L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

Translate this page in english

Suivi bilanEditions 2013 et antérieuresRecherches exploratoires et émergentesBlanc InternationalFiche projet

Edition 2013 et antérieures / Archives

Cette rubrique n'est plus actualisée. Pour connaître notre offre de financement, consultez la rubrique "Financer votre projet".

Blanc international - Sciences de l'information, de la matière et de l'ingénierie : Sciences de l'ingénierie, matériaux, procédés, énergie (Blanc Inter SIMI 9) 2010
Projet MINAFC

Céramiques Nanostructurées de Ferrites pour Hyperfréquences : de la Recherche Fondamentale vers les Dispositifs Intégrés.

MINAFC regroupe 5 équipes de recherche impliquées aussi bien dans la préparation de nanopoudres magnétiques que leur consolidation sous forme de céramiques nanostructurées, leur caractérisation et l'étude de leurs propriétés magnétiques avec un intérêt particulier pour leurs applications en hyperfréquences. Les principaux objectifs de ce projet se déclinent en recherche fondamentale et appliquée pour étendre les connaissances actuelles sur les matériaux magnétiques granulaires au cas des matériaux nanocristallins, pour concevoir à terme de nouveaux dispositifs électromagnétiques. Notre choix s’est porté sur les ferrites comme céramiques magnétiques modèles. En raison de leur richesse chimique et structurale, Ils ont longtemps été utilisés comme supports pour l’enregistrement magnétique, inductances haute fréquence, absorbeurs micro-ondes, antennes et dans pratiquement tous les systèmes de communication. Les ferrites spinelles et grenat sont utilisés dans la gamme de fréquences allant de plusieurs centaines de MHz à plusieurs GHz et les hexaferrites dans la gamme des GHz. Si des avancées techniques ont été atteintes dans la fabrication de nanoparticles, leur consolidation en maintenant la taille des grains à quelques nanomètres reste un véritable challenge et devrait ouvrir un large champ d’application dans le domaine du magnétisme en général et des hyperfréquences en particulier. Le frittage par Spark Plasma Sintering (SPS) est une technique prometteuse, comme en témoignent les résultats préliminaires obtenus par une collaboration antérieure entre les partenaires 1 (France) et 4 (Mexique). Elle offre l’avantage de réduire considérablement les temps et les températures de frittage. Elle sera particulièrement utilisée pendant le projet.
Le consortium franco-mexicain proposé dans le cadre de ce projet offre de réelles chances de réussite. Deux groupes de chimistes, le laboratoire ITODYS qui a développé une méthode originale de synthèse par chimie douce de nanoparticules de taille et de forme contrôlées (Partenaire 1) et le laboratoire AAM qui a une expertise dans l'élaboration de nanoparticules par mécanosynthèse (Partenaire 5) ; Deux groupes spécialisés dans l'étude et les applications des matériaux magnétiques, les laboratoires SATIE (Partenaire 3) et IRM (Partenaire 4) et un groupe ayant une expertise dans l'analyse des structures magnétiques par spectroscopie Mössbauer et leur étude théorique, le laboratoire LPEC de l’Université du Maine Le Mans (Partenaire 2).
Il est important de noter que les propriétés générales des nanomatériaux sont extrêmement différentes de celles de leurs équivalents massifs. Cela est essentiellement dû au fait que la surface des nanoparticules (ou les interfaces entre les nanocristaux) devient prépondérante. La forte concentration de défauts dans ce type de zone et l’interruption de la liaison chimique affectent grandement les propriétés magnétique de ces objets. Les interactions magnétiques entre les particules ou les cristaux (qui dépendent de manière complexe des distances moyennes, de la possibilité de former des clusters, de la nature des joints de grains, etc), ont pour conséquence une modification complète des propriétés magnétiques macroscopiques. Cette particularité des nanomatériaux sera étudiée dans le cadre de ce projet, car elle pourrait générer de nouveaux comportements magnétiques avec des applications technologiques originales ou optimisées. Enfin, les études magnétiques, théoriques couplées aux mesures expérimentales réalisées sur toutes les nanostructures élaborées, permettront de mieux cerner ces comportements. En fonction des résultats obtenus des dispositifs micro-ondes, incluant ces nanomatériaux, seront envisagés, voire fabriqués.

Partenaires

AAM ACADEMICA AREA DE MATERIALS PARTICULATE MATERIALS GROUP

LPEC CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE - DELEGATION REGIONALE BRETAGNE ET PAYS- DE-LA-LOIRE

ITODYS CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE - DELEGATION REGIONALE ILE-DE-FRANCE SECTEUR EST

SATIE CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE - DELEGATION REGIONALE ILE-DE-FRANCE SECTEUR EST

IRM INSTITUTO DE INVESTIGACIONES IN MATERIALES INSTITUT OF RESEARCH ON MATERIALS MEXICO

U-PARIS7 UNIVERSITE PARIS 7

Aide de l'ANR 286 700 euros
Début et durée du projet scientifique - 36 mois

 

Programme ANR : Blanc international - Sciences de l'information, de la matière et de l'ingénierie : Sciences de l'ingénierie, matériaux, procédés, énergie (Blanc Inter SIMI 9) 2010

Référence projet : ANR-10-INTB-0907

Coordinateur du projet :
ammar-merah souad (CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE - DELEGATION REGIONALE ILE-DE-FRANCE SECTEUR EST)
ammarmer@nulluniv-paris-diderot.it

 

Revenir à la page précédente

 

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.