L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

InformationsActualités

Préannonce : un futur appel à projets sur la biodiversité et ses effets sur la santé animale, humaine et végétale

L'Agence nationale de la recherche va lancer, en collaboration avec une vingtaine d’organismes de financement, un nouvel appel à projets conjoint dans le cadre de l'ERA-NET BiodivERsA. Cette initiative a pour objectif de promouvoir des recherches transnationales sur la biodiversité. L'ouverture est prévue pour octobre 2018.


Promouvoir la recherche internationale sur la biodiversité

La perte de biodiversité et la dégradation des services écologiques ou « services écosystémiques » s’intensifient à une vitesse sans précédent, et ceci à l’échelle européenne et mondiale. Ces dommages impactent non seulement le monde naturel mais aussi la société dans son ensemble. Le soutien aux sciences liées à la biodiversité doit ainsi permettre de trouver des solutions à ces problèmes sociétaux et globaux majeurs.

L'objectif de ce nouvel appel à projets est de soutenir des projets portant sur le thème « La biodiversité et ses effets sur la santé animale, humaine et végétale ».

Cet appel comprendra deux actions, visant à soutenir des types de recherche différents :

  • L’Action A visera à financer des projets de recherche collaboratifs rassemblant différentes équipes de recherche et produisant de nouvelles données.
  • L’Action B visera à financer des projets de recherches de synthèse rassemblant des scientifiques qui, réunis en groupe de travail, génèrent de nouvelles connaissances en utilisant des séries de données existantes. Ces projets ne recueilleront ou ne produiront aucune nouvelle donnée ; leur activité principale consistera à synthétiser et/ou analyser des données existantes (la synthèse de concepts et d’idées est aussi éligible). Ces projets diffèrent des revues systématiques et des synthèses de connaissances qui concernent la synthèse de publications et de rapports.

Pays participants et consortia attendus

Les pays ayant exprimé un intérêt à participer à cet appel sont les suivants :
Allemagne, Autriche, Belgique, France, Irlande, Lituanie, Pologne, Roumanie, Slovaquie, Suisse, Turquie

L’Argentine, le Brésil, la Bulgarie, l’Espagne, l’Estonie, la Suède et les régions d’outre-mer (Guadeloupe, Guyane, Nouvelle-Calédonie et Réunion) sont également susceptibles de participer à l’appel (participation encore en attente de confirmation). La liste à jour des participants à l’appel sera publiée sur le site de BiodivERsA.

Seuls les projets transnationaux seront financés :

  • Des équipes issues d’au minimum 3 pays différents participant à l’appel pour l’Action A (une règle particulière s’appliquera pour les Régions ultrapériphériques (RUP) et les Pays et territoires d’outre-mer (PTOM) si les agences concernées confirment leur participation),
  • Des membres de groupes issus d’au minimum 5 pays différents participant à l’appel pour l’Action B.

Chaque agence financera ses équipes nationales, les candidats devront donc veiller à respecter les règles d'éligibilité de leur agence respective.

Calendrier prévisionnel

L’évaluation et la sélection des projets se dérouleront de façon intégrée avec les autres pays dans le cadre d'un processus d'évaluation par les pairs, basé sur des critères d’excellence scientifique, mais aussi de pertinence politique et/ou sociétale et d’intégration des parties prenantes.
Le lancement officiel de l’appel (comprenant le texte complet de l’appel) est prévu début octobre 2018, avec un dépôt obligatoire de pré-propositions en novembre 2018.

En savoir plus :

A propos de BiodivERsA
Dans un contexte mondial de perte de biodiversité, les financeurs européens de la recherche se penchent sur cet enjeu sociétal majeur en collaborant au sein du programme BiodivERsA, ERA-NET soutenu par la Commission européenne dans le cadre du 7ème PCRD.

L’initiative a pour but d’initier et de promouvoir une collaboration européenne pour la biodiversité, en identifiant les points stratégiques et les problématiques essentielles, ainsi qu’en encourageant le financement d’une recherche de qualité à l’échelle transnationale.

 

 

 

31.07.18