L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

Translate this page in english

Jeunes chercheuses & jeunes chercheurs (JCJC) 2007
Projet TERVICLIM

Observation et modélisation spatiale du climat des terroirs viticoles dans un contexte de changement climatique

Les nombreuses interrogations posées par le changement climatique engendrent une multitude de questions sur le fonctionnement des géosystèmes aux échelles locales. Un changement global du climat aura obligatoirement des répercussions sur le climat local et sur certaines activités humaines. Dans ce contexte, les impacts attendus d'un éventuel changement climatique posent un certain nombre de questions, ne serait-ce que pour améliorer l'adaptation. - Les modifications climatiques auront inévitablement des répercussions sur l'activité agricole notamment en viticulture. Dans un contexte d'intensification des concurrences entre les pays producteurs de vins, les viticulteurs des pays traditionnels se défendent en mettant en valeur la spécificité des terroirs, définis en partie par les climats locaux. La notion de terroir est, pour le viticulteur, un outil de commercialisation car il permet d'apporter une spécificité et une identité au vin. Les professionnels viticoles sont alors demandeurs d'outils et de techniques scientifiques pour évaluer les potentialités agroclimatique actuelles et futures, notamment à travers une meilleure connaissance des variations locales du climat afin d'adapter suffisamment tôt leurs pratiques culturales. L'évaluation du changement climatique adapté à l'échelle du terroir (échelles fines) est donc primordiale dans l'optique de la mise en place d'une politique raisonnée d'adaptation aux modifications du climat. - Les approches de ces phénomènes à partir des modèles de circulation générale (MCG) apportent des résultats trop approximatifs. Aujourd'hui, aucun modèle utilisé dans un cadre opérationnel ne permet de faire une simulation du climat aux échelles locales (résolution de quelques dizaines de mètres). C'est donc à une échelle spatiale plus fine, en tenant compte des caractéristiques de surface et des capacités matérielles des viticulteurs, qu'il sera possible d'évaluer les conséquences imputables au changement climatique. - Dans ce contexte, notre projet de recherche a pour objectif de mettre en place une méthodologie de mesures (météorologiques et agronomiques) et de modélisation spatiale du climat adaptée aux échelles fines, ce qui permettra, d'une part, de définir le climat actuel du vignoble et d'autre part, d'apporter des réponses aux conséquences futures du changement climatique en procédant à une simulation adaptée. Pour définir les spécificités climatiques d'un vignoble, les stations météorologiques des réseaux nationaux sont souvent trop espacées et elles ne permettent pas de mettre en évidence les variations climatiques locales. Un réseau de mesures adapté où les stations seront disposées en fonction des caractéristiques de surface (pente, exposition, ...) sera installé sur plusieurs sites expérimentaux. La variabilité spatiale des paramètres atmosphériques sera confrontée et validée par l'intermédiaire des données de réponses viticoles et/ou ¿nologiques ; nous évaluerons ainsi l'influence des facteurs locaux sur l'hétérogénéité de la qualité du raisin et du vin observée. Enfin, après avoir acquis les données ponctuelles par l'intermédiaire de mesures in situ, la troisième phase de cette étude consistera à les spatialiser et à réaliser un modèle applicable sur les différents terroirs. Nous utiliserons notamment des modèles statistiques et le modèle à méso-échelle RAMS (Regional Atmospheric Modeling System). - La mise en place de ce protocole de mesures spécifiques et du modèle adapté aux échelles fines s'avérera très utile pour combler l'absence de données à ces échelles. La compréhension de ces variations météorologiques locales combinée aux résultats des simulations plus globales et régionales du changement climatique (IPCC) permettra d'affiner les connaissances sur les modifications climatiques qui apparaîtront / qui pourront apparaître dans les terroirs viticoles. - Six vignobles dans des régions connues pour leur spécificité climatique et la qualité de leurs vins ont été choisis : C

Partenaires

 CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE - DELEGATION REGIONALE BRETAGNE ET PAYS- DE-LA-LOIRE

Aide de l'ANR 140 000 euros
Début et durée du projet scientifique - 48 mois

 

Programme ANR : Jeunes chercheuses & jeunes chercheurs (JCJC) 2007

Référence projet : ANR-07-JCJC-0069

Coordinateur du projet :
CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE - DELEGATION REGIONALE BRETAGNE ET PAYS- DE-LA-LOIRE (CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE - DELEGATION REGIONALE BRETAGNE ET PAYS- DE-LA-LOIRE)

 

Revenir à la page précédente

 

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.