L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

Suivi bilanEditions 2013 et antérieuresEnvironnement et Ressources BiologiquesAnciens programmesRISKNATThématiques

Edition 2013 et antérieures / Archives

Cette rubrique n'est plus actualisée. Pour connaître notre offre de financement, consultez la rubrique "Financer votre projet".

Le programme RISKNAT est organisé en trois axes thématiques chronologiques

La stratégie de recherche proposée est réellement orientée vers la maîtrise, la réduction et la réparation des risques en prenant en compte la différence de maturité des recherches dans les différents domaines impliqués et la nécessité de formulation des axes thématiques par rapport aux différentes communautés de recherche visées, ainsi qu’ à impliquer impérativement pour le succès d’un tel programme.

L’organisation générale retenue pour proposer des axes scientifiques transdisciplinaires est celle de l'axe temporel orienté par "la crise" (l'événement qui provoque cette crise), avec logiquement une séquence "d'avant crise" (période normale) et une séquence "d'après crise" (période de récupération). La période de « crise » pouvant être elle-même découpée en trois périodes : avant l’événement, l’événement et après l’événement.

Période normale : Connaître le risque et développer une culture du risque
- Connaissance du risque : évaluation de l’aléa et estimation des vulnérabilités physique, sociale, économique, fonctionnelle, ... Quels sont les facteurs déterminants ?
- Sensibilisation et conscientisation : capacité d’adaptation et de résilience
- Politique et législation : évaluation de la mise en œuvre d’instruments juridiques et de certains dispositifs applicables à l’aménagement du territoire (occupation des sols, gestion des cours d’eau…), y compris dans un contexte multi-risques.

Période de crise
- Développement de prototypes de systèmes opérationnels déclinant tous les stades de l’alerte : l’alerte précoce (après l’événement et avant l’impact), l’alerte rapide (juste après l’impact pour action individuelle), l’alerte (après impact pour gestion des secours),
- Modèles de prévision en temps réels ou de pré-alerte,
- Développement de prototypes de systèmes opérationnels pour la diffusion des alertes
- Développement d’outils d’observation en temps quasi-réel (relié à l’alerte rapide),
- Etudes économique, sociologique et juridique sur les fausses alertes
- Gestion de la crise : aspects juridiques
- Retour d’expériences et préservation des enregistrements (après l’événement)
- Recherche sur les stratégies d’élaboration des scénarios de crise

Période de récupération
- Adaptabilité des dispositifs et des estimations des différents phénomènes
- Evaluation des dégâts
- Conception, alimentation et mise à jour des systèmes d’information
- Modalités de reconstruction et appropriation individuelle et collective de l’événement
- Appréciation des procédures et mécanismes d’indemnisation.



 

 

Programmes actifs "Environnement et Ressources Biologiques"

Plan d'action 2016