L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

Translate this page in english

Apprentissages (APPR)
Edition 2013


ReVEA


Ressources vivantes pour l'enseignement et l'apprentissage

Ressources vivantes pour l'enseignement et l'apprentissage
Une tâche centrale des enseignants est de concevoir, rechercher, sélectionner, modifier, recomposer les ressources qu’ils présentent à leurs élèves et qui servent de support à leurs activités, mais aussi qu’ils partagent ou mutualisent avec leurs collègues. Ce travail des enseignants, caractéristique de la liberté pédagogique qu’ils exercent, est essentiel dans la qualité des enseignements. Son analyse constitue un enjeu majeur pour la compréhension du système éducatif et de ses évolutions.

Combler un déficit de connaissances sur les utilisations (sélections, traitements, échanges) des ressources par les enseignants et leurs évolutions
Le premier objectif est de pallier le manque d'informations sur les ressources utilisées par les enseignants en traitant de données pour le moment non publiques pour étudier la faisabilité d’un panel d’indicateurs sur les ressources en vue d’un observatoire national. Il s’agit de travailler sur des bases anonymisées des enquêtes du CFC , les statistiques des ventes des manuels scolaires recueillies par le SNE et les téléchargements effectués par les enseignants sur divers sites nationaux, académiques et d’associations d’enseignants, en complétant si possible à partir des statistiques internes des ENT de plusieurs académies. Il s’agit également d’établir des cartographies des offres et des échanges de ressources dans les disciplines retenues.
Un second objectif est de documenter et d’expliquer les évolutions en cours, dues à différents facteurs (notamment la généralisation du recours au numérique, l'approche par compétences, l’intégration de savoirs nouveaux, des demandes croissantes de personnalisation et d’interactivité…) et plus généralement les changements économiques et le passage des biens aux services. Pour cela, les cartographies seront complétées par une étude des facteurs qui ont une incidence sur le choix et le traitement des ressources par les enseignants (ancienneté, genre, connaissance de la discipline, rapport aux technologies informatiques, adaptation aux handicaps, etc.). Des travaux longitudinaux permettront de mettre au jour des processus sous-jacents : d’une part dans un suivi fin du travail d’un panel d’enseignants (individuel ou dans l’établissement) en reprenant les méthodologies développées dans le cadre de l’approche documentaire visant notamment à éclairer les structures des systèmes de ressources des professeurs, d’autre part dans l’analyse des échanges et travaux menés entre enseignants dans divers collectifs institutionnels ou associatifs et des trajectoires de certaines ressources (cycle de vie, indexation, tagging et discussions).

Articuler des approches et méthodes quantitatives et qualitatives
Dans le cadre de ce projet, dont l’investigation se limitera à l’enseignement secondaire (collèges, lycées, lycées professionnels), nous approfondirons la question des ressources (conception, sélection et utilisations) pour quatre disciplines offrant des caractéristiques contrastées (documents authentiques ou didactisés ; logiciels standards ou spécifiques ; disciplines composites…) : mathématiques, physique et chimie, anglais, sciences et techniques industrielles.

Le travail est structuré en cinq tâches articulées :
Tâche 1 : Reconceptualisation de la notion de ressource éducative
Tâche 2 : Photographies de la sélection et de l’utilisation de ressources, cartographie de l’offre
Tâche 3 : Analyse des systèmes de ressources et de leurs évolutions dans la durée, pour des enseignants individuels et des collectifs d'enseignants au sein d'établissements
Tâche 4 : Suivi de collectifs de professeurs concepteurs de ressources et du cycle de vie des ressources
Tâche 5 : Identification de facteurs qui influent sur la sélection et la transformation des ressources
Des méthodes quantitatives et qualitatives pour le recueil et l'analyse de données seront articulées : recueil de données quantitatives sur les ressources utilisées, traitements statistiques ; analyses de forums de discussion ; suivi d'enseignants individuels et de collectifs par investigation réflexive, notamment entretiens et journal de bord.

Résultats

Le projet permettra de caractériser les évolutions des ressources effectivement mobilisées en éducation et de modéliser le cycle de vie des ressources dans le système éducatif. Les conditions de réalisation d'un observatoire national sur les ressources éducatives seront précisées.

Perspectives

Il conduira à des recommandations notamment autour de la prise en compte du travail sur les ressources dans la formation des enseignants et à la proposition de standards sur les ressources éducatives pour le travail enseignant.
Le projet devrait jouer un rôle moteur pour engager des recherches ultérieures sur la gestion des ressources éducatives dans le système éducatif, notamment en étudiant les segments non abordés par le projet : l’enseignement primaire, le côté généraliste des professeurs d’école conduisant à des rapports aux ressources différents de ceux qu’entretiennent leurs collègues du secondaire ; l’enseignement supérieur, autour de la pédagogie universitaire.

Productions scientifiques et brevets

Le projet ReVEA donnera lieu à des communications et publications scientifiques, au sein de colloques internationaux, dans des revues de premier plan, et sous forme d'un ouvrage. La prise en compte de quatre disciplines spécifiques ; des évolutions liées au numérique ; des questionnements portant sur les collectifs de professeurs permettront des publications en sciences de l'éducation, mais également dans les revues spécialisées de ces différentes champs.
Les résultats du projet ReVEA pourront alimenter plusieurs projet internationaux en cours, et mener au développement de nouveaux travaux avec des partenaires de différents pays : dans le cadre de la plateforme JORISS (Joint Research Institute for Sciences and Society), coopération entre l’ENS de Lyon et l’ECNU (Shanghaï), et du projet French Chinese Lab for Comparing Curricula in Science Education ; au sein de l’association internationale IARTEM (International Assosiation for Research on Textbooks and Educational Media).
Par ailleurs, nous participerons aux discussions menées au sein de l’IARTEM sur la mise en place de normes internationales sur la gestion des ressources par les enseignants.
Un colloque international final sera organisé au terme du projet. Ce colloque débouchera sur une proposition d’observatoire national des ressources pour l’enseignement dont il précisera les objectifs et les conditions d’existence.

Partenaires

CREAD Centre de recherche sur l'éducation, les apprentissages et la didactique

EDA Education et apprentissage

IFE Institut français de l'éducation

S2HEP Sciences et Société : Historicité, Education et Pratique

STEF - ENS Cachan Sciences Techniques Éducation Formation

Aide de l'ANR 415 176 euros
Début et durée du projet scientifique mars 2014 - 48 mois

Résumé de soumission

Une tâche centrale des enseignants est de concevoir, rechercher, sélectionner, modifier, recomposer les ressources qu’ils présentent à leurs élèves et qui servent de support à leurs activités, mais aussi qu’ils partagent ou mutualisent avec leurs collègues. Les enseignants se constituent un système de ressources qu’ils modifient constamment, en ajoutant de nouvelles ressources, en en modifiant de plus anciennes voire en en supprimant certaines. Ce travail des enseignants sur les ressources, leurs sélections et leurs transformations, caractéristique de la liberté pédagogique qu’ils exercent est essentiel dans la qualité des enseignements. Son analyse constitue un enjeu majeur pour la compréhension du système éducatif et de ses évolutions. Il est au cœur du projet ReVEA : ressources vivantes pour l’enseignement et l’apprentissage.

Dans le cadre de ce projet, dont l’investigation se limitera à l’enseignement secondaire (collèges, lycées, lycées professionnels), nous approfondirons la question des ressources (conception, sélection et utilisations) pour quatre disciplines offrant des caractéristiques contrastées (documents authentiques ou didactisés ; logiciels standards ou spécifiques ; disciplines composites…) : mathématiques, physique et chimie, anglais, sciences et techniques industrielles.

Le premier objectif est de pallier le manque d'informations sur les ressources utilisées par les enseignants en traitant de données pour le moment non publiques pour étudier la faisabilité d’un panel d’indicateurs sur les ressources en vue d’un observatoire national. Il s’agit de travailler sur des bases anonymisées des enquêtes du CFC (Centre Français d'exploitation du droit de Copie), les statistiques des ventes des manuels scolaires recueillies par le SNE (syndicat national de l’édition) et les téléchargements effectués par les enseignants sur divers sites nationaux, académiques et d’associations d’enseignants, en complétant si possible à partir des statistiques internes des ENT (espaces numériques de travail) de plusieurs académies. Il s’agit également d’établir des cartographies des offres et des échanges de ressources dans les disciplines retenues.

Un second objectif est de documenter et d’expliquer les évolutions en cours, dues à différents facteurs (notamment la généralisation du recours au numérique, l'approche par compétences, l’intégration de savoirs nouveaux, des demandes croissantes de personnalisation et d’interactivité…) et plus généralement les changements économiques et le passage des biens aux services. Pour cela, les cartographies seront complétées par une étude des facteurs qui ont une incidence sur le choix et le traitement des ressources par les enseignants (ancienneté, genre, connaissance de la discipline, rapport aux technologies informatiques, adaptation aux handicaps, etc.). Des travaux longitudinaux permettront de mettre au jour des processus sous-jacents : d’une part dans un suivi fin du travail d’un panel d’enseignants (suivi individuel ou dans l’établissement) en reprenant les méthodologies développées dans le cadre de l’approche documentaire visant notamment à éclairer les structures des systèmes de ressources des professeurs, d’autre part dans l’analyse des échanges et travaux menés entre enseignants dans divers collectifs institutionnels ou associatifs et des trajectoires de certaines ressources (cycle de vie, indexation, tagging et discussions).

Le projet, d’une durée de 48 mois, permettra de caractériser les évolutions des ressources effectivement mobilisées en éducation et de modéliser le cycle de vie des ressources dans le système éducatif. Il conduira à des recommandations notamment autour de la prise en compte du travail sur les ressources dans la formation des enseignants et à la proposition de standards sur les ressources éducatives pour le travail enseignant.

 

Programme ANR : Apprentissages (APPR) 2013

Référence projet : ANR-13-APPR-0006

Coordinateur du projet :
Monsieur Eric BRUILLARD (Sciences Techniques Éducation Formation)

Site internet du projet : http://anr-revea.fr

 

Revenir à la page précédente

 

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.