L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

Translate this page in english

Suivi bilanEditions 2013 et antérieuresÉnergie DurableSEED

Edition 2013 et antérieures / Archives

Cette rubrique n'est plus actualisée. Pour connaître notre offre de financement, consultez la rubrique "Financer votre projet".

EFFICACITE ENERGETIQUE ET REDUCTION DES EMISSIONS DE CO2 DANS LES SYSTEMES INDUSTRIELS (EESI) 2010
Projet VITESSE2

Valorisation Industrielle et Energétique du CO2 par Utilisation d'Electricité sans CO2, Stabilisation du réseau et Stockage d'Electricité

Le projet VItESSE², dans sa globalité, a pour objectif de développer un procédé de conversion de CO2 émis par des industries tels que les cimenteries, les aciéries, les incinérateurs, etc., en méthanol (MeOH) par réduction à l’hydrogène produit par électrolyse de l’eau à partir d’électricité issue de moyens de production faiblement émetteurs de CO2 tels que les énergies renouvelables (éolien, photovoltaïque, hydraulique) et l’énergie nucléaire.
Au-delà de la valorisation du CO2, ce procédé permet non seulement de stocker de l’électricité décarbonée produite à un coût relativement faible sous forme d’un intermédiaire chimique (le méthanol est un intermédiaire chimique facilement valorisable en carburants, en produits chimiques, en polymères, etc.) mais aussi, d’assurer, via la flexibilité de la production d’hydrogène électrolytique, une fonction de gestion et de stabilisation du système électrique. En effet, la production d’hydrogène électrolytique serait corrélée à la disponibilité d’électricité sur le système électrique ; elle atteindrait sa capacité maximale pendant les creux de consommation et serait réduite à son minimum pendant les pointes de consommation.
Le projet VItESSE² permettra donc de développer un procédé en totale rupture, bien que complémentaire, avec les procédés actuels de production de méthanol (unités dont les capacités de production excèdent plusieurs centaines de milliers de tonnes par an, fonctionnant au maximum de leur capacité le maximum d’heures par an). Le projet est, en effet, basé sur un concept d’unités de conversion du CO2 en MeOH, de capacité de production moindre, décentralisées et réparties sur le territoire à proximité des industries émettrices, modulaires, flexibles et asservies à la disponibilité d’électricité sur le système électrique. Ces unités de conversion de CO2 en méthanol seront ainsi capables d’adapter leur niveau de production à la variabilité en qualité et en quantité de leurs flux entrants.
Le projet VItESSE² se déroulera en trois étapes, chacune mettant l’accent sur la flexibilité et le fonctionnement en régime transitoire du concept pour en identifier ses limites :
•Etape 1 : Projet de R&D amont (objet de la présente demande d’aide)
Etude et développement d’un procédé flexible, en rupture, de conversion de CO2 dilué et contenant des impuretés, en méthanol, à l’échelle laboratoire.
Développement de nouveaux catalyseurs résistant aux contraintes imposées (impuretés et régime transitoire) et de nouvelles configurations de réacteurs (intensification de procédé et optimisation en fonction des contraintes de fluctuation des flux entrants).
•Etape 2 : Projet de R&D de démonstration
Démonstration du concept de conversion de CO2 en méthanol assisté par de l'hydrogène électrolytique (à partir d’électricité issue de moyens de production faiblement émetteurs de CO2) sur une unité de démonstration pilote couplant un électrolyseur pilote d’une capacité de production nominale de 20 Nm3/h à une unité de conversion de méthanol.
•Etape 3 : Projet de démonstration à une échelle significative
Conception, construction et opération d’une unité de conversion de CO2 en MeOH, à l’échelle semi-industrielle, couplée à un flux de CO2 industriel.
Le projet VItESSE² contribue à réduire la dépendance énergétique et « carbone » territoriale. Il permet non seulement de fédérer les acteurs pour faire émerger une nouvelle filière industrielle mais aussi de créer de la valeur dans des filières industrielles stratégiques existantes.

Partenaires

AIR LIQUIDE  L' AIR LIQUIDE SOCIETE ANONYME POUR L' ETUDE ET L' EXPLOITATION DES PROCEDES GEORGES CLAUDE

AREVA  AREVA

CEA/LITEN COMMISSARIAT A L'ENERGIE ATOMIQUE ET AUX ENERGIES ALTERNATIVES

CNRS - LRGP - ENSIC CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE - DELEGATION REGIONALE CENTRE-EST

CNRS-LMSPC CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE - DELEGATION REGIONALE ALSACE

EDF EDF RECHERCHE ET DEVELOPPEMENT

HELION HELION

RHODIA  RHODIA OPERATIONS SAS

VERI-SNC-CREED VEOLIA ENVIRONNEMENT RECHERCHE ET INNOVATION (VERI)

Aide de l'ANR 1 494 390 euros
Début et durée du projet scientifique - 36 mois

 

Programme ANR : EFFICACITE ENERGETIQUE ET REDUCTION DES EMISSIONS DE CO2 DANS LES SYSTEMES INDUSTRIELS (EESI) 2010

Référence projet : ANR-10-EESI-0006

Coordinateur du projet :
Monsieur Robert GRESSER (RHODIA OPERATIONS SAS)
robert.gresser@nulleu.rhodia.com

 

Revenir à la page précédente

 

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.