L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

Translate this page in english

Nous suivre

  • PIChClassIII Application du PICh à la caractérisation du régulome de la transcription par l’ARN Polymérase III

    Caractérisation exhaustive des régulateurs de la transcription par l’ARN polymérase III
    Pour caractériser de manière exhaustive les régulateurs de la transcription par l’ARN polymérase III, un des processus majeur du contrôle de la croissance cellulaire, nous désirons mettre en place une technique de purification de l’ADN ribosomique 5S tout en conservant les protéines associées présentes sur ces gènes.

    Mise en place d’une méthode d’identification des protéines associées à un gène donné.
    Il semble bien établi maintenant que la régulation de la transcription par l’ARN polymérase III joue un rôle majeur sur l’adaptation des cellules aux changements physiologiques ou aux variations de leur environnement, notamment lorsqu’elles sont soumises à des stress. Nous cherchons à décrypter les réseaux (conservés de la levure à l’homme) impliqués dans la modulation de l’activité transcriptionnelle, de la perception du signal jusqu’aux composants de la machinerie de transcription. Pour cela, il apparaît important d’identifier et de caractériser fonctionnellement les protéines impliquées dans les cascades de régulation. Malgré les nombreux efforts réalisés depuis des décennies pour décrire au niveau moléculaire les divers processus nucléaires impliqués dans les transactions liées à l’ADN, Il n’y a que très peu d’informations sur le déroulement de ces processus au sein de la chromatine et sur la manière dont les diverses voies métaboliques interagissent pour réguler la transcription. Pour obtenir une vue globale de l’ensemble des évènements qui ont lieu sur les gènes de classe III, il serait très important de caractériser tous les acteurs présents, c’est-à-dire liés. Au cours de ce projet nous nous proposons dans un premier temps de mettre au point la méthode du PICh sur les gènes d’ARNr 5S chez la levure Saccharomyces cerevisiae et dans les cellules humaines. L’extension de cette technique devrait à terme contribuer à mettre en place une technique qui devrait intéresser l’ensemble de la communauté scientifique impliquée dans la biologie du génome.



  • GlioShuttles4Metabolism Les tanycytes transportent la leptine dans le cerveau: identification des mécanismes et rôle dans la physiopathologie de l'obésité et du diabète

    Les tanycytes véhiculent la leptine dans le cerveau métabolique : mécanismes moléculaires et rôle dans la physiopathologie de la résistance hormonale et l’obésité/diabète
    Au cours de travaux antérieurs soutenus par l'ANR (GLIODIABESITY, 2009-2013), nous avons mis en évidence que les tanycytes, un type spécifique de cellules gliales hypothalamiques, agissent comme des «gardiens» qui régissent l'accès des signaux métaboliques circulants à l'hypothalamus (Langlet Cell Metab 2013), et en particulier son transport vésiculaire dans le liquide céphalo-rachidien, d'où ils accèdent aux autres régions cérébrales capables de percevoir ces signaux (Balland Cell Metab 2014).

    Identifier les mécanismes moléculaires impliqués dans le transport de la leptine du sang vers l'hypothalamus, via les tanycytes sont encore largement inexplorés.
    L'objectif global de cette proposition est de développer davantage ce concept de transport tanycytaire et d’en comprendre les mécanismes. A cette fin, nous souhaitons i ) caractériser les transporteurs de la leptine et la route trans - tanycytaire utilisée par la leptine périphérique pour entrer dans le cerveau métabolique ( Objectifs 1 et 2 ) , ii) évaluer si le stress du réticulum endoplasmique qui est impliqué dans la résistance à la leptine, modifie son transport ( Objectif 3 ) , et iii ) développer de nouveaux modèles et des outils de pointe pour sonder cette barrière tanycytaire in vitro ( Objectif 4 ) . Pour réaliser ce projet novateur dans un domaine hautement compétitif de la recherche biomédicale, nous avons assembler un groupe d'experts de renommée internationale dans la signalisation de la leptine et qui a contribué avec le Partenaire 1 à la découverte du transport de la leptine par les tanycytes ( Partenaire 2 : Ralf Jockers & Julie Dam ), et un deuxième partenaire expert dans le trafic vésiculaire intracellulaire ( partenaire 3 : Stéphane Gasman ).



  • SUPERNAM Membranes Super Non-adhésives pour des procédés de traitement des Eaux Durables

    SuperNAM
    La filtration membranaire est devenue une technologie de choix utilisée dans la production d’eau potable, le traitement d’eaux usées et le dessalement d’eaux de mer. Le rétention de solutés, macromolécules ou colloïdes est inhérente à ce procédé et conduit à la formation de dépôts sur les membranes, qui constituent le talon d’Achille de ces technologies. Bien qu’il ne soit pas possible d’éviter ces dépôts, il serait d’un intérêt majeur que de rendre ces dépôts non adhérents à la surface.

    L'objectif est de créer des surfaces filtrantes ayant la propension la plus faible à adsorber des macromolécules ou des colloides.
    On estime que la lutte contre les effets du colmatage représente jusqu’à 40 % des coûts de fonctionnement des procédés membranaires appliqués au traitement des eaux ou en agro alimentaire. C’est pourquoi l’enjeu le plus important aujourd’hui lorsque l’on conçoit des membranes ou des procédés membranaires est de rendre les dépôts colmatants aussi réversibles que possible, c’est-à-dire de réduire significativement l’adhésion des molécules colmatantes à l’interface eau-membrane. Pour ce faire, deux problèmes doivent être abordés simultanément : la surface de membrane et la structure poreuse doivent être adaptées. Cette approche doit contribuer à développer des systèmes durables de traitement des eaux en réduisant le demande énergétique par m3 d’eau produite, en réduisant les besoins en produits de nettoyage des installations et en allongeant la durée de vie des membranes. Si pon peut réduire le colmatage irréversible par un facteur deux, on estime pouvoir réduire les coûts de fonctionnement de 20% environ.



  • INDIGO Instabilités et Poussières dans les Gaz Ionisés: Perspectives

    Des nanoparticules dans un plasma : Formation et comportements instables
    Etude de la formation et du comportement de nanoparticules dans les plasmas. Analyse de la cinétique de croissance et des instabilités induites.

    Etude de la formation et du comportement de nanoparticules dans les plasmas. Analyse de la cinétique de croissance et des instabilités induites.
    Les plasmas poussiéreux (ou complexes), sont des gaz ionisés contenant des poussières dont la taille varie du nm au mm. Ces milieux se rencontrent en astrophysique (queues de comètes, atmosphères planétaires) et dans l'industrie où ces poussières sont néfastes en microélectronique mais utiles pour la fabrication de systèmes en nanotechnologie (dispositifs à un électron, cellules solaires). La fusion thermonucléaire est également concernée par la présence de poussières provenant de l'érosion des parois.
    Les objectifs de ce travail sont de mieux comprendre différents aspects de la physique des plasmas poussiéreux. Trois aspects fortement liés sont étudiés : les mécanismes de formation des poussières, les instabilités et la dynamique du « void ». Ces phénomènes seront étudiés dans différents réacteurs offrant l'opportunité unique d'explorer les plasmas poussiéreux dans une vaste palette de conditions. La caractérisation de ces instabilités par l'utilisation de théories des systèmes non linéaires amènera une grande originalité au projet et mettra en avant une approche interdisciplinaire. L'objectif sera de comprendre l'ensemble des aspects étudiés de façon globale en comparant, corrélant et interprétant les différents résultats. Ce travail permettra d'ouvrir de nouvelles perspectives pour l'élimination, le contrôle ou l'utilisation des nanoparticules dans les réacteurs industriels ou de fusion.



  • FORCELL Influence de la force de l'interaction substrat-ligand sur l'adhésion cellulaire.

    Nouvelle approche permettant d’évaluer les forces exercées par les cellules pour sonder les propriétés mécaniques de leur substrat d’adhésion.
    Par quel mécanisme la cellule perçoit-elle la rigidité de son substrat d’adhésion ? Notre contribution est de proposer un modèle chimique pour comprendre comment lors de la formation de la liaison récepteur-ligand, une cellule déposée sur un substrat peut sonder son environnement.

    Mise en évidence du rôle de la liaison récepteur-ligand dans le transfert de l’information entre une cellule et son substrat d’adhésion
    L’ingénierie tissulaire est un domaine pluridisciplinaire émergent impliquant notamment la biologie et la science des matériaux. L’ingénierie tissulaire a pour but d’élaborer des tissus artificiels en utilisant des cellules et des matrices supports à l’adhésion. Ces substituts de tissus sont conçus en incorporant des cellules dans des matrices synthétiques ou en ensemençant un matériau support assurant un environnement favorable à la fonction cellulaire.
    Comprendre comment une cellule sonde son environnement et en particulier comment l’information sur les propriétés mécaniques du matériau d’adhésion cellulaire transite entre sa surface et la cellule, présente également un intérêt dans le développement de l’ingénierie tissulaire. L’acquisition de ces connaissances représente un enjeu majeur pour la santé publique mais permettrait également d’envisager le développement de nouveaux types d’implants.
    Nous proposons de concevoir de nouveaux substrats modèles permettant de comprendre comment lors de la formation des liaisons ligand-récepteur cellulaire, une cellule déposée sur un substrat peut sonder son environnement. L’objectif du projet est d’étudier l’effet de synergie entre les propriétés mécaniques (de module d’Young variable) et les interactions non-covalentes des liaisons ligands-substrat sur le mécanisme d’adhésion cellulaire et du devenir cellulaire.



  • CapAdapt Mieux appréhender la capacité d'adaptation au changement climatique: les enseignements des littoraux bas (Bangladesh, Kiribati)

    CapAdapt
    For a better understanding of adaptive capacity to climate change: lessons from low-lying coastal areas (Bangladesh, Kiribati)

    CapAdapt's central questions are: what are the societal drivers of adaptation to climate change? Which patterns of a given territory actually influence its adaptive capacity, hence its vulnerability to climate change, and to what extent?

    Enjeux et objectifs
    CapAdapt focuses its research on adaptive capacity to climate change, with the ambition of elaborating new scientific bases for the development of integrated analyses. It is based upon fieldwork in 2 low-lying coastal areas (Bangladesh and Kiribati) that present strong differences in terms of geography, relationships to the environment, cultural values, etc.
    Therefore, CapAdapt will pursue four main goals:
    - To elaborate of an analytical framework for the assessment of adaptive capacity to climate change: key questions, methods for collecting and analysing data, recommendations on the replication potential to others contexts;
    - To develop comprehensive case studies, including in-depth research on the multi-dimensional determinants of adaptive capacity and vulnerability to climate change. The case studies (at national and local scales) will be analysed in a comparative perspective. They will allow for the provision of a hierarchy of influential factors of adaptive capacity and vulnerability;
    - A scientific input into three key dimensions of adaptation: (i) making better choices when implementing adaptation projects, (ii) making sure that international funding reaches those who need it most, and (iii) turning environmental migration into an adaptation strategy. Close collaboration will be sought with stakeholders in order to ensure that the findings of the project are channelled through policy-making processes;
    - A complementary goal will be to increase the awareness of the general public on adaptation, adaptive capacity and vulnerability issues both within and outside the communities directly concerned by the case studies. Information to the public on adaptation challenges is a prerequisite for implementing realistic and efficient adaptation strategies. Specific deliverables will be local media articles and interviews (newspapers, TV, radio, web) and a book on vulnerability and adaptation to climate change in low-lying coastal areas.



Rechercher un projet ANR