L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

Suivi bilanEditions 2013 et antérieuresEnvironnement et Ressources BiologiquesCESA

Edition 2013 et antérieures / Archives

Cette rubrique n'est plus actualisée. Pour connaître notre offre de financement, consultez la rubrique "Financer votre projet".

Contaminants et Environnements : Métrologie, Santé, Adaptabilité, Comportements et Usages (CESA) 2011
Projet HEPATOCHLOR

Impact du chlordécone sur l’hépatite chronique active

Les maladies infectieuses et la santé environnementale ont été des disciplines étroitement liées en santé publique pendant longtemps, mais depuis plusieurs décennies, ces deux domaines ont divergé dans de nombreux pays où ces champs sont actuellement traités comme des entités distinctes. Aujourd'hui, le domaine de la recherche sur l’interaction des agents pathogènes et des agents toxiques qui peuvent augmenter les risques et la gravité des maladies est relativement pauvre tandis que des centaines de millions de personnes dans le monde développent des maladies chroniques d'origine infectieuse, qui se déroulent sur 20 à 30 ans de vie et ces personnes pendant ce temps sont co-exposés à des agents chimiques environnementaux.

C'est le cas de l'exposition aux virus de l'hépatite (VHC et VHB) et aux pesticides utilisés dans l'agriculture comme le chlordécone. En effet, le chlordécone est un pesticide utilisé dans les Antilles françaises dans les plantations de bananes. Son utilisation, de 1973 à 1993, a entraîné une pollution substantielle et permanente des sols et une contamination de l'eau, des plantes et des denrées alimentaires.

Les personnes de ces régions continuent d'être exposées à ce produit chimique comme en témoigne la présence du chlordécone dans le sang de cette population. Une des caractéristiques du chlordécone est de s’accumuler principalement dans le foie. En outre, le chlordécone n'est pas un agent hépatoxique mais présente la propriété remarquable à des doses non toxiques et sur des périodes de quelques jours, de fortement potentialiser, jusqu'à 6700 %, l'action délétère d’autres agents hépatotoxiques, comme cela a été démontré chez les rongeurs. Par ailleurs, dans les Antilles françaises, le pourcentage de personnes infectées par le virus de l'hépatite B est au moins trois fois plus élevé aux Antilles françaises qu'en France métropolitaine et est la première cause de carcinome hépatocellulaire dans cette population. Notre projet vise donc à évaluer l'impact de l'exposition au chlordécone sur le développement d'une hépatite chronique active et une fibrose hépatique. Notre projet comprend une étude épidémiologique approfondie, une étude expérimentale chez les souris et le développement de méthodes novatrices permettant de localiser, de caractériser et de quantifier le chlordécone mais aussi d'identifier ses partenaires protéiques dans le foie par imagerie en spectrométrie de masse MALDI. Concernant l'étude épidémiologique, l'objectif est de savoir si la co-exposition de chlordécone peut favorise l'évolution de l'hépatite chronique active vers une cirrhose. Cette étude comprend deux parties: 1) identification complète des cas d’hépatites chroniques actives en Guadeloupe suite à une hépatite C ou B ou à l'alcool, 2) comparaison de l'exposition au chlordécone entre patients avec et sans fibrose hépatique. L’exposition de chlordécone sera évaluée par mesure de la concentration de chlordécone dans le sang. Pour les études expérimentales chez la souris, nous développerons deux modèles de souris de fibrose hépatique: 1) par des traitements répétés de tétrachlorure de carbone, et 2) par la consommation quotidienne excessive d'alcool. Toutes les souris seront traitées par l'agent induisant la fibrose et co-exposées ou non au chlordécone. Nous entreprendrons une analyse quantitative de la fibrose hépatique, en partie par la technique de génération de seconde harmonie et par la mesure des cytokines inflammatoires. Enfin, les foies des modèles murins (chlordécone + agents hépatotoxiques induisant la fibrose hépatique) serviront comme support pour développer une méthode novatrice de localisation au niveau cellulaire du chlordécone présent dans le foie en imagerie par spectrométrie de masse MALDI. Ainsi, ce projet global permettra une meilleure compréhension des phénomènes de fibrose hépatique lors de la co-exposition du chlordécone et d’agents hépatotoxiques induisant une hépatite chronique.

Partenaires

INSERM U625 INSTITUT NATIONAL DE LA SANTE ET DE LA RECHERCHE MEDICALE - DELEGATION REGIONALE GRAND OUEST

Plate forme Biogenouest - IRSET-Inserm U625 INSTITUT NATIONAL DE LA SANTE ET DE LA RECHERCHE MEDICALE - DELEGATION REGIONALE GRAND OUEST

U625 INSTITUT NATIONAL DE LA SANTE ET DE LA RECHERCHE MEDICALE - DELEGATION REGIONALE GRAND OUEST

Aide de l'ANR 550 000 euros
Début et durée du projet scientifique janvier 2012 - 48 mois

 

Programme ANR : Contaminants et Environnements : Métrologie, Santé, Adaptabilité, Comportements et Usages (CESA) 2011

Référence projet : ANR-11-CESA-0017

Coordinateur du projet :
Monsieur Michel SAMSON (INSTITUT NATIONAL DE LA SANTE ET DE LA RECHERCHE MEDICALE - DELEGATION REGIONALE GRAND OUEST)
michel.samson@nulluniv-rennes1.fr

 

Revenir à la page précédente

 

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

L'Environnement à l'ANR

Programmes actifs "Environnement et Ressources Biologiques"

Plan d'action 2016