L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

Translate this page in english

Nous suivre

  • PATHO-SWITCH Des mécanismes impliquant une régulation post transcriptionnelle contrôlent la sécrétion de Type 3 chez la bactérie phytopathogène Ralstonia solanacearum

    Des mécanismes impliquant une régulation post transcriptionnelle contrôlent la sécrétion de Type 3 chez la bactérie phytopathogène Ralstonia solanacearum
    Le projet PATHO-SWITCH vise dans un premier temps à comprendre comment Ralstonia solanacearum, via HpaP, contrôle et hiérarchise la sécrétion d'effecteurs. Dans un second temps, nous rechercherons le ou les effecteurs dont la régulation de sécrétion est primordiale pour le pouvoir pathogène de la bactérie sur Medicago truncatula. Nous tenterons de décortiquer le processus de hiérarchie de sécrétion/injection et de mieux comprendre le processus infectieux de cet agent pathogène majeur.

    Comment la bactérie Ralstonia solanacearum contrôle son pouvoir pathogène ?
    La protéine HpaP « chaperonne » les facteurs de virulence de Ralstonia solanacearum et lui permet d’infecter la Légumineuse Medicago truncatula.

    La bactérie phytopathogène R. solanacearum, conduisant à la maladie appelée « le flétrissement bactérien », est reconnue comme la seconde phytobactériose d’importance scientifique et économique. R. solanacearum engendre des dégâts majeurs en agriculture, attaquant des Solanacées comme la Pomme de terre ou la Tomate, des Légumineuses comme l’Arachide, ou des cultures vivrières comme le Bananier. Le pouvoir pathogène de la bactérie s’exerce notamment au travers de près d’une centaine de protéines, directement injectées dans la cellule végétale, empêchant la plante de mettre en place ses mécanismes de défense. Des protéines bactériennes « chaperonnes » aident et permettent cette injection. Quelles sont ces chaperonnes chez R. solanacearum et comment agissent-elles ? Nous avons étudié plusieurs chaperonnes candidates, avec un focus sur la protéine HpaP, spécifiquement requise pour que R. solanacearum conserve son pouvoir pathogène sur la Légumineuse modèle Medicago truncatula. Quels facteurs de virulence sont contrôlés par HpaP et comment ce contrôle se fait-il ? Comment, par la connaissance de ces mécanismes, identifier de nouveaux moyens pour lutter contre cet agent pathogène majeur ?



  • BOROCAT Préparation catalytique de dérivés aryl et allylboroniques

    Catalyse pour la boratation de dérivés aromatiques et allyliques
    Après le développement de la boratation de dérivés halogénés benzyliques par une quantité catalytique de Mg avec du pinacolborane, l’extension et l’adaptation de ce processus devrait permettre une voie de synthèse de dérivés aromatiques et allyliques boratés sans faire appel à l’utilisation de métaux nobles.

    Mise en place de voies de boratation catalytiques sans emploi de métaux nobles
    Nous avons décrit une nouvelle voie de préparation d’acides et esters benzylboroniques à partir des halogénures correspondants et de pinacolborane dont l’originalité principale réside dans l’emploi d’une quantité catalytique de Mg métallique comme seul catalyseur. La boratation catalytique de dérivés benzyliques a été possible par le double rôle du pinacolborane, à la fois comme réducteur et comme agent boratant. Ce couplage de type « Grignard catalytique », qui s’effectue en une seule étape dans des conditions douces et en absence de métaux précieux, ouvre la voie à des perspectives d’application à d’autres dérivés halogénés de type aryle, hétéroaryle et allyle.
    Le projet se propose de mettre au point de méthodes catalytiques avec des métaux peu coûteux pour l’accès à des dérivés aryl- hétéroaryl- et allylboroniques. Ces composés sont d’importants intermédiaires de la réaction de Suzuki pour la synthèse, en particulier, de dérivés biaryliques non symétriques ayant de nombreuses applications dans les domaines de la pharmacie, de l’agrochimie, de la chimie fine et de la chimie des matériaux.
    L’action conjuguée de divers métaux réducteurs et divers boranes, en présence d’additifs adaptés sera examinée en détail en vue du recyclage des espèces métalliques et de la catalyse.
    La méthodologie proposée devrait permettre l’accès à des dérivés arylboroniques et allylboroniques dans des conditions douces, peu coûteuses, propres pour l’environnement et compatibles avec un développement durable, tout en évitant l’utilisation de métaux nobles et de réactifs organométalliques stoechiométriques qui opèrent à basses températures.



  • SPHINx Diffusion de pathogènes au sein des réseaux de soins : une étude de modélisation

    Diffusion de pathogènes dans les réseaux de soins
    Malgré les progrès de la biologie et de la médecine modernes, les infections associées aux soins se sont multipliées au cours des dernières décennies, devenant un problème majeur de santé publique. Ceci vient notamment de la (ré)émergence d'agents infectieux virulents capables de se propager dans des établissements de soins, incluant des bactéries multirésistantes (entérobactéries BLSE, staphylocoques résistants à la méticilline...), ainsi que des virus (grippe, SRAS, MERS-CoV, Ebola...).

    Contexte et objectifs
    La structuration des populations humaines à l'intérieur et à l'extérieur des hôpitaux, les transferts de patients entre services et entre hôpitaux, ainsi que l'exposition aux médicaments dans différents contextes, sont autant de facteurs à des échelles différentes qui interagissent avec l'échelle biologique de la transmission des agents pathogènes. Toutes ces échelles auront inévitablement des impacts interdépendants sur les stratégies d'intervention visant à contrôler la propagation d'agents pathogènes associés aux soins.
    Les modèles mathématiques, développés conjointement avec les enquêtes épidémiologiques, constituent un outil puissant pour mieux comprendre les mécanismes de propagation des infections associées aux soins. Cependant, les études de modélisation publiées antérieurement se limitaient généralement à décrire la propagation de ces infections à une seule échelle, indépendamment des autres. Cette séparation d'échelle met au défi notre capacité à avoir une compréhension globale de ce phénomène. En outre, chaque échelle est caractérisée par des réseaux de contacts - contacts entre individus dus à la proximité, contacts entre établissements de santé en raison de transferts de patients, contacts entre groupes de populations en raison de la mobilité et des interactions communauté / hôpital -, qui sont rarement pris en compte dans les modèles.
    Dans ce contexte, l'objectif principal de ce projet est de proposer un cadre de simulation unifié dans lequel chaque échelle (services hospitaliers, réseaux d'hôpitaux et d'établissements de santé, communauté) sera modélisée. Les différentes échelles modélisées seront intégrées les unes aux autres tout en préservant leur simplicité. Ce cadre servira ensuite à proposer et à évaluer des stratégies novatrices à plusieurs échelles pour contrôler l’incidence des infections associées aux soins du point de vue de la santé publique et de la rentabilité.



  • IMAREV Instruments de Musique Actifs avec REglages Virtuels

    Instruments de Musique Actifs avec Réglages Virtuels
    Changement de qualité d’un instrument de musique par contrôle actif

    Concevoir de nouveaux instruments de musique grâce au contrôle actif
    Depuis une cinquantaine d’années, les sciences et technologies de la synthèse sonore ont permis de créer et contrôler des nouveaux sons à partir de synthétiseurs. Pourtant, des centaines de millions d'instruments acoustiques sont toujours utilisés dans le monde. En effet, l'interaction avec les claviers numériques et la diffusion par des haut-parleurs sont extrêmement pauvres comparées aux subtilités des instruments de musique acoustiques. Une famille d'instruments de musiques innovants s'est développée ces dernières années, appelée Instruments Actifs. Leur principe est basé sur l'utilisation d'instruments acoustiques contrôlés par feedback avec du traitement et de la synthèse sonore, en vue d'étendre les possibilités sonores des instruments. Le son final est ainsi hybride. Il provient de la superposition de la vibration acoustique (ou mécanique) et de son traitement numérique. Les instruments actifs ont un avantage important sur les synthétiseurs: l'interface avec le musicien reste l'instrument acoustique, tout en incluant les potentialités de la synthèse sonore. Pourtant, les Instruments Actifs ne sont pas aussi diffusés que les synthétiseurs. En effet, il n'y a pas encore de méthodologie et d'outils unifiés pour la conception et la fabrication d'Instruments Actifs. Le but de ce projet est de développer des modèles, algorithmes et appareils permettant la création d'Instruments Actifs optimisés, de manière unifiée. Les modèles intègreront des «réglages virtuels« qui sont des paramètres déduits de la connaissance et des réglages des fabricants d'instruments. Ceci permettra un contrôle intuitif par les musiciens ainsi qu'une simplification de la complexité de la conception des Instruments Actifs.



  • MemoNetworks Analyse fonctionnelle et par imagerie in vivo de réseaux neuronaux impliqués dans l'apprentissage olfactif et la mémorisation chez la drosophile

    Identification et étude des circuits neuronaux impliqués dans la mémorisation olfactive
    Nous étudions les circuits du cerveau de la Drosophile pour mettre en évidence des mécanismes généraux mis en jeu lors de la formation de l'apprentissage et la consolidation de la mémoire à long terme.

    Comprendre la dynamique des réseaux neuronaux impliqués dans la mémorisation olfactive
    La drosophile est un organisme privilégié permettant l'étude de nombreuses fonctions physiologiques grâce à des outils génétiques en constante évolution. Le cerveau de la drosophile adulte comporte de l'ordre de 100 000 neurones et est hautement structuré. En particulier il existe un centre de la mémoire olfactive, les corps pédonculés, une structure symétrique de 2 000 neurones dont les projections axonales forment deux lobes verticaux et trois lobes médians. Nous utilisons un protocole de conditionnement qui consiste à associer une molécule odorante à des chocs électriques. Notre équipe a réalisé au cours des dix dernières années d'importantes études comportementales sur la dynamique des phases de mémoire consolidées. Nous avons par ailleurs identifié plusieurs protéines impliquées spécifiquement dans la formation de la mémoire à long terme.
    Le présent projet se propose de faire des liens entre les niveaux moléculaires et comportementaux, et de caractériser fonctionnellement différents circuits neuronaux impliqués dans l'apprentissage associatif olfactif, la consolidation ou le rappel mnésique. Un des défis des études de la mémoire est de décrypter la dynamique des interactions au sein des circuits neuronaux. Un des points clés de nos études consistera à imager in vivo certains neurones impliqués dans la mémorisation olfactive tout en activant ou en inhibant d'autres neurones qui leur sont connectés.



  • PACMAN Problèmes principal-agent, théorie des contrats et jeux à champ moyen pour l'énergie

    Théorie des contrats et énergie: des smart-meters à la gestion de la demande en passant par les jeux à champs moyen.
    Ce projet est fondé sur la compréhension des relations asymétriques entre acteurs économiques dans le domaine de la production d'énergie, dans le but d'éclairer les politiques publiques et les décisions d'investissement de l'ensemble des acteurs du secteur. Les enjeux englobent la gestion de l'énergie, les questions liées à l'ouverture à la concurrence, et les comportements humains.

    Un secteur de l'énergie en mutation
    Notre projet est structuré autour de trois grands axes. Le premier est relié à la gestion de la consommation, en particulier l'efficacité énergétique. Une des sempiternelles critiques des énergies renouvelables est leur incapacité supposée à satisfaire la demande en énergie. Notre conviction est qu'au contraire, ce but pourrait être atteint par une gestion plus fine de la consommation, par des biais à la fois technologiques, mais aussi en passant par des contrats et tarifs créés spécifiquement pour favoriser certaines incitations. En outre, le secteur de l'énergie est aujourd'hui devenu compétitif à tous les niveaux. Un niveau d'investissement élevé est d'autant plus nécessaire pour assurer la sécurité et la qualité du service, ainsi que les objectifs européens en termes d'énergie verte et de réduction d'émission de CO2. Notre second axe se concentre sur ce problème fondamental : améliorer les conditions d'investissement, en passant notamment par un partage des risques plus équitable entre producteurs et consommateurs. Nous explorerons aussi les infrastructures et l'organisation des marchés de l'énergie, par le prisme des relations entre le régulateur et les autres acteurs principaux, ces dernières étant fondamentales pour le succès ou l'échec des politiques énergétiques. Notre dernier axe se concentre sur la modélisation fine des comportements humains, dans la lignée des travaux en économie comportementale. La mécompréhension des bénéfices à long terme chez les consommateurs à souvent été mise en évidence, ce qui doit être pris en compte en pratique. Les applications directes de notre projet sont liées à l'adoption de nouvelles technologies, et les tarifs sociaux notamment.



  • MAGI (Manger, boire, offrir pour l’éternité en Gaule et Italie préromaines) Archéologie des offrandes funéraires de produits biologiques dans les cultures préromaines celtes, étrusques, italiques et phénico-puniques (VIe s. -Ier s. av. J.-C.).

    Archéologie des offrandes funéraires en Gaule et Italie préromaines
    Identités funéraires et transferts culturels dans les mondes celtes, italiques, étrusques et phénico-puniques : les offrandes de matériaux organiques et de vases contenant des produits biologiques en Gaule et Italie préromaines

    Pour une connaissance des produits biologiques déposés dans la tombe
    Les enjeux :
    Le programme MAGI vise à apporter aux archéologues des données scientifiques qui leur sont habituellement inaccessibles car se présentant sous une forme trop dégradée pour être identifiable par les moyens habituels, à l’échelle microscopique ou moléculaire.
    La carpologie et la palynologie apportent un éclairage direct sur certaines catégories d’offrandes telles les fruits ou les graines, et peuvent apporter des indices sur des produits organiques moins visibles comme les boissons fermentées (vin, bière et hydromel en particulier) et les préparations alimentaires. Indices qui demandent à être confirmés par le recours à d’autres méthodes.
    C'est le croisement de différentes méthodes scientifiques (carpologie, palynologie, chimie organique et paléogénétique) pour identifier des contenus biologiques déposés dans les tombes et dans leur environnement immédiat, qui constitue la problématique phare du programme Magi, avec comme enjeu principal l'accès à des informations inédites sur des caractéristiques habituellement méconnues des rituels funéraires (les offrandes de produits biologiques par définition fortement dégradables) et comme autre enjeu la connaissance de transferts culturels concernant l'usage funéraire de produits biologiques à l'échelle de l'Italie et de la Gaule préromaines.

    Les objectifs :
    1. La mise en place d’une méthodologie analytique pluridisciplinaire, du prélèvement à l’interprétation des résultats
    2. L’identification et la caractérisation des offrandes funéraires de matières organiques et de produits biologiques au sein de quatre grandes cultures historiques
    3. La résolution de problématiques archéologiques liées à la fonction et à l’usage de catégories précises de contenants en céramique, en verre et en métal
    4. La connaissance des échanges de produits biologiques liés à l’alimentation et à l’entretien du corps et leurs significations culturelles et économiques au sein de quatre grandes cultures



  • SYNAPTOR Transistor-synapse et circuits pour les architectures neuro-inspirées

    Synaptor
    Réaliser et étudier des circuits à base de synaptors optiquement modifiables pour une utilisation dans des architectures informatiques neuro-inspirées en vue de résoudre des problèmes simples (labyrinthe par exemple).

    Exploration du comportement des réseaux de synaptors pour une utilisation dans les architectures informatiques neuro-inspirées
    L'objectif principal de ce projet est d'étudier le comportement et le fonctionnement de circuits de synaptors pour une utilisation dans des architectures neuro-inspirées. Pour atteindre cet objectif global, le projet portera sur trois objectifs plus ciblés:
    Objectif 1: NanoParticules fonctionnalisées avec de nouveaux commutateurs moléculaires
    Ici, l'objectif est la synthèse et la caractérisation électrique de nouvelles molécules photo-isomérisables. D'un point de vue chimique, le choix et la conception de nouvelles molécules seront les suivantes: (i) le décalage vers le rouge de la longueur d'onde pour l'isomérisation, (ii) un temps de commutation court et (iii) un grand rapport ON / OFF de la conductance entre les deux isomères.
    Objectif 2: Un nouveaux synaptor l'OG-NOMFET
    Nous étudions ici un nouveau type de synaptor: l'OG-NOMFET qui permettra de surmonter certaines limitations du NOMFET et d'ajouter de nouvelles fonctionnalités. Ici, nous encapsulons dans le NOMFET précédent, les NPs avec une SAM optiquement active développée dans l'objectif 1. Ce nouveau dispositif sera caractérisé électriquement en contrôlant la conformation de la molécule autour des NPs par la lumière.
    Objectif 3: Réseau de Synaptors
    En utilisant les NPs fonctionnalisées dans l'OG-NOMFET, nous poursuivons l'objectif d'avoir deux neuro-mécanismes dans le même dispositif. En termes d'architectures de circuits, cela signifie qu'il sera possible d'envisager une architecture avec des «blocs» de synaptors dans les mêmes circuits.



  • M6fossils Identification moléculaire, minéralogique, morphologique et isotopique des micro- et macrofossiles aux échelles micro et nano.

    Identification Moléculaire, Minéralogique, Morphologique et isotopique des Micro- et Macro-fossiles aux échelles Micro et nano.
    La chimie de notre planète a été modifiée drastiquement par les microorganismes pendant 3 milliards d’années jusqu’à l’avènement des plantes il y a ~400 millions d’années. Une majorité des fossiles de cet âge reste difficile à interpréter en termes de métabolisme (réactions chimiques intracellulaires), de taxonomie (espèces), et d’écosystèmes. Nous cherchons à déterminer la nature des fossiles et de leurs relations avec leurs environnements avec un arsenal de techniques de caractérisation.

    Les techniques de caractérisation pour identifier les (micro)fossiles et leurs interactions environnementales.
    Notre objectif global est de développer et coupler des méthodes novatrices permettant d’identifier des micro- et macro-fossiles pour lesquels la morphologie seule n’est pas diagnostique, et d’appliquer ces méthodes à des questions fondamentales sur l’évolution de la vie sur Terre et une de ses conséquences majeures : l’oxygénation de l’atmosphère. Les molécules diagnostiques de métabolismes ou classes d’organismes (biomarqueurs) sont traditionnellement recherchées dans des poudres de roches, ce qui a 3 limites : 1) les molécules ne peuvent pas être corrélées aux formes des fossiles, 2) leur structure et concentration a été altérée dans les roches très anciennes, ainsi devenues vulnérables aux contaminants, et 3) une variété de biopolymères provenant de distincts organismes fossilisés ensembles sont ainsi mélangés et ne peuvent pas être distingués. La spectromicroscopie des groupements fonctionnels ne suffit pas à décrire complètement les molécules. Nous développons de nouveaux instruments de spectrométrie de masse, plus informatifs sur les molécules, avec l’objectif d’analyser des microfossiles individuels. De plus, nous manquons d’informations sur la structure nano des cellules fossiles et sur les modifications qu’elles ont enduré post-mortem, ce qui peut conduire à des interprétations morphologiques erronées. Les compositions isotopiques des fossiles sont difficiles à traduire en termes de métabolisme, en partie à cause des biais induits par les préservations sélectives de molécules. Ces biais ne peuvent être résolus que par un couplage de microanalyses moléculaires+isotopiques. Enfin, des signatures géochimiques et minéralogiques peuvent être trouvées dans les biominéraux, mais leurs liens avec les fossiles restent à démontrer. Nous couplerons des analyses moléculaires, isotopiques, morphologiques et minéralogiques pour contraindre la nature de cellules fossiles individuelles.



  • TrkBDNFarmod Modulations pharmacologiques de la voie BDNF-TrkB dans des modèles de dépression et de douleurs chroniques

    Nouvelles voies thérapeutiques pour le traitement de la dépression et des douleurs neuropathiques
    La plasticité cellulaire est impliquée dans de très nombreuses maladies neurodégénératives, neurologiques et psychiatriques. Les molécules agissant sur cette plasticité peuvent représenter de nouvelles cibles thérapeutiques pour le traitement de diverses maladies du système nerveux central.

    Synthèse et caractérisation de nouvelles molécules à visée antidépressive et antidouleur
    Le projet TrkBDNFarmod a trois objectifs: 1 - La synthèse de molécules capables de moduler l’activité du récepteur « TrkB » qui joue un rôle majeur dans la plasticité cellulaire. 2 - La sélection au moyen de divers essais in vitro des molécules les plus prometteuses en termes d’efficacité et de sélectivité ; 3 - L’étude des propriétés pharmacologiques des molécules les plus intéressantes, dans divers modèles animaux de pathologies affectant le système nerveux central et ciblés sur la dépression (pathologie pour laquelle il existe encore au moins 30% de patients non répondeurs) et la douleur (douleurs neuropathiques chroniques).
    In fine, l’objectif principal est de concevoir et caractériser une nouvelle classe de ligands d’un récepteur peu connu afin de mieux cerner son rôle fonctionnel dans diverses affections du système nerveux central. L’objectif secondaire est la valorisation de tels ligands (ou de dérivés) pour le traitement de pathologies encore insuffisamment traitées de manière efficace et bien tolérée.



  • Ca (Re-)Lase ! Laser à Nanotubes de Carbone (rechargé)

    Réalisation d'un laser à nanotubes, pompé électriquement, intégré sur silicium
    Les besoins de communication entre les différents cœurs au sein des microprocesseurs croissent de pair avec leurs montée en puissance. Ce projet ambitionne de résoudre un des verrous pour l'avènement de communications optiques dans les processeurs par la réalisation d'un laser à nanotube de carbone intégré sur silicium.

    La problématique des interconnections optiques
    Le domaine de la photonique silicium est très actif, que ce soit pour résoudre les problèmes des interconnections métalliques dans les microprocesseurs ou dans les télécommunications. La réalisation d'un tel « lien optique » implique le développement de fonctions de base, comme une source laser, un modulateur optique et un photo-détecteur. Il n'existe pas aujourd'hui de matériaux pouvant réaliser ces différentes fonctions et être intégré de façon monolithique avec le silicium.
    Les nanotubes de carbone sont un nano-matériaux relativement récent, présentant des propriétés optiques et électriques très originales, et pouvant en théorie réaliser l'ensemble des fonctions nécessaire à la réalisation d'un lien optique. Le projet « Ça (Re-) Lase ! » s'attaque à la première fonction nécessaire et la plus emblématique, la source laser sur silicium.
    Les nanotubes sont un matériau très versatile, présentant de fortes propriétés d'émission de lumière sous excitation électrique. Cette émission de lumière est accordable en longueur d'onde dans le domaine du proche infra-rouge en sélectionnant, par diverses techniques d'extraction, des nanotubes de carbone d'une structure bien particulière.
    Les retombées de ce projet sont bien plus large que la réalisation d'une source laser à nanotubes. La réalisation des fonctions optiques et électroniques en utilisant un seul et même matériaux offre de nouvelles perspectives dans la convergence de l'optique et de l'électronique. De plus, la « photonique des nanotubes » est un domaine en émergence, et les retombées potentielles dans les domaines de la modulation optique, de la biophotonique, du médical ou de l'environnement sont très grandes.



  • COWORKWORLDS Durabilités et spatialités des pratiques de mobilité des coworkers

    COWORKWORLDS
    Le projet COWORKWORLDS vise à questionner les effets présumés vertueux, mais non démontrés, du coworking en matière de mobilité. L’hypothèse est que la durabilité des pratiques de mobilité des coworkers varie en fonction de leurs configurations sociales et spatiales. L’enjeu du projet est d’identifier la diversité de ces configurations et leur caractère plus ou moins favorable à la durabilité urbaine dans différents territoires (métropoles, villes intermédiaires, périurbain, rural).

    Durabilités et spatialités des pratiques de mobilité des coworkers
    Le projet COWORKWORLDS vise à comprendre comment de nouveaux modes d’organisation du travail, favorisés par le développement des technologies numériques, peuvent contribuer ou non au développement d’une mobilité plus durable au sein des systèmes urbains. Il s’intéresse à un objet de recherche encore peu étudié : les espaces de coworking. Ceux-ci correspondent à de nouveaux lieux de travail, intermédiaires entre le domicile et le lieu de travail traditionnel, basés sur le partage d’un espace de travail et d’un réseau de travailleurs encourageant la collaboration.

    Apparus en 2005 à San Francisco, les espaces de coworking se sont multipliés en France, aussi bien dans les métropoles que dans les villes intermédiaires, les territoires périurbains ou ruraux. La création d’espaces de coworking s’accompagne d’un discours très volontariste des pouvoirs publics qui encouragent, voire soutiennent financièrement, leur développement. Ce soutien est notamment justifié par les effets présumés vertueux, mais non démontrés, du coworking en matière de mobilité. En offrant aux actifs la possibilité de travailler à proximité de leur domicile, les espaces de coworking sont supposés réduire les impacts négatifs des déplacements liés au travail (congestion, pollution, etc.).

    L’objectif du projet COWORWORLDS est de questionner l’évidence de la durabilité urbaine du coworking. Il vise à identifier la diversité des configurations sociales (professionnelles, familiales) et spatiales (résidentielles, territoriales) dans lesquelles sont engagés les coworkers et leur caractère plus ou moins favorable à la durabilité urbaine à travers :
    - la connaissance des pratiques de mobilité des coworkers,
    - la compréhension des choix qui président à l’adoption de ces pratiques
    - la mise en perspective des spatialités qu’elles dessinent.



  • NanoTSConde Séparation bas-coût de Nanotubes de Carbone Semiconducteurs pour Electronique Souple

    NanoTSConde
    Séparation bas-coût de Nanotubes de Carbone Semiconducteurs pour Electronique Souple

    Des nanotubes semi-conducteurs à bas coût
    Les nanotubes de carbone mono-parois (SWNT) sont synthétisés sous la forme d’un mélange de nanotubes métalliques (m-SWNT) et semi-conducteurs (sc-SWNT), quelle que soit la méthode de synthèse. Pour les applications utilisant les sc-SWNT, la présence des m-SWNT provoque des courts-circuits majeurs. Le tri des SWNT est donc reconnu comme un défi majeur et plusieurs belles réalisations ont été publiées depuis 2000. Cependant, le seul matériau SWNT séparé disponible commercialement l’est à prix élevé et en faible quantité.Un procédé de différentiation chimique breveté par le partenaire IRAMIS en 2009 and 2011 détruit la conductivité des m-SWNT grâce à une fonctionnalisation sélective. Un mélange de SWNT après différentiation peut donc être directement utilisé comme source de sc-SWNTs.
    L’objectif du présent projet est d’optimiser le procédé, de l’étendre à grande échelle et de démontrer son utilité dans des applications en électronique. En effet, les SWNT sont particulièrement intéressants en électronique organique parce qu’ils montrent à la fois une faible tension de seuil et d’opération et une mobilité élevée, suffisante pour un fonctionnement à haute fréquence pour les télécommunications, parce que les films de SWNT sont souples et transparents et enfin parce qu’ils sont compatibles avec les procédés de fabrication de l’électronique imprimable bas coût, basse température et haut débit.
    Deux démonstrations en électronique sont visées dans le projet : un en électronique imprimable sur plastique, l’autre en électronique souple à haute fréquence. La première consiste en la fabrication de séries de transistors à sc-SWNT sur support plastique par spray puis par impression jet d’encre, et se terminera par la conception d’un circuit logique comme démonstrateur. La seconde est dévolue à la préparation de transistors à haute fréquence sur support plastique souple avec le matériau sc-SWNT différentié.



Rechercher un projet ANR