L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

Translate this page in english

Métamorphoses de sociétés. Inégalité, inégalités (INEG) 2011
Projet DYNEGAL

Dynamique des inégalités : la formation des représentations

Le projet DYNEGAL a pour objectif d’identifier et d’expliquer les mécanismes de formation des représentations des inégalités. Il part du constat que ces représentations ne sont le décalque, ni au niveau micro-sociologique, ni au niveau macro-sociologique, de la situation objective telle qu’elle est mesurée par les indicateurs disponibles. En effet, d’une part, la sensibilité aux inégalités n’est que faiblement corrélée aux variables décrivant la situation économique et professionnelle des individus ; d’autre part, l’écart entre la perception globale des inégalités dans la société et la mesure qu’en donnent les indicateurs statistiques semble particulièrement élevé dans le cas français. La représentation des inégalités a donc une dynamique propre, en partie indépendante de la stratification sociale : c’est l’objet de ce projet de tenter d’en identifier les mécanismes.

Cet objectif se décline à travers quatre projets articulés. Tout d’abord, il faut vérifier si le relatif unanimisme des opinions au sujet des inégalités ne relève pas d’un artefact méthodologique. En second lieu, un ensemble de travaux portera sur le cœur du projet en essayant d’identifier comment se forment les représentations individuelles des inégalités : cet ensemble comportera plusieurs volets sur l’effet des expériences vécues en matière d’inégalités, le rôle des liens interpersonnels, la genèse de la transmission des représentations entre les générations, le rôle des attitudes politiques. En troisième lieu, nous porterons attention à des représentations en matière d’inégalités dont l’étude a été curieusement négligée jusqu’à présent, notamment celles concernant l’accès aux biens culturels. En dernier lieu, nous essaierons de mieux comprendre la place qu’occupe la famille dans les représentations des inégalités, en étudiant l’articulation des conceptions individuelles et familiale de la justice fiscale.

Pour réaliser ces recherches, nous nous appuierons sur un ensemble de méthodologies complémentaires. D’une part, une enquête quantitative en face à face sur un échantillon représentatif fournira une base commune d’informations à l’ensemble des projets. En second lieu, quatre enquêtes auto-administrées, renvoyées par voie postale et articulées à ce volet commun seront menées sur des sous-échantillons de l’enquête principale et sur plusieurs des sujets de recherche évoqués plus haut. Des enquêtes par entretiens viendront compléter ce volet quantitatif et constitueront, pour certains volets particuliers, la méthode d’investigation principale. Enfin, plusieurs méthodologies innovantes – enquête en ligne, enquête « bulletin board », simulation informatique – seront utilisés pour certaines des recherches proposées.

L’équipe rassemble essentiellement des sociologues et des politistes auquel s’est adjoint un économiste qui est un des meilleurs spécialistes français de la question des inégalités. Une grande partie des chercheurs impliqués ont participé à une première recherche sur le sujet dont cette réponse, si elle était retenue, serait le prolongement et l’approfondissement.

Partenaires

CMH Centre Maurice Halbwachs

GEMASS Groupe d'étude des Méthodes de l'Analyse Sociologique de la Sorbonne

PACTE Politiques publiques, Action politique, Territoires

Aide de l'ANR 300 000 euros
Début et durée du projet scientifique - 36 mois

 

Programme ANR : Métamorphoses de sociétés. Inégalité, inégalités (INEG) 2011

Référence projet : ANR-11-INEG-0007

Coordinateur du projet :
Monsieur Olivier GALLAND (Groupe d'étude des Méthodes de l'Analyse Sociologique de la Sorbonne)
ogalland@nullmsh-paris.fr

 

Revenir à la page précédente

 

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.