L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

Translate this page in english

Laboratoires communs organismes de recherche publics – PME/ETI - Vague 2 (LabCom - Vague 2) 2013
Projet LACRE

Laboratoire d'Assemblage Commun pour les Réacteurs Echangeurs

La technologie des réacteurs-échangeurs offre de nombreuses perspectives pour le marché de la chimie et celui de l’énergie. La recherche dans ce domaine est importante depuis de nombreuses années. Malgré des travaux de grande qualité scientifique, le niveau de maturité est insuffisant pour passer à l’échelle industrielle.
Le Laboratoire des Composants Thermiques et Assemblages (LCTA) du CEA-Liten et ATMOSTAT du groupe ALCEN (ETI) proposent la création d’un laboratoire commun « LACRE » pour Laboratoire d’Assemblage Commun pour les Réacteurs Echangeurs. Le LACRE se positionne entre les niveaux de maturité (TRL) de 2-3 et 6-7 des réacteurs échangeurs c’est-à-dire entre des maquettes de laboratoire permettant une compréhension des phénomènes mis en jeu et la réalisation de réacteurs de démonstration prototypes testés dans un environnement significatif ou représentatif. La création de ce laboratoire commun sur le développement technologique des réacteurs échangeurs a pour finalité d’accélérer le « time to market ». L’objectif ultime pour ATMOSTAT sera d’industrialiser et de commercialiser des réacteurs échangeurs. Le laboratoire commun ciblera principalement le marché de la chimie et celui de l’énergie. Pour le marché de la chimie, les réacteurs-échangeurs offrent des perspectives en terme de gain de coût, de productivité et de sécurité avec le passage des réacteurs en batch à celui des procédés en continu avec une intensification des procédés. Pour le marché de l’énergie, les approches « power to gas » et « power to liquid » demandent des réacteurs échangeurs modulaires n’existant pas sur le marché actuel et assurant une gestion optimale de la chaleur dégagée par les réactions catalytiques exothermiques.
Le LCTA possède une expérience de plus de 15 ans de la conception et la réalisation de composants complexes à l’aide de technologies d’assemblage par brasage et par soudage-diffusion et de métallurgie des poudres. Depuis 2006, le LCTA apporte sa contribution au développement des réacteurs échangeurs pour des synthèses chimiques exothermiques pour la chimie et pour l’énergie.
La société ATMOSTAT fait partie du groupe ALCEN, qui est une ETI. Ce groupe travaille dans 4 domaines qui sont (i) la défense et la sécurité, (ii) l’énergie, (iii) les machines médicales et (iv) l’aéronautique. La société ATMOSTAT, de la taille d’une PME, a développé un savoir-faire dans la conception, le développement, la fabrication et la vente d’équipements mécaniques hautement critiques. Elle assure également l’ingénierie d’accompagnement sur la fiabilité des équipements, de durée de vie et de qualification des processus industriels. Elle dispose d’un savoir-faire unique et de moyens de CAO ; d’usinage ; de soudage par diffusion, par brasage et par faisceau d’électrons ; de contrôle CND ; de métrologie ; de traitements thermiques et de traitements de surface. Son développement s’est toujours appuyé sur une forte activité de R&D. Sa stratégie actuelle de développement s’oriente sur une diversification de ses activités vers le domaine de la chimie et de l’énergie.
Pour atteindre l’objectif du LACRE, une feuille de route prévisionnelle a été définie. Elle présente la stratégie de recherche et d’innovation sur 5 ans avec la mise en commun d’outils de développement des réacteurs-échangeurs. Une activité continue d’analyse de marché et de valorisation est planifiée afin d’adapter les spécifications des réacteurs échangeurs aux besoins identifiés et d’assurer leur commercialisation future.

Partenaires

CEA/Liten Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives

Aide de l'ANR 300 000 euros
Début et durée du projet scientifique - 36 mois

 

Programme ANR : Laboratoires communs organismes de recherche publics – PME/ETI - Vague 2 (LabCom - Vague 2) 2013

Référence projet : ANR-13-LAB2-0010

Coordinateur du projet :
Monsieur Laurent BEDEL (Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives)

 

Revenir à la page précédente

 

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.