L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

Qui sommes-nous ?Europe et internationalPolitique internationale

  • Partager

Prioriser les actions, articuler les instruments, proposer une offre de financement claire à la communauté

S'ouvrir à l'international fait partie des grandes missions de l'Agence Nationale de la Recherche. Ainsi l'agence a multiplié, depuis 2006, les façons de soutenir financièrement les projets en lien avec les meilleurs chercheurs étrangers. La montée en puissance progressive de ses collaborations a permis de répondre à différents objectifs, notamment :

  • renforcer la compétitivité de la recherche française,
  • faciliter l'entrée des équipes françaises dans la compétition européenne,
  • et permettre aux équipes nationales de collaborer avec les meilleures équipes étrangères.

En tant que jeune organisation dans le paysage de la recherche national et représentante d'un mode de financement compétitif sur projets, l'ANR s'est engagée, dès sa création, à s'intégrer rapidement dans les réseaux européens et mondiaux, facilitant ainsi les collaborations internationales des équipes françaises par le levier du financement sur projets

Prioriser les actions

Dans un contexte budgétaire contraint et tandis que les demandes de collaborations sont croissantes, des choix s'imposent et l'ANR s'attache à privilégier les moyens générant le plus d'impact pour les acteurs du secteur. Afin de prioriser ses actions, elle prend en compte les analyses des parties prenantes du système de recherche national (Alliances, CNRS, ministère de la Recherche, ministère des Affaires étrangères, etc.). Dans les choix de programmation internationale de l'ANR, différents critères sont pris en compte, mesurés et évalués, notamment : comment renforcer le positionnement scientifique de la France dans des secteurs pertinents, comment conforter les atouts de la communauté nationale et aller plus loin vers l'excellence, comment répondre à des ambitions de diplomatie scientifique, etc.

Efficacité des fonds publics : ne pas dupliquer mais articuler

L'ANR a mis en cohérence une grande partie de son Plan d'action 2014 avec le programme de financement Horizon 2020, et plus largement avec l'agenda stratégique européen, tout en s'assurant de la non duplication des financements de l'agence avec les financements de l'UE. Horizon 2020 couvrant un spectre très large de thèmes scientifiques, le souci est de proposer des financements compétitifs et complémentaires aux appels européens.

Dans la définition de ses priorités, l'agence souhaite ainsi articuler au mieux les guichets nationaux et européens au sein de l'Espace européen de la recherche. En fonction des secteurs, l'objectif peut consister à préparer la communauté scientifique française afin qu'elle réponde aux appels européens le plus efficacement possible, à engendrer des effets de basculement ou de rattrapage lorsqu'une communauté est structurée, en cours de structuration ou peu développée au niveau national, ou encore à renforcer l'excellence en favorisant le guichet européen. Les objets mêmes de recherche peuvent être transnationaux (le changement climatique par exemple) et nécessiter une réponse concertée de l'ensemble des Etats membres.

Un travail de rationalisation des différents instruments est également mené au regard du nouveau dispositif de la Commission européenne, l'ERA-NET COFUND. Avec celui-ci, la Commission consacre un budget plus important à la partie recherche, cible davantage son financement et ceci dans le cadre des challenges sociétaux décrits dans Horizon 2020. Dans ce contexte de concentration des moyens sur un nombre restreint d'ERA-NET, l'ANR met l'accent sur un raisonnement pluriannuel de priorisation des activités européennes et d'articulation des outils nationaux et européens. La logique de complémentarité de ces actions est pensée secteur par secteur.

Proposer une offre de financement claire à la communauté

En s'appuyant notamment sur les travaux du COMINT, l'ANR s'attache ainsi à proposer aux chercheurs une vision claire de l'offre de financement disponible, parmi les instruments de financement proposés par l'agence et les autres organisations françaises, les instruments de financement européens et les instruments internationaux.

Renforcer la visibilité de la recherche française sur projets

L'agence joue un rôle actif dans la politique européenne et internationale de recherche et renforce la visibilité de la recherche française sur projets au travers de sa participation à diverses instances européennes et mondiales. Elle est membre notamment :

  • de Science Europe, association européenne représentant les intérêts des organisations de financement de la recherche en Europe. Michael Matlosz, Président Directeur Général de l'ANR, est membre de son conseil d'administration.
  • du Conseil mondial de la recherche (GRC - Global Research Council), organisation informelle des responsables des agences de la recherche dans le monde.
  • du G8-HORCs, qui rassemble les dirigeants des organisations de la recherche des pays du G8
  • du Belmont Forum, principal groupe d'agences de financement de la recherche dans le domaine des changements environnementaux, qu'elle copréside depuis 2012.

Agir à l’international – Faciliter la coopération

Dans le cadre de sa politique de coopération internationale, l’ANR soutient le développement de projets de recherche internationaux.

Elle travaille en étroite collaboration avec des agences de financement de la recherche d’autres pays, afin de lever les obstacles à la coopération. Elle signe des accords qui permettent d’atténuer les barrières et de faciliter ainsi les collaborations entre les équipes des différents pays. Ces accords peuvent porter sur des thématiques ciblées ou peuvent être ouverts à l’ensemble des thèmes de recherche financés par l’ANR. Chaque agence finance alors ses équipes nationales. Les accords sont mis en œuvre dans le cadre de l’appel générique ou via le lancement d’appels à projets internationaux spécifiques.

Par ailleurs, en dehors de ces accords, les équipes françaises ont la possibilité de soumettre, à l’appel générique, un projet impliquant une ou plusieurs équipes étrangères de n’importe quel pays. Les partenaires étrangers assurent alors leur propre financement.

En savoir plus :