L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

Translate this page in english

JCJC - SVSE 1 - Physiologie, physiopathologie, santé publique (JCJC SVSE 1) 2012
Projet CONRAD

Le complexe répresseur SMRT-GPS2: senseur moléculaire de l’inflammation du tissu adipeux dans l’obésité humaine

L’obésité est actuellement décrite comme l’épidémie mondiale du 21ème siècle et représente un problème majeur de santé publique. De nombreuses études démontrent que l’inflammation du tissu adipeux est un des processus biologiques majoritairement perturbé; ce phénomène contribue à la progression de l’obésité et à ces complications métaboliques et cardiovasculaires. Le tissu adipeux apparaît comme l’organe majeur responsable du développement de l’obésité et des complications. Il existe un besoin urgent de comprendre les mécanismes inflammatoires dérégulés chez l’obèse et de les contrôler. L’inflammation est induite par de multiples mécanismes qui opèrent à diffèrent niveaux incluant l'altération des cellules immunitaires, la régulation des voies de signalisation et le contrôle de l’expression des gènes. Ces processus inflammatoires font l’objet d’une recherche intense dans le domaine de l’obésité, cependant les mécanismes inflammatoires au niveau du tissu adipeux ne sont pas complètement identifiés. L’objectif de mon projet de recherche est d’investiguer les mécanismes de régulation transcriptionels de l’inflammation spécifiquement dans le tissu adipeux humain (adipocytes). Mes études ont récemment proposé un nouveau concept de régulation de la transcription des gènes par les complexes répresseurs NCOR et SMRT. Ces travaux ont permis également de mettre en évidence que GPS2, sous-unité des complexes NCOR et SMRT, est requis dans la répression de l’expression des gènes inflammatoires par les complexes NCOR/SMRT. Ces études nous ont amenés à émettre l’hypothèse que les complexes SMRT et NCOR, particulièrement GPS2, pourraient jouer un rôle majeur dans la régulation de l’inflammation du tissu adipeux dans l’obésité humaine. Pour valider mon hypothèse, mon projet a pour but de déchiffrer leurs mécanismes moléculaires d’action et leurs fonctions physiologiques. Le focus majeur de mon projet sera i) d’identifier le panel de gènes contrôlés par NCOR, SMRT et GPS2 ainsi que leurs « codes epignétiques » associés à ces régulations dans les cellules adipocytaires, ii) de caractériser les conséquences métaboliques et inflammatoires de l’invalidation génique de GPS2 spécifiquement dans l’adipocyte en utilisant un modèle murin transgénique et iii) d’évaluer la relevance de l’augmentation de l’activité des complexes NCOR et SMRT dans la répression et/ou prévention de l’inflammation du tissu adipeux. Ce projet permettra une meilleure compréhension des mécanismes transcriptionnels gouvernant l’inflammation du tissu adipeux dans l’obésité et pourrait définir une nouvelle approche thérapeutique dans l’obésité et ses complications en ciblant le contrôle de l’activité des complexes répresseurs NCOR et SMRT.

Partenaires

 UMRS U872 Team 7

Aide de l'ANR 333 216 euros
Début et durée du projet scientifique octobre 2012 - 36 mois

 

Programme ANR : JCJC - SVSE 1 - Physiologie, physiopathologie, santé publique (JCJC SVSE 1) 2012

Référence projet : ANR-12-JSV1-0007

Coordinateur du projet :
Monsieur Nicolas Venteclef (UMRS U872 Team 7)
nicolas.venteclef@nullupmc.fr

 

Revenir à la page précédente

 

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.