L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

Translate this page in english

Suivi bilanPortail des thématiques scientifiquesSciences et Technologies de l'Information et de la CommunicationModèles Numériques

  • Partager
Edition 2013 et antérieures

Les objectifs du programme MN sont de faire progresser les connaissances scientifiques en mathématiques appliquées et en informatique dans les domaines du calcul intensif, du traitement des grandes masses de données, de l’optimisation et de la conception de systèmes, du traitement des incertitudes afin de résoudre de grands défis applicatifs scientifiques dans tous les domaines scientifiques tel que le climat, les sciences de l’univers, la biologie, la santé, l’ingénierie … ou industriels (gestion du cycle de vie de produits (PLM), logiciels…). Il s’agit en effet de :

  • Comprendre, prédire et résoudre, en innovant, par la modélisation, l’analyse, le calcul intensif et  la simulation de systèmes complexes.
  • Concevoir et piloter : qu’il s’agisse du monde de la recherche ou de celui de l’industrie, la simulation, le calcul intensif et l’optimisation numérique sont devenues incontournables pour assister la conception de produits, de procédés, d’infrastructures de production et plus généralement pour le contrôle de systèmes complexes.
  • Analyser, décider et agir : de nombreuses modélisations et simulations s’appuient de plus en plus sur des données massives qui viennent de mesures réalisées sur le monde réel et génèrent en retour des données précieuses pour d’autres modèles ou de futurs calculs. Ces données, possiblement hétérogènes, doivent être modélisées et traitées en vue de leur utilisation en ligne ou hors ligne dans des modèles virtuels ou mixtes. La synchronisation entre l’analyse et la fouille de données d’un côté, et les calculs de l’autre, est donc une problématique majeure.

Par ailleurs, les simulations sont des outils d'aide à la prise de décision stratégique par des experts ou non-experts, permettant de réduire les cycles de conception, optimiser et conduire les procédés industriels, et estimer les risques et attendus avant toute prise de décision. Une visualisation intuitive des résultats souvent complexes de simulation et une capacité d’interaction simplifiée entre l’homme et les simulations sont par conséquent un enjeu important.

L’appel à projets « Modèles Numériques » 2013 est le troisième et dernier de la programmation 2011-2013 sur le thème. Il s’attache en priorité à relever les défis scientifiques et technologiques de calcul scientifique intensif dont l’exascale computing et le big data. Il est ouvert à des projets de recherche partenariale rassemblant organismes de recherche et entreprises ou à des projets de recherche n’impliquant que des laboratoires. Cet appel à projets encourage fortement les projets à caractère pluridisciplinaire visant notamment les grands défis applicatifs pour lesquels les modèles numériques jouent un rôle prépondérant (climat, énergie, santé, environnement, chimie, finance, sciences de la Terre solide, …).

Cet appel à projets est aussi ouvert à des projets « plateforme » : il s’agit de structurer des communautés en rassemblant des technologies et des savoir‐faire afin de constituer une infrastructure technique d’intérêt commun en vue de nouveaux développements, réalisation de tests techniques, expérimentations d’usage, etc.

Les projets relevant de l'Institut Européen de Technologies (KIC IET) sont attendus et doivent mentionner cette origine dans le document scientifique.

Dans cet appel à projet, sont sollicités aussi des projets partenariaux mathématiques-industrie de petite taille. Les projets attendus sont plutôt de type bilatéral, liant   une TPE ou PME à une équipe académique.

Axes thématiques

Contacts scientifiques

Responsable de programme

Chargé de mission scientifique

Dernier appel à projets du programme

 Pour consulter le dernier appel du programme Modèle numérique 2013, cliquez ici.

Articulation avec d'autres programmes actuels

Les problématiques scientifiques liées au traitement des grandes masses de contenus numériques qui ne seraient pas liés au calcul scientifique (données issues du WEB, réseaux sociaux, …) sont invitées à faire  l’objet de propositions au programme Contenus et Interactions (CONTINT). Celles liées aux infrastructures matérielles de communication, de stockage ou de calcul sont invités à soumettre dans le programme Infrastructures matérielles et logicielles pour la société numérique (INFRA). Enfin, si l’essentiel des recherches proposées concerne principalement des verrous de domaines applicatifs, il est suggéré de soumettre dans les appels des programmes dédiés, à titre d’exemple :

Dans le domaine de la biologie et de la santé :
•    Technologies pour la santé et l’autonomie (TecSan) ;
•    JPI - Maladies neurodégénératives (JPND) / Neuro-Compute : programme bilatéral de recherche sur les neurosciences computationnelles avec les Etats-Unis (NSF) ;
•    Sociétés, Climat et Environnement (SOC&ENV) / Belmont Forum G8-JPI;
•    Contaminants et Environnements : Métrologie, Santé, Adaptabilité,  Usages (CESA).
Dans le domaine de l’environnement et des ressources biologiques :
•    BIOADAPT - des gènes aux populations. Génétique et biologie de l’adaptation aux stress et aux perturbations ;
•    ERA-NET Biodiversité : BIODIVERSA 2 ;
•    AGROBIOSPHERE Viabilité et adaptation des écosystèmes productifs, territoires et ressources aux changements globaux ;
•    Transnational Plant alliance for novel technologies -towards implementing the Knowledge Based Bio-Economy in Europe (PLANT-KBBE) ;
Dans le domaine de l’énergie durable :
•    Bio-Matières & Energies (Bio-ME) ;
•    Production renouvelable et gestion de l’électricité (PROGELEC) ;
•    Systèmes Energétiques Efficaces & Décarbonés (SEED) ;
•    Villes et Bâtiments durables ;
•    Transports Terrestre Durables
Dans le domaine de l’ingénierie, des procédés et de la sécurité :
•    Chimie durable – Industries Innovation- CD2I ;
•    Matériaux et Procédés pour des Produits Performants ;
•    Nanotechnologies et Nanosystèmes (P2N) ;
•    ERA-NET SIINN - Sécurité et toxicologie des nanosciences et nanotechnologies ;
•    ASTRID – Accompagnement Spécifique de Travaux de Recherches et d’Innovation Défense.
Dans le domaine des sciences humaines et sociales :
•    Sociétés Innovantes. Innovation, Nouvelle économie, Modes de vie (Soc Innov).

Relation avec les programmes antérieurs

Suite partielle de COSINUS 2008‐2010.

Programmes "STIC"

  • INFRA (Infrastructures pour la société numérique)
  • INS (Ingénierie Numérique et Sécurité)
  • CONTINT (Contenus Numériques et Interactions)
  • MN (Modèles Numériques)
  • CHIST-ERA (Long-term CHallenges in Information and Communication Sciences and Technologies)