L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

Translate this page in english

Technologies pour la santé et l'autonomie (TecSan) 2010
Projet MELASCAN

Solution innovante permettant un dépistage et suivi in vivo du cancer de la peau, standardisée, destinée aux praticiens généralistes et spécialistes

Le mélanome, sous sa forme maline, est reconnu comme étant la forme de cancer de la peau la plus sévère. Son incidence croît depuis plusieurs décennies et double environ tous les 10 ans. Le diagnostic est actuellement effectué par un clinicien à partir de l’examen visuel de la lésion, parfois à l’aide de dermatoscope ou d’images numériques, essentiellement à partir la règle ABCDE: Asymétrie, Bord, Couleur, Diamètre, Évolutivité. Cependant, l’identification d’un mélanome par ces examens cliniques reste difficile pour les mélanomes de petite taille (< 6 mm) et pour les formes nodulaires qui ne rentrent pas dans le champ de la règle ABCDE. De plus, la sensibilité et la spécificité de cette identification dépend fortement du niveau d’expérience et de formation du médecin, ainsi qu’à la vision des couleurs de ce dernier dépendant de son acuité visuelle et de sa sensibilité aux nuances chromatiques.
La dermoscopie actuelle examine la peau avec un outil supprimant les reflets de la couche cornée et permettant un agrandissement significatif. Cette technique augmente la performance du diagnostic différentiel entre une lésion pigmentée mélanocytaire et non mélanocytaire. Cependant, dans le cas de diagnostic différentiel entre un mélanome et un nævus atypique, la dermoscopie n’apportent pas de certitude diagnostique suffisante pour éviter une exérèse de contrôle et ne modifie pas la pratique du thérapeutique. Les raisons essentielles sont que :
- Les outils informatisés actuels se basent sur les informations visuelles de l’image acquise, avec des résultats au mieux identiques à la démarche humaine.
- Aucune standardisation du processus d’images n’a été mise en place. La reproductibilité entre appareils et la répétabilité de l’acquisition avec un même appareil ne sont pas garantis.
Le projet MELASCAN propose de réaliser l’acquisition d’une même zone à l’aide d’éclairages monochromatiques ou à faible bande spectrale couvrant les longueurs d’ondes de l’UV jusqu’à l’IR à l’aide d’un dispositif et méthodologie standardisés. L’intégration d’un éclairage multi-spectral permettra de montrer au praticien des propriétés de la peau jusqu’alors non visible (hémoglobine, mélanine, collagène, …) et d’observer les couches cutanées en profondeur (longueurs d’onde dans l’IR plus pénétrantes que les longueurs d’onde du spectre visible)."
La collecte de ces données au sein d’une base de donnée communautaire certifiée par un groupe d’experts permettra d’aboutir à un outil d’aide à la décision par une classification en bénin/malin et présentant au praticien les lésions « proches » suivant les critères d’analyse de l’œil humain (forme, contraste, colorimétrie, …) associées à leurs diagnostics et leurs évolutions dans le temps.

Partenaires

CHU Grenoble CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE GRENOBLE

CHU Lyon HOSPICES CIVILS DE LYON

CHU Marseille ASSISTANCE PUBLIQUE HOPITAUX DE MARSEILLE

CYNOVE CYNOVE

GIPSA-LAB INSTITUT NATIONAL POLYTECHNIQUE DE GRENOBLE - INPG

GREYC ECOLE NATIONALE SUPERIEURE D'INGENIEURS DE CAEN (ENSICAEN)

INTUISKIN INTUISKIN

NEWTONE NEWTONE TECHNOLOGIES

Aide de l'ANR 952 943 euros
Début et durée du projet scientifique - 18 mois

 

Programme ANR : Technologies pour la santé et l'autonomie (TecSan) 2010

Référence projet : ANR-10-TECS-0018

Coordinateur du projet :
Monsieur Pascal RANSCH (INTUISKIN)
pascal.ransch@nullintuiskin.com

 

Revenir à la page précédente

 

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.