L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

InformationsActualités

  • Partager

Recherche en transports : 19 projets primés à l’occasion de la conférence finale du Prédit 4, dont trois soutenus par l’ANR

La conférence finale du 4ème Programme de recherche et d'innovation dans les transports terrestres (Predit) a eu lieu les 7 et 8 octobre au palais Brogniart. L’ANR, à travers les différentes éditions de son programme "transports" est partie prenante de cette structure de soutien à la recherche. A l’issue de la première journée du colloque, dix-neuf prix étaient remis aux projets les plus brillants. Trois de ces prix ont distingué des projets soutenus par l’ANR.

En matière de transports et de marchandises, d'importantes marges de progrès sont encore à réaliser pour optimiser  l'efficacité énergétique des véhicules et réduire les émissions de polluants locaux et gaz à effet de serre. Des progrès sont également attendus pour améliorer l'efficience des véhicules et des systèmes de transports en privilégiant une approche en termes de sécurité, de qualité des services et d'accessibilité. Enfin, promouvoir une mobilité durable suppose une approche systémique et pluridisciplinaire, intégrant innovations technologiques, nouveaux services et nouvelles pratiques.

A travers son programme "Transports" et ses déclinaisons, l'ANR finance depuis 2005 des recherches sur ces questions. Ces programmes de financement s'intègrent en grande partie dans le Programme de recherche et d'innovation dans les transports terrestres (Predit)

La communauté de recherche en transports réunie

Le Predit est une plate-forme interministérielle en charge de fédérer et de coordonner les dispositifs de prescription et d'incitation à la recherche. Ce programme réunit les Ministères chargés de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche, de l'Écologie et du Redressement Productif, l'Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Énergie (ADEME), l'Agence de l'innovation OSEO et l'ANR.

Les 7 et 8 octobre se tenait à Paris, la conférence finale de la 4ème édition du Prédit. Faisant suite à une dizaine de colloques thématiques, organisés de mars à septembre, ce rendez-vous se veut la synthèse des travaux financés depuis 2008 dans le cadre du Prédit. Les recherches soutenues y étaient notamment incarnées lors d'une grande session posters le 8 après-midi présentant plus de 100 projets, dont une vingtaine soutenus par l'ANR.

Dix neufs projets distingués

Parmi tous ces travaux de recherche, dix-neuf projets ont été primés pour leur qualité. Dany Escudié, responsable du département Energie de l'ANR a remis trois de ces prix à des travaux soutenus par l'ANR, les projets :

  • INTERMAC
  • CONCIGI_HT
  • SPEEDCAM

Pour en savoir plus :

INTERMAC : Le projet INTERMAC s'inscrit dans le domaine de la simulation de la combustion, un axe fort des programmes transports qui illustre la qualité de la communauté scientifique française dans le domaine. La pertinence des outils de simulation de la combustion est en effet un prérequis indispensable au développement de systèmes de motorisation thermique efficaces. Le projet INTERMAC s'inscrit dans ce contexte et visait à combler le manque qui existait au niveau de la compréhension et de la prédiction de l'effet des pertes thermiques aux parois de la chambre sur les processus de combustion, effet devenant particulièrement important dans les nouvelles architectures développées pour améliorer l'efficacité énergétique des moteurs thermiques (moteurs de cylindrée réduite et suralimentés : technologie "downsizing"). Les éléments de compréhension obtenus dans le cadre de ce projet ont ainsi permis de développer un nouveau modèle et d'améliorer sensiblement la qualité des outils de simulations utilisés pour le développement des chambres de combustion.

Partenaires : IFPEn (coordinateur), CETHIL, CORIA, PPRIME, Renault

 

CONCIGI_HT : Dans les engins de traction ferroviaire actuels, le prélèvement de l'énergie électrique sur les caténaires Haute Tension s'effectue grâce à un transformateur abaisseur permettant une conversion alternatif continu. Il s'agit donc d'un élément clef du système de conversion énergétique des motrices. Du fait de ces contraintes de fonctionnement haute-tension, il s'agit d'un élément lourd et volumineux. Réduire de manière conséquente le volume et la masse de ce dernier permettrait donc une optimisation significative de l'efficacité énergétique des transports ferroviaires. Pour l'atteindre les travaux opérés ont visé à relever de nombreux défis concernant l'électronique de puissance dans les applications haute-tension. Pour la première fois en Europe, des modules de puissance à base de puces SiC 10 kV ont été réalisés et mis en œuvre. Globalement, en 25 kV/50 Hz, par rapport à une solution classique, associant un transformateur à la fréquence du réseau et un redresseur actif, la nouvelle architecture de conversion alternatif-continu ainsi obtenue apporte un gain en masse et volume de 20 % tandis que le rendement au point nominal passe de 91 % à 98 %.

Partenaires : LAPLACE (coordinateur), Alstom Transport, SATIE

 

SPEEDCAM : L'objectif du projet SPEEDCAM était de développer une assistance à la conduite permettant d'informer le conducteur sur les limites de vitesse actuelles en fusionnant une détection par vision de la signalisation verticale et une cartographie embarquée. Le défi du projet était de valider une architecture originale de fusion et de contribuer à la résolution de problèmes complémentaires difficiles, notamment la détection de panonceaux, permettant ainsi de mieux contextualiser la décision du système, notamment en fonction de l'heure. Les résultats obtenus sont nombreux et certains représentent de réelles ruptures, à la fois dans l'état de l'art mais aussi sur le marché. Le projet a ainsi permis trois apports notables scientifiquement : la réalisation d'un système performant de détermination de la vitesse par fusion d'informations incertaines internes aux cartographies numériques, la réalisation d'un système performant de reconnaissances de panonceaux par vision monoculaire et la réalisation d'un système de fusion complet original fondé sur les informations provenant des panneaux, panonceaux, lignes de marquage au sol et SIG.

Partenaires : Armines – ParisTech (coordinateur), Valeo, Daimler, Hoschule Aalen

 

10.10.13