L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

Translate this page in english

Suivi bilanPortail des thématiques scientifiquesIngénierie, procédés, sécuritéConcepts systèmes et outils pour la sécurité globale

  • Partager
Edition 2013 et antérieures

Introduction

L'Agence Nationale de la Recherche lance l’édition 2013 du programme "Concepts, Systèmes et Outils pour la Sécurité Globale" en partenariat avec la Direction Générale de l'Armement (DGA) et le Secrétariat Général de la Défense et de la Sécurité Nationale (SGDSN).


Le présent appel à projets vise à susciter une recherche scientifique et technologique de haut niveau, et de faire avancer la connaissance sur un domaine par nature transverse et pluridisciplinaire, qui recouvre, entre autres, des travaux de nature collaborative nécessitant la participation des sciences humaines et sociales.

Selon le périmètre de la sécurité globale, CSOSG 2013 aura deux principaux objectifs. Tout d’abord, le programme vise à trouver des projets de qualité qui répondent à des priorités nationales. Le second objectif consiste à préparer le programme Horizon 2020 qui, bien qu’il s’inscrive dans la continuité du 7ème PCRD/PERS, verra l’émergence de nouvelles thématiques.

Enfin, suite au succès des exercices 2010 et 2012, un axe thématique transverse est de nouveau proposé cette année, sous le nouvel intitulé « Recherche de rupture en sécurité », pour mieux énoncer ses objectifs. Cet axe vise en effet à favoriser des propositions de sujets orientés vers le long terme, susceptibles de présenter un fort niveau d’innovation et de rupture.

Cet appel à projets est ouvert à des projets de recherche partenariale. Cependant, les projets relevant uniquement des sciences humaines et sociales et de l'axe « Recherche de rupture en sécurité » pourront être proposés en mobilisant seulement des organismes de recherche.

Contexte et objectifs du programme

Contexte

La sécurité globale peut être définie comme la capacité d’assurer, à une collectivité donnée et à ses membres, un niveau suffisant de prévention et de protection contre les risques et les menaces de toutes natures et de tous impacts, d’où qu’ils viennent, dans des conditions qui favorisent le développement sans rupture de la vie, des activités collectives et individuelles. Cette définition recouvre, de fait, les différentes composantes suivantes : sécurité économique, sécurité sanitaire, sécurité informatique et numérique (données, réseaux…), sécurité du territoire, aérienne et maritime, sécurité civile…
Cette approche globale et d’ensemble de la sécurité des biens et des personnes, dans un espace de liberté et de justice, fait l’objet de la stratégie européenne de sécurité . La Commission européenne a proposé en 2012 sa vision sur une politique industrielle de la sécurité sur la base de ces enjeux . Du point de vue de la recherche en Sécurité, le volet sécurité (PERS) du programme cadre de recherche de l’U.E. (7ème PCRD, 2007-2013), a permis de financer plus de 200 projets . La Sécurité sera un des grands défis sociétaux qui sera abordé dans le futur programme de recherche et d’innovation européen Horizon 2020 en préparation.
En France, le prochain Livre Blanc sur la Défense et la Sécurité Nationale , définira la stratégie et les principales priorités de l’Etat en matière de sécurité nationale pour les prochaines années.
Depuis 2006, le programme « Concepts, Systèmes et Outils pour la Sécurité Globale » a permis de couvrir, à travers le financement de 91 projets, tout ou partie des priorités de recherche en sécurité établies et validées par la coordination interministérielle . Depuis 2009, un accord avec le programme de recherche en sécurité allemand « Research for civil security » du BMBF , a permis de financer des projets communs, comme lors de l’édition CSOSG 2011 avec 10 projets réunissant 70 partenaires français et allemands. Un futur appel à projets du programme sécurité de l’ANR pourrait de nouveau faire l’objet d’une ouverture mutuelle avec le programme national allemand. De plus, un Atelier de Réflexion Prospective sur une cartographie des acteurs, des projets et des capacités franco-allemands dans le domaine de la recherche en sécurité (MAPPS - "Franco-German MApping of Projects, Players and capabilities in civil Security research") a débuté en janvier 2013, pour une durée de 2 ans.


Objectifs

La recherche en sécurité globale vise à faire émerger des solutions appliquées mais aussi applicables, tant du point de vue de l’éthique, de l’acceptabilité des systèmes et du respect de la vie privée, que de leur efficacité pratique et économique. Pour ce faire, elle doit favoriser les approches systémiques, transverses et pluridisciplinaires en associant des partenaires industriels, académiques ainsi que les acteurs de la sécurité, qu’ils soient privés ou publics (prescripteurs et/ou opérateurs).
Cette recherche doit pouvoir notamment contribuer à l’émergence d’une filière industrielle des solutions de sécurité, porteuse de compétitivité et d’emplois pour notre pays.


Ce programme cible un certain nombre de fonctions spécifiques ou capacités, sous-ensembles des missions suivantes, qui constituent donc le périmètre de la sécurité couvert  :

  • la protection du citoyen qui recouvre notamment la lutte contre le terrorisme et la criminalité ;
  • la protection des infrastructures et services critiques (surtout en milieu urbain), et des réseaux (transport, énergie, informatique…) et leurs interconnexions ;
  • la gestion de crise, quelle que soit son origine (malveillance, catastrophe d’origine naturelle ou accidentelle) et la résilience, et cela, lors des phases de préparation, de planification, de secours, jusqu’à la réparation ;
  • la lutte contre la cybercriminalité.

Une des clefs de succès de la recherche en sécurité réside dans sa nature pluridisciplinaire, tant l’interdépendance entre les technologies, les modes d’organisation et l’Homme conditionnent l’efficacité de tout système de sécurité. Cette recherche fait appel aux sciences physiques et à la chimie, aux sciences de la vie, aux sciences de l’ingénieur, mathématiques, à l’informatique et aux sciences humaines et sociales (ou « SHS » : sociologie, ethnologie, anthropologie, gestion, économie, droit, psychologie, ergonomie…).
Sur le plan international et communautaire, le programme vise à préparer et promouvoir des équipes françaises en anticipant sur les outils et axes thématiques des programmes de recherche de la Commission européenne. La coopération franco-allemande en matière de sécurité reste également un objectif majeur, comme cela a pu être rappelé fin 2011 lors du 4ème forum franco-allemand de la recherche. Si comme en 2012, l’édition 2013 de CSOSG ne prévoit pas une ouverture mutuelle des deux programmes nationaux, des travaux communs sont néanmoins prévus à partir de 2013 (cf. ARP MAPPS lancé en 2013).

Contacts scientifiques

Responsable de programme

Xavier Dramard

Tel : 01 78 09  80 52

xavier.dramard@nullagencerecherche.fr

Chargée de mission scientifique

Karine Delmouly

Tel : 01 73 54 82 38

karine.delmouly@nullagencerecherche.fr

Dernier appel à projets du programme

Concepts, Systèmes et Outils pour la Sécurité Globale : CSOSG 2013.

Concepts, systèmes et outils pour la sécurité globale

Programmes "Ingéniérie, procédés, sécurité"

  • ASTRID : Accompagnement Spécifique des Travaux de Recherches et d’Innovation Défense
  • ASTRID-Maturation : Accompagnement Spécifique des Travaux de Recherches et d’Innovation Défense : Maturation et valorisation
  • CD2I : Chimie Durable – Industries - Innovation
  • CSOSG : Concepts, Systèmes et Outils pour la Sécurité Globale
  • M-era.net : Materials ERANET
  • MatetPro : Matériaux et procédés pour des produits performants
  • P2N : Nanotechnologies et nanosystèmes