L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

Translate this page in english

Défi des autres savoirs (DS10) 2017
Projet CITY-NKOR

Ville, architecture et urbanisme en Corée du Nord

Combinant études aréales et sciences sociales, CITY-NKOR implique trois institutions européennes pionnières sur la Corée du Nord (l’UMR8173-Chine, Corée, Japon, l’EFEO et l’Université de Leyde). Rompant avec les approches dominantes des relations internationales conçues de manière prescriptive, le projet promeut une approche engagée de la Corée du Nord par un objet spécifique : la ville. Avec une population urbaine estimée à environ 60%, la Corée du Nord présente des indices de développement contradictoires (une économie industrielle, des taux de natalité faibles et un taux d’alphabétisation élevé, sur fond de crise alimentaire diffuse) que CITY-NKOR aborde en interrogeant la ville et ses processus de construction (architecture et urbanisme), qui ont formé – et forment toujours – une des matrices de la modernisation et de la construction de l’État socialiste nord-coréen.
La perspective scientifique de CITY-NKOR, aussi bien que le positionnement et les méthodes, remettent en cause les savoirs conventionnels concernant les conditions d’une recherche sur la Corée du Nord. Confrontant le totalitarisme nord-coréen, tout en le problématisant, CITY-NKOR critique les perspectives orientalisantes et moralisatrices (rarement remises en cause) qui caractérisent tout discours sur la Corée du Nord. Cette posture implique de nombreux risques politiques et scientifiques auxquels CITY-NKOR répond avec des armes épistémologiques et théoriques bien développées, une expérience solide de ces risques, et un protocole éthique collectif.
Le projet s’appuie d’abord sur une équipe de 9 chercheurs ayant tous une expérience directe de la Corée du Nord, acquise pour certains par plusieurs missions de travail et de collaboration dans divers domaines. La seconde consiste dans le contact avec des partenaires nord-coréens déjà identifiés pour partager savoirs et expériences de la ville : archéologues urbains travaillant avec l’EFEO en Corée du Nord, au Cambodge ou en France depuis 2008, architectes et urbanistes formés à Paris dans les années 2000.
L’équipe des 9 chercheurs de CITY-NKOR met en œuvre une approche pluridisciplinaire impliquant 7 disciplines des humanités et des sciences sociales pour travailler trois grandes problématiques. Comment historiciser la lecture du paysage urbain nord-coréen, au-delà de la construction dictatoriale des 60 dernières années ? Comment mieux articuler les formes urbaines, la morphologie et l’architecture avec les faits sociaux, en dépassant l’analyse des villes nord-coréennes comme des « scènes du régime » ? Comment déverrouiller l’étude des villes nord-coréennes en les situant de manière plus pertinente au sein d’un vaste monde (post-)socialiste, dominant en Asie ?
Le projet structure deux pôles (le pôle européen avec l’UMR8173 à Paris et l’Université de Leyde au Pays-Bas) et le pôle asiatique avec le bureau de l’EFEO à Séoul, qui exécutent 4 tâches principales : 1) le travail des trois grandes problématiques par les projets de recherches individuels grâce à des actions coordonnées (séminaires, formation, terrain); 2) l’organisation de voyages d’études de l’équipe en Corée du Nord pour le développement des coopération et la collecte de matériaux primaires ; 3) l’invitation des partenaires nord-coréens à Paris pour un atelier et des formations ; 4) la poursuite des campagnes de fouilles de la MAK (Mission archéologique à Kaesong) en Corée du Nord qui, depuis 2011, associe archéologues français et nord-coréens.
Les retombées immédiates de CITY-NKOR comprennent séminaires et ateliers organisés à Paris/Leiden et à Séoul, ainsi que des publications (classiques et en ligne). L’impact global du projet réside dans la capacité à faire bouger les frontières de la recherches sur la Corée et plus généralement l’Asie, tout en agissant comme médiateur culturel par des actions d’information et de formation en direction des médias, des diplomates et du monde des affaires.

Partenaires

CCJ Chine, Corée, Japon

EFEO Ecole Française d'Extrême Orient

 LIAS (Leiden University Institute for Area Studies)

Aide de l'ANR 352 350 euros
Début et durée du projet scientifique janvier 2018 - 48 mois

 

Programme ANR : Défi des autres savoirs (DS10) 2017

Référence projet : ANR-17-CE27-0012

Coordinateur du projet :
Madame Valérie Gelézeau (Chine, Corée, Japon)

 

Revenir à la page précédente

 

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.