L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

Translate this page in english

Programme National de Recherches en Alimentation et Nutrition Humaine (PNRA) (PNRA) 2006
Projet AGRUVASC

AGRUVASC : Etude de l'effet d'une consommation conséquente et régulière d'agrumes sur la protection vasculaire - rôle spécifique de la composante phytomicronutriments. Approche clinique et mécanistique in vitro et sur modèles animaux

Les études épidémiologiques ont clairement établi qu’il y a un bénéfice important à consommer des fruits et légumes, notamment pour prévenir les maladies cardiovasculaires (MCV). Parmi les fruits les plus consommés en France, on trouve les agrumes qui sont essentiellement consommés sous forme de jus avec une nette prédominance du jus d’orange. Cependant, leur impact sur la santé a été jusqu’à présent peu étudié. Les agrumes contiennent de la vitamine C, associée à divers phytomicronutriments : caroténoïdes (principalement ?-cryptoxanthine) et polyphénols avec, pour chaque type d’agrumes des molécules spécifiques : hespérétine dans l’orange, naringénine dans le pamplemousse, ériodyctiol dans le citron. Quelques études in vitro ou sur modèles animaux ont mis en évidence des propriétés de ces micronutriments qui pourraient contribuer à un effet bénéfique des agrumes dans la protection vasculaire. Cependant les données restent insuffisantes.
Le principal objectif de ce projet est de bien caractériser l’effet d’une consommation d’agrumes sur les facteurs de risque vasculaire et d’évaluer le rôle spécifique de la composante micronutriments (polyphénols et caroténoïdes) des agrumes dans cette protection. Pour cela, une étude clinique en « cross over » randomisé sera réalisée sur des sujets présentant une hypercholestérolémie modérée et qui consommeront pendant 4 semaines soit un jus d’orange, soit une boisson contrôle reprenant la composition du jus (glucides, minéraux, vitamine C, folates). Les conséquences de la consommation de ces deux boissons au niveau vasculaire seront recherchées en faisant une exploration d’anomalie lipidique, et de la vasoréactivité endothéliale (FMD), ainsi que la mesure des marqueurs de la dysfonction endothéliale, de la thrombose, de l’inflammation et du stress oxydant. La comparaison des métabolomes urinaires obtenus après consommation de la boisson contrôle ou du jus d’orange conduira à l’identification des voies métaboliques modulées par les micronutriments du jus d’orange.
En complément, les mécanismes par lesquels les micronutriments des agrumes pourraient influencer la protection vasculaire seront abordés par des études sur des modèles murins d’athérosclérose : souris normales sous régime type « high fat-high cholesterol diet », souris hypercholestérolémiques apoE-/- et souris ayant une dyslipidémie mixte ([LDLR-/- x Lipase Hépatique-/-]), ainsi qu’in vitro sur des cultures de cellules vasculaires endotheliales (HUVEC) et musculaires lisses (CML). Sur les modèles animaux, les effets d’une supplémentation du régime en extraits d’agrumes ou en polyphénols purifiés seront évalués au travers de la mesure des paramètres suivants : progression de la lésion athéromateuse, profils lipidiques et lipoprotéiniques, marqueurs plasmatiques de l’inflammation, du stress oxydant et du dysfonctionnement endothélial. Les cibles métaboliques et moléculaires des polyphénols des agrumes seront recherchées par la combinaison de deux approches à haut débit, la métabolomique (urine) et la transcriptomique (aorte).
En parallèle de ces études, une méthode de dosage ELISA des polyphénols des agrumes dans les fluides biologiques sera développée et, après identification, les principaux métabolites circulants des polyphénols des agrumes seront synthétisés par voie chimique pour tester in vitro leurs impacts biologiques. L’ensemble des études conduites in vivo (homme et animal) permettront une analyse de la relation « ingéré – circulant – effet physiologique ». Les études ciblées sur les cellules vasculaires permettront de décrire pour la première fois l’impact de concentrations physiologiques de métabolites plasmatiques de polyphénols d’agrumes, seuls ou en association avec les caroténoïdes circulants, sur les activités spécifiques de cellules impliquées dans la formation de la plaque d’athérome
Les résultats obtenus dans le cadre de ce projet permettront de clarifier les effets des agrumes, et en particulier du jus d’orange,

Partenaires

 UNIVERSITE BORDEAUX II (VICTOR SEGALEN)

 UNION NATIONAL INTERPROFESSIONNELLE DES JUS DE FRUITS (UNIJUS)

 INSTITUT NATIONAL DE LA RECHERCHE AGRONOMIQUE - CENTRE DE RECHERCHE DE CLERMONT FERRAND THEIX

 Ecole Nationale d'Ingénieur des Travaux Agricoles de Bordeaux (ENITA)

Aide de l'ANR 407 000 euros
Début et durée du projet scientifique - 36 mois

 

Programme ANR : Programme National de Recherches en Alimentation et Nutrition Humaine (PNRA) (PNRA) 2006

Référence projet : ANR-06-PNRA-0013

Coordinateur du projet :
Catherine BENNETAU-PELISSERO (Ecole Nationale d'Ingénieur des Travaux Agricoles de Bordeaux (ENITA))

 

Revenir à la page précédente

 

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.