L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

English version

Qui sommes-nous ?Europe et international

Préannonce : Un appel à projets internationaux à venir sur les maladies infectieuses

L’Agence Nationale de la Recherche va lancer, en collaboration avec dix pays de l’union européenne et un pays associé - l’Israël-, un quatrième appel à projets dans le cadre de l’ERA-NET Infect-ERA. Cette initiative vise à promouvoir des recherches internationales sur le thème des maladies infectieuses humaines. L’ouverture est prévue pour le 18 janvier 2016.

Les pays participant à l’appel à projets sont les suivantes : L’Autriche (FWF), la Belgique (FNRS, FWO-Flanders et IWT-Flanders), la France (ANR), l’Allemagne (BMBF/PtJ), la Hongrie (NKFIH), l’Israël (CSO-MOH), l’Italie (MoH), la Pologne (NCBR et NCN), le Portugal (FCT), la Roumanie (ANCSI), et l’Espagne (ISCIII et MINECO).

Objectif de l’appel à projets

Les maladies infectieuses sont l’une des causes majeures de décès dans le monde. Tous les ans, des milliers de personnes décèdent de ces maladies en Europe. Les changements environnementaux, les déplacements massifs de populations et la résistance accrue à ces affections causent l’émergence de nouvelles maladies qui ont un impact négatif sur l’économie, en raison notamment du coût des traitements, de la diminution du nombre de jours travaillés et de la baisse de la productivité.
Pour répondre à ces enjeux et produire des traitements adaptés, ainsi que des outils de prévention et de diagnostic, les agences de financement membres du programme Infect-ERA soutiennent les recherches s’intéressant aux interactions hôtes/pathogènes et aux relations existant entre l’environnement des microbes et l’infection.

Promouvoir la recherche internationale et translationnelle sur les maladies infectieuses humaines

L’objectif de ce nouvel appel à projets est de soutenir des recherches translationnelles, internationales et pluridisciplinaires, associant des aspects fondamentaux et appliqués, y compris des avancées technologiques et des approches cliniques. L’appel sera ouvert à un large éventail de thèmes de recherche dans le domaine des maladies infectieuses humaines, qu’elles soient dues aux bactéries, champignons, virus ou protozoaires.

En particulier, les projets devront concerner au moins l’un des deux thèmes suivants :

A. Les interactions hôte-pathogène dans le cas de souches cliniquement pertinentes avec un focus sur la sensibilité de l’hôte (e.g. réponse immunitaire innée, populations à risque, etc.)

B. Le développement de stratégies innovantes pour le diagnostic et le traitement d’infections microbiennes sur le plan clinique ; l’optimisation des thérapies antimicrobiennes à l’échelle d’un patient et le développement de biomarqueurs permettant de prédire la réponse de celui-ci.

Pour répondre à ces thèmes, les projets pourront intégrer les approches suivantes :

I.

Identification des facteurs de l’hôte influençant sa sensibilité à l’infection, le développement et la transmission de la maladie.

II.

Différences de sensibilité entre individus aux infections ou réponses inadaptée aux infections.

III.

Mécanismes moléculaires définissant la virulence d’un pathogène.

IV.

Développement de stratégies innovantes pour le diagnostic et le traitement des infections en vue de traitements personnalisés

V.

Identification de biomarqueurs basés sur l’interaction hôte-pathogène et permettant de prédire la réponse personnalisée à l’infection et réduire la durée du traitement antimicrobien.

VI.

Identification de mutations rares associées à la sensibilité de l’hôte.

VII.

Différentes réactions des personnes en réponse à la vaccination.

VIII.

Développement de stratégies innovatrices antimicrobiennes en intervenant sur la réponse immunitaire de l’hôte.

IX.

Développement de nouvelles méthodes pour définir rapidement les niveaux de traitement et/ou la charge microbienne, pour différentes parties du corps et des fluides corporels, afin d’optimiser la thérapie antimicrobienne chez un patient donné.

Attention : le sida/HIV, la malaria et la tuberculose n’entrent pas dans le champ de cet appel

Les projets devront a) démontrer une forte collaboration entre les participants académiques, cliniques et/ou industriels, b) présenter de manière convaincante des résultats du projet et c) démontrer un bénéfice clair pour le grand public.

Modalités de participation

Les partenaires académiques, les entreprises et les partenaires cliniques pourront soumettre une proposition selon les règles nationales/régionales de chaque organisation de financement participante.

Seuls les projets transnationaux seront financés : en effet, chaque consortium devra rassembler les ressources nécessaires pour atteindre des objectifs scientifiques ambitieux et démontrer la valeur-ajoutée de la collaboration proposée. Chaque consortium devra inclure :

  • au maximum six équipes. Le consortium pourra éventuellement atteindre sept participants s’il inclue des partenaires financés par les agences de financement ANCSI (Roumanie), IWT-Flanders (Belgique), NCBR et NCN (Pologne) ou par NKIH (Hongrie).
  • Un maximum de deux partenaires par pays
  • Un minimum trois partenaires de trois pays différents participants à l’appel (voir liste plus haut).

Par ailleurs, une partie du financement dédié à cet appel est prévue pour des consortia de jeunes chercheurs, i.e. pour des consortia où chaque porteur de projet est un « jeune chercheur », soit ayant reçu son doctorat ou équivalent au minimum deux ans et aux maximum neuf ans avant la date limite de soumission des pré-propositions (les congés maternité/paternité ou le service militaire doivent être pris en compte dans le calcul).
Chaque agence financera ses équipes nationales, les candidats devront donc veiller à respecter les règles d'éligibilité de leur agence respective. Ainsi, l'ANR financera uniquement les équipes françaises. La sélection des projets sera faite de façon intégrée avec les autres pays dans le cadre d’un processus d’évaluation par les pairs.
La soumission des projets se fera en deux temps : les pré-propositions devront être soumises d'ici le 17 mars 2016 et les propositions complètes le 15 juillet 2016. Seules les pré-propositions sélectionnées à l'issue d'une première évaluation par les pairs pourront soumettre une proposition complète.

 

En savoir plus :

Infect-ERA : L’Europe au chevet des maladies infectieuses
Infect-ERA est une initiative européenne de type ERA-NET coordonnée par l’ANR. Soutenu par la Commission européenne, cet instrument vise à développer et renforcer la coordination des programmes de recherche nationaux.
Les quatorze partenaires européens membres de cet ERA-NET lancent notamment des appels à projets dont l'objet est de financer des recherches interdisciplinaires et transnationales. Celles-ci ciblent les aspects fondamentaux de la biologie des maladies infectieuses humaines, qu'elles soient dues aux bactéries, champignons, virus ou protozoaires. Il s'agit d'éviter les doublons, de partager les expériences, les savoir-faire, les données et le matériel, ainsi que d'identifier et de répondre aux éventuels besoins en termes de recherche.
Infect-ERA a également pour objectif de développer un cadre de coopération durable sur les maladies infectieuses en Europe et de renforcer ainsi l'Espace européen de la recherche dans ce domaine. Le soutien aux jeunes chercheurs et l'amélioration des connaissances entre les scientifiques européens font également partie de ses priorités. Suite de Pathogenomics, ERA-NET qui avait permis de lancer trois appels à projets, Infect-ERA lance en 2016 son quatrième appel à projets.

 

 

15.12.15