L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

ANR & Climat - COP21 Translate this page in english

  • Partager

Contenus numériques et interactions (CONTINT)
Edition 2013


Campus AAR


Campus « Archives Audiovisuelles de la Recherche » - le démonstrateur d’un environnement numérique pour la production, description/indexation et publication d’archives audiovisuelles. Domaine d’application : les humanités numériques.

Archiver, analyser et diffuser des ressources audiovisuelles en sciences humaines et sociales.
Campus AAR (Archives Audiovisuelles de la Recherche) - démonstrateur d’un environnement numérique pour la production, indexation et publication d’archives audiovisuelles. Domaine d’application : les humanités numériques.

Une infrastructure logicielle déployable et des ressources terminologiques permettant à un détenteur d’archives d’analyser, de republier et de rendre interopérables des ressources audiovisuelles.
Objectif 1 : Réalisation d’une plateforme logicielle (appelée Studio Campus AAR) offrant la possibilité aux acteurs des digital humanities de réaliser et de gérer d’une manière autonome leurs archives personnelles de ressources AV.

Objectif 2 : Mise à la disposition à tout utilisateur de la plateforme Studio Campus AAR, des ressources conceptuelles communes, prêtes à l’emploi pour un projet d’archive personnelle :
2.1) ontologie de base pour les SHS, thesaurus commun et modèles de base d’indexation de ressources AV ;
2.2) interface de travail composée de « formulaires » interactifs personnalisables pour la constitution, description et (re-)publication de corpus AV ;
2.3) possibilité d’utiliser des standards communs tels que OAI ou DCMI et de certains thesaurus (ex. : RAMEAU) grâce à la mise en œuvre de SKOS.

Objectif 3 : Mise à disposition à tout utilisateur de la plateforme Studio Campus AAR d’une bibliothèque de templates pour la (re-)publication de corpus audiovisuels sous forme de portails, dossiers audiovisuels, mash up, etc.

Objectif 4 : Mise en place du portail central Campus AAR qui offrira:
4.1) un accès central à tous les autres portails de la même technologie et une recherche transversale simplifiée basé sur un niveau de catalogage commun intégrant le standard OAI ;
4.2) un accès pérenne aux applications du Studio Campus AAR et aux ressources partageables pour tout utilisateur identifié et habilité.

Objectif 5 : Travail d’expérimentation en étroite concertation avec les acteurs impliqués dans les digital humanities en France :
5.1) les grands programmes institutionnels: côté enseignement supérieur, les UNT dont l’UOH et Canal-U ; côté recherche, le HAL du CNRS et la TGIR HumaNum ; côté gouvernance : Alliance Athéna, Campus Condorcet, réseau des MSH, …) ;
5.2) les acteurs individuels (enseignants, chercheurs, doctorants, …) et acteurs collectifs (laboratoires de recherche, …) engagés dans des projets d’archives AV en SHS.

Organisation du projet
Campus AAR réuni cinq partenaires :
• l’ESCoM-AAR de la FMSH (Fondation Maison des Sciences de l’Homme) qui est coordinateur du projet,
• la société ARMADILLO,
• le département de recherche de l’INA (Institut de l’Audiovisuel),
• le CERIMES du Ministère de l’Education nationale et de l’Enseignement Supérieur avec CANAL U
• ainsi que le CCSD du CNRS (Centre National de la Recherche Scientifique) avec HAL.

Le projet est constitué de 6 tâches.
La première tâche est dévolue au dialogue entre les utilisateurs et la technique durant la définition des cas d’utilisation, puis de leur formalisation en spécifications fonctionnelles.

La deuxième tâche est entièrement consacrée à la modélisation des données, tant du point de vue du développement des ontologies, que du point de vue de l’intégration de nouvelles taxonomies qui alimenteront le centre des ressources terminologiques Campus AAR.

La troisième tâche est dédiée au développement de l’outil analyse de corpus audiovisuels du Studio Campus AAR. La quatrième tâche est consacrée au développement de l’outil de publication assistée de corpus audiovisuels préalablement décrits et indexés.

Les tâches trois et quatre verront le développement de deux types de client Campus AAR:
1. un client lourd intégrant l'ensemble des « ateliers »
2. et un client léger tournant directement au sein d'un navigateur web.

La cinquième tâche retourne dans le monde utilisateur par la création de pilotes et leur évaluation. Le but de cette tâche est d’évaluer le travail fourni en conditions réelles avec l’environnement Studio Campus AAR.

Enfin, la sixième tâche sert à la coordination scientifique et technique du projet CAMPUS AAR. L’équipe porteuse du projet est composée 1) d’un bureau de coordination du projet (BC) et 2) d’un conseil scientifique.

Résultats

Les résultats visés par le projet Campus AAR sont trois:

1) le Studio Campus AAR – une solution logicielle incluant la gestion de médias (upload/download de fichiers de type mpg4, jpeg, pdf, etc.), l’analyse (la description-indexation) d’un ou d’un corpus de médias (vidéos, sons, images, textes), la gestion et le suivi éditorial de portails de diffusion de de corpus audiovisuels ainsi que la publication/republication de corpus médias sur un portail ;

2) le portail Campus AAR qui réunira toutes les ressources (logicielles, terminologiques, explicatifs, …) nécessaires pour mener à bien un projet d’archives audiovisuelles en sciences humaines et sociales ;

3) un ensemble de pilotes sous forme de portails d’archives audiovisuelles réalisées entièrement avec le Studio Campus AAR et servant à la fois de bibliothèque de ressources pour la recherche et l’enseignement en sciences humaines et sociales et de « show case » pour de nouveaux projets d’archives audiovisuelles.

Perspectives

Le contexte socio-économique et culturel dans lequel se positionne le projet CAMPUS AAR, se caractérise comme suit :

1) Dans le « monde académique », un nombre croissant d’acteurs font un usage de plus en plus fréquent de l’audiovisuel numérique soit pour documenter des « terrains et activités concrets soit pour collecter, traiter, analyser, publier, exploiter et conserver des patrimoines scientifiques ou, plus largement culturels sous forme de sites ou portails d’archives audiovisuelles, de médiathèques en ligne, etc.

2) Il s’agit d’une donne très récente qui fait partie de la culture des « digital humanities » et qui constitue un formidable moteur pour une économie dynamique et innovatrice de connaissances où le « monde académique » joue un rôle central en tant que marché stratégique de ces connaissances : le « monde académique » en est le producteur principal et il en est aussi un des « consommateurs » les plus importants (pour ses besoins en matière de recherche et de développement, d’enseignement et de formation, ...).

3) Mais faute d’un environnement de travail approprié, ce processus a du mal à se généralisé et ne permet pas aux acteurs concernés de contribuer réellement au partage, à la circulation de savoirs existants et émergeants.

Etant donné ce contexte, l’intérêt du projet CAMPUS AAR est double :

1) il mettra à la disposition du monde académique des outils nécessaires pour produire et diffuser son patrimoine scientifique et pour en faire une ressource intellectuelle sui generis adaptée aux besoins de contextes d’usage circonscrits ;

2) il contribuera à une meilleure compréhension de l’économie des connaissances pour le « monde académique »:
• identification de nouveaux secteurs d’activités de l’industrie du savoir et de la créativité intellectuelle ;
• définition de nouvelles compétences liées à l’analyse ou l’expertise de contenus AV et à leur diffusion ;
• identification de nouvelles formes d’utilisation et d’exploitation de ressources AV.

Productions scientifiques et brevets

Le consortium du projet Campus AAR envisage :

a) l’organisation d’un colloque international sur les archives audiovisuelles dans les humanités numériques dans la première moitié de 2016 ;
b) la rédaction d’un ouvrage collectif à caractère à la fois technique et didactique et à destination de futurs utilisateurs du Studio Campus AAR

Par ailleurs, des cycles de formation seront organisés dès la deuxième moitié de 2015

Toute personne intéressée est invitée de visiter le blog du projet Campus AAR (http://campusaar.hypotheses.org/) dédié à la diffusion des rapports et documents techniques, de l’avancement des travaux de R&D, des pilotes du projet ainsi que des actions de formation et de coopération autour de projets concrets d’archives audiovisuelles.

Partenaires

ARMADILLO ARMADILLO

CERIMES Centre de ressources et d'information sur les multimédias pour l'enseignement surpérieur

CCSD-CNRS Centre pour la Communication Scientifique et Directe

FMSH Fondation Maison des Sciences de l'Homme

INA Institut National de l'Audiovisuel

Aide de l'ANR 1 008 416 euros
Début et durée janvier 2014 - 30 mois

Résumé de soumission

Le projet CAMPUS AAR prend place dans le cadre des digital humanities. Il est consacré à la problématique aujourd’hui centrale de la constitution et exploitation de patrimoines scientifiques des sciences humaines et sociales (SHS) sous forme d’archives audiovisuelles (AV) numériques. En adoptant une approche résolument cognitive et sémiotique (popularisée sous l’expression « linguistic turn ») des archives AV, le projet Campus AAR donne la priorité à l’analyse des spécificités structurales (thématiques, narratives, discursives, pragmatiques, plan visuel et sonore, …) propres à tout média AV. L’hypothèse de base est que cette approche peut satisfaire les multiples attentes et besoins de tout acteur (enseignant, chercheur, étudiant, doctorant, expert professionnel, …) qui souhaite intervenir activement sur un média audiovisuel pour le transformer en une ressource intellectuelle à proprement parler - en une ressource appropriée à des contextes d’usage spécifiques : enseignement, recherche, valorisation d’un patrimoine scientifique.

En référence à ce cadre général, les partenaires du consortium du projet Campus AAR se proposent de coordonner pendant 30 mois leurs efforts de recherche et de développement autour des 5 axes majeurs suivants :

Axe 1 : Réalisation d’un démonstrateur d’une plateforme logicielle (appelée Studio Campus AAR) offrant la possibilité aux acteurs (individuels ou collectifs) du monde des SHS de réaliser et de gérer d’une manière autonome leurs archives personnelles de ressources AV.

Axe 2 : Mise à la disposition à tout utilisateur de la plateforme Studio Campus AAR, des ressources conceptuelles et cognitives communes, prêtes à l’emploi pour un projet d’archive personnelle :
2.1) ontologie de base (= générique) pour les SHS, thesaurus commun et modèles de base de description/indexation de ressources AV ;
2.2) interface de travail composée de « formulaires » interactifs personnalisables pour la constitution, description et (re-)publication de corpus AV ;
2.3) possibilité d’utiliser des standards communs tels que OAI, DC ou LOM, de langages et de thesaurus usuels (ex. : RAMEAU) afin d’améliorer l’utilisabilité d’une archive en s’appuyant sur l’interopérabilité des systèmes d’organisation des connaissances grâce à la mise en œuvre de SKOS.

Axe 3 : Mise à disposition à tout utilisateur de la plateforme Studio Campus AAR d’une riche bibliothèque de templates pour la publication (automatique et/ou « auteur ») de corpus audiovisuels : templates de portails AV personnalisés ; templates de publications (semi-automatiques) de vidéo-dossiers ; templates pour différents genres d’accès aux corpus AV.

Axe 4 : Mise en place du (méta-)portail Campus AAR qui offrira:
4.1) un accès central à tous les autres portails de la même technologie et une recherche transversale simplifiée basé sur un niveau de catalogage commun intégrant le standard OAI ;
4.2) un accès pérenne aux applications du Studio Campus AAR et les ressources partageables pour tout utilisateur identifié et habilité.

Axe 5 : Travail d’expérimentation en étroite concertation avec les acteurs impliqués dans les digital humanities en France :
6.1) les grands programmes institutionnels français : côté enseignement supérieur, les UNT dont l’UOH, le Cerimes et Canal-U ; côté recherche, le CCSD du CNRS et les archives ouvertes de la recherche (MédiHal, Hal-Vidéo), ISIDORE, l’IR Corpus et le TGE Adonis ; côté gouvernance : Alliance Athéna, Campus Condorcet, PRES HeSam, UNPIDF , réseau des MSH, …) ;
6.2) les acteurs individuels (enseignants, chercheurs, doctorants, …) et acteurs collectifs (laboratoires de recherche, …) engagés dans des projets d’archives AV en SHS.

 

Programme ANR : Contenus numériques et interactions (CONTINT) 2013

Référence projet : ANR-13-CORD-0016

Coordinateur du projet :
Monsieur STOCKINGER Peter (Fondation Maison des Sciences de l'Homme)
stockinger@nullmsh-paris.fr

Site internet du projet : http://campusaar.hypotheses.org/

 

Revenir à la page précédente

 

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.