L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

Translate this page in english

Suivi bilanPortail des thématiques scientifiquesSciences et Technologies de l'Information et de la CommunicationContenus Numériques et InteractionsThèmes et sujets de recherche

  • Partager
Edition 2013 et antérieures

CONTINT - 5 axes thématiques

Cet axe thématique concerne toutes les étapes de création, production, capture, édition et de diffusion de contenus numériques.
Ceci est à considérer à la fois en termes de définition de nouveaux types et formats de contenus de qualités variables, (par exemple pour l’audiovisuel : vidéo 2k ou 4k, relief, spatialisation sonore…), pouvant donner lieu à des travaux de normalisation / standardisation.
Il convient de concevoir les solutions technologiques adaptées aux nouvelles dimensions créatives pour les phases amont des chaînes de production, ainsi qu’aux nouveaux moyens de consommation des contenus en termes de mobilité, d’usages multi-écrans, d’interactivité, de coopération et partage.

Cet axe thématique traite des problématiques d’agrégation de contenus et de connaissances, d’annotation, d’indexation, d’analyse et de traitement, de stockage et d’archivage intelligent des contenus, de fouille, d’enrichissement et d’extraction de contenus, de modélisation et mise en œuvre de connaissances, jusqu’à la création de nouveaux services, notamment personnalisables et d’outils intelligents (accès, navigation, visualisation,…) basés sur les  enrichissements de contenus et  la découverte dynamique de connaissances.
Cet axe s’intéresse en particulier aux très grands volumes d’informations complexes, hétérogènes, de nature multi -modale, -échelle, -dimension, -format, -…, issues de tout type de dispositif d’acquisition, du web, des réseaux de capteurs sans fil et notamment du stream computing (traitement en flux tendu des données). Il couvre également les approches innovantes de modélisation par les données, de fouille des données, de reconnaissance, d’interprétation etc. provenant notamment de dispositifs ubiquitaires de collecte d’informations fixes et mobiles qui sont « enfouis » et « omniprésents » toujours en plus grand nombre dans le monde réel (assistants personnels, téléphones cellulaires, traceurs GPS, caméras de vidéo-protection, réseaux RFID, etc.).

L’axe thématique 3 concerne les méthodes et outils permettant d’interagir, individuellement ou collectivement, avec les mondes d’information. Il traite ainsi d’interaction homme-machine, d’ergonomie sensorielle et cognitive, de capture et de rendu multi-sensoriels (visuel, sonore, haptique, …), de dialogue naturel, de systèmes interactifs apprenants. Les thématiques suivantes sont au cœur de la problématique traitée dans cet axe : la réalité virtuelle, mixte et augmentée, les systèmes immersifs et coopératifs, l’interaction au moyen d’objets tangibles, les interfaces tactiles, sonores, vocales, la visualisation et l’analyse visuelle d’information, la vision intelligente, les agents artificiels animés. Les situations d’interaction considérées sont variées (au bureau, à la maison, dans un lieu public, dans les transports, dans la rue, dans un musée, …) et peuvent faire appel à des dispositifs divers (ordinateur de bureau, tablettes, smartphones et autres dispositifs nomades, système immersif, suivi des mouvements, etc.).

Cet axe concerne l’interaction entre des systèmes artificiels (robots ou groupes de robots) et leur environnement physique, qui peut comprendre des opérateurs humains (coopératifs ou non). Il s’intéresse principalement à la dimension cognitive des systèmes robotisés. On se place du point de vue des systèmes artificiels, en cherchant à les doter de mécanismes de perception (détection, reconnaissance, classification, identification), d’interprétation de la situation, d’action et de collaboration leur permettant d’opérer de manière optimale dans un environnement complexe qui peut correspondre à des situations de la vie courante : une entreprise, un atelier de production, un domicile, un lieu public, etc. Des projets visant à l’intégration de fonctions de perception, d’interaction et de décision pour des dispositifs spécifiques sont également admis, notamment pour les aspects d’embarquabilité.

 

Ce thème transverse est consacré à l’analyse des usages des contenus numériques et des interactions et de la robotique sur un plan économique et sociétal, en particulier dans les domaines identifiés prioritairement dans la programmation 2011-2013 : éducation, création, santé, handicap, services aux citoyens, habitat, systèmes d’information d’entreprises et de collectivités. Il s’agit aussi de prendre en compte ces dimensions dans les recherches sur les contenus, interactions et robotique conduites dans le cadre des autres axes thématiques. La convergence numérique bouleverse l’ensemble de la chaîne des contenus : accroissement continu des volumes de données, diversification des modes d’accès, explosion des services, remise en question des droits numériques. Le numérique fait évoluer fortement les modèles économiques de la production, de l’édition, du partage et de la diffusion des contenus. Il questionne les problématiques de droits d’auteurs. Le rôle croissant du numérique dans les modes d’accès génère des traces d’usages multiples, soulevant de nombreuses questions de gestion, de partage et de protection des données personnelles. La maîtrise de ces évolutions ne peut être envisagée sous le seul éclairage des technologies et de leur progrès. Des recherches spécifiques et pluridisciplinaires doivent y être consacrées, s’appuyant notamment sur des compétences en sociologie, en économie, en marketing, en philosophie, en droit et en éthique.

Programmes "STIC"

  • INFRA (Infrastructures pour la société numérique)
  • INS (Ingénierie Numérique et Sécurité)
  • CONTINT (Contenus Numériques et Interactions)
  • MN (Modèles Numériques)
  • CHIST-ERA (Long-term CHallenges in Information and Communication Sciences and Technologies)