L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

Suivi bilanEditions 2013 et antérieuresRecherches exploratoires et émergentesBLANCPrésentation synthétique du projet

Edition 2013 et antérieures / Archives

Cette rubrique n'est plus actualisée. Pour connaître notre offre de financement, consultez la rubrique "Financer votre projet".

Blanc - SHS 1 - Sociétés, espaces, organisations et marchés (Blanc SHS 1)
Edition 2012


COLOSTRUM


L'alimentation pré-lactée (don et consommation néonatale du colostrum) : pratiques, représentations et enjeux de santé publique.

L’alimentation pré-lactée (don et consommation néonatale du colostrum) : pratiques, représentations et enjeux de santé publique
Ce projet de recherche comprend 2 volets :
- Le volet anthropologique vise à documenter les pratiques et les représentations relatives à la consommation néonatale du colostrum dans 7 pays différents (Allemagne, Bolivie, Burkina Faso, Brésil, Cambodge, France, Maroc) correspondant à des contextes culturels contrastés.
- Le volet psychobiologique et biologique s’attache à 2 aspects particuliers du colostrum. 1/ses propriétés sensorielles et fonctionnelles. 2/ Test de son potentiel immunologique.

Spécificité et objectifs
Dans son ensemble, la spécificité du projet consiste : i) à être le premier, au niveau international, entièrement consacré à la toute première phase de l’allaitement : le don du colostrum à l’enfant et sa consommation par le nouveau-né ; ii) à rechercher les variables sociales et culturelles susceptibles d’expliquer la consommation ou la non-consommation de colostrum dans les 7 pays choisis ; iii) à en tirer un savoir anthropologique et bio-culturel sur la perception de cette substance organique ; iv) à mettre en regard ce savoir avec la recherche, sur le plan biologique, des bénéfices du colostrum dans le domaine de la prévention des maladies allergiques ; v) à en dégager des enseignements qui devraient être utiles aux politiques de santé publique et d’éducation menées dans les pays qui font l’objet de l’enquête. Les résultats attendus pourraient notamment aider à augmenter la fréquence de consommation néonatale du colostrum, dont les effets positifs pour la santé de l’enfant et de la mère sont largement documentés.

Méthodes
- Le volet anthropologique : La recherche court sur 48 mois et comprend 4 phases (P1-P4). P1/ (6 mois) conception et traduction en allemand, anglais, arabe, berbère, espagnol, khmer, mooré, portugais a/ de 2 questionnaires (l’un destiné aux mères, l’autre au personnel soignant) qui seront utilisés dans les 10 maternités choisies pour l’enquête dans chacun des pays, b/ d’un guide d’enquête et d’entretien (désormais : GEE) spécifique à la consommation du C à l’usage des différents terrains couverts par cette recherche. P2/ (24 mois selon un rythme pouvant varier d’un pays à l’autre) Enquête proprement dite, qui sera menée selon deux modalités et en deux temps (enquêtes par questionnaire et enquêtes ethnographiques), à l’aide des documents élaborés lors de phase 1 : a/ Passation des questionnaires dans les maternités de Augsburg (Allemagne), Cochabamba (Bolivie), Fès et milieu saharien (Maroc), Nice (France), Ouagadougou (Burkina Faso), Pelotas (Brésil) et Phnom Penh (Cambodge) ; b/ Enquêtes ethnographiques (observation et entretiens), avec accès aux informateurs par l’intermédiaire des mères qui auront été soumises au questionnaire et à qui l’on aura demandé leur consentement. P3/ (12 mois) traitement des données et analyse des résultats. P4/ (6 mois) restitution et valorisation des résultats.
- Le volet psychobiologique et biologique : méthodes expérimentales.

Résultats

1/ satisfaire deux attentes interdépendantes : i) une meilleure connaissance des variables culturelles et sociales qui jouent un rôle dans le don et la consommation néonatale du colostrum, pratique infiniment moins documentée que l’allaitement post-colostral ; ii) une meilleure compréhension de la spécificité du colostrum au niveau sensoriel et au niveau immunologique.
2/ la constitution d’une base de données anthropologiques et biologiques sur le colostrum et sa consommation.
3/ un apport théorique dans le domaine de l’anthropologie des substances et de l’anthropologie sensorielle.
Enjeux en termes de santé publique :
1/ contribuer à l’amélioration des politiques de santé publique visant à promouvoir la consommation du colostrum, extrêmement bénéfique pour le développement de l’enfant.
2/ Améliorer la compétence anthropologique des professionnels de la santé en charge des femmes enceintes, des nouveau-nés, des programmes d’éducation alimentaire et d’éducation à la santé.
3/ Contribuer à une plus grande acceptation des pratiques du don du colostrum et d’allaitement en milieu professionnel.
4/ Apporter des éléments scientifiques, anthropologiques et biologiques, pour favoriser la mise en œuvre de programmes tels que le World Health Organization/United Nations Children's Fund Ten Steps to successful breastfeeding et contribuer à une plus grande efficacité des messages de santé publique dans ce domaine.
5/ In fine, l’ensemble des connaissances anthropologiques, biologiques et psychobio-logiques acquises au cours de cette recherche et leur restitution auprès des populations concernées par l’enquête devraient contribuer à accroître la fréquence de don et de consommation néonatale du colostrum, dont les effets positifs pour la santé de l’enfant et de la mère sont déjà largement documentés pour la prévention des maladies infectieuses.

Perspectives

Prolongation éventuelle du projet dans le cadre de H2020 (Pilier «Défis sociétaux«.

Productions scientifiques et brevets


Partenaires

CANTHEL Centre d'Anthropologie Culturelle

Université Sidi Mohamed Ben Abdellah Centre de recherche et d'études psychologiques et sociologiques

CNRS - CSGA Centre des Sciences du Goût et de l'Alimentation (UMR 6265 CNRS-Université de Bourgogne-INRA)

CHU Centre Hospitalier Universitaire Hassan II de Fès

CISO Centro de Investigaciones Sociologicas

Université de Augsburg Environmental Science Center

INSS Institut des Sciences des Sociétés du Centre National de la Recherche Scientifique et Technologique de Ouagadougou

Universität Frankfurt Institut für Ethnologie

Université Fédérale de Pelotas Instituto de Ciencias Humanas

LAPCOS Laboratoire d'Anthropologie et de Psychologie Cognitives et Sociales

CNRS DR12 - MMSH Maison méditérranéenne des sciences de l'homme - Maison Méditerranéenne de Sciences de l'Homme (USR 3125 CNRS-Université de Provence)

Maternité Maternité de l'hôpital Calmette Phnom Penh

UNS Tolérance Immunitaire

Aide de l'ANR 312 759 euros
Début et durée du projet scientifique janvier 2013 - 36 mois

Résumé de soumission

Ce projet de recherche sur le don et la consommation néonatale du colostrum (C) s’inscrit dans le vaste champ des recherches interdisciplinaires sur les pratiques d’allaitement maternel. Il comprend 2 volets complémentaires : i)anthropologique, ii)biologique et psychobiologique.
- Le volet anthropologique vise à documenter les pratiques et les représentations relatives à la consommation néonatale du C - bien moins connues que celles relatives à l’allaitement -, dans 7 pays différents (Allemagne, Bolivie, Burkina Faso, Brésil, Cambodge, France, Maroc) correspondant à des contextes sociaux et culturels contrastés. La recherche court sur 36 mois et comprend 4 phases (P1-P4). P1/ (6 mois) : conception et traduction en allemand, anglais, arabe, berbère, espagnol, khmer, mooré, portugais a/ de 2 questionnaires (l’un destiné aux mères, l’autre au personnel soignant) qui seront utilisés dans les 10 maternités cibles, b/ d’un guide d’enquête et d’entretien spécifique à la consommation du C à l’usage des différents terrains couverts par cette recherche. P2/ (18 mois selon un rythme pouvant varier d’un pays à l’autre) : Enquête proprement dite, menée selon 2 modalités et en 2 temps (enquêtes par questionnaire et enquêtes ethnographiques), à l’aide des documents élaborés lors de phase 1 : a/ (2 mois) Passation des questionnaires dans les maternités de Augsburg (Allemagne), Cochabamba (Bolivie), Fès et milieu saharien (Maroc), Nice (France), Ouagadougou (Burkina Faso), Pelotas (Brésil) et Phnom Penh (Cambodge) ; b/ (4 mois) Enquêtes ethnographiques (observation et entretiens), avec accès aux informateurs par l’intermédiaire des mères qui auront été soumises au questionnaire et à qui l’on aura demandé leur consentement. P3/ (6 mois) traitement des données et analyse des résultats. P4/ (6 mois) restitution et valorisation des résultats.
- Le volet psychobiologique et biologique s’attache à 2 aspects particuliers du C. 1/ses propriétés sensorielles et fonctionnelles (pour des adultes, parents ou non, et pour des nouveau-nés), propriétés largement méconnues à ce jour. On cherchera ensuite à déterminer dans quelle mesure les descripteurs sensoriels du C (des indicateurs des propriétés perçues) recueillis sur le terrain par les anthropologues sont congruents avec ces propriétés. Cette partie de la recherche est prise en charge par l’équipe d’Éthologie du Centre des Sciences du Goût et de l’Alimentation (UMR 6265). 2/ Test par l’EA Tolérance immunitaire de l’Hôpital L’Archet (Nice) du potentiel immunologique du C et de son effet sur la prévention des allergies, diverses expériences (effet du C sur le développement d’asthme et allergie alimentaire ; effet du transfert d’anticorps anti-allergène par le C sur le développement d’asthme et allergie alimentaire ; effet du transfert d’allergène respiratoire par le C sur le développement d’asthme et allergie alimentaire) seront menées sur des souriceaux.
Dans son ensemble, la spécificité du projet consiste : i) à être le 1er au niveau international entièrement consacré à la toute première phase de l’allaitement : le don du C à l’enfant et sa consommation par le nouveau-né ; ii) à rechercher les variables sociales et culturelles susceptibles d’expliquer la consommation ou la non-consommation de C dans les 7 pays choisis ; iii) à en tirer un savoir anthropologique et bio-culturel sur la perception de cette substance organique ; iv) à mettre en regard ce savoir avec la recherche, sur le plan biologique, des bénéfices du C dans le domaine de la prévention des maladies allergiques ; v) à en dégager des enseignements qui devraient être utiles aux politiques de santé publique et d’éducation menées dans les pays qui font l’objet de l’enquête. Les résultats attendus pourraient notamment aider à augmenter la fréquence de consommation néonatale du C, dont les effets positifs pour la santé de l’enfant et de la mère sont largement documentés.

 

Programme ANR : Blanc - SHS 1 - Sociétés, espaces, organisations et marchés (Blanc SHS 1) 2012

Référence projet : ANR-12-BSH1-0008

Coordinateur du projet :
Monsieur Joël CANDAU (Laboratoire d'Anthropologie et de Psychologie Cognitives et Sociales)
candau@nullunice.fr

Site internet du projet : http://colostrum.hypotheses.org/

 

Revenir à la page précédente

 

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.