L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

Translate this page in english

Sécurité alimentaire et défi démographique (DS05) 2017
Projet GreenU

Identification de protéines impliquées dans le devenir de l’uranium chez les plantes

L'uranium (U) est un radionucléide naturellement présent dans la croûte terrestre. Il est principalement redistribué dans l'environnement par des activités anthropogéniques (e.g. l'extraction de l’uranium et du phosphate, l'industrie nucléaire, les activités militaires et la fertilisation des sols). L’uranium peut s’accumuler localement à des concentrations qui présentent des risques potentiels pour les écosystèmes, les agrosystèmes et, en fin de compte, pour la santé humaine. En effet, ce radionucléide est chimiotoxique et potentiellement radiotoxique (l’uranium naturel a une faible activité spécifique) pour tous les organismes vivants. Même si l’uranium n'est pas essentiel pour les plantes, il est absorbé à partir du sol, incorporé dans la biomasse, et par conséquent entre dans la chaîne alimentaire. Ainsi, la contamination des sols par l’uranium et son absorption par les plantes représentent un risque important pour la santé des êtres humains. Le but du projet GreenU est de mieux comprendre les mécanismes moléculaires qui régissent le devenir de l’uranium dans les plantes. Cela comprend la caractérisation des transporteurs d’uranium impliqués dans l'absorption par les racines, la translocation vers les organes aériens, la distribution dans les structures cellulaires de la plante (paroi cellulaire, vacuoles...), ainsi que l'identification de protéines qui interagissent avec l’uranium (U-binding proteins). La caractérisation de ces protéines fournira de nouvelles connaissances sur la toxicité chimique de l’uranium dans les plantes et est une condition préalable à une gestion durable de ce radionucléide dans les sols pollués et dans la chaîne alimentaire.

Partenaires

IBS Institut de biologie structurale

LCBM Laboratoire de Chimie et Biologie des Métaux

LPCV Laboratoire de physiologie cellulaire végétale

Aide de l'ANR 481 680 euros
Début et durée du projet scientifique janvier 2018 - 48 mois

 

Programme ANR : Sécurité alimentaire et défi démographique (DS05) 2017

Référence projet : ANR-17-CE34-0007

Coordinateur du projet :
Monsieur Jacques Bourguignon (Laboratoire de physiologie cellulaire végétale)

 

Revenir à la page précédente

 

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.