L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

Suivi bilanEditions 2013 et antérieuresIngénierie, procédés, sécuritéNanotechnologies et nanosystèmesDétail des projets financés P2N

Edition 2013 et antérieures / Archives

Cette rubrique n'est plus actualisée. Pour connaître notre offre de financement, consultez la rubrique "Financer votre projet".

Nanotechnologies et Nanosystèmes (P2N) 2011
Projet MOON

Optimisation de la croissance par MOCVD/ALD d' oxyde nanostructuré pour la conversion de l'énergie solaire par le couplage entre la modélisation et l'analyse in situ par le rayonnement synchrotron et par des méthodes optiques

Notre projet vise à améliorer la connaissance fondamentale des processus de nucléation de nanofils et de couches minces nanocristallines à base d’oxyde, ce qui devrait mener à une rupture technologique en particulier dans le domaine des matériaux pour l’énergie et plus précisément pour la conversion de l'énergie solaire. L’objectif est d’étudier in situ et en temps réel l’interaction substrat-gaz, les mécanismes de nucléation , la transition vers le régime de croissance à l’équilibre, la qualité de l’interface substrat-nanostructures, les mécanismes de relaxation ou encore les défauts structuraux à l'intérieur d'une chambre de croissance dédiée aux dépôts chimiques en phase vapeur (MOCVD et ALD). Le réacteur de croissance MOCVD/ALD sera conçu pour être installé sur un diffractomètre de la ligne de faisceau SIRIUS du synchrotron français SOLEIL (St-Aubin). L’équipement permettra de réaliser des mesures de diffusion de surface de rayons x (diffraction et diffusion aux petits angles en incidence rasante) combinées avec des mesures de spectroscopie de surface de rayons x et de caractérisations optiques (RAMAN-LIDAR + courbure de substrat). La spectroscopie de rayons X incluera de la fluorescence en incidence rasante. Nous utiliserons également un outil unique et puissant, la diffraction résonante de surface, qui utilisera la capacité d’accorder l’énergie du faisceau de rayons x ainsi que sa polarisation afin d’obtenir des informations chimiques sur les atomes en surface. Les approches de modélisation incluant des méthodes macroscopiques telles que la dynamique des fluides ou des calculs thermodynamiques ou nanoscopiques telles que des simulations ab initio ou Monte-Carlo seront confrontées au travail expérimental afin de suivre chaque étape de la croissance et donc d’obtenir une compréhension complète de la synthèse des matériaux. Pour mener à bien ce projet, nous concevrons un réacteur spécifique MOCVD/ALD à l’état de l’art et plus généralement une installation MOCVD/ALD complète qui sera transportable et facile à mettre en oeuvre. Elle sera tout d’abord installée et testée au LMGP puis mise en place sur la ligne de faisceau SIRIUS. Nous nous focaliserons dans un premier temps sur la croissance de nanofils de ZnO et de couches minces nanocristallines de ZnO ; toutefois, nous avons pour but de concevoir un réacteur de dépôt qui aura dans un second temps une portée plus large dans le domaine des oxydes. Une telle installation sera incontestablement unique en France, sachant qu’une autre installation de ce type est prévue en Europe à Anka (ligne de faisceau Nano). Elle contribuera à l’accroissement de l’attractivité des grands instruments français tels que SOLEIL. Notre expérience pourra permettre à SOLEIL d’offrir un équipement unique pour la communauté scientifique. En résumé, le but ultime du projet est de mettre en place une méthodologie afin d’obtenir une compréhension globale approfondie des premières étapes de la croissance par MOCVD et ALD afin d’optimiser les propriétés d’oxydes nanostructurés représentant un potentiel extrêmement fort en terme d’application par exemple dans les domaines de la conversion de l'énergie solaire ou de la nanoélectronique.

Partenaires

LMGP CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE - DELEGATION REGIONALE RHONE-ALPES SECTEUR ALPES

SIMAP CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE - DELEGATION REGIONALE RHONE-ALPES SECTEUR ALPES

SOLEIL SYNCHROTRON SOLEIL

IM2NP UNIVERSITE AIX-MARSEILLE III

LMOPS  UNIVERSITE DE METZ

Aide de l'ANR 1 141 701 euros
Début et durée du projet scientifique novembre 2011 - 48 mois

 

Programme ANR : Nanotechnologies et Nanosystèmes (P2N) 2011

Référence projet : ANR-11-NANO-0014

Coordinateur du projet :
Monsieur jean-luc DESCHANVRES (CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE - DELEGATION REGIONALE RHONE-ALPES SECTEUR ALPES)
Jean-Luc.Deschanvres@nullgrenoble-inp.fr

 

Revenir à la page précédente

 

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Programmes "Ingéniérie, procédés, sécurité"

  • ASTRID : Accompagnement Spécifique des Travaux de Recherches et d’Innovation Défense
  • ASTRID-Maturation : Accompagnement Spécifique des Travaux de Recherches et d’Innovation Défense : Maturation et valorisation
  • CD2I : Chimie Durable – Industries - Innovation
  • CSOSG : Concepts, Systèmes et Outils pour la Sécurité Globale
  • M-era.net : Materials ERANET
  • MatetPro : Matériaux et procédés pour des produits performants
  • P2N : Nanotechnologies et nanosystèmes