L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

Translate this page in english

Suivi bilanPortail des thématiques scientifiquesÉnergie DurableVBD

  • Partager
Edition 2013 et antérieures

Le programme Villes et Bâtiments Durables (VBD) est centré sur la durabilité du cadre et des lieux de la vie quotidienne, depuis l’échelle du bâtiment jusqu’à la grande région urbaine. Il concerne les modalités de prise en compte d’évolutions structurelles : phénomènes de concentration urbaine et de métropolisation de la croissance, raréfaction à terme des ressources pétrolières et minérales, impacts environnementaux des activités urbaines et des constructions, dont les émissions de gaz à effet de serre. Il doit aussi se confronter à de fortes incertitudes, qui portent notamment sur les impacts du changement climatique, sur les effets du vieillissement démographique et sur les capacités d’investissement et de financement des collectivités territoriales.

Il s’agit de renforcer des dynamiques de recherche autour d’objectifs partagés (efficacité énergétique, minimisation des nuisances environnementales, intégration des énergies renouvelables, amélioration du cadre de vie…) et d’approches similaires (rôle de la modélisation et de la mesure dans la compréhension des phénomènes, transdisciplinarité, approches systèmes ou intégratives…), en permettant de travailler aux différentes échelles spatiales et aux interfaces entre ces échelles.

 Programme VBD

Ce programme vise à explorer la capacité des villes et des bâtiments à muter et à préciser les leviers de changement pour transformer ce qui est aujourd’hui un fardeau environnemental en un atout, tout en assurant la viabilité économique et la cohésion sociale.

Face à la multiplication des initiatives (principalement locales, mais qui peuvent trouver des relais nationaux, avec les concours éco-quartiers, éco-cités du MEDDTL/CDC, avec les bâtiments démonstrateurs du PREBAT financés par l’ADEME…) sur ces sujets, qui dépassent largement la R&D, ce programme doit jouer un triple rôle :

  • Un rôle de garde-fou, en permettant d’engager des travaux de recherche systémiques, de consolidation et d’approfondissement des connaissances, d’analyse et d’évaluation, concernant les interactions entre efficacité énergétique, impacts environnementaux et qualité d’usage (confort, qualité de l’air, bruit…), aux différentes échelles territoriales (bâtiment, quartier, ville, région urbain)
  • Un rôle d’accélérateur, par le développement de solutions intégrant des avancées technologiques pour permettre aux professionnels de répondre plus rapidement les objectifs et demandes des politiques publiques
  • Un rôle de catalyseur de « ruptures », par l’étude de nouveaux modes constructifs, de nouveaux dispositifs pour la gestion de l’énergie ou la réduction des impacts environnementaux, de services innovants qui permettront de faire un saut par rapport à la gestion et au fonctionnement traditionnels

En termes de structuration de la recherche, ce programme se donne comme objectifs techniques :

  • de renforcer les dynamiques de recherche (et notamment les approches systémiques, multidimensionnelles) initiées dans le programme Villes durables
  • de conforter la construction de communautés scientifiques autour de projets structurants sur l’efficacité énergétique des bâtiments
  • d’attirer des chercheurs ayant développé des compétences dans d’autres domaines
  • de permettre l’émergence de projets innovants aux interfaces : entre échelles spatiales, entre disciplines scientifiques, et entre objectifs du développement durable
  • de développer des approches « solutions » (intégrant technologies, méthodologies et/ou services) pour répondre aux enjeux du bâtiment et de la ville durables
  • d’établir des partenariats d’instituts de recherche publique avec les entreprises des secteurs concernés (BTP, réseaux, services urbains…) et renforcer la R&D de ces entreprises

Enfin, il s'agit d'accompagner par des travaux de recherche les futurs démonstrateurs de recherche de l’ADEME dans les domaines du bâtiment et des îlots à énergie positive et à faible impact carbone et de la mobilité urbaine durable.

Le programme VBD est organisé en quatre axes thématiques :

 Contact

Responsable de programme ANR :
Pascal Bain
Tél : 01 78 09 80 43
pascal.bain@nullagencerecherche.fr

Chargée de mission scientifique
Laure Mirman
Tél : 01 78 09 80 65
laure.mirman@nullagencerecherche.fr

Appel à projets

AAP Villes et Bâtiments Durables (VBD) 2013

Articulation avec d’autres programmes actuels

Certains sujets concernant les villes ou les constructions mais les dépassant sont aussi présents dans d’autres programmes de l’ANR. C’est pourquoi ce programme ne vise pas le développement des "briques technologiques élémentaires" pour la production et la gestion de l’énergie, qui sont traitées par d’autres programmes (PROGELEC pour la production renouvelable et la gestion de l’électricité, SEED pour le développement des équipements climatiques, Bio-ME pour la production d’énergie à partir de déchets organiques notamment) ni pour la surveillance et la protection de l’environnement (programme ECO-TS).

En revanche, il s’intéresse aux problématiques de l’optimisation des assemblages et des interactions entre ces briques technologiques. Il ne traite pas non plus des technologies pour la gestion des systèmes de transport, qui relèvent du programme TDM, mais s’intéresse aux questions de mobilité urbaine en lien avec l’organisation territoriale des activités et des équipements. Enfin, le programme transversal de l’ANR Sociétés innovantes, lancé en 2010, est particulièrement consacré aux recherches globales portant sur l’analyse des modes de vie et la gouvernance durable.

Relation avec les programmes antérieurs de l'ANR

Ce programme vise à consolider et à rapprocher deux dynamiques initiées lors du cycle 2008-2010 de programmation de l’ANR :

  • d’une part, des travaux de recherche plutôt techniques, centrés sur l’amélioration de l’efficacité énergétique des bâtiments, financés dès 2005 dans le cadre du programme PREBAT puis dans la partie bâtiment du programme HABISOL.
  • d’autre part, des approches pluridisciplinaires et systémiques du développement durable à plus grande échelle, intégrant des partenariats avec des équipes de SHS, depuis l’îlot jusqu’à la région, initiées par le programme Villes durables à partir de 2008