L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

Translate this page in english

Suivi bilanPortail des thématiques scientifiquesRecherches exploratoires et émergentesBLANCPrésentation synthétique du projet

  • Partager
Edition 2013 et antérieures

Sciences humaines et sociales : Développement humain et cognition, langage et communication (Blanc SHS 2) 2010
Projet DynaMind

Une Perspective Dynamique sur les Processus Conscients et Inconscients

Le projet « DynaMind » a pour but l'exploration des mécanismes de la conscience, en adoptant un point de vue résolument dynamique.

La conscience est une propriété fondamentale de l'esprit humain, et parvenir à caractériser ce qui différencie les processus conscients des processus inconscients est un défi majeur en psychologie et en neurosciences cognitives. Pendant longtemps, ces questions sont restées relativement peu étudiées, notamment parce qu'une définition objective de ce qu'est la conscience paraissait difficile à formuler. Il s'agissait d'un sujet plus philosophique que scientifique où la subjectivité joue un rôle fondamental. Depuis une quinzaine d'année, la situation a complètement changé et la conscience est maintenant un domaine de recherches parfaitement légitime et des plus actifs. Cependant, l'immense majorité des travaux sur la conscience restent limitée par une approche statique: les stimuli sont la plupart du temps statiques. La dynamique des processus d'accès qui rendent l'information consciente n'est pas prise en compte. On n'étudie les mécanismes de la conscience qu'en fonction de l'information présente à un instant donné. Et enfin on se concentre sur le sujet adulte. Or, les processus conscients et inconscients ont des propriétés dynamiques fondamentales. Nous nous proposons d'étudier ces propriétés selon les quatre axes suivants:

1- La perception inconsciente: en situation écologique, nous percevons en permanence, de manière inconsciente, des séquences complexes de stimuli. Ces séquences engendrent des flux de traitement sans cesse changeant. Nous étudierons la dynamique de ces flux inconscients au moyen d'une technique oculométrique, la « présentation dépendant de la position du regard ». Cette technique nous permet, et pour la première fois, de présenter de manière subliminale des vidéos et des séquences de stimuli complexes.
2- L'introspection: toute étude de la conscience s'appuie en dernière instance sur l'accès que les sujets ont à leurs propres processus mentaux. Pourtant, l'étude précise des mécanismes d'accès est largement absente de la littérature contemporaine sur la conscience. Nous étudierons les processus d'accès grâce à de nouveaux paradigmes psychophysiques, qui nous permettent de mettre à jour les relations informationnelles et temporelles que ces processus d'accès ont avec les processus de premier niveau qu'ils traitent.
3- La perception consciente: la perception d'un percept conscient ne dépend pas seulement des stimuli à un instant précis; elle dépend aussi des interactions entre l'environnement à cet instant et l'expérience passée du sujet. Nous utiliserons le cadre de réflexion bayesien, afin de comprendre comment les attentes et la connaissance a priori conduisent à la construction d'un contenu perçu --- au besoin en « remplissant » l'information manquante en situations de conscience partielle.
4- Le développement de la conscience: nous étudierons le partage entre les processus conscients et inconscients chez les nourrissons et enfants avant l'acquisition du langage. Nous utiliserons pour cela à la fois de nouveaux paradigmes de mesure des seuils psychophysiques de visibilité, et l'EEG à haute densité. Nous aurons ainsi accès aux différences neurophysiologiques entre les processus conscients et inconscients. Nous chercherons notamment à savoir si la conscience dépend de la maturation des aires postérieure du cerveau (responsables des traitements sensoriels) ou si elle dépend d'aires préfrontales antérieures qui sous-tendent l'attention et les processus exécutifs.

Notre projet s'appuie sur une vaste littérature consacrée aux propriétés des traitements conscients et inconscients. Il est novateur tant d'un point de vue méthodologique que théorique. De plus, il attaque pour la première fois la question de la conscience d'un point de vue développemental.

PARTENAIRES

LSCP Ecole Normale Supérieure

Aide de l'ANR : 250 000 euros
Début et durée : octobre 2010 - 36 mois

 

Programme ANR : Sciences humaines et sociales : Développement humain et cognition, langage et communication (Blanc SHS 2) 2010

Référence projet : ANR-10-BLAN-1902

Coordinateur du projet :
Sid KOUIDER (Ecole Normale Supérieure)
sid.kouider@nullgmail.com

 

Revenir à la page précédente

 

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.