L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

Translate this page in english

InformationsAgendaPrésentation des précédents colloquesVulnérabilités sanitaires et sociales - bilan et perspectivesPrésentation

  • Partager

14 et 15 novembre 2013 - Paris

De nombreux travaux de recherche ont montré l'existence d'un gradient social des principaux indicateurs de santé (mortalité, morbidité) et le rôle des inégalités socio-économiques et socio culturelles dans la genèse de nombreuses pathologies. A l'inverse, les recherches montrent aussi les conséquences des handicaps et des maladies quant à une détérioration de la place occupée sur le marché du travail, comme dans la société et dans l'accès au bien être en général.

En étant associée à la fois à des populations ou des âges spécifiques, à des situations sociales (précarité, pauvreté), à des problèmes socio-psychologiques ou physiopathologiques ou encore à des comportements (délinquance, addictions...), la notion de vulnérabilité permet d'offrir un cadre pour analyser les interrelations entre dimensions sociales et sanitaires.

Le colloque s'appuiera à la fois sur un bilan d'un programme thématique de l'édition 2008 des appels à projets en sciences humaines et sociales de l'ANR consacré à cette notion et sur celui de différents projets soutenus par l'IReSP dans le cadre de ses appels à projets 2008.

Le programme "Vulnérabilité : à l'articulation du sanitaire et du social" de l'ANR

Le programme invitait à la fois à analyser de façon critique les instruments, les acquis et les évolutions de la connaissance des phénomènes de vulnérabilité et à étudier les relations et l'attribution causale entre les facteurs sociaux, culturels ou économiques et les facteurs sanitaires. Il suggérait aussi :

  • d'approfondir l'identification des populations concernées et des déterminants sociaux et économiques de leurs situations ;
  • d'expliciter les modalités de la construction de l'offre et de la demande de solidarité et de services tant sanitaires que sociaux, qu'elles émanent d'acteurs publics ou d'initiatives privées ;
  • d'étudier les cadres institutionnels, législatifs ou réglementaires et les régimes de justice guidant l'action ;
  • d'explorer les variations culturelles et historiques des figures sociales de la vulnérabilité, leurs effets concrets sur la vie quotidienne et les régulations qu'elles suscitent, du biopolitique au judiciaire, comme des politiques de gouvernement des corps et des populations.

Les travaux financés abordent à la fois les questions de santé (physique et mentale), de handicaps, de vieillissement, de conduites à risques ou d'addictions, d'accidents du travail, mais aussi celles du cadre de vie (logement, précarité énergétique, environnement) ou d'accès à la justice... Ils développent des approches conjointes des dispositifs de protection ou d'aide, des référentiels qui les guident et des populations, dans leurs transformations historiques et suivant les pays. Des enquêtes de terrain contribuent à saisir les situations de vulnérabilité ou les parcours de vie. Des approches statistiques, cliniques et des modélisations contribuent à investiguer les différents déterminants de ces situations.
Ces recherches permettent de saisir le caractère multifactoriel de la vulnérabilité et les effets cumulatifs ou d'interaction entre facteurs sociaux et sanitaires. Elles permettent aussi de contribuer à une réflexion critique sur les catégories d'analyse et d'action.

Les résultats scientifiques montrent la pertinence d'une approche croisée des questions sanitaires et sociales. La prise en compte des méthodes, des paradigmes propres à chacune des disciplines est un préalable à un meilleur dialogue entre ces approches et celles des sciences biologiques et médicales. Du point de vue du débat public et de l'action des différents opérateurs en charge des questions sanitaires et sociales, les résultats proposent de nouvelles compréhensions des phénomènes en jeu, qu'ils concernent les populations, la qualification des besoins, les formes ou les registres d'action.

Les programmes IReSP

L'appel à projets "Recherches sur les services de santé" lancé en 2008 visait à étudier les relations entre le fonctionnement des services de santé, la production de soins et l'état de santé des populations bénéficiaires des services.

Celui consacré au thème "Territoires et santé", lancé également en 2008, proposait quant à lui d'aborder la santé, dans sa relation aux territoires, sous trois angles : l'exposition aux risques ; le recours au système de santé et aux soins ; le handicap et la dépendance, en lien avec l'aménagement de l'espace et avec les réponses en matière d'aide et de soutien.

Lors de ce colloque, les résultats de huit des projets sur les dix neuf financés dans le cadre de ces deux appels, particulièrement pertinents par rapport à la notion de vulnérabilité, seront présentés1.

Objectifs du colloque

Le colloque "Vulnérabilités sanitaires et sociales - bilan et perspectives" est organisé par l'Agence Nationale de la Recherche, avec l'Institut de Recherche en Santé Publique (IReSP). Il bénéficie du soutien de l'ITMO Santé Publique (ISP) de l'Alliance des sciences de la Vie et de la Santé Aviesan et du ministère des Affaires Sociales et de la Santé.

Il a pour objectif de présenter les principaux résultats scientifiques obtenus dans les recherches financées sur le thème de la vulnérabilité sociale et sanitaire dans les appels à projets : "Vulnérabilités : à l'articulation du sanitaire et du social" (ANR édition 2008) ; "Blanc" et "Jeunes Chercheuses et Jeunes Chercheurs" (ANR éditions 2007-2008-2009-2010) ; "Recherches sur les services de santé" et "Territoires et santé" (IReSP édition 2008).

En permettant les échanges entre les chercheurs, les représentants des pouvoirs publics et des institutions concernées, ce colloque doit aussi permettre de définir de nouvelles perspectives de recherche.

Les grands thèmes du colloque

  • Transformations historiques de la définition des catégories et des populations vulnérables
  • Les catégories de prise en charge : entre droit et politique
  • Gouverner les conduites ?
  • Aspects macroéconomiques et microéconomiques, capital économique ou social et vulnérabilité
  • Politiques et régulations : prévention, protection, accès aux soins
  • Qualité des soins : pratiques et indicateurs, information et responsabilité

 

 

Organisé par l’Agence Nationale de la Recherche
avec l’Institut de Recherche en Santé Publique (IReSP)
avec le soutien de l’ITMO Santé Publique d'Aviesan
et du ministère des Affaires Sociales et de la Santé

 

   

 

1 Les projets non présentés au cours de ce colloque feront l’objet d’un autre séminaire organisé par l’IReSP le 28 novembre prochain. Plus d’informations sur le site de l’IReSP.