L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

Translate this page in english

Modalités de soumission 2014

Plan d’action et appel générique (informations au 13.02.2017)

Appel générique 2017 : Résultats de la première phase d'évaluation

  • Fin de la 1ère phase d'évaluation : 7 260 pré-propositions éligibles ont été évaluées
  • L'ensemble des coordinateurs des pré-propositions a été contacté par mail
  • Les coordinateurs des 3052 pré-propositions retenues à l'issue de l'étape 1, ainsi que les 1101 PRCI éligibles enregistrés sont invités à soumettre une proposition complète au plus tard le 03 avril 2017, 13h (heure de Paris)
  • L'ouverture du site de soumission des propositions détaillées est prévue pour le 28 février 2017 (date prévisionnelle)
  • Consulter le calendrier de l’appel générique

Retrouvez l’ensemble des appels ouverts et la prévision des appels spécifiques transnationaux pour 2017.

@AgenceRecherche

21/02 15:53 - Et pour tout savoir sur notre instrument "Chaires industrielles" voici notre plaquette dédiée… https://t.co/Vq4Wx931ue

21/02 12:04 - Pour plus d'informations sur le projet VISUALL voici son résumé https://t.co/5WDGu1sAED https://t.co/dSemXcyw0W

16/02 12:07 - [AAP] Projets sélectionnés à l'appel "Au cœur des données numériques" @DiggingIntoData https://t.co/zt5P97Is1E

  • LILI Des lieux aux liens, l'espace comme révélateur des fonctionnements familiaux

    Quand les liens familiaux font lieux et façonnent le territoire
    Envisager les configurations familiales au-delà de la corésidence devient possible partir des données de l’enquête Famille et logements.

    Décrire et appréhender le territoire fonctionnel des familles
    Le groupe familial se déploie sur un territoire aux contours extrêmement variés. Envisager l’espace de ces liens potentiels ou établis pose un nouveau défi : celui de dépasser la référence spatiale unique selon laquelle un ménage correspond à un logement. Avec l’augmentation du nombre de familles recomposées fonctionnant sur plusieurs ménages, de familles transnationales conservant ou achetant des logements dans le pays d’origine, de couples vivant conjointement à temps partiel du fait du travail ou de choix personnels, de personnes âgées revendiquant leur indépendance résidentielle, de jeunes étudiant plus longtemps et changeant plus souvent de lieux d’études, s’affirme la nécessité d’appréhender les lieux entre lesquels circulent les membres de la famille de façon à saisir comment l’espace participe à la construction du lien familial.
    L’analyse de cet espace doit être menée à plusieurs niveaux : celui qui relève de l’échelle individuelle du fait que certains individus circulent entre plusieurs logements et y résident de façon simultanée ; celui qui relève de l’échelle du groupe familial qui se déploie dans l’espace et qu’il convient de repérer ; et enfin celui qui correspond à l’aspect fonctionnel de ce territoire ainsi défini et dont on peut alors explorer les attributs et l’influence qu’il exerce sur les comportements individuels, migratoires et familiaux.



  • TERDOUEST Terrassements Durables - Ouvrages en sols traités

    Maîtriser la technique du traitement pour un réemploi optimum des sols en terrassement
    Les enjeux dans les travaux à venir, tant en France qu’à l’international, sont de proposer aux maîtres d’ouvrages des techniques de traitement des sols maîtrisées afin de réduire les déchets et diminuer les coûts des terrassements. Le projet TerDOUEST a permis d’aborder de nouveaux aspects et de revisiter les principes connus dans les guides en vigueur au moment du projet.

    Comprendre les phénomènes d’amélioration des matériaux par traitement
    Malgré une pratique de chantier maîtrisée depuis de nombreuses années, le traitement des sols par la chaux ou les liants hydrauliques porte en soi un caractère aléatoire lié à une méconnaissance des mécanismes de déclenchement de la prise hydraulique et au fait qu’à dosage identique les matériaux naturels traités peuvent atteindre des performances mécaniques très variables, quelque fois pas de performances, ou pire, être à l’origine de pathologies de type gonflements. Ce caractère aléatoire est générateur de risques pour un maître d’ouvrage, risque qui se caractérise par des surcoûts et/ou des retards dans la livraison des ouvrages.
    Le projet TerDOUEST avait pour vocation la compréhension des mécanismes d’amélioration d’un sol de faibles caractéristiques, grâce à l’incorporation de chaux ou de liants hydrauliques. Les enjeux sont de pouvoir réduire la part d’aléatoire dans les mécanismes en identifiant par exemple : le rôle des minéraux dans le sol, l’influence des modes de préparation, les mécanismes du déclenchement de la prise… Le projet a également abordé la question de la durabilité (rôle des infiltrations d’eau sur les performances d’un matériau traité) ainsi que les critères d’acceptation environnementale. Les résultats obtenus permettent de réduire ou tout au moins d’évaluer la part de risque.



  • StaRMIP Intercomparaisons de modèles statistiques de régionalisation et impacts hydrologiques

    Intercomparaisons de modèles statistiques de régionalisation et impacts hydrologiques
    Du climat global vers des données régionales pour les impacts hydrologiques

    Quelles données «régionalisées« pour étudier les impacts du changement climatique ?
    L’objectif est d’étudier les incertitudes des approches statistiques de régionalisation (downscaling) de précipitation (PR) et de température (T) à haute résolution (HR) dans la région «Européenne« (telle que définie dans Euro-CORDEX) et leurs impacts hydrologiques dans le bassin Méditerranéen. En effet, cette région possède des spécificités géographiques et environnementales rendant nécessaire mais complexe la régionalisation des précipitations. Ainsi, ce projet intercompare les principales approches statistiques de régionalisation des PR et T. Des ensembles de champs de PR et T régionalisés statistiquement à HR seront générés et intégrés dans des modèles hydrologiques pour évaluer leurs qualités via des analyses de sensibilité. A partir de ces évaluations, un nouveau modèle statistique de régionalisation sera développé pour combler certains manques des modèles de l’état-de-l’art. Les projections futures serviront à définir des scénarios futurs de disponibilité en eau sous contraintes climatiques. Ce projet va fournir:
    (i) Des ensembles de simulations statistiques de PR et T à HR pour des climats de contrôle (CTRL, 1989-2010) et futurs (2021-2050 et 2051-2080) selon différents modèles et scénarios sur la région Méditerranéenne ;
    (ii) Des guides pour leurs utilisations et interprétations ;
    (iii) Des indicateurs de qualité (spatiale, temporelle, représentation des extrêmes, etc.) des simulations ;
    (iv) Un modèle statistique de downscaling aussi générique que possible ;
    (v) Des scénarios hydrologiques rétrospectifs et prospectifs de disponibilité en eau sur plusieurs bassins versants Méditerranéens ;
    (vi) Des évaluations d’incertitudes des simulations climatiques et hydrologiques grâce à des modèles statistiques dédiés.
    Ces études insèreront une partie des simulations par RCM du projet Med-CORDEX. De plus, les algorithmes, les simulations statistiques à HR et les méthodes et indicateurs d’évaluation, seront fournis à la communauté scientifique.



  • REFOPOL Programme spatiotemporel de réplication du génome humain

    Comment les cellules humaines recopient leur génome
    Les chromosomes sont fidèlement recopiés à chaque fois qu'une cellule se divise en deux cellules filles. Ce processus fondamental à tous les êtres vivants a un impact médical et sociétal considérable. Chez l'homme il démarre en des dizaines de milliers d'«origines de réplication« dont nous tentons d'identifier la position et le moment d'activation exacts.

    Comprendre la logique du programme de duplication des chromosomes
    Ce paragraphe précise les enjeux et objectifs du projet : indiquez le contexte, l’objectif général, les problèmes traités, les solutions recherchées, les perspectives et les retombées au niveau technique ou/et sociétal

    La duplication ou réplication de l'ADN est un processus fondamental de tout être vivant. Les deux brins complémentaires de l'ADN se séparent localement et chacun sert de matrice pour synthétiser un nouveau brin complémentaire. On obtient alors deux molécules «filles« formées chacune d'un ancien et d'un nouveau brin, rigoureusement identiques à la molécule «mère« formée des deux brins anciens. Des déréglages de ce processus peuvent altérer le génome, favoriser l'apparition de mutations, de cancers et d'autres maladies génétiques. Par ailleurs de nombreux médicaments utilisés comme antibiotiques, antiviraux ou anticancéreux interfèrent avec ce processus.
    Chez les bactéries et les virus ce processus démarre en un endroit précis du chromosome, généralement circulaire, et se propage dans les deux directions jusqu'à copie complète du chromosome. Chez les organismes plus complexes comme l'homme qui possèdent de très longs chromosomes ce processus démarre en des dizaines de milliers de points. Notre objectif est d'identifier la localisation et le moment d'activation de chacun de ces points en déterminant la direction locale de copie sur l'ensemble des chromosomes. Les résultats nous permettent de comprendre le lien entre l'organisation des chromosomes dans le noyau de chaque type cellulaire, les gènes qui s'y expriment, l'ordre dans lequel les différentes parties des chromosomes sont copiées et les points de fragilité du processus.



  • PLASTIZOME Etude de la plasticité physique et fonctionnelle des protéasomes.

    Que régule et qui régule la nanomachine de dégradation des protéines ?
    Des dysfonctionnements de la nanomachine de dégradation des protéines qu’est le protéasome participent à la pathogenèse de maladies telles que les cancers ou les maladies neurodégénératives. Il est donc important d’identifier i) les processus cellulaires dans lesquels le protéasome est impliqué, ii) les facteurs influençant son activité.

    Identification et caractérisation des partenaires du protéasome (PROTEA-ZOME).
    Le protéasome est une nanomachine qui dégrade les protéines. Il est présent dans toutes les cellules eucaryotes. Son activité est cruciale pour une large variété de processus cellulaires fondamentaux (régulation du cycle cellulaire, dégradation des protéines oxydées ou mal repliées, réponse au stress, réponse immunitaire…..). Il reste encore probablement à découvrir des processus cellulaires dans lesquels le protéasome est impliqué ainsi qu’à élucider les mécanismes moléculaires par lesquels il intervient dans ces processus. Des études récentes ont montré que de nombreuses et diverses protéines y sont associées et que l’association du protéasome à différents partenaires oriente les fonctions auxquelles il participe et peut moduler son activité.
    Dans ce projet, nous nous proposons d’identifier et caractériser les partenaires physiques et fonctionnels du protéasome (PROTEA-ZOME). Un niveau élevé de l’activité du protéasome semble associé à la tumorigenèse. De façon intéressante certaines cellules transformées sont plus sensibles à l’inhibition du protéasome que les cellules non malignes. Les inhibiteurs du protéasome sont utilisés dans le traitement de certains cancers. Il est donc important d’identifier les facteurs influençant le niveau d’expression et l’activité du protéasome et d’explorer les fonctions auxquelles il participe dans différentes conditions physiologiques.



  • EMERGE Des évaluations compatibles de volumes, biomasses et minéralomasses en forêt : vers une gestion comptable et durable du bois énergie

    Vers une gestion comptable et durable du bois énergie en forêt
    .

    Des évaluations compatibles de volumes, biomasses et minéralomasses des arbres
    Si les forestiers savent depuis longtemps estimer le volume commercial de leurs arbres à l'aide des « tarifs de cubage », le premier objectif de ce projet est de pouvoir estimer le volume complémentaire de bois énergie que l'on trouve principalement dans le houppier (les branches). En effet, les coefficients de passage habituellement utilisés pour estimer ce foisonnement à partir du volume de la tige sont trop approximatifs et rigides, ne tenant pas compte des variations entre essences, tailles et contextes différents.
    L'idée est d'obtenir alors des prédictions de biomasse de bois énergie compatibles avec les estimations de volumes de bois d'industrie et de bois d'œuvre. À ces modèles seront associés des estimations de minéralomasse et de pouvoir calorifique afin d'étudier plus finement les exports en éléments minéraux et l’énergie récupérable.
    Ces tarifs doivent être assez robustes pour être utilisés dans différentes régions et pour les principales essences forestières afin de permettre des estimations cohérentes et comparables.
    Les gestionnaires ont besoin de ces outils partagés pour mobiliser le bois énergie, mais ces mêmes outils seront utilisés à l'échelle nationale pour les estimations de biomasse et de carbone.



  • IMHICE Inhibition de l’hypersécretion du mucus dans les exacerbations des bronchopneumopathies chroniques obstructives

    Amélioration de la qualité de vie des patients atteints de bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) en phase d’exacerbation d’origine infectieuse.
    Inhiber l’hyper-sécrétion du mucus bronchique chez ces patients ce qui permettrait de diminuer les atteintes respiratoires et le risque d’infections pulmonaires.

    BPCO en phase d’exacerbation: Impact sociétal et pathogenèse et proposition d’une alternative thérapeutique
    La BPCO est une maladie pulmonaire évolutive et débilitante. La fumée de cigarettes est le facteur étiologique principal dans le développement de la BPCO. Elle est reconnue comme un problème de santé publique et les exacerbations associées sont une cause importante de morbidité et/ou de mortalité. Elles sont provoquées essentiellement par des infections respiratoires, en particulier par «Non Typable Haemophilus influenzae (H. influenzae) (NTHi)«. Cette pathologie atteint environ 80 millions de personnes en Europe, provoquant des millions de décès/an et deviendra la 3ème cause de décès. Les coûts économiques associés sont estimés à plus de 55 milliards €/an en Europe. Cependant, les progrès thérapeutiques pour traiter cette pathologie restent très limités, en partie en raison de la mauvaise compréhension des mécanismes physiopathologiques de la maladie. Ceci est en partie lié à l’absence d’un bon modèle animal mimant les phases d’exacerbation de la BPCO. Nous savons que l’hypersécrétion de mucus dans les voies respiratoires est une caractéristique majeure de la BPCO notamment en phase d'exacerbation qui joue un rôle clef dans la survenue de l’inflammation et l'obstruction bronchique. Cette accumulation augmente également le risque d’infections respiratoires. Des approches pharmacologiques visant à diminuer l’excès du mucus représentent donc une thérapie prometteuse. Nous avons mis au point un modèle murin mimant l'exacerbation de la BPCO dans lequel nous allons étudier l’hyper-sécrétion du mucus bronchique et son impact sur les infections respiratoires. Nous examinerons le rôle d’une enzyme, la cPLA2, dans cette hyper-sécrétion et l’utiliser comme cible thérapeutique. Nous disposons en effet d’un inhibiteur pharmacologique de cette enzyme, l’ATK. L’objectif majeur de ce projet est d’étudier les effets de l’ATK sur l’hyper-sécrétion du mucus, l’inflammation et les atteints respiratoires dans notre modèle animal.



  • cospin Invariants spectraux de contact

    Invariants spectraux et rigidité globale en topologie de contact
    Généraliser à la topologie de contact la théorie des invariants spectraux symplectiques, avec pour but d'explorer les phénomènes de rigidité globale des transformations de contact et des sous-variétés legendriennes.

    Phénomènes de rigidité globale
    En 1985, Gromov a découvert qu'on ne peut tasser, via plongement symplectique, une boule de l'espace euclidien dans un cylindre de rayon plus petit. Ce résultat a montré pour la première fois l'existence de contraintes plus fortes que la simple préservation du volume satisfaites par les transformations symplectiques, et est souvent vu comme le point de départ de la topologie symplectique moderne. L'étude d'autres phénomènes de rigidité globale, mis en évidence par l'existence de la métrique de Hofer et la conjecture d'Arnold pour les points fixes des difféomorphismes hamiltoniens, ont profondément marqué le développement du sujet. La topologie de contact est l'analogue en dimension impaire de la topologie symplectique, mais ce n'est que récemment que des phénomènes de rigidité similaires ont été exhibés. En 2006, Eliashberg, Kim et Polterovich ont découvert un théorème de non-tassement en topologie de contact, résultat profondément lié à la notion d'ordonnabilité (introduite précédemment par Eliashberg et Polterovich), l'existence de métriques bi-invariantes sur le groupe des contactomorphismes (découverte en 2009 par Sandon) et un analogue de contact (proposé en 2011 par Sandon) de la conjecture d'Arnold. Ces phénomènes ressemblent à leurs analogues symplectiques mais présentent aussi des spécificités qui les rendent particulièrement intéressants et encore mystérieux. Le premier but de notre projet est d'étendre au cas de contact certaines des techniques qui ont été utilisées pour étudier les phénomènes de rigidité symplectique (en particulier, les invariants spectraux) pour mieux comprendre la rigidité dans le cas de contact. Le deuxième but est de trouver de nouvelles interactions entre rigidité des contactomorphismes et rigidité des legendriennes, en particulier en relation avec des problèmes liés à leur classification et à l'existence entre eux de cobordismes lagrangiens (ce qui est aussi une direction de recherche récente est encore largement inexplorée).



  • Transcultur@ Dictionnaire d'histoire culturelle transatlantique XVIIIe-XXIe siècles

    Transcultur@
    Dictionnaire d’histoire culturelle transatlantique XVIIIe-XXIe siècles

    Un outil pour analyser les circulations culturelles dans l'espace atlantique
    Transcultur@ est un projet de recherche collaborative internationale porté par une équipe franco-brésilienne de spécialistes de sciences humaines et sociales. Il vise à la réalisation d’un Dictionnaire d’histoire culturelle transatlantique : un outil scientifique et technologique innovant, édité en ligne et en quatre langues (anglais, espagnol, français, portugais), pour analyser les dynamiques de l’espace atlantique et comprendre son rôle dans le processus de mondialisation contemporain.
    À travers une série de notices consacrées aux relations culturelles complexes entre l’Europe, l’Afrique et les Amériques, cette encyclopédie numérique entend mettre en œuvre une histoire connectée de l’espace atlantique contemporain, dans une perspective interdisciplinaire associant historiens, anthropologues, sociologues, politistes, musicologues, spécialistes de littérature, arts, théâtre ou cinéma. Conçu au plus près de la recherche, ce dictionnaire propose une réflexion sur les circulations transatlantiques et la mondialisation culturelle, mais également sur les processus d’identification et les frontières qui ont contribué à la formation et au renouvellement de grandes aires culturelles depuis le XVIIIe siècle.
    Conçu avec le soutien de la TGIR Huma-Num, Transcultur@ intègrera les apports des humanités numériques pour mesurer, cartographier et analyser les circulations culturelles dans l’espace atlantique. Le projet sera porté par trois institutions principales : l’Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines, l’Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3 et l’Universidade de São Paulo.



  • EXTRADE Extraction des Terres Rares contenues dans les aimants parmanents des Déchets des équipements électriques et électroniques

    EXtraction des Terres Rares contenues dans les Aimants permanents des Déchets des Equipements Electriques et Electroniques
    Les technologies nouvelles qui utilisent de plus en plus des terres rares (TR) contribuent à la demande croissante et durable, dans le temps, de ces substances. L’Europe constitue une des plus importantes régions de consommation de TR. Elle a en outre accumulé pendant des dizaines d’années des biens de consommation (équipements électriques et électroniques) qui, arrivés en fin de vie, constituent des ressources secondaires d’où pourraient être extraites de ces TR.

    Développement de techniques physiques et physico-chimiques innovantes pour recyclage des aimants permanents à terres rares contenus dans les disques durs, haut-parleurs et petits moteurs électriques
    Les pays développés font face à une inquiétude persistante au sujet de l’approvisionnement en métaux rares. Ces métaux rares, dont le TR, sont essentiels au développement d’industries innovantes de haute technologie, et tout particulièrement celles associées aux énergies vertes. La récente crise politique provoquée par la Chine vis-à-vis du Japon en mettant l’approvisionnement en TR dans la balance (95% des besoins mondiaux) n’a fait qu’amplifier ces inquiétudes. La question fondamentale est d’assurer l’approvisionnement des industries manufacturières pour lesquelles ces alliages et composés chimiques élaborés à partir de métaux rares sont indispensables, alors même que leur disponibilité présente des vulnérabilités à différents niveaux de leur chaîne d’approvisionnement. Dans ce contexte,
    l’Union Européenne publie son rapport « Critical raw materials for the EU » qui identifie 20 métaux qualifiés de stratégiques pour l’ensemble de l’économie européenne. Au niveau français, la feuille de route pour améliorer la productivité des ressources est marquée par la mise en place du Plan métaux stratégiques et la création du COMES (Comité pour les métaux stratégiques). Parmi ces métaux stratégiques, les terres rares contenues dans les aimants permanents de certaines catégories de D3E constituent une cible d’intérêt grandissant et devenant prioritaire. Depuis le développement des aimants puissants à base de Néodyme (Nd–Fe–B) en 1980, le volume de production de ce matériau a augmenté de façon spectaculaire. Le développement d’une filière spécifique visant à récupérer ces aimants permanents contenus dans les D3E et à recycler les terres rares qu’ils contiennent doit donc devenir une priorité. L’objectif principal de ce projet est la mise en place de techniques performantes de récupération, de traitement et de valorisation des aimants permanents contenus dans les D3E.



  • RIPOSTE Exploitation de la variabilité de la résistance quantiattive aux agents pathogènes pour l'amélioration de la tolérance aux maladies des espèces cultivées

    Résistance quantitative à Xanthomonas et amélioration des plantes
    Exploitation de la variabilité de la résistance quantitative aux agents pathogènes pour l'amélioration de la tolérance aux maladies des espèces cultivées

    Exploitation de la variabilité de la résistance quantitative aux agents pathogènes pour l'amélioration de la tolérance aux maladies des espèces cultivées
    En combinant les expertises de trois équipes de recherche publiques et d’un partenaire industriel ayant tous un intérêt commun dans l’identification de mécanismes de résistance et de promouvoir leur durabilité dans un contexte d’agroécosystème, ce projet exploitera la diversité génétique de la Résistance Quantitative (QDR, Quantitative Disease Resistance) pour identifier des sources possibles de tolérance à la maladie dans la plante modèle (Arabidopsis thaliana) et dans des plantes d’intérêt agronomique (Brassica, Piment et Tomate). Le projet est basé sur l’identification récente par les partenaires 1 et 2 du gène RKS1 par clonage positionnel et Genome Wide Association mapping d’un QTL majeur chez A. thaliana conférant la résistance à Xanthomonas campestris pv. campestris (Xcc), une bactérie pathogène infectant le
    système vasculaire des plantes et causant la pourriture noire, l’une des maladies les plus dévastatrices des Crucifères.
    Dans le WP1, des connaissances seront acquises sur l’intégration de RKS1dans les voies conduisant à la résistance déjà connues chez les plantes, et sur la caractérisation des voies régulant et régulées par, RKS1. L’élucidation des forces évolutives favorisant le maintien du polymorphisme de RKS1 dans les populations naturelles en (i) estimant les trade-offs coût/bénéfice selon une gamme d’intensités d’infection (WP2), et (ii) développant des modèles réalistes pour comprendre
    et prédire les dynamiques adaptatives des allèles de résistance dans les populations naturelles (WP3), permettra d’évaluer la pertinence du gène RKS1 (et d’autres gènes identifiés dans le WP1) pour des applications dans des espèces agronomiques. Finalement, RKS1 et d’autres gènes candidats seront ensuite directement testés et ce, à haut débit, et à
    travers une approche non OGM, pour leur valeur potentielle (allèles et orthologues) pour le contrôle des agents pathogènes dans la Tomate, le Piment et Brassica dans les programmes d’amélioration (WP4).



  • sensocode Rôle du cervelet dans le traitement d’informations sensorimotrices nécessaires au codage hippocampique et à la navigation

    Le cervelet influence le code spatial de l’hippocampe
    L’activité neuronale de certaines régions cérébrales sous-tend notre capacité à nous localiser et à trouver notre chemin au quotidien. Cette activité neuronale est sous influence des informations sensorielles perçues par le navigateur. A travers ses propriétés à intégrer ces informations sensorielles, le cervelet pourrait ainsi participer à la formation d’une représentation mentale fiable de l’environnement

    Elucider comment le cervelet, à travers ses propriétés à intégrer des informations sensorielles, participe à la formation d’une représentation mentale de l’environnement au niveau de l’hippocampe.
    La cognition spatiale requiert l’intégration de nombreuses informations sensorielles utilisées pour se localiser dans l’espace et se diriger vers un but. Le traitement multimodal de ces informations implique l’interaction fonctionnelle de nombreuses régions cérébrales permettant la formation d’une représentation cohérente de l’environnement. Des données récentes indiquent que le cervelet, une structure principalement impliquée dans le traitement des informations sensorielles, est impliqué dans la navigation. Cette contribution a été pendant longtemps négligée. Le but essentiel de ce projet est d’élucider comment le cervelet, à travers ses propriétés à intégrer les informations sensori-motrices, peux participer à la formation d’une représentation mentale de l’environnement au niveau de l’hippocampe. Pour cela nous avons démarré quatre axes de recherches complémentaires : (1) disséquer le rôle de la plasticité cérébelleuse dans le traitement des informations environnementales et du mouvement propre nécessaires à la représentation spatiale hippocampique. Pour cela nous souhaitions manipuler l’importance relative de ces indices lors de tâches de navigation spécifiques. (2) enregistrer l’activité électrophysiologique intracérébelleuse lors de tâches de navigation spatiale afin de déterminer comment l’intégration des informations sensori-motrices est altérée par la perte de plasticité du cervelet. (3) enregistrer l'activité du vestibulo-cervelet en combinaison avec des mesures inertielles des mouvements de la tête des animaux afin de déterminer comment des mouvements naturels sont codés par cette subdivision du cervelet (4) combiner des outils de traçage transynaptique, d’imagerie intrinsèque fonctionnelle et d’optogénétique pour identifier les régions du cervelet impliquées dans ce circuit et reliées au système hippocampique.



  • EXPAND Explorations autour de la dripline neutron

    EXPAND: Explorations autour de la dripline neutron
    Un des thèmes principaux de la physique nucléaire moderne est l'exploration de la structure des noyaux dits « exotiques » c'est-à-dire loin de la vallée de stabilité. En particulier les noyaux légers (A <40) autour de la limite d'existence neutron (drip-line neutron) fournissent non seulement un terrain idéal pour le test de nombreux modèles théoriques de la structure nucléaire, mais présentent également un certain nombre de phénomènes uniques tels que les halos de neutrons.

    Structure autour de la dripline neutron: études du continuum.
    Les objectifs physiques de ce projet sont l'étude de la structure et des corrélations intrinsèques des noyaux légers riches en neutrons autour et au-delà de la drip-line neutron, et la recherche de phénomènes exotiques, comme des structures résonantes dans les systèmes de plusieurs neutrons (comme le tétraneutron 4n), en utilisant les possibilités uniques offertes par le RIBF («Radioactive Ion Beam Factory«) à RIKEN (Saitama, Japon).

    Plus explicitement, la forte intensité des faisceaux primaires (comme le 48Ca) couplée au séparateur de fragment BigRIPS permet la production des faisceaux secondaires de noyaux légers riches en neutron les plus intenses au monde, généralement trois ou quatre ordres de grandeur plus intenses que pour toute autre installation. Par ailleurs, dans de nombreux cas, le RIBF est la seule installation capable de produire ces faisceaux à des énergies (~250 MeV/nucléon) parfaitement adaptées, à la fois expérimentalement et théoriquement, pour les réactions d'intérêt : « knockout » de nucléons, cassure, et diffusion inélastique.



Rechercher un projet ANR