L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

Translate this page in english

Suivi bilanPortail des thématiques scientifiquesBiologie santéSanté Mentale et Addictions (SAMENTA)

  • Partager
Edition 2013 et antérieures

 

Introduction :

La santé mentale est un enjeu de santé publique : plus d’un quart de la population française est, a été, ou sera atteint au cours de sa vie par une maladie mentale. Les maladies mentales sont fréquentes, chroniques et souvent invalidantes. Leurs complications peuvent être gravissimes, conduisant à l’exclusion sociale et/ou au suicide. L’identification d’un nombre croissant de marqueurs biologiques, cognitifs, et en imagerie associés aux troubles mentaux souligne l’importance des désordres biologiques accompagnant les troubles du comportement, qu’ils soient de nature addictive, dépressive, psychotique ou autistique. Mais la délimitation des syndromes et des maladies et leurs trajectoires évolutives au cours de la vie et leurs facteurs de risques restent encore à préciser. Ce programme a pour objectif de stimuler les recherches en psychiatrie et dans le domaine des addictions afin de mieux définir et catégoriser ces pathologies, d’en faire le diagnostic plus précocement, pour définir des stratégies de prévention. Ce programme accompagne la mesure 26 du plan addictions 2007-2011.

Informations liées au programme :

Objectifs et finalités :

  • Stimuler les recherches intégratives en psychiatrie et dans le domaine des addictions;
  • Favoriser les projets à risque dans ce domaine ainsi que les recherches multidisciplinaires (sciences humaines et sociales, sciences cognitives, neurosciences….) en psychiatrie en favorisant les partenariats entre:
  • Recherches en laboratoire et recherches cliniques (recherches translationnelles)
  • Recherches biologiques, cliniques et sociologiques/anthropologiques (recherches multidisciplinaires)

Résultats attendus :

  • Augmenter les connaissances sur l'histoire naturelle des maladies psychiatriques et des addictions, depuis leurs bases moléculaires jusqu'à leur contexte socio-environnemental.
  • Identifier des facteurs de risque pour les maladies psychiatriques et les addictions, et les facteurs d’évolutivité,  qu'il s'agisse de leurs déterminants génétiques ou socio-environnementaux.
  • Produire de nouvelles classifications nosologiques des maladies mentales.
  • Diagnostiquer ces maladies le plus tôt possible et identifier les états mentaux à risque pour promouvoir des stratégies de prévention
  • Identifier des nouvelles pistes thérapeutiques.

Impact espéré :

  • Renforcer les équipes de recherche multidisciplinaires associant médecins, épidémiologistes,  biologistes et chercheurs en sciences humaines afin d’aborder les questions spécifiques liées aux maladies mentales et à l’addiction.
  • Augmenter l’acceptation de la maladie mentale et améliorer les représentations des troubles psychiatriques afin de favoriser l’accès aux soins et la reconnaissance des troubles.
  • Aider à la mise en place de politiques de prise en charge précoce et de  prévention des complications des maladies mentales, telles que l’exclusion sociale ou le suicide.
  • Augmenter la recherche translationnelle et le partenariat public/privé.

Axes thématiques

  • Axe 1 : Environnement et santé mentale : identification des facteurs de risque et de réversibilité socio-économiques (organisation et accès des soins, stigmatisation sociale), culturels, environnementaux, etc.
  • Axe 2 : Identifications de bio-marqueurs pour le diagnostic et le pronostic des maladies mentales et des addictions.
  • Axe 3 : Facteurs développementaux : origine, installation et évolution des maladies ;
  • Axe 4 : Co-morbidité des maladies psychiatriques et somatiques ;
  • Axe 5 : Innovations thérapeutiques.

Contacts scientifiques :

Responsable de programme :

M. Bertrand Schwartz : bertrand.schwatrz@agencerecherche.fr

Chargée de mission scientifique :

M. Teddy Arrif : teddy.arrif@agencerecherche.fr

Tél. : +33 (0)1 80 48 83 73

Dernier appel à projets de ce programme :

Appel à projets sélectionné:SAMENTA 2013

Articulation avec d’autres programmes actuels

  • Articulation avec les instruments des Investissements d’Avenir :
    • La cohorte Psy-CHO dont l’objectif est de suivre sur 10 ans 2000 patients jeunes, atteints de 3 maladies psychiatriques majeures : schizophrénie, psychose maniaco-dépressive (« trouble bipolaire »), ou encore le syndrome d’Asperger.
    • Le projet bioinformatique Brainomics dont l’objectif est de développer des solutions permettant les études d’imagerie génétique à grande échelle et dont l’un des domaines applicatifs est une collection dans le domaine de la schizophrénie.
    • Les infrastructures nationales en biologie-santé, en particulier les 70 centres de ressources biologiques (CRB) et les 54 centres d’investigation clinique (CIC).

Relation avec les programmes antérieurs

Positionnement par rapport à d’autres programmes en France

L’ANR soutient des projets de recherche en psychiatrie et sur les addictions depuis 2005, à travers les programmes NEURO (2005-2007), Maladies neurologiques et psychiatriques (MNP, 2008-2009), ERANET NEURON 1 (2008-2010) et ERANET NEURON 2 (2011-2013), ainsi que dans le cadre du comité n°4 Sciences du vivant, Santé et Environnement (SVSE4) du programme non-thématique. Les projets de recherche en psychiatrie soumis dans ces programmes ont souffert de la compétition avec les projets de recherche dans d’autres domaines des neuroscience où les modèles d’études permettent d’aborder plus directement des questions biologiques fondamentales ou de formuler des hypothèses physiopathologiques accessibles à l’expérimentation. Il en est résulté de taux de succès faibles (à peine plus de 10% en moyenne) des projets en psychiatrie, insuffisants pour accompagner le développement d’une communauté en plein essor. Cette situation justifie pleinement la publication d’un appel à projets spécifique permettant une compétition à armes égales entre projets de recherche dans le domaine de la psychiatrie et des addictions. Cette analyse a été validée par le nombre important de projets soumis à la première édition de SAMENTA en 2011 (78 projets recevables et éligibles), lequel garanti un niveau de compétition compatible avec la sélection de projets de très haut niveau.

Positionnement par rapport au 7ème Programme Cadre (FP7) (http://cordis.europa.eu/fp7/home_fr.html)

2007-2008 :
- HEALTH-2007-A-1.2.2.1-3: Neurobiology of anxiety disorders
- HEALTH-2007-B-1.2.2.1-2: From mood disorders to experimental models
- HEALTH-2008-A-2.2.1-1 et HEALTH-2008-A-2.2.1-2 : deux larges programmes de recherche collaboratifs sur la schizophrénie 
- HEALTH-2008-A-2.2.1-4 : un programme de recherche sur les désordres de la parole ;
- HEALTH-2008-A-2.2.1-5 : une action coordonnée sur les facteurs psycho-sociaux des maladies neurologiques.
2009 : La santé mentale et les addictions sont définies comme des domaines de priorité pour la période 2009-2012.
2011 :
- HEALTH-2011-2.2.1-3: un programme de recherche collaboratif sur les comportements addictifs chez les adolescents
- HEALTH-2011-two-stage: un programme de recherche collaboratif pour soutenir des travaux pré-cliniques, le développement de modèles animaux, et la mise en place de cohortes.
- HEALTH.2010.3.3-3: une action de coordination destinée à élaborer une feuille de route européenne sur la santé mentale.
2012 : aucun appel à projet dans le domaine de la psychiatrie n’est annoncé.

Revenir à la page précédente