L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

Translate this page in english

Laboratoires communs organismes de recherche publics – PME/ETI (LabCom V2) 2016
Projet R2C

Air to Sea

Avec 60 % de la population mondiale vivant à moins de 100 km du littoral et 75% en 2050, la pression des activités humaines est considérable sur les écosystèmes marins côtiers, qui sont les plus riches et les plus sensibles des océans. Les fonds marins restent pourtant mal connus et leur inventaire comme la surveillance de leur état de santé exigent encore largement un accès direct en mer et en plongée. Or, le milieu marin est un milieu hostile, qui limite considérablement ce travail, donc les données recueillies. Le but de ce Laboratoire commun est de développer des outils innovants d’aide à la décision, pour améliorer la reconnaissance et le diagnostic environnemental des fonds marins côtiers, ceci dans le cadre du renforcement de la réglementation européenne et nationale en matière de gestion des zones côtières Ce LabCom mettra en commun l’expérience et les compétences dans la production de données de terrain d’une entreprise reconnue en océanologie côtière : Andromède Océanologie ; avec les qualités scientifiques d’une équipe de recherche spécialisée dans l’étude des écosystèmes : Biodicée, appartenant à l’Institut des Sciences de l’Evolution de Montpellier (ISEM). Andromède Océanologie est une PME spécialisée dans les relevés écologiques in situ en plongée sous-marine ou en bateau. Elle possède des technologies sophistiquées et un savoir-faire unique dans la plongée à haute technicité. Elle recherche en permanence des outils innovants pour proposer de nouveaux produits à ses clients et mieux se démarquer de la concurrence, en France et dans de nombreux pays. L’équipe Biodicée est une jeune équipe dédiée au suivi de l’impact écologique du changement global et à la mise au point d’indicateurs écologiques. Les chercheurs de l’équipe ont une large expérience du suivi des écosystèmes côtiers, des herbiers de posidonies en Méditerranée aux récifs coralliens en zone tropicale. Biodicée et Andromède travaillent ensemble depuis 2012 et ce LabCom est une occasion unique de pérenniser leur partenariat avec le développement d'outils innovants, afin d’automatiser la reconnaissance et le diagnostic écologique des fonds marins côtiers. Ces outils concernent d’une part des systèmes de collecte de données automatisés, afin de diminuer l’effort humain en plongée et d’autre part des méthodes d’analyse de données, pour la production d’indicateurs sur l’état de santé des écosystèmes marins. Le LabCom travaillera d’abord sur le développement d’outils pour l’étude des communautés benthiques des herbiers de posidonie et des récifs coralligènes de Méditerranée, pour répondre à la demande de ses clients. Il concernera l'identification et la caractérisation automatisée et à très fine échelle par photogrammétrie, des biocénoses durant les 2 premières années. Ensuite le développement sera étendu à de plus grandes surfaces, avec des outils de reconnaissance robotisés. Parallèlement aux développements technologiques, le traitement numérique des grandes quantités de données acquises sera également développé. Une fois mis au point, ces outils pourront être intégrés et « industrialisés » puis testés dans d’autres écosystèmes côtiers, sur des habitats naturels ou artificiels, en France et à l’étranger. A l’issue de ces 3 années, Andromède sera en mesure de commercialiser un service complet et très innovant de nouveaux outils de gestion des habitats marins côtiers (de la cartographie au diagnostic, avec un faisceau d’indicateurs écosystémiques) pour permettre une aide à la décision. Il s’agira donc d’un système d’information intégré, de la donnée terrain jusqu’à la proposition de gestion pour le client. L’équipe de recherche Biodicée compte développer des indicateurs écologiques spécifiques aux biocénoses et aux paysages sous-marins, afin de permettre de nouvelles approches scientifiques. Ces nouvelles approches s’avèrent indispensables pour que le suivi et la préservation de ces écosystèmes menacés soient correctement appréhendés par les décideurs.

Partenaires

 Andromède océanologie

ISEM, UM Institut des Sciences de l'évolution, Université de Montpellier

Aide de l'ANR 300 000 euros
Début et durée du projet scientifique décembre 2016 - 36 mois

 

Programme ANR : Laboratoires communs organismes de recherche publics – PME/ETI (LabCom V2) 2016

Référence projet : ANR-16-LCV2-0001

Coordinateur du projet :
Monsieur Vincent DUFOUR (Institut des Sciences de l'évolution, Université de Montpellier)

 

Revenir à la page précédente

 

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.