L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

Translate this page in english

Technologies pour la santé et l'autonomie (TecSan) 2010
Projet BB EEG Platform

Plate forme d'aide au diagnostic en EEG de l'enfant

Le projet BB EEG PlateForme vise à développer un portail offrant des services de télémédecine et de e-learning en électroencéphalographie (EEG) du nouveau-né.

L'EEG consiste à enregistrer les activités électriques spontanées du cerveau grâce à des électrodes posées sur le cuir chevelu. C'est un examen fonctionnel qui apporte des résultats complémentaires aux données d'imagerie cérébrale (tomodensitométrie, IRM).
La période néonatale est une période à risque d'atteinte neurologique du fait de l'immaturité cérébrale en cas de naissance prématurée ou du retentissement sur le cerveau de conditions de naissance non optimales (anoxie, infection..). Les conséquences peuvent être sévères et entraîner des handicaps permanents et graves.
L'EEG permet d'évaluer le fonctionnement cérébral. Il permet de suivre la maturation cérébrale au cours des premières semaines de vie si l'enfant est né prématuré. l'EEG peut évaluer le degré d'atteinte cérébrale en cas de naissance difficile (anoxie cérébrale par exemple). Il permet aussi de détecter d'éventuelles convulsions et de surveiller leur évolution sous traitement. Dans ce cas il faut coupler l'EEG avec une vidéo synchronisée du patient pour bien repérer les manifestations cliniques anormales. Les techniques de neuroprotection qui commencent à être utilisées comme l'hypothermie controlée en cas d'anoxie cérébrale nécessitent qu'une évaluation précise de la gravité de l'atteinte cérébrale soit réalisée. L'EEG permet cette évaluation physiologique mais nécessite un personnel formé à la fois pour l'acquisition des signaux EEG et pour leur interprétation.

L'EEG néonatal relève d'une hyperspécialisation dans laquelle l'expertise française est reconnue mais dont la pratique souffre d'un manque croissant de spécialistes. Les signaux EEG Vidéo sont enregistrés sous un format numérique et sont analysés visuellement par un médecin après leur acquisition par un technicien. Ils peuvent aussi être analysés par des outils de traitement du signal pour compléter, accélérer ou approfondir l'analyse visuelle.

Ces caractéristiques font qu'ils se prêtent bien à une activité de télémédécine. Ainsi nous avons développé en Pays de la Loire depuis plusieurs années un transport des EEG entre les hôpitaux de Laval et du Mans. En Bourgogne il existe aussi une activité de télémédecine autour de l'EEG.

Nous avons en Pays de la Loire la chance d'avoir des infrastructures qui permettent la transmission de données volumineuses. Toutefois les contraintes techniques (transport des données médicales) et organisationnelles (modalité de valorisation, organisation du travail des différents personnels....) sont un frein à l'application à une échelle industrielle. De plus il parait capital de veiller à ce que le développement de l'interprétation à distance ne s'accompagne pas d'une perte de compétence. Il s'agit même de se donner tous les moyens de
maintenir le niveau d'excellence reconnu à l'école française dans ce domaine.

Notre consortium regroupe tous les acteurs nécessaires à lever ces verrous. Il associe plusieurs hopitaux de la région des Pays de la Loire avec des industriels spécialisés dans le transport sécurisé des données médicales et dans le work flow et ses applications possibles pour les stratégies d'apprentissage, avec des chercheurs en mathématiques et traitement du signal.

Il s'agit à terme de proposer un portail associant une offre de service et de formation en EEG du nouveau-né. Le public visé sont des hopitaux qui ne disposent pas de la compétence, des médecins qui ont une demande de deuxième avis, des professionnels (médecins et techniciens EEG) qui souhaitent acquérir une compétence dans ce domaine.

Il s'agit aussi de construire un cadre méthodologique qui pourra être appliqué à d'autres thématiques.


Partenaires

4SH 4 SH France

CH Mans CH DU MANS

CHU Angers CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE D'ANGERS

ETIAM ETIAM SA

 THELEME

UA-LISA UNIVERSITE D'ANGERS

UCO-CREAM-IMA UNIVERSITE CATHOLIQUE DE L OUEST

Aide de l'ANR 613 419 euros
Début et durée du projet scientifique - 24 mois

 

Programme ANR : Technologies pour la santé et l'autonomie (TecSan) 2010

Référence projet : ANR-10-TECS-0009

Coordinateur du projet :
Madame Sylvie NGUYEN THE TICH (CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE D'ANGERS)
synguyen@nullchu-angers.fr

 

Revenir à la page précédente

 

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.