L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

InformationsActualités

Programme ASTRID – L’essentiel en quatre questions

ASTRID accompagne depuis 2012 les travaux de recherche duale, c'est-à-dire dont les retombées éventuelles intéressent à la fois des domaines civils et militaires. Alors que la 7e édition de cet appel à projets est ouverte jusqu’au 2 mars prochain, présentation de ce dispositif en quatre questions.

1/ ASTRID, pour qui ? Pour quoi ?

ASTRID - Accompagnement Spécifique des Travaux de Recherches et d’Innovation Défense- vise à soutenir des projets de recherche duaux, c'est-à-dire dont les retombées éventuelles intéressent à la fois des domaines civils et militaires. Financé par la DGA et mis en œuvre par l'ANR, ce dispositif permet de soutenir des recherches à caractère fortement exploratoire et innovant dont le niveau de maturité technologique (TRL) doit être compris entre 1 – observation et description des principes de bases- et 4 –validation en environnement de laboratoire.

Dans ce cadre, un large éventail de thématiques scientifiques peut être soutenue parmi les disciplines suivantes - Ingénierie de l'information et robotique, Fluides, structures, Ondes acoustiques et radioélectriques, Nanotechnologies, Photonique, Matériaux, chimie et énergie, Biologie et biotechnologies, Homme et systèmes, Environnement et géosciences.

Depuis 2013, deux thématiques interdisciplinaires figurent dans l’appel à projets :

  • Big data puis, en 2017, Machine learning et Data-driven IA,
  • Sciences humaines et sociales (SHS).

Les projets soutenus ont une durée de 18 à 36 mois et l'aide qui leur est allouée est limitée à 300 k€ par projet. Chaque projet est suivi par un correspondant DGA, ayant une connaissance du contexte dans lequel s’inscrivent les travaux de recherche. 

2/ Comment se déroule le processus d'évaluation ?

La sélection se fait en une étape avec soumission d'une proposition détaillée à compter de l'ouverture de l'appel. Comme pour l'ensemble des appels à projets de l'ANR, les principes de sélection de l'appel ASTRID sont basés sur une évaluation compétitive par les pairs. Les propositions soumises ainsi sont examinées par un comité d'évaluation constitué d’environ 40 personnalités scientifiques.

Les travaux de ce comité s'appuient sur des expertises individuelles réalisées par des membres de la communauté scientifique. Le comité de pilotage du programme finalise ensuite la sélection selon les enjeux du programme (expertise sur l'intérêt défense).

Entre 2011 et 2016, le taux de sélection annuel observé (nombre de projet retenus/nombre de projets soumis) se situe entre 19,7% et 26,9%.

3/ Et après ASTRID, quelles suites pour les projets ?

En 2013, un nouveau programme dual, appelé ASTRID Maturation, a été créé pour tirer pleinement parti des avancées scientifiques obtenues dans ASTRID et dans d’autres dispositifs de soutien mis en œuvre par la DGA et promouvoir l'innovation des PME (pacte défense PME). Ce programme permet d'accompagner la maturation et la valorisation des projets ASTRID considérés comme des succès et contribue au franchissement de la "vallée de la mort", étape particulièrement sensible de la maturation des technologies (TRL 4+).

La durée du projet de valorisation est comprise entre 2 et 3 ans. La participation d'une PME (au sens de la définition européenne) est nécessaire. L'aide financière est limitée à 500k€. A l’issue des quatre premiers appels (2013 à 2016), au total 25 projets ont été retenus pour financement, dont 18 suites de projets ASTRID.

4/ Quels résultats 6 ans après la création du programme ?

Depuis 2011, 202 projets ont été financés ou sont en cours de financement, soit en moyenne 34 projets par an. Voici quelques exemples de réalisations ASTRID et valorisations ASTRID Maturation :

  • Le projet FASTGENE (ASTRID 2011) a permis de développer un procédé de détection génétique temps réel ultra-rapide par thermalisation microfluidique. En associant des compétences de microfluidique, le projet a permis d’obtenir de grandes vitesses de thermalisation et donc d’augmenter significativement la rapidité de la réaction d’analyse. Les performances en rapidité et en sensibilité de la détection ont été obtenues sur 2 agents biologiques. Le projet FASTGENE HM valorisant ce projet a été retenu suite à l’appel à projet ASTRID Maturation 2015. Il développe un procédé et une plateforme d’identification génétique permettant de détecter en moins de 15 minutes la présence et la concentration d’un ou plusieurs agents pathogènes dans un échantillon parmi 140 cibles potentielles.
     
  • Le projet SYNBIOS (ASTRID 2011) (Dynamique sous méso échelle et biologie sur le talus) avait pour objectif une compréhension approfondie des processus physiques et des régimes dynamiques qui contrôlent la variabilité des courants côtiers et la formation des tourbillons le long des côtes. Il a permis de développer un outil de détection tourbillonnaire adapté. Des paramètres contrôlant la stabilité des courants côtiers ont été identifiés. Des techniques de mesures expérimentales couplées ont été améliorées et validées sur des expériences de fluides stratifiés et tournants. Les techniques d’exploitation des images satellites ont été développées. La méthodologie de détection et d’analyse des tourbillons a été testée et comparée avec des données provenant de campagnes en mer. Le projet DYNED-Atlas valorisant ce projet a été retenu suite à l’appel à projet ASTRID Maturation 2015. Son ambition est de constituer une base de données sur les caractéristiques physiques et dynamiques des objets « tourbillons» détectable en surface par l’altimétrie spatiale ainsi qu’une estimation de leur extension verticale.
     
  • Le projet CONFORME (ASTRID 2012) se proposait d’améliorer la résolution électromagnétique conforme des câbles et des structures surfaciques de la méthode FDTD de résolution des équations de Maxwell. L’approche dite « conforme » proposée dans ce projet visait à lever les imprécisions de maillage dit « en marche d’escalier » de la méthode de simulation FDTD (Différences finies dans le domaine temporel). Le solveur résultant à l’issue du projet répond au besoin de modélisation pour les problèmes de compatibilité électromagnétique et, en particulier, pour l’étude des effets indirects des agressions foudre et HIRF (High Intensity Radiating Field) dans les transports. Le projet maturation CONFORME2, sélectionné suite à l’appel à projets ASTRID Maturation 2016, se propose de monter en maturité technologique sur toute la problématique de modélisation des assemblages externes/internes avion en proposant des évolutions originales au niveau du solveur FDTD CONFORME, du mailleur conforme et de l’environnement de pré- et post-traitements inhérent à la méthode.

En savoir plus :

 

11.01.17