L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

Translate this page in english

Great Tohoku Earthquake (FLASH JAPON) 2011
Projet INTERNATECH

Étude pluridisciplinaire de la réduction des risques NaTech dans un monde complexe : Tirer les leçons du séisme de Tohoku au Japon en appliquant la méthode ERRA NaTech du projet iNTeg-Risk

TITRE DE LA PROPOSITION : Étude pluridisciplinaire de la réduction des risques NaTech dans un monde complexe : Tirer les leçons du séisme de Tohoku au Japon en appliquant la méthode ERRA NaTech du projet iNTeg-Risk
MOTS CLÉS : Tsunami ; Effets dominos ; Collecte des données ; Analyse de risques ; Comportement mécanique des équipements ; Fiabilité des équipements ; Systèmes d'alerte ; Aménagement du territoire ; Chaîne d'approvisionnement ; Impact économique ;
RÉSUMÉ :
Le séisme qui a touché le Japon en mars dernier, est l'un des trois plus puissants séismes ayant été enregistrés depuis l'apparition des appareils de mesures au début du siècle dernier. Ce séisme a engendré la formation d'un tsunami qui a impacté la côte pacifique du Japon et plus particulièrement la région de Tohoku.
Cet évènement a montré les conséquences dramatiques que peut engendrer une catastrophe naturelle au sein d'un site industriel, notamment sur les installations contenant des substances dangereuses ainsi que les systèmes électriques. Compte tenu du changement climatique et de l'urbanisation croissante dans les zones sujettes aux risques naturels, la probabilité de catastrophe naturelle sera amenée à augmenter avec une plus grande exposition de la population. Ainsi, les accidents technologiques déclenchés par les aléas naturels représentent un enjeu de taille pour les différents acteurs du secteur industriel.
Des éléments de réponse à ce risque émergent, ont été fournis dans le cadre du projet iNTeg-Risk, avec le développement d'un outil d'analyse de risques spécifique nommé ERRA NaTech. Cette méthodologie est fondée sur des hypothèses et des simplifications issues de différents domaines d'expertises. Elle a pour objectif de définir des mesures de prévention des accidents NaTech au sein des sites industriels.
Le projet décrit ci-dessous, consiste à appliquer la méthode ERRA NaTech au contexte du séisme de Tohoku.
Tout d'abord, le développement de méthodologies définissant les mesures de prévention du risque, nécessite l'accumulation d'un retour d'expérience des aléas naturels au sein des sites industriels. Ainsi, la catastrophe du Japon est une opportunité unique de développer nos méthodologies de prévention des risques, notamment le risque tsunami.
Un tel projet implique de développer de nouvelles méthodes dans des domaines divers : Analyse de risque, résistance des structures, fiabilité,etc.
La catastrophe du Japon a montré que les méthodes d'ingénierie doivent nécessairement être complétées par une approche organisationnelle. Par exemple, la mise en place de mesures d'urgence adaptées au tsunami, en cas d'alerte, semble être un moyen efficace de limiter la défaillance de certains équipements et donc l'initiation d'effets dominos.
Enfin, la catastrophe du Japon a montré la vulnérabilité du système économique de nos pays développés, à travers notamment, la rupture de la chaîne d'approvisionnement et ses conséquences sur les zones non impactées. La principale raison de ce constat réside dans l'interdépendance existante dans nos réseaux (communication, transports, etc).
Étant donné la complexité inhérente à l'analyse pluridisciplinaire des risques NaTech, plusieurs expertises ont donc été rassemblées dans le cadre de ce projet.

Partenaires

Laboratoire public

INERIS INSTITUT NATIONAL DE L'ENVIRONNEMENT INDUSTRIEL ET DES RISQUES

MSME UNIVERSITE PARIS-EST MARNE LA VALLEE

PHIMECA PHI-MECA ENGINEERING

Aide de l'ANR 99 931 euros
Début et durée du projet scientifique octobre 2011 - 18 mois

 

Programme ANR : Great Tohoku Earthquake (FLASH JAPON) 2011

Référence projet : ANR-11-JAPN-0004

Coordinateur du projet :
Monsieur Adrien WILLOT (INSTITUT NATIONAL DE L'ENVIRONNEMENT INDUSTRIEL ET DES RISQUES)
adrien.willot@nullineris.fr

 

Revenir à la page précédente

 

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.