L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

Translate this page in english

Suivi bilanPortail des thématiques scientifiquesRecherches exploratoires et émergentesBLANCPrésentation synthétique du projet

  • Partager
Edition 2013 et antérieures

Sciences humaines et sociales : Développement humain et cognition, langage et communication (Blanc SHS 2) 2010 : projet LEAP

Apprentissage et Rehaussement dans la Perception Auditive

Mémoire et perception doivent être étroitement liées dans l'audition. En effet, la vie quotidienne nous oblige à détecter des changements subtils dans des environnements sonores complexes et temporellement discontinus ; par ailleurs, nous devons aussi pouvoir reconnaître des sources sonores telles que la voix d'un ami ou le moteur d'une voiture. On sait actuellement peu de choses sur le fonctionnement de la mémoire auditive et sa sensibilité à divers indices acoustiques pertinents pour la reconnaissance. En conséquence, notre compréhension de la perception auditive «naturelle« reste profondément lacunaire. Cette lacune est fortement dommageable sur le plan clinique puisque les sujets déficients auditifs se trouvent particulièrement handicapés dans des environnements sonores complexes.

Le projet vise à déterminer quelles formes de changement acoustique le système auditif est capable de «rehausser« à court terme, et comment les souvenirs auditifs se forment à plus long terme. Ces deux problèmes seront abordés avec l'hypothèse que, dans chaque cas, une mémoire implicite est recrutée. Notre approche sera d'abord psychophysique. Ensuite, nous étudierons les mécanismes du rehaussement et de la mémoire auditive en employant l'électro-encéphalographie. Nous évaluerons finalement l'impact des surdités cochléaires sur ces processus.

Les études psychophysiques de la mémoire sensorielle auditive sont actuellement rares, alors que pourtant la physiologie de l'audition a récemment mis à jour des faits importants qui semblent la concerner directement. Ainsi, on a récemment découvert une plasticité neuronale rapide non seulement au niveau du cortex auditif mais aussi en amont. Cependant, sa signification fonctionnelle reste incertaine. L'un des buts de notre projet est de renouveler les approches psychophysiques des phénomènes auditifs perceptivo-mnésiques en prenant en compte les récentes découvertes neurophysiologiques.

Le projet nous permet également de développer des travaux récents et potentiellement importants issus des deux équipes académiques partenaires. A Bordeaux, l'équipe de Laurent Demany a découvert qu'un sujet humain est capable de percevoir la relation fréquentielle de deux sons purs successifs même dans des conditions empêchant le premier son d'être perçu consciemment. Ceci suggère qu'une mémoire implicite permet d'appréhender automatiquement des changements sonores. Le projet permettra de mieux définir les changements perceptibles de cette façon. A Paris, l'équipe de Daniel Pressnitzer a mis en évidence, chez des auditeurs humains, une surprenante capacité à mémoriser des sons très complexes rapidement et durablement. Comme la mémorisation observée s'effectuait sans que les sujets y participent activement, un mécanisme implicite semble encore impliqué. Le nouveau paradigme expérimental mis en oeuvre dans cette recherche récente va maintenant permettre d'étudier les traits acoustiques cruciaux pour l'apprentissage des sons complexes.

Les avancées de notre projet sur le plan fondamental sont destinées à avoir une application sur le plan clinique. Le troisième partenaire du projet, Entendre SAS, est un réseau national d'audiologistes. Sous la supervision scientifique de Stéphane Garnier, ce partenariat offrira au projet les meilleures chances de bénéfices concrets pour les audiologistes et les personnes atteintes d'un handicap auditif.

Il est finalement à noter que la collaboration prévue entre les trois partenaires est parfaitement naturelle. Ceux-ci ont déjà collaboré dans le passé, malgré l'absence d'un soutien financier ad hoc. Les deux partenaires académiques ont déjà produit des publications communes (2 articles publiés en 2009, 2 autres en révision, 1 soumis). Le partenaire industriel a quant à lui collaboré, voici quelques années, avec l'une des deux équipes académiques, et il en a résulté 3 articles communs. Tout ceci donne à penser que le partenariat proposé ici sera aisé et fructueux.

PARTENAIRES

UMR CNRS 5227 CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE - DELEGATION REGIONALE AQUITAINE LIMOUSIN

APMN LPP Ecole Normale Supérieure

Entendre ENTENDRE SAS

Aide de l'ANR : 280 000 euros
Début et durée : octobre 2010 - 36 mois

 

Programme ANR : Sciences humaines et sociales : Développement humain et cognition, langage et communication (Blanc SHS 2) 2010

Référence projet : ANR-10-BLAN-1906

Coordinateur du projet :
Monsieur Daniel PRESSNITZER (Ecole Normale Supérieure)
Daniel.Pressnitzer@nullens.fr

 

Revenir à la page précédente

 

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.