L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

English version

InformationsActualités

Premières assises haïtiennes sur l’enseignement supérieur

Les 10 et 11 avril 2014, l’ANR a participé aux premières assises haïtiennes sur l’enseignement supérieur organisées par le ministère haïtien de l’Education Nationale et de la Formation Professionnelle, afin de partager l’expérience de l’appel Flash Haïti lancé en 2010. Retour sur les objectifs des assises et sur la contribution de l’agence.

Cet événement, connecté aux assises sur la qualité de l'éducation en Haïti qui se sont tenues les deux jours précédents, intervenait à deux ans de l'échéance des objectifs du Millénaire. L'objectif était de mener une réflexion nationale sur l'enseignement supérieur, dans la perspective d'ouvrir celui-ci aux besoins de la société et de le connecter aux autres niveaux de l'appareil éducatif.

Le gouvernement haïtien souhaite notamment éclairer et renforcer sa stratégie pour améliorer et moderniser l'enseignement supérieur du pays. Etaient ainsi rassemblés des spécialistes et des universitaires haïtiens mais aussi étrangers, en provenance d'Europe, des Caraïbes et de l'Amérique du Nord. Ils ont partagé réflexions, expériences et points de vue sur les questions liées à la qualité de l'enseignement, aux capacités de recherche et d'innovation, à la gouvernance et à la diversification des financements.

Parmi les points clés, on peut citer les liens entre défis sociétaux et enseignement supérieur, ainsi que la question du modèle universitaire à adopter au vu de l'histoire du pays, de ses expériences passées, de ses ressources et besoins, et de la situation géopolitique. Les experts se sont par ailleurs interrogés sur les moyens de promouvoir la recherche au sein de l'université haïtienne, la place à donner à la coopération internationale dans la mise en place de structures pérennes, ou encore sur les différents mécanismes de financement adaptés.

Retour sur l'expérience de l'appel Flash Haïti de l'ANR

Christine King, responsable du programme Flash Haïti à l'ANR, et Yves Le Bars, président du comité de suivi du même programme étaient invités par le MENFP aux Assises afin de partager les leçons de l'expérience de l'appel à projets lancé en 2010, dans le cadre d'une table ronde dressant un état des lieux de la recherche universitaire dans le pays.

Christine King
responsable du programme
Flash Haïti à l'ANR

L'appel à projets Flash a été mis en place pour répondre à un besoin urgent après la catastrophe naturelle qui a touché Haïti en 2010. L'évaluation a permis de retenir, dans un laps de temps réduit, huit projets qui ont été lancés dans un délai de quatre mois après la sélection. Les financements attribués aux projets se sont élevés à 3,4 M€, destinés à tirer les leçons de la catastrophe par des analyses scientifiques et l'acquisition de données dans un contexte exceptionnel et très rarement étudiées dans une situation post-crise.

Qu'ils relèvent du domaine de la santé, de l'éducation ou du développement économique, les projets financés ont été conçus pour promouvoir ou renforcer les partenariats franco-haïtiens et encourager  une collaboration dans la durée.

Ils abordent des sujets fondamentaux pour Haïti comme la santé des populations, le développement de l'agriculture, l'habitat, le traitement des déchets, les données nécessaires à l'aménagement du territoire et à la gestion des risques mais aussi la documentation administrative -tel le cadastre, l'état-civil, l'emploi- se confrontant à la perte des archives institutionnelles ou personnelles.

A l'issue de leurs travaux, plusieurs projets proposent des pistes concrètes pour créer de nouvelles bases de vie collective, tout autant que des clés de compréhension de la résilience des systèmes. Ils s'accompagnent d'une aide à l'appropriation de nouvelles technologies et/ou de savoir-faire dans des domaines variés qui peuvent venir en appui aux politiques publiques ou apporter un soutien potentiel au développement socio-économique.

Les projets Flash Haïti associent les chercheurs haïtiens aux travaux. Ils témoignent de la qualité des liens qui unissent les équipes de recherche françaises et haïtiennes, et d'une dynamique de co-construction sur une période qui devrait dépasser la durée des projets.

En savoir plus :

L'appel à projets Flash permet de soutenir un besoin urgent de recherches dont la pertinence scientifique est en lien avec un événement ou une catastrophe naturelle d'une ampleur exceptionnelle. L'objectif est de financer des travaux nécessitant l'acquisition d'informations et de données rares, impossibles à obtenir dans des situations usuelles. Mobilisable à tout moment et reposant sur la réactivité de l'agence et des équipes de recherche locales et françaises, l'instrument Flash permet de sélectionner et de financer des projets dans un délai réduit, sans pour autant déroger aux principes fondamentaux de l'ANR. A ce jour, il a été utilisé à deux reprises, en 2010 suite au séisme en Haïti et en 2011 en lien avec les conséquences du séisme et du tsunami survenus au Japon. Le financement octroyé permet de démarrer rapidement les travaux nécessaires en attente d'un relais par un projet de recherche classique.
22.04.14