L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

Suivi bilanEditions 2013 et antérieuresEnvironnement et Ressources BiologiquesAnciens programmesRISKNAT

Edition 2013 et antérieures / Archives

Cette rubrique n'est plus actualisée. Pour connaître notre offre de financement, consultez la rubrique "Financer votre projet".

Les catastrophes naturelles à occurrence rapide (catastrophes soudaines et rarissimes à fort impact) d’origine tellurique (séismes, volcans, instabilités gravitaires, tsunamis) ou hydrométéorologiques (tempêtes et cyclones, inondations et crues éclair, coulées de boues, avalanches, …) ont des impacts physiques, humains, sociaux et économiques croissants. Comme elles ne sont pas par essence "régulables" à l’amont, la limitation puis la réduction de ces impacts imposent non seulement de maîtriser les risques associés (évaluation et prévention) mais d’agir sur les vulnérabilités (notion de solution à apporter), et de gérer les phases de réparation (au sens technique et juridique). Cet objectif nécessite de dépasser la seule connaissance des phénomènes naturels considérés, et d’envisager l’analyse des conséquences de ces phénomènes sur les systèmes anthropiques, et une meilleure prise de conscience de ces conséquences par ceux qui peuvent subir localement ces risques (décideurs, "experts" locaux, population…). L’accent doit donc être mis sur un travail le plus en commun possible des acteurs des sciences physiques, sociales, économiques et juridiques.

 Programme RISKNAT

L'objectif final du programme est la réduction de l’impact humain, physique, social et économique des catastrophes naturelles à occurrence rapide. Pour cela, il est nécessaire d’identifier et comprendre les phénomènes naturels et sociaux qui sont à l’origine de ces catastrophes, d’analyser leurs conséquences sur les personnes, les biens et le fonctionnement de la société, de maîtriser les risques correspondants (prévention), de s’efforcer de les réduire et d’assurer la réparation des dommages (notamment au sens juridique du terme). Ces risques concernent des territoires de taille variable et sur le territoire considéré, il est nécessaire d’articuler ces différents éléments, de les intégrer dans une démarche cohérente (coordonnée). Cela demande de conduire des études transdisciplinaires et systémiques associant des équipes des sciences de l’univers, de la nature, de l’ingénieur et des sciences humaines et sociales. Ces études doivent contribuer à produire des outils de gestion des risques à l’usage de la communauté scientifique mais aussi des décideurs qui pourront être associés avec profit à ces travaux.

L’impact espéré est de contribuer à la réduction des risques naturels, ce qui peut ou doit passer par :
• une amélioration de notre capacité à mesurer notre environnement terrestre "naturel" (systèmes de surveillance, nouveaux capteurs, nouveaux algorithmes de détection, robustesse des systèmes de stockage et de transmission, …) et "anthropisé" (suivi des ouvrages et systèmes),
• une évolution de la prise en compte des risques aux niveaux individuel et collectif,
• des améliorations décisives concernant l’aménagement du territoire et du suivi de la qualité des constructions nouvelles et existantes,
• une amélioration de la protection des biens et des personnes,
• une implication des professionnels de l’aménagement et de la construction, pour une formation efficace en direction de tous les acteurs de ces domaines,
• une amélioration de la préparation en cas de crise, à tous les niveaux et en particulier au niveau communal (mise en place de méthodes nouvelles de sensibilisation et de motivation à l’échelle locale).

Relation avec des programmes en cours ou antérieurs de l'ANR

Le programme RiskNat a pour objectif de couvrir tout le champ des risques naturels, en incluant les vulnérabilités non seulement physique mais aussi fonctionnelle et sociétale, ainsi que les aspects réduction et réparation des risques. Le programme ambitionne ainsi de réduire le cloisonnement actuel (entre disciplines, entre organismes, entre acteurs publics et privés) pour tendre vers un continuum qui puisse intégrer transversalement tous les volets "disciplinaires" (sciences de la Terre et l’environnement, sciences de l'ingénieur, sciences humaines et sociales), tout en combinant également les aspects Aléas / Vulnérabilité / Expertise / Appui aux politiques publiques / Enjeux de sociétés.

Au niveau national ce programme se positionne dans le prolongement logique d’un certain nombre de programmes nationaux menés depuis une dizaine d’années en France (PNRN, 226 28/10/2008 PNRH, PRCSR, ACI, FNS entre autres). Ce programme est coordonné avec les programmes de recherche initiés et soutenus par le MEEDDAT comme Risque Décision Territoire (RDT) et Risques InOndation (RIO).

RiskNat présente des interfaces avec d'autres programmes de recherche de l'ANR et plus particulièrement le programme "Changements Environnementaux Planétaires", le programme "Villes Durables" et le programme "Concepts et outils pour la sécurité globale CSOSG".

Dernier appel à projets du programme

Le dernier appel du programme RISKNAT a eu lieu en 2009.

Contacts

Pour plus d'informations sur les projets financés dans ce programme, n'hésitez pas à contacter :

 

 

Programmes actifs "Environnement et Ressources Biologiques"

Plan d'action 2016