L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

Translate this page in english

Emotion(s), cognition, comportement (EMCO) 2011
Projet ICEO

Interactions Cognition-Emotions dans la modalité Olfactive

Les sciences affectives sont un ensemble de disciplines scientifiques qui s’intéressent aux bases neurales des émotions et à leurs manifestations comportementales. Les dernières décennies ont vu décupler les recherches dans ce domaine et en particulier sur la question de savoir comment la cognition influence l’émotion. C’est dans ce cadre que s’inscrit le projet ICEO qui utilise l’olfaction comme porte d’entrée vers le système émotionnel humain.

L’odorat est un système spécialisé dans la détection et la reconnaissance de molécules odorantes de l’environnement. Chez toutes les espèces y compris l’Homme, les odeurs sont potentiellement associées à des actes puisque l’information qu’elles portent est utilisée pour agir : s’éloigner ou s’approcher de la source odorante. Cette incitation à agir portée par l’odeur reflète ce qu’on appelle généralement la valence affective ou hédonique de l’odeur.
Une question importante posée par les psychologues et biologistes ces dernières décennies est celle des déterminants de cette valence hédonique. La conservation entre espèces d’une préférence pour certaines molécules et d’un évitement pour d’autres plaide en faveur d’un déterminisme basé sur les propriétés physico-chimiques des odorants (prédétermination génétique). Cependant, nous savons tous que la perception hédonique de l’odeur est très variable d’un individu à l’autre. Par exemple, l’odeur de fromage Saint Félicien appréciée en France peut représenter une insulte pour les sens d’un représentant d’une autre culture. Ceci implique que cette valence hédonique peut être modulée par l’apprentissage durant le développement, et peut être par le vieillissement, qu’il soit normal ou pathologique.

Ces dernières années la majorité des recherches sur l’hédonisme olfactif ont mis l’accent soit sur une prédétermination génétique, soit sur les effets de l’apprentissage. Les avancées sur la prédétermination génétique défendent l’hypothèse que certaines propriétés physicochimiques des molécules favorisent des comportements soit d’approche soit d’évitement. Des preuves des effets de l’apprentissage sur l’hédonisme olfactif durant le développement humain ont aussi été publiées, et chaque mécanisme a ses défenseurs. Il semble que les tenants d’un déterminisme inné et ceux des influences acquises représentent des théories incompatibles, et la possibilité d’une interaction entre les influences physicochimiques et l’expérience et l’apprentissage n’est pas envisagée aujourd’hui. L’apprentissage pourrait-il dominer les influences physicochimiques?

Le projet ICEO tentera de répondre à la question de savoir si l’influence du déterminisme physicochimique est constante à tous les âges de la vie, quelle que soit l’expérience et l’apprentissage. Nous étudierons en particulier les interactions entre physicochimie et apprentissage au cours du vieillissement normal, où l’on sait que les connaissances acquises deviennent difficiles d’accès, et au cours du vieillissement pathologique où les déficits cognitifs pourraient modifier ces interactions. Nous poserons l’hypothèse qu’il existe des âges ou des maladies comme la maladie d’Alzheimer où les influences physicochimiques prennent le pas sur la culture et les connaissances acquises. D’un autre côté, on cherchera s’il existe chez des groupes d’experts comme les parfumeurs, une inhibition des réponses hédoniques prédéterminées par les connaissances acquises Par ailleurs, pour mieux comprendre l’effet de la cognition sur les émotions olfactives, il est nécessaire de démontrer son effet sur l’activité cérébrale: une approche neurobiologique complètera le projet.

Le projet permettra donc d’avancer dans la description des liens entre émotion(s) et cognition dans la perception des odeurs. L’identification des facteurs cognitifs modulant la valence hédonique de l’odeur représente également un challenge pour le monde industriel où innover sur les composés odorants demande de mieux connaître leur impact émotionnel.

Partenaires

CRNL Centre de Recherche en Neurosciences de Lyon

MoDyCo  Modèles,Dynamiques,Corpus

Aide de l'ANR 199 368 euros
Début et durée du projet scientifique février 2012 - 36 mois

 

Programme ANR : Emotion(s), cognition, comportement (EMCO) 2011

Référence projet : ANR-11-EMCO-0013

Coordinateur du projet :
Monsieur Moustafa BENSAFI (Centre de Recherche en Neurosciences de Lyon)
bensafi@nullolfac.univ-lyon1.fr

 

Revenir à la page précédente

 

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.