Projet Nied’Arc5 (Archéologie d’une période de transformation : la nécropole de Niedernai et le...) | ANR - Agence Nationale de la Recherche Projet ANR | ANR - Agence Nationale de la Recherche

L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

Translate this page in english

Franco-allemand en sciences humaines et sociales (FRAL) 2013
Projet Nied’Arc5

Archéologie d’une période de transformation : la nécropole de Niedernai et le cinquième siècle dans la région du Rhin supérieur

Le site exploré en 1995 à Niedernai est la seule nécropole de la seconde moitié du Ve siècle en Alsace et dans les régions voisines qui a fait l’objet d’une opération archéologique réalisée suivant les méthodes actuelles. Ses trente-deux tombes (avec 33 inhumations) en font un en¬semble de petite taille – aisément maîtrisable – qui offre un excellent point de départ pour une recherche de plus grande ampleur. L’analyse des pratiques funéraires permettra d’appréhender, selon de nouvelles perspectives, les mutations qui se manifestent au moment de la fin de l’Em¬pire romain d’Occident, c’est-à-dire dans la seconde moitié du Ve et au tout début du VIe siècle après J.-C. dans la région du Rhin supérieur. La question principale est de savoir si les change¬ments culturels fondamentaux qui sont perceptibles à travers le mobilier archéologique trouvent leur origine dans l’arrivée de nouvelles populations venues de l’Est ou s’ils s’expliquent par une orientation nouvelle prise par la civilisation gallo-romaine autochtone. A l’inverse des recherches anciennes qui tentaient de résoudre cette question par l’étude de telle ou telle pièce spécifique de mobilier, comme les fibules ansées, le projet prend en compte la globalité du site et des découvertes, en utilisant une large palette de nouvelles méthodes d’analyse.

Les sciences naturelles et la physique offrent la possibilité de vérifier les schémas d’interpré¬tation traditionnels grâce à l’obtention de nouvelles données. Les datations 14C-AMS peuvent également intégrer les sépultures dépourvues de ou pauvres en mobilier dans un contexte chronologique. Les analyses ADNa permettront, quant à elles, d’examiner l’existence ou l’in¬existence de liens de parenté biologiques et de vérifier si les regroupements de tombes observés dans la nécropole correspondent ou non à des liens familiaux. Ces analyses, de même que les comparaisons qu’elles rendront possible avec d’autres sites grâce aux données recueillies ré¬cemment sur l’ADN, fourniront aussi des informations sur l’origine géographique des per¬sonnes inhumées. Les analyses isotopiques (analyses du strontium et de l’azote) livreront aussi des indications différenciées sur la mobilité géographique ou, a contrario, sur l’absence de mobilité de la population attestée. Quant à l’analyse de l’azote, elle sera révélatrice du régime alimentaire des défunts et donc également de leur statut social.

Ce projet aura ainsi une valeur de modèle grâce à la corrélation critique de toutes les méthodes relevant des sciences archéologiques, historiques et naturelles. Nous attendons aussi que ce projet impulse un dynamisme nouveau à la recherche sur le haut Moyen Âge, tant en France qu’en Allemagne, de même qu’une fructueuse confrontation des perspectives de recherche grâce à une collaboration franco-allemande intensive. Le réseau scientifique franco-allemand déjà existant pour l’Antiquité tardive sera élargi à l’archéologie du haut Moyen Âge, en y intégrant les sciences de la nature.
okokokokok

Partenaires

MAN SGermLaye Musée d’Archéologie nationale, St. Germain-en-Laye

MusArch Strasbourg Musée Archéologique de Strasbourg

UMR 5288 - Université de Strasbourg Laboratoire d’Anthropologie Moléculaire et Imagerie de Synthèse

UMR 7044 - Université de Strasbourg Archéologie et histoire ancienne : Méditerranée – Europe (ArcHiMedE)

UnivFR UFG Universität Freiburg, Institut für Archäologische Wissenschaften

Aide de l'ANR 238 938 euros
Début et durée du projet scientifique avril 2014 - 36 mois

 

Programme ANR : Franco-allemand en sciences humaines et sociales (FRAL) 2013

Référence projet : ANR-13-FRAL-0016

Coordinateur du projet :
Monsieur Eckhard WIRBELAUER (Archéologie et histoire ancienne : Méditerranée – Europe (ArcHiMedE))
wirbelau@nullunistra.fr

 

Revenir à la page précédente

 

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.