L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

Translate this page in english

Corpus, données et outils de la recherche en sciences humaines et sociales (Corpus) 2012
Projet i-STAMBOUL

Réseau numérique pour l'histoire des bibliothèques grecques d'Istanbul

Ce projet a pour objet la reconstitution virtuelle du corpus de manuscrits grecs (environ 200) que Métrophane III, patriarche de Constantinople, a rassemblés au 16e siècle pour former la bibliothèque du monastère de la Sainte-Trinité (sur l’île de Chalki au large de la capitale). Le noyau de cette collection est aujourd’hui conservé au Patriarcat œcuménique à Istanbul, tandis qu’une part importante a été dispersée dès la seconde moitié du 16e siècle, en particulier par des voyageurs occidentaux en quête de manuscrits, et se trouve actuellement dans différentes bibliothèques d’Europe et d’Amérique.
Outre l’intérêt que présente ce corpus — encore mal connu de la communauté scientifique — du fait de sa cohérence et de la qualité des manuscrits qui le composent, la bibliothèque de la Sainte-Trinité constitue un cas d’étude remarquable, car c’est, dans le domaine oriental, l’une des rares bibliothèques anciennes dont on peut reconstituer assez fidèlement la collection d’origine et l’histoire depuis le 16e jusqu’au 20e siècle. On dispose en effet, pour la reconstitution historique, de bon nombre d’inventaires anciens, de mentions dans des récits de voyages et de notes de possession sur les manuscrits eux-mêmes.
Afin de mener à bien cette tâche ardue, il est nécessaire de développer et de mettre en réseau les outils informatiques adaptés à l’analyse des manuscrits et à l’histoire des bibliothèques de manuscrits grecs, qui permettront la reconstitution de ce corpus. Au centre de ce réseau numérique se trouve la base de données en ligne Pinakes, développée à l’IRHT, qui recense tous les manuscrits grecs existant actuellement dans les bibliothèques du monde entier et propose pour chacun des indications de contenu, de codicologie et de bibliographie. Il s’agira d’une part de développer cette base en lui apportant des améliorations et en lui adjoignant les outils spécifiques nécessaires au projet (module de catalogage de manuscrits, outil d’édition d’inventaires de bibliothèques, banque d’images numériques), d’autre part de la mettre en réseau avec d’autres ressources en ligne sur les manuscrits grecs.
Au terme du projet, la bibliothèque de la Sainte-Trinité sera virtuellement reconstituée sous plusieurs aspects. Un site web lui sera consacré, qui offrira notamment, à côté d’une synthèse historique, la possibilité de consulter en ligne les images des manuscrits de Métrophane, qu’ils se trouvent aujourd’hui au Patriarcat œcuménique à Istanbul ou dans d’autres institutions, ce qui permettra de faire profiter un large public de la richesse exceptionnelle de cette collection et de mettre en valeur le patrimoine chrétien encore présent en Turquie. D’autre part, le catalogue et la base Pinakes fourniront des informations scientifiques sur le contenu de ces manuscrits, leurs aspects matériels, et leur histoire ainsi qu’un très large éventail de possibilités de navigation (vers des manuscrits analogues dans leur contenu, leur histoire, leur copiste, etc., mais aussi vers des ressources en ligne complémentaires qui sont développées par les partenaires internationaux associés au projet).
La reconstitution s’accompagnera d’une analyse du contexte qui a vu naître et évoluer cette bibliothèque. Son histoire sera retracée, notamment à travers la publication et l’étude d’inventaire anciens et de journaux de voyageurs occidentaux. À l’issue de cette recherche, les outils numériques performants qui auront été développés permettront de commencer des prospections en direction d’autres bibliothèques grecques dispersées à l’époque moderne. Les partenaires de ce projet, la Section grecque de l’IRHT et le Laboratoire de paléographie de l’Université de Crète, entendent ainsi donner un nouvel essor à un champ d’étude relativement négligé jusqu’à présent, celui de l’histoire des bibliothèques grecques qui ont existé après la chute de Constantinople en 1453 dans l’Empire ottoman et plus particulièrement à Istanbul.

Partenaires

IRHT Délégation Régionale Ouest et Nord

IRHT (UPR 841) Institut de recherche et d'histoire des textes

 Laboratoire de paléographie, Université de Crète

Aide de l'ANR 254 998 euros
Début et durée du projet scientifique janvier 2013 - 36 mois

 

Programme ANR : Corpus, données et outils de la recherche en sciences humaines et sociales (Corpus) 2012

Référence projet : ANR-12-CORP-0002

Coordinateur du projet :
Monsieur André BINGGELI (Institut de recherche et d'histoire des textes)
andre.binggeli@nullirht.cnrs.fr

 

Revenir à la page précédente

 

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.