L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

Translate this page in english

Sociétés innovantes, intégrantes et adaptatives (DS08) 2017
Projet HyperOtlet

Documenter la documentation : une tradition européenne et francophone

HyperOtlet est un projet pluri- et transdisciplinaire qui porte sur une œuvre majeure de l’histoire de la documentation: le Traité de documentation (TD, 1934), par le juriste belge Paul Otlet († 1944).
Pacifiste, convaincu de l’importance de la connaissance comme instrument de paix, internationaliste, engagé dans les associations internationales, auteur d’un essai sur la Société des nations (1917), passionné de bibliographie et de classification, il est aussi l’ardent militant d’un domaine nouveau : la documentation. Le mot est récent (environ 1870) comme l’activité qu’il désigne, articulée sur les nouveaux impératifs « documentaires » des sociétés industrielles en voie de « démocratisation ».
Sensible à l’accélération de la demande/production documentaire, à la prolifération des supports (photographie, phonographe, téléphone, cinéma), à la diversification des formes (livre, revues, journaux, etc.), P. Otlet crée de nombreux instruments d’organisation des connaissances et « invente » une tradition de savoirs qui prépare le développement d’un « nouveau régime documentaire » (B. Müller).
Objet de nombreuses « relectures » et appropriations, revendiqué comme un « précurseur » (Internet), un « visionnaire » (société de l’information), ou un « utopiste » (cité mondiale de la connaissance, Mundaneum), Otlet est d’abord un acteur de son temps. Le projet HyperOtlet se propose précisément de revenir sur son œuvre séminale afin de la replacer dans sa complexité contextuelle.
Théorie, méthodologie et pédagogie de la documentation, le TD est un objet paradoxal dès lors que le projet documentaire de son auteur est de dépasser le livre, de le dé-livrer de sa clôture, de désintégrer son contenu sur des fiches re-déployées dans une encyclopédie-documentaire. Objet hybride, livre par sa reliure et sa clôture, il est aussi une accumulation de pages/fiches, une agglomération de dossiers, une collection de classeurs, un répertoire et une encyclopédie. Nous envisageons de le traiter comme un « hyperdocument », comme l’espace d’un dispositif de régulation d’une nouvelle technologie intellectuelle (Pascal Robert) et d’une nouvelle architecture de la connaissance : la documentation.
Comme « hyperdocument », le TD contient en lui-même les conditions et les possibilités de sa mise en « documents », de sa « documentarisation », comme livre il contient la matière pour fixer une nouvelle tradition intellectuelle. C’est donc dans ces tensions entre technologie, matérialité, organisation des savoirs et invention d’une tradition que nous plaçons notre projet.
HyperOtlet articulera des recherches historiques et documentaires à un dispositif numérique collaboratif en élaborant un écosystème numérique autour de quatre axes :
• la (re)contextutalisation (Centre Maurice Halbwachs, CMH) de la culture numérique ;
• une réflexion sur les problématiques actuelles de la documentation dans les humanités numériques (Laboratoire MICA (Médiations, Informations, Communication, Arts), de la « documentarité » et de la « documentalité » ;
• l’élaboration de nouveaux instruments de lecture, de consultation, de circulation dans les œuvres (Ecole Nationale Supérieure des Sciences de l’Information et des Bibliothèques, Enssib), Maison des sciences de l’homme Paris Nord, Msh-PN).
• l’animation d’une communauté épistémique qui pourra porter une tradition documentaire européenne (MICA, Enssib, Mundaneum);
Inscrit dans les sciences sociales et le développement des Humanités numériques, HyperOtlet se propose de dépasser le modèle désormais classique de l’édition augmentée sur le WEB (texte, hyperliens, multimédias) et ambitionne de développer un nouvel instrument autour d’un nouvel objet numérique, d’un nouveau dispositif : l’hyperdocument (base de données, documents, données). Non seulement un texte augmenté, mais un texte décomposé en documents, susceptibles d’engendrer de nouveaux enrichissements, combinaisons, organisations, régularités, modélisations, simulations.

Partenaires

CMH CENTRE MAURICE HALBWACHS

Enssib Ecole Nationale Supérieure des Sciences de l'Information et des Bibliothèques

MICA MEDIATIONS, INFORMATIONS, COMMUNICATION, ARTS

MSH PN Maison des sciences de l'Homme Paris Nord

MUNDA Mundaneum

Aide de l'ANR 469 297 euros
Début et durée du projet scientifique janvier 2018 - 36 mois

 

Programme ANR : Sociétés innovantes, intégrantes et adaptatives (DS08) 2017

Référence projet : ANR-17-CE38-0011

Coordinateur du projet :
Monsieur Bertrand Müller (CENTRE MAURICE HALBWACHS)

 

Revenir à la page précédente

 

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.