L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

Translate this page in english

Missions et OrganisationOrganigramme

  • Partager

Janvier 2011 : Philippe FREYSSINET est nommé directeur général adjoint de l’Agence Nationale de la Recherche, il succède à Michel GRIFFON qui devient conseiller auprès de la direction générale.

En 2005, il intègre l’Agence Nationale de la Recherche dès sa création, d’abord comme responsable du programme de recherche sur les écotechnologies, puis comme responsable du département Energie Durable et Environnement, en charge notamment de l’élaboration de la programmation de l’agence dans les domaines des nouvelles technologies de l’énergie et de l’environnement.

1999 à 2005 – Chef de Service Adjoint du Service Environnement & Procédés Innovants du BRGM en charge de la coordination de la recherche du BRGM sur les environnements pollués. Les travaux de R&D se focalisent  essentiellement les procédés de dépollution d’effluents et de sols contaminés, la valorisation des déchets et la biogéochimie des polluants.

1997 à 1999 – Responsable du laboratoire de métallogénie du BRGM.

1994 à 1997 - Responsable d’un programme de recherche en partenariat industriel sur la valorisation et la sécurité environnementale dans le traitement de déchets industriels.

1989 à 1994 - Chercheur en métallogénie sur les processus de formation de gisements aurifères et les technologies d’exploration minières.

Après un post-doc en Australie au CSIRO à Perth, iI intègre le BRGM en 1989 comme ingénieur de recherche, dans le cadre d’un programme de recherche pour le compte de l’ANDRA sur la problématique du stockage de déchets nucléaires de longue vie en formations géologiques.

Agé de 48 ans, titulaire d’un doctorat en Sciences de la Terre de l’Université Louis Pasteur à Strasbourg.

Autres activités :
Co-éditeur de la revue GEOCHEMISTRY, Exploration, Environment & Analysis publié par la Geological Society of London (1999-2008).
Président de l’Association of Applied Geochemists en 2000-2003.
Membre du Conseil Scientifique du Fonds Français pour l’Environnement Mondial