised into two distinct, but intimately connected, work packages, in addition to a third dedicated to coordination of the overall network (WP0 = project co-ordination). WP1 will focus on the development of the data base and the facilitation of its exploitation, while WP2 will aim to stimulate scientific collaboration at the continental scale, centered on the exploitation of this communal data base, by building multi-partner scientific projects during annual meetings, thematic workshops and short-term visits between countries (see details below).



Rechercher un projet ANR