L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

Suivi bilanEditions 2013 et antérieuresBiologie santéSanté Mentale et Addictions (SAMENTA)Thèmes et sujets de recherche

Edition 2013 et antérieures / Archives

Cette rubrique n'est plus actualisée. Pour connaître notre offre de financement, consultez la rubrique "Financer votre projet".

Axe 1 Environnement et santé mentale :

Identification des facteurs de risque et de réversibilité socio-économiques (organisation et accès des soins, stigmatisation sociale), culturels, environnementaux, etc
Les recherches soutenues viseront à mieux apprécier la place de la maladie mentale et de l’addiction dans la société, d’en reconnaître les causes éventuelles et les conséquences possibles, handicap psychique, désinsertion socio professionnelle. Ces recherches reposent en grande partie sur des cohortes de patients ou en population générale, lesquelles fournissent l’essentiel du matériel d’étude, qu’il s’agisse des observations cliniques, de prélèvements biologiques ou d’imagerie. Les questions posées dans ce contexte rapprochent le programme SAMENTA des études des déterminants sociaux de santé, qui sont proposées dans un autre programme de l’ANR (DSoS), ainsi que des études sur l’impact de l’environnement sur la santé, qui sont soutenues dans le programme Contaminants, Environnement, Santé, Adaptabilité (CESA).

Axe 2 : Identifications de bio-marqueurs pour le diagnostic et le pronostic des maladies mentales et des addictions

Cet axe représente l’une des faces biologiques du programme. Il vise notamment à soutenir des travaux explorant les liens entre maladie mentale et génétique. L’identification des marqueurs de vulnérabilité ou de marqueurs de stade évolutif associés à la maladie mentale ou à l’addiction présente une importance majeure non seulement en regard des la production d’hypothèses physiopathologiques, mais également pour la définition de tests biologiques capables de modifier la classification des maladies, d’aider à leur diagnostic, et d’autoriser un diagnostic très précoce, dont on sait l’importance pour une prise en charge adaptée et la prévention des complications, dont le suicide est la forme majeure. 

Axe 3 : Facteurs développementaux : origine, installation et évolution des maladies

Cet axe entend attirer l’attention des communautés de chercheurs sur l’étude approfondie de situations modèles précisément caractérisées, sur la base de processus cognitifs ou dérivées des conclusions des études génétiques, et envisagée dans une dimension évolutive sur la vie entière (des premières années, à l’adolescence, période particulièrement vulnérable pour l’émergence de troubles psychiatriques, jusqu’au vieillissement et aux troubles psychiatriques associés au vieillissement normal ou pathologique.  L’objectif est de mieux connaitre l’histoire naturelle des maladies mentales et de l’addiction, et  l’identification de facteurs susceptible d’en modifier le cours ainsi que les trajectoires évolutives des troubles de l’enfance.  

Axe 4 : Co-morbidité des maladies psychiatriques et somatiques

Cet axe est en premier lieu clinique et épidémiologique. Il peut toutefois conduire à formuler des hypothèses sur des relations possibles entre maladies mentales et désordres physiologiques ouvrant la voie à des investigations expérimentale dans des systèmes

Axe 5 : Innovations thérapeutiques

Il s’agit dans cet axe d’apporter des preuves de concept dans des systèmes modèles de l’intérêt éventuel d’approches innovantes pour le traitement ou la prévention des maladies mentales ou des addictions.

Revenir à la page précédente