L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

Translate this page in english

Laboratoires communs organismes de recherche publics – PME/ETI (LabCom V5) 2014
Projet ArchiPex

Auto-Assemblage et formulations de peptides thérapeutiques

Le projet LabCom ArchiPex est fondé sur la double complémentarité industrie/académique et pharmacie/physico-chimie. Il est le nouveau développement d'une collaboration fructueuse de 15 années entre l'équipe animée par Franck Artzner (IPR, UMR6152, Rennes) et sa collègue Maité Paternostre et les laboratoires IPSEN. Les premiers projets se concentraient sur l'étude et la compréhension de la physicochimie des assemblages de Lanréotide et de Triptoreline. Les travaux effectués dans ce contexte ont donné lieu i) à la mise sur le marché d'un médicament, ii) 3 brevets et iii) 12 articles, dont 5 dans des journaux de très forts impacts : 2 PNAS, 2 JACS et 1 Nature Materials.

L'idée originale sur laquelle est basé ce laboratoire est qu'un principe actif peut réaliser sa propre formulation en formant spontanément un gel. Ce principe a été validé sur la Somatuline Autogel® commercialisée dans plus de 50 pays. Le grand intérêt de cette formulation est une libération contrôlée permettant la présence du principe actif dans le sang plus d'un mois après l'injection. Lors des précédentes collaborations, les équipes de Franck Artzner et Maité Paternostre ont mis en place un certain nombre d'outils et acquis une connaissance unique des mécanismes d'assemblage de peptide et les laboratoires Ipsen, une expertise essentielle des auto-formulations de peptide.

Le Labcom ArchiPex se concentrera sur la molécule la plus prometteuse, le Lanreotide, avec pour objectifs industriels de :
• PROTEGER des génériques le médicament mis sur le marché il y a dix ans en proposant de nouvelles formulations à libération contrôlée.
• INNOVER en proposant de nouvelles formulations retards du Lanréotide et en concevant de nouvelles molécules actives ayant des propriétés d'auto-assemblage.

Cette innovation et ce développement se feront grâce à l'approfondissement de nos connaissances académiques des mécanismes moléculaires et supramoléculaires d'auto-assemblage de peptides et en particulier du Lanreotide, afin de comprendre et de contrôler les interactions mises en jeu, d'identifier les groupements chimiques impliqués et les paramètres physico-chimiques influençant les processus. L'un des enjeux majeurs de la formulation de la Somatuline Autogel® est de réduire la viscosité du gel, pour faciliter l'injection dans des aiguilles de plus petit diamètre et pouvoir augmenter les doses de peptide dans les formulations. Pour cela, nous étudierons les assemblages formés par le Lanréotide en présence de petites molécules connues pour modifier les caractéristiques physicochimiques de l'eau comme les co-solvants, en modulant le pH et la nature des contre-ions. En parallèle, des molécules analogues du Lanréotide dont les modifications ciblées n'affectent pas son activité biologique, seront étudiées de la même façon. La viscosité des gels de Lanréotide formés dans ces différentes conditions sera déterminée et les formulations les plus prometteuses en termes de viscosité seront testées in vitro pour déterminer leur vitesse de libération. Une sélection supplémentaire permettra de choisir les formulations qui seront testées sur animal pour leurs propriétés retard. Les équipes se partageront les expériences ; l'équipe de Rennes, avec l'aide de Maité Paternostre, pour les caractérisations des gels de Lanréotide et Ipsen pour les tests de libération in vitro et in vivo. Ces travaux aboutiront à de nouvelles formulations retard du Lanreotide et à leur développement qui seront protégées puis publiées. La création d'une Unité Mixte IPSEN/CNRS sera envisagée après le succès de la phase de Labcom.

Partenaires

CNRS IPR@CNRS

Aide de l'ANR 300 000 euros
Début et durée du projet scientifique octobre 2014 - 36 mois

 

Programme ANR : Laboratoires communs organismes de recherche publics – PME/ETI (LabCom V5) 2014

Référence projet : ANR-14-LAB5-0001

Coordinateur du projet :
Monsieur Franck ARTZNER (IPR@CNRS)

 

Revenir à la page précédente

 

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.