L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

Translate this page in english

Blanc - SHS 3 - Cultures, arts, civilisations (Blanc SHS 3)
Edition 2012


GEMME


Geste musical : modèles et expériences

Des avant-gardes du XXe siècle à la wiimote : comment le geste est devenu un nouveau paramètre de la musique
GEMME est un projet basé sur l’étude des textes, l’étude des sources et l’interprétation musicale, qui associe une recherche théorique avec l’étude des mises en situation pratique des partitions contemporaines dans lesquelles le geste est un paramètre fonctionnel et/ou structurant.

Recherche théorique et mise en contexte pratique
Appréhender la notion de geste musical suppose de prendre en compte la réalisation et l’interprétation de l'oeuvre, et pas seulement son écriture. De quelles possibilités théoriques et techniques de formalisation du geste disposent les compositeurs ? Quelles procédures gestuelles expérimentent-ils ? Quelles modalités de transmission de l’information gestuelle s’élaborent dans la collaboration entre compositeurs et interprètes ?

Méthodes / approches
1. «Théories implicites du geste« : généalogie de la notion de geste et panorama actuel.
2. «Geste et scène« chez Kagel : où la notion musicale se noue à son expression scénique, dans le cadre du théâtre musical et instrumental.
3. «Geste et instrument« chez Lachenmann : où l'exploration des possibilités organologiques se lie à la critique des conventions expressives.
4.«Geste et technologie«, série d’analyses musicales d’un ensemble de partitions de référence, des années 1970 à nos jours.

Résultats

Globalement, le projet a mis en évidence six grandes familles de théories implicites : le geste comme «accès au son« ; comme «vecteur«; comme «potentiel de polyphonie« ; la musicalisation de gestes non instrumentaux ; le design d'interaction ; le geste comme conceptualisation de l'unité d'une oeuvre. Cette catégorisation, que nous continuons d'éprouver sur plusieurs de nos corpus, permet aussi de mettre en évidence la généalogie des approches gestuelles foisonnante dans l'esthétique musicale de ce début de XXIe siècle. Nous rapportons nos trouvailles et réflexions au fur et à mesure du projet dans le carnet de recherche http://geste.hypotheses.org richement illustré par des partitions, extraits sonores, citations, et vidéo d'interviews.
D'autre part, chaque axe a ses propres résultats scientifiques sous formes de séminaires, colloques et publications. Soulignons entre autres :
1. séminaire à l'EHESS (2013-2015) menant à un projet de publication en cours de montage. 2. colloque de Nice, avril 2014. Ce colloque a consacré un tournant considérable dans la recherche sur Kagel, autrefois étroitement liée à la perspective du compositeur sur sa propre oeuvre mais désormais basée sur la contextualisation culturelle des sources, l'historiographie critique, et l'analyse/performance reconstructive. Ouvrage à paraître aux éditions Symétrie sous la dir. de JF Trubert
3. colloque de Paris, printemps 2016, en cours de définition. Ouvrage monographique de L. Feneyrou en préparation.
4. Journées d'étude en juin 2014 et juin 2015 dans le cadre du festival-académie ManiFeste, incluant communications et performances publiques.

Perspectives

A suivre…

Productions scientifiques et brevets

A suivre…

Partenaires

IRCAM Institut de Recherche et de Coordination Acoustique/Musique

UNS Université de Nice - Sophia Antipolis / CTEL

Aide de l'ANR 260 000 euros
Début et durée du projet scientifique novembre 2012 - 36 mois

Résumé de soumission

Au cours des années 2000, le geste est devenu un moyen privilégié d’interaction avec les technologies, auprès du grand public comme au sein de la communauté des musiciens. Si l’écriture musicale dématérialise, décompose et reconstruit le corps du musicien-interprète depuis presque cinquante ans, on observe plus particulièrement, depuis une dizaine d’années, une forte convergence interdisciplinaire sur cet objet de recherches. L’intelligence du corps, la connaissance de son fonctionnement, les interfaces homme (interprète, auditeur, spectateur)/machine dans le contexte des arts de la performance, la compréhension et l’exploitation musicales des gestes expressifs non verbaux mobilisent compositeurs, interprètes et informaticiens, mais aussi sciences de l’ingénieur, psychologie, physiologie, biomécanique et sciences cognitives, autour de la captation et de l’analyse du geste musical, ainsi que du contrôle gestuel de la synthèse sonore en contexte d’exécution live. Or, cette notion de geste, par ailleurs couramment employée dans nombre de domaines, notamment, depuis longtemps, dans les arts du spectacle (théâtre, danse, performance…), n’a encore fait l’objet que d’embryonnaires recherches en musicologie.

Dans ce contexte, « Geste musical : modèles et expériences » (GEMME) proposera une analyse serrée de textes théoriques et d’œuvres musicales, mais aussi mènera des enquêtes sur l’amont et l’aval de la partition. Appréhender la notion de geste, dans le champ musicologique, suppose un élargissement du concept et de l’œuvre, de ses structures, de son écriture, voire de son style, vers une musicologie empirique prenant en compte la réalisation et l’interprétation. De quelles possibilités théoriques et techniques de formalisation du geste disposent les compositeurs ? Quelles procédures gestuelles expérimentent-ils sur le papier et lors de la réalisation pratique de l’œuvre ? Quelles modalités de transmission de l’information gestuelle s’élaborent non seulement dans la collaboration entre compositeurs et interprètes, mais aussi dans l’enseignement de l’interprétation ? Autant de questions auxquelles ce programme se propose de répondre, unifiant des problématiques jusqu’ici autonomes : musique purement instrumentale et musique sur/pour la scène, formalisation informatique et formalisation compositionnelle, histoire de la musique du XXe siècle et enquêtes sur les grands courants actuels de la scène artistique.

GEMME s’articulera donc en quatre chantiers principaux : 1. "Théories implicites du geste", étude qui établira une généalogie de la notion, avec ses catégorisations et ses périodisations, et en dressera un panorama actuel ; 2. "Geste et scène", étude d’une démarche paradigmatique (celle de Kagel) où la notion musicale se noue à son expression scénique, dans le cadre du théâtre musical et instrumental ; 3. "Geste et instrument", étude d’une démarche paradigmatique contrastante (celle de Lachenmann), où la composition interroge le détail des possibilités organologiques de production du son (notion de « musique concrète instrumentale »), en relation avec une critique politique et sociale des conventions expressives associées ; 4."Geste et technologie", série d’analyses musicales d’un ensemble de partitions de référence, des années 1970 à nos jours, qui déclinent plusieurs paradigmes techniques et informatiques formalisant et/ou accompagnant le geste instrumental. L'ensemble de ces travaux partagera une plateforme technique commune pour le recueil, l'analyse et la publication des données (textuelles, audio, vidéo, image, etc.) travaillées.

 

Programme ANR : Blanc - SHS 3 - Cultures, arts, civilisations (Blanc SHS 3) 2012

Référence projet : ANR-12-BSH3-0007

Coordinateur du projet :
Monsieur Nicolas DONIN (Institut de Recherche et de Coordination Acoustique/Musique)

Site internet du projet : http://geste.hypotheses.org

 

Revenir à la page précédente

 

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.