L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

ANR & Climat - COP21

InformationsActualités

  • Partager

Recherche translationnelle en santé : ouverture de l’appel conjoint entre la Direction Générale de l’Offre de Soins et l’ANR

En 2013, la DGOS et l’ANR lançaient un premier appel à projets conjoint en Recherche Translationnelle en Santé, le PRTS. Dans la continuité, le plan d’action 2014 de l’ANR inclut dans son défi 4, intitulé « Santé Bien-être », un sous-axe sur le même thème (sous axe 16). La DGOS vient de lancer sa campagne 2014, incluant 9 appels à projets dont l’appel, correspondant à ce sous axe.

La campagne d’appels à projets et les modalités de candidature sont dès à présent disponibles en ligne sur le site du ministère des Affaires sociales et de la Santé.

Pour l’édition 2014, les pré-propositions ont été soumises au Défi sociétal 4 (Santé Bien-être, Sous-axe 16 : Recherche translationnelle en Santé) dans le cadre du Plan d’Action 2014 de l’ANR. Les déposants à ce sous-axe ont à prendre connaissance des documents de référence suivants :

Ces documents précisent les critères financiers à respecter pour la soumission du dossier complet (deuxième étape de la sélection du Plan d’Action 2014), dans le cas où la pré-proposition a été retenue après la première étape de sélection.

Pour toute demande d'information, s'adresser à defsoc4@nullagencerecherche.fr ou prts@nullagencerecherche.fr

Qu’est-ce que la recherche translationelle en santé ?

Le concept de recherche translationnelle est apparu au cours des vingt dernières années et s’est imposé comme l’expression d’un besoin essentiel pour que les promesses de la recherche fondamentale se traduisent rapidement par une amélioration de la santé des individus et des populations ainsi qu’une meilleure prise en charge des patients. De ce fait, la recherche translationnelle en santé assure un continuum et constitue ainsi une passerelle directe et bidirectionnelle entre recherche exploratoire et recherche clinique en stimulant cette dernière par des innovations thérapeutiques, méthodologiques ou des outils d’investigation émanant de la recherche fondamentale, et réciproquement par la dissémination vers la recherche fondamentale d’observations nouvelles sur la nature et la progression des maladies.

Plus d’information :

 

19.02.14